GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

La Pierre noire de la KAABA

 

La pierre noire a été donnée à Abraham par dieu et il en a fait la fondation de la kaaba en la plaçant à l’un de ses coins ou alors c’est Adam qui l’a ramené du paradis, ou alors c’est Allah qui l’a jeté sur la Mecque (un météorite !) et au déluge elle fut mise à l’abri dans le mont abu Qubays. Elle était blanche et a noirci en absorbant les péchés des fidèles ([4]). La Pierre Noire fut dérobée au Xe siècle par la secte des Qarmates, elle fut cependant récupérée par la suite. Vers 1800, lorsque les wahhabites, qui dirigent aujourd’hui l’Arabie Saoudite, reprirent la Mecque aux ottomans, ils saccagèrent la kaaba, foulèrent La Pierre Noire de leurs pieds et détruisirent le tombeau de Mahomet à Médine ainsi que les lieux saints  chiites de Kerbala commémorant la défaite et la mort d’Husayn, petit fils de Mahomet.

Le rite du petit pèlerinage consiste, à effectuer 7 tours (3 rapides et 4 lents) autour de la kaaba ([5]), à embrasser la pierre noire, comme Mahomet l’a fait. Celle-ci s’est brisée dans l’incendie de 683, et, cerclée d’argent, certains remarquent malicieusement que l’ensemble a la forme d’un sexe féminin, mais quelle était sa forme avant qu’elle ne se brise ? Après ces 7 circumambulations, il faut faire 7 aller et retour rapides entre les rochers As Safa et Al Marwah, qui rappellent Hagar cherchant de l’eau pour son fils Ismaël, avant qu’elle ne trouve la source zemzem, puis faire encore 7 tours de la kaaba et enfin boire de l’eau du puit de Zemzem ([6]).

La pierre noire dans son cercle d’argent

A propos de ce culte de la pierre,  Jean de Damas écrit (avant 749) : « Ils nous accusent aussi d’idolâtrie parce que nous nous prosternons devant la croix qu’ils ont en horreur. Nous leur disons alors : Pourquoi donc vous frottez-vous à cette pierre dans votre Kaba et aimez-vous la pierre au point de l’embrasser? Certains d’entre eux disent que c’est sur elle qu’Abraham s’est uni à Agar, d’autres qu’il y a attaché la chamelle au moment de sacrifier Isaac. Nous leur répondons : il y avait là, selon l’écriture, une montagne buissonneuse et des arbres ; Abraham en coupa pour l’holocauste et en chargea Isaac, et il laissa les ânes en arrière avec les serviteurs. Pourquoi alors ces stupidités ? A cet endroit, en effet, il n’y a pas de bois provenant d’une forêt, et les ânes n’y passent pas ([7]). Ils éprouvent alors de la honte ; ils disent cependant que c’est la pierre d’Abraham. Ensuite nous disons : Qu’elle soit d’Abraham, comme vous l’affirmez stupidement ! Vous n’avez pas honte de l’embrasser uniquement parce qu’Abraham s’est uni sur elle à une femme, ou parce qu’il y a attaché la chamelle, mais vous nous blâmez parce que nous nous prosternons devant la croix du Christ qui a ruiné la puissance des démons et les séductions du diable! On raconte d’ailleurs que cette pierre est la tête d’Aphrodite, devant laquelle ils se prosternaient et qu’ils appelaient Chabar. Et de nos jours encore, la trace d’une effigie apparaît à ceux qui observent minutieusement. »

Pierre noire (islam)

 
 
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierre noire.
Vue rapprochée d'une foule dense tentant de toucher un élément oval argenté surmonté d'une étoffe noire. On peut voir un bâtiment à colonnades dorées à l'arrière-plan
 
Pèlerins essayant de toucher la Pierre noire enchâssée dans le coin sud-est de la Kaaba.

La Pierre noire (arabe : الحجر الأسود al-Ḥajar al-Aswadourdou : سنگ سیاہ Sang-e-Sayah) est située dans l'angle sud-est de la Kaaba, le monument qui se trouve au centre de la mosquée al-Haramde La Mecque, en Arabie saoudite. Cette Pierre est une relique islamique qui, selon la tradition musulmane, remonte à l'époque d'Adam et Ève1.

La Pierre est un bétyle qui était vénéré dans l'Arabie préislamique. Elle aurait été placée intacte dans le mur de la Kaaba par le prophète Mahomet en 605, sept ans avant qu'il ne reçoive sa première révélation. Elle s'est depuis cassée en plusieurs fragments qui ont été cimentés dans un cadre en argent dans le flanc de la Kaaba. Son apparence est celle d'une roche noire avec des teintes rougeâtres, d’environ 30 cm de diamètre, et dont la surface a été polie par les mains de millions de pèlerins2. Selon la tradition islamique, elle serait tombée du ciel pour indiquer à Adam et Ève où construire un autel. Bien qu'elle ait souvent été décrite comme une météorite, son origine reste inconnue3.

Les pèlerins font le tour de la Kaaba dans le cadre de la circumambulation (ṭawâf), un des rites du Hajj (pèlerinage). C'est à la hauteur de la Pierre noire que commencent et finissent chacun des sept tours de la circumambulation autour de la Ka'ba . Beaucoup de fidèles essayent de s'approcher et d'embrasser la Pierre noire pour reproduire le baiser qu'elle aurait reçu de la part de Mahomet4. S'ils ne peuvent pas l'atteindre, ils doivent alors se contenter de tendre la main droite vers la Pierre, à chacune de leurs sept rotations autour de la Kaaba5.

 

 

Description physique 

La hauteur de la Pierre Noire à partir du sol est d'un mètre et demi. Elle a une couleur noire avec un creux qui a la forme d'une tasse. Elle est ceinte d'un cadre d'argent pur, qui la protège. L'endroit où s'insère la pierre est de couleur blanchâtre. La pierre est noire seulement sur sa surface apparente, le reste de la roche étant de couleur blanche6.

La Pierre noire est composée de plusieurs fragments maintenus ensemble par un cadre en argent lui-même accroché à la Pierre par des clous en argent7. Certains des plus petits fragments ont été cimentés ensemble pour former les sept ou huit fragments visibles. La face exposée de la Pierre mesure environ 20 cm par 16. Sa taille initiale est inconnue car les données la concernant ont fortement changé et elle a subi de multiples modifications. Au xe siècle, un observateur rapporta qu'elle mesurait une coudée de long (un peu plus de 46 cm). Au début du xviie siècle, les documents indiquent qu'elle mesurait 140 cm par 122. Ali Bey indiqua au xviiie siècle qu'elle avait une hauteur de 110 cm et Méhémet Ali rapporta que sa taille était de 76 cm en longueur par 44 cm en largeur3.

Deux croquis l'un de face et l'autre en coupe de la Pierre noire. Le premier croquis montre plusieurs petites pierres de tailles et de formes différentes au centre d'un bloc plus important. Le second croquis montre la dépression dans laquelle se trouvent les pierres
 
Croquis de la Pierre noire réalisé au milieu du xixe siècle.

La Pierre noire est décrite pour la première fois dans la littérature occidentale au xixe siècle par des voyageurs européens qui visitèrent la Kaaba en se faisant passer pour des pèlerins. L'explorateur suisse Jean Louis Burckhardt visita La Mecque en 1814 et donna une description détaillée dans son livre Voyages en Arabie publié en 1829 :

« Elle est de figure ovale irrégulière, à peu près de sept pouces de diamètre, et a une surface ondulée, composée d'une douzaine de petites pierres de dimensions et de formes différentes, bien jointes ensemble par une petite quantité de ciment, et parfaitement polie ; son aspect ferait croire qu'elle a été brisée par un coup violent en plusieurs morceaux, puis réunie de nouveau. Il est très difficile de déterminer avec exactitude la nature de cette pierre, dont la surface a été usée et réduite à son état actuel par les baisers et les attouchements de plusieurs millions de pèlerins, Elle me parut ressembler à une lave, contenant plusieurs petites particules hétérogènes d'une substance blanchâtre et d'une autre jaunâtre. Sa couleur actuelle est un brun sombre et rougeâtre, qui se rapproche du noir ; elle est entourée complètement d'une bordure composée d'une substance que je pris pour un ciment compact de poix et de gravier ; également de couleur brunâtre, mais un peu différente. Cette bordure qui sert à maintenir les morceaux détachés, a deux à trois pouces de large, et s'élève un peu au-dessus de la surface de la pierre. La pierre et la bordure sont bordées tout autour d'une plaque d'argent plus large en bas qu'en haut, et offrant des deux côtés un renflement considérable par en bas, comme si une partie de la pierre était cachée dessous. Le bas de cette plaque est garni de clous d'argent8,9. »

Lors de sa visite de la Kaaba en 1853, Sir Richard Francis Burton nota :

« La couleur m'a paru noire et métallique et le centre de la pierre était enfoncé de deux pouces par rapport à l'encadrement métallique. Les bords sont formés d'un ciment rouge sombre qui se trouve presque au niveau du métal et descendent vers le centre de la pierre. L’encadrement est maintenant formé d'une arche massive en or ou en argent doré. J'ai noté que l'ouverture où se trouve la pierre a une largeur d'un empan et de trois pouces8. »

Anton von Laurin, le consul-général autrichien en Égypte, put étudier un fragment de la Pierre retiré par Méhémet Ali en 1817 et rapporta qu'elle avait un extérieur complètement noir et un intérieur gris-argenté légèrement granuleux où étaient incrustés de petits cristaux d'un matériau vert sombre. Il existe quelques points blancs et jaunes sur la face de la Pierre et elle est officiellement décrite comme étant complètement blanche à l'exception de la face.

 
Un ancien cadre de la Pierre noire, conservé au Musée du Palais de Topkaki, à Istanbul.

L'encadrement autour de la Pierre noire et la kiswa, l'étoffe enveloppant la Kaaba, ont été entretenus durant des siècles par les sultans ottomans du fait de leur rôle de Gardien des deux Mosquées saintes. Ces éléments sont périodiquement remplacés à cause de l'usure causée par les manipulations des pèlerins. Ils sont alors ramenés à Istanbul et conservés avec les Reliques Sacrées du palais de Topkapı10.

Histoire et tradition Enluminure islamique représentant trois personnes portant des djellabas et des turbans de chaque coté d'un drap décoré. Les deux personnages situés le plus au fond soulèvent une étoffe noire révélant un mur de briques avec une porte fermée. Un septième personnage portant la même tenue se trouve au centre et tient une pierre circulaire noire se trouvant au milieu du drap tendu.

 
Illustration de 1315 tirée du Jami al-tawarikh, inspirée du récit de la remise en place de la Pierre noire par Mahomet et les aînés des clans de La Mecque11.

La Pierre noire était vénérée avant la période islamique. À l'époque de Mahomet, elle était déjà associée avec la Kaaba, un sanctuaire pré-islamique qui faisait l'objet de pèlerinages. Dans son livre, Islam: A Short History,Karen Armstrong avance que la Kaaba était dédiée à Houbal, une divinité nabatéenne, et qu'elle contenait 360 idoles qui représentaient soit les jours de l'année soit des effigies du panthéon arabique. Les cultures sémites du Moyen-Orient utilisaient traditionnellement des pierres inhabituelles pour marquer des lieux de vénération, une pratique citée dans le Coran12. Une « pierre rouge » était associée avec la divinité de la ville de Ghaiman dans le sud de l'Arabie et il y existait une « pierre blanche » dans la Kaaba d'al-Abalat (près de la ville de Tabala, au sud de La Mecque). Les pratiques religieuses de cette époque étaient souvent associées avec la vénération des pierres, des montagnes, des formations géologiques particulières ou des arbres caractéristiques13. La Kaaba marquait l'endroit où le monde sacré rencontrait le monde profane et la Pierre noire était un symbole supplémentaire de ce contact entre le divin et le terrestre14.

On attribue à Mahomet l'installation de la Pierre noire dans le mur de la Kaaba. Un récit issu du Sirah Rasul Allah de Ibn Ishaq relate comment les clans de La Mecque ont rénové la Kaaba à la suite d'un incendie qui avait partiellement détruit la structure en 605. La Pierre noire avait temporairement été retirée pour faciliter les travaux. Les clans n'étaient cependant pas d'accord pour savoir lequel d'entre eux aurait l'honneur de remettre la Pierre noire à sa place. Ils décidèrent de confier cette tâche au premier homme qui entrerait dans le sanctuaire et cette personne fut Mahomet, alors âgé de 35 ans, cinq ans avant qu'il n'ait sa première révélation. Il demanda qu'on lui apporte une étoffe et plaça la Pierre noire en son centre. Les aînés des clans prirent les coins du drap et l'emmenèrent au bon endroit. Mahomet prit alors la Pierre et la remit en place, satisfaisant ainsi l'honneur de tous les clans15.

La Pierre subit plusieurs profanations et dommages au cours des siècles. Elle aurait été touchée et fracassée par une pierre lancée par une catapulte durant le siège omeyyade de La Mecque en 756. Les fragments furent rassemblés par Abd Allah ibn Zubayr avec un ligament en argent15. En janvier 930, la Pierre fut volée par des Qarmates qui l'emmenèrent dans leur base à Hajar (actuel Bahreïn). Selon l’historien ottoman du xixe siècle, Qutb al-Din, le chef des Qarmates Abu Tahir al-Qarmati plaça la Pierre noire dans sa propre mosquée, le Masjid al-Dirar, avec l'intention de détourner le Hajj de La Mecque. Cela échoua car les pèlerins continuèrent de prier en direction de l'emplacement où se trouvait la Pierre16.

Selon l’historien du xe siècle, Al-Juwani, la Pierre fut rendue 23 ans plus tard en 952. Les Qarmates conservèrent la Pierre noire et demandèrent une forte rançon aux Abbassides. Elle fut emballée dans un sac et envoyée à la mosquée du vendredi de Koufa avec un message indiquant « Par ordre nous l'avons prise et par ordre nous l'avons ramenée ». Son enlèvement et son déménagement causèrent de nouveaux dommages et la pierre fut brisée en sept morceaux12,17,18. D'après Qutb al-Din, Abu Tahir « fut atteint par la gangrène, sa chair fut dévorée par les vers et il mourut dans d'atroces souffrances16 ».

Au xie siècle, un homme supposément envoyé par le calife fatimide Al-Hakim bi-Amr Allah, tenta de briser la Pierre noire mais fut immédiatement tué sans qu'il n'ait eu le temps de causer de gros dégâts16. Selon Johann Ludwig Burckhardt, quelqu'un macula la Pierre noire avec des excréments en 1674 pour que « quiconque l'embrasse ait la barbe souillée ». Les Perses chiites furent suspectés d'être responsables mais Richard Francis Burton doutait qu'ils soient les coupables ; il attribua l'acte à « quelque juif ou grec qui risqua sa vie pour satisfaire une furieuse intolérance19 ».

L'historien Maurice Gaudefroy-Demombynes rapporte que lorsque les wahhabites prirent La Mecque aux forces ottomanes vers 1800, ils saccagèrent la Kaaba et foulèrent la Pierre noire de leurs pieds20.

Rôle rituel

 Lors du Hajj les pèlerins doivent faire sept fois le tour de la Kaaba dans le sens inverse des aiguilles d'une montre (tawaf). Ils tentent d'embrasser la Pierre noire sept fois, une pour chaque rotation. La Pierre noire en elle-même n'est ni adorée, ni vénérée par ces pèlerins, ce rite leur permet de reproduire les actions de Mahomet pour en perpétuer sa tradition. Du fait de la forte affluence actuelle, il est impossible que tout le monde puisse embrasser la pierre et il est donc acceptable pour les pèlerins de simplement tendre la main dans la direction de la Pierre à chaque tour de la Kaaba. Certains disent même que la Pierre noire doit simplement être considérée comme un repère, utile pour garder le compte des circumambulations réalisées21.

Dans Dawn in Madinah: A Pilgrim's Progress, l'érudit Muzaffar Iqbal décrivit son expérience avec la Pierre noire lors de son pèlerinage à La Mecque :

« À la fin de la seconde [circumabulation de la Kaaba], j’ai profité de l'un de ces moments extraordinaires qui se produisent parfois autour de la Pierre noire. Alors que j’approchai l'Angle, la large foule fut soudainement repoussée par un homme corpulent qui venait juste d'embrasser la Pierre noire. Cela a créé un mouvement de recul et une ouverture temporaire autour de la Pierre noire alors que je m'en approchai ; j'ai rapidement saisi l'opportunité, récité Bismillahi Allahu akbar wa lillahi-hamd [« Au nom de Dieu, Dieu est le plus grand et toutes les louanges sont à Dieu »], posé mes mains sur la Pierre noire et je l'ai embrassée. Des milliers de lignes d’argent ont scintillé, la Pierre a brillé et quelque chose s'est réveillé au plus profond de moi. Quelques secondes sont passées puis j'ai été repoussé par le garde22. »


Pour faciliter l'accomplissement du rite aujourd'hui, des lumières vertes ont été placées à la droite des pèlerins, sur des lampadaires localisés dans l'axe parallèle avec des panneaux indicateurs aux niveaux supérieurs de la mosquée. Sur la Ka'ba, l'endroit de la Pierre noire est indiqué par quatre lampes accrochées sur la tenture de la paroi sur laquelle est inscrit : Allah Akbar en lettres brodées en or et en argent. Il est ainsi plus facile pour le pèlerin à distance de se tourner vers la Pierre noire23.

Symbolisme  

La tradition islamique raconte que c'est Gabriel qui l'a apportée du ciel à Abraham pour qu'elle soit placée dans le temple, à la même place qu'aujourd'hui24.

La tradition islamique indique ainsi que la Pierre serait descendue du Paradis pour montrer à Adam et Ève où construire un autel qui devint le premier temple sur Terre. Les musulmans considèrent que la pierre était initialement pure et d'un blanc étincelant mais qu'elle est devenue noire à cause des péchés humains25. L'autel d'Adam et la pierre auraient ensuite disparu lors du Déluge de Noé. SelonTabari (Ta'rikh, I, 193-194), la Kaaba, pourtant située dans un bas fond, échappe au Déluge (sourate LIV - Cor. VI, 6) ainsi que la pierre noire encastrée : la construction et la pierre noire sont "exhaussées au ciel". Ibrahim l'aurait ensuite retrouvée sur le site original de l'autel d'Adam lors d'une révélation de l'archange Gabriel12. Ibrahim ordonna alors à son fils Ismaël, qui était un ancêtre de Mahomet, de construire un nouveau temple, la Kaaba, pour accueillir la Pierre26.

L'islam interdit formellement l'idolâtrie. Les musulmans considèrent que le rôle de la Pierre dans le Hajj est purement symbolique et n'accordent aucun pouvoir à la pierre en elle-même. Un hadith rapporte que lorsque le second calife Omar ibn al-Khattâb (580-644) embrassa la Pierre, il déclara devant l'assemblée réunie : « Je sais que tu es une pierre et que tu ne peux ni apporter profit ni porter préjudice. Si je n'avais pas vu le messager d'Allah [Mahomet] t'embrasser, je ne t'aurais pas embrassée27 ». La plupart des musulmans suivent l’exemple d'Omar ; cela n'indique cependant pas un manque de respect pour la Pierre noire mais simplement la croyance que le bien et le mal sont uniquement dans les mains de Dieu. En 1911, Muhammad Labib al-Batanuni écrivit que la pratique pré-islamique de vénération des pierres (y compris de la Pierre noire) n'apparut pas parce que ces pierres sont « sacrées en tant que telles mais parce que leur relation à quelque chose est sainte et respectée28 ». L'érudit islamique indien Muhammad Hamidullah résuma la signification de la Pierre noire :

« Le Prophète a nommé la (Pierre noire) la « main droite de Dieu » (yamin-Allah) et à dessein. De fait, quelqu'un y pose la main pour conclure un pacte et Dieu obtient ainsi notre pacte d'allégeance et de soumission. Dans la terminologie islamique, Dieu est notre roi et ... dans (son) royaume il y a une métropole (Umm al-Qurra) et naturellement un palais s'y trouve (Bait-Allah, maison de Dieu). Si un sujet veut témoigner de sa loyauté, il doit se rendre au palais royal et conclure personnellement un pacte d'allégeance. La main droite du Dieu invisible doit être symboliquement visible. Et cela est le al-Hajar al-Aswad, la Pierre noire de la Kaaba29. »

Des vues littéraires de la Pierre noire ont cependant émergé au cours des dernières années. Une petite minorité accepte de manière littérale un hadith allégorique qui affirme que « la Pierre apparaîtra le Jour du Jugement avec des yeux pour voir et une langue pour parler et témoignera en faveur de ceux qui l'ont embrassée avec une dévotion sincère et se prononcera contre ceux qui ont bavardé ou eu des paroles profanes durant leur circumambulation de la Kaaba28 ».

Théories scientifiques sur son origine

 La nature de la Pierre noire a fait l'objet de nombreux débats. Elle a été décrite comme un basalte, une agate, un morceau de verrenaturel ou plus fréquemment comme une météorite. Paul Partsch, le conservateur de la collection minéralogique impériale austro-hongroise, a publié la première étude historique de la Pierre noire en 1857 et privilégiait une origine météoritique. Robert Dietz et John McHone ont proposé en 1974 que la Pierre noire était en fait une agate en s'appuyant sur ses caractéristiques physiques et sur le rapport d'un géologue arabe indiquant que la Pierre contient des bandes de diffusion caractéristiques clairement visibles3. Un indice significatif quant à sa nature est fourni par un compte-rendu de la récupération de la Pierre en 951, 21 ans après qu'elle eut été volée : selon un chroniqueur, la Pierre pouvait flotter dans l'eau. Si ce récit est correct alors la Pierre noire ne peut être une agate, une lave basaltique ou une météorite et cela pourrait laisser penser qu'elle serait formée de verre ou de ponce7.

Elsebeth Thomsen de l'université de Copenhague a avancé une hypothèse différente en 1980 en suggérant que la Pierre serait un fragment de verre ou une impactite formé par l'impact d'une météorite il y a quelque 6 000 ans à Wabar30 dans le désert du Rub al-Khalià 1 100 km à l'est de La Mecque. Les cratères de Wabar sont connus pour abriter des blocs de verre créés par la chaleur et la pression de l'impact et mélangés à des billes d'un alliage de fer et de nickel issus de la météorite (dont la plus grande partie fut détruite lors de l'impact). Certains de ces blocs sont composés de verre noir brillant avec un intérieur blanc ou jaune et des cavités lui permettant de flotter sur l'eau. Les scientifiques n'apprirent l'existence de ces cratères qu'en 1932 mais ils étaient situés près d'une route caravanière venant d'Oman et ils étaient très probablement connus par les habitants du désert. La région était certainement réputée car dans un ancien poème arabe, Wabar ou Ubar (également connue comme la « cité des mille piliers ») était le site d'une fabuleuse cité qui fut détruite par le feu divin à cause de l'immoralité de son roi. Il est donc tout à fait probable que les habitants de la région aient assisté à l'impact si l'âge estimé des cratères est correct7. Néanmoins une analyse scientifique réalisée en 2004 indique que l'impact aurait eu lieu il y a moins de 300 ans bien plus récemment que ce que l'on pensait jusque-là31. L'hypothèse météoritique est donc aujourd'hui considérée comme douteuse et le Musée d'histoire naturelle de Londres suggère qu'il pourrait s'agir d'une pseudométéorite, une roche terrestre à laquelle on attribue à tort une origine extraterrestre32.

La pierre noire de la Kaaba

 
 

La pierre noire de la Kaaba

Nouveau messagede Ézéchiel »  

Image

Téléchargement libre http://www.islam-bible-prophecy.com/apo ... christ.php
Autres livres http://www.islam-bible-prophecy.com/apocalypse/

Bonsoir,

Je post ici la suite de la conversation sur la pierre noire du topic sur la zakia.....
Merci d'apporter vos informations et interogations.
 
groove19 a écrit:
Voila un sujet questions réponse en ce qui conerne la pierre noir ezechiel (et nous l'idolatrons pas )mais en même temps elle viens du paradis et c'est la seul chose a ce jour présente sur cette immense terre qui viens de l'au dela (paradis)la toucher oui je veux car elle témoignera de mon passage lors de mon pélérinage et le reste a toi de comprendre si tu le veux biens)

.

1 ère question =
Il y at'il des sources sur cette pierre noire avant la venu de mahomet ?

a) Al-Moubarakfouri a dit : « l’auteur de al-mirqat a dit : les péchés des humains qui touchent la Pierre en ont occasionné la noirceur, et il faut entendre ce hadith au sens propre car rien de rationnel ni de révélationnel ne s’y oppose. (Voir Touhfatou al-Ahwadhi, 3/525).

* Donc cette pierre absorbe les pechers ( un peu comme en magie, les bougie de couleurs grises absorbent les pechers et le mal) = caractère magique donc. 
Es-tu d'accord avec ceci groove.... ?



3. Au jour de la Résurrection, la Pierre viendra témoigner en faveur de ceux qui l’auront touché justement. D’après Ibn Abbas le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit à propos de la Pierre : « Au nom d’Allah, Allah le ressuscitera le jour de la Résurrection dotée de deux yeux avec lesquels elle verra, et d’une langue par laquelle elle témoignera en faveur de ceux qui l’auront touché justement ». (Rapporté pat at-Tarmidhi, 961 et Ibn Madja, 2944). Le hadith a été déclaré beau par at-Tarmidhi et crédible par al-Hafiz Ibn Hadjar dans Fateh al-Bari, 3/462).

* La pierre ressucitera ( donc revenir à la vie, ce qui suppose que cette pierre était vivante )
* des yeux et une langues..... Donc anthropomorphisme..... cette pierre noire, pour le moment "morte" est un "être" .
C'est bien ça.... ?

4. Toucher la Pierre ou l’embrasser ou lui faire signe de la main constituant les premiers gestes de celui qui veut tourner autour de la Ka’aba dans le cadre d’un pèlerinage majeur ou mineur ou comme un acte cultuel surérogatoire. D’après Djabir Ibn Abd Allah (P.A.a) : quand le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui ) arriva à La Mecque, il se présenta à la Pierre et la toucha. Puis il passa à sa droite, pressa le pas pendant trois tours, puis marcha ordinairement quatre fois ». (Rapporté par Mouslim, 1218). On touche la Pierre par la main.

*Mahomet parle a cette pierre Groove.....

En toute honneteté, les catholiques, qu'il est coutumes d'accuser d'idolatrie, n'embrassent pas les statues de la Sainte Vierge.
Si je te disais que quelquepart, au Vatican , se trouvai une pierre qui absorbe les pechers, vient du paradis, doit etre embrassée et touchée et respectée, qu'elle sera ressucitée, qu'elle disposera de deux yeux et d'une langue pour temoigner de ceux qui l'auront touchés ou embrassée........ Que dirais-tu Groove ?

Nouveau messagede groove19 » 21 Sep 2011 13

Ézéchiel

Je suis plus que dubitative face à cette vidéo Groove.....
Rien ne prouve l'histoire de cette homme.
Officiellement , la Mecque refuse que l'on prélève un morceau de la pierre noire pour le faire annalyser.
Si cette histoire est vrai, ou est le morceau aujourd'hui ?

Bonne nuit à toi Groove.....



BONJOUR EZECHIEL 


ne t'arréte pas a sa ezechiel ,pour l'instant contente toi des réponse que j'ai donné a t'ai question aprés ,continuons le sujet ,m'ais réponse t'on suffit ou est ce que tu en a d'autre PBM JE TE REPONDERAI !

ps: la mecque n'as rien a prouver en autorisant un prélévement alors quel a pas bouger depuis des centaines d'années(sauf pour ce malentendu qu'on tachera de clarifier)la mecque et ouvert 24 sur 24 et 7 jours sur 7 la pierre noir a pas a bouger ,j'en vois pas l'intéret ,les musulmans savons la vérité et pour le reste croie tu vraiment que c'est une analyse de pierre qu'il rendra le reste de l'humanité musulmans x16 

j'en doute fort ,continuons le débat ezechiel
  
 

Re: La pierre noire de la Kaaba

Nouveau messagede ban » 21 Sep 2011 20

L'arabie saoudite n'autorise aucune fouille archéo sur son sol ni veut faire analyser la pierre par peur de découvrir le sang des femmes stérile qui l'ont aspergé par le passée en invoquant la pierre de les rendre féconde...

Je suis sûr que après analyse de cette pierre le mythe islamique s'écroule car il ne trouverons qu'une banal pierre basaltique noir usé par le frottement et le touché...
 
 

Nouveau messagede Ézéchiel » 

Bon, je reprends :
Pour le chretien cette pierre noire est idolatrée => Sur certaine photos des pellerins la touchent, la caressent et l'embrassent ( Houlà....ça va qu'il est tard, on est dans la sensualité là.......)
Pour le musulmans, non.

* Cette pierre à pour fonction de recussiter et, dotée de deux yeux et d'une langue, de rapporter à allah qui l'aura touché ou non ( qui aura fait le pelerinage à la Mecque donc). Cette pierre est donc, par definition vivante, ou morte pour le moment.

* les sources sur sont origine diffèrent : 
1) Parmi les « souvenirs » qu’Adam aurait ramenés du paradis, figurait un rocher précieux, blanc et brillant qu’il aurait fait enchâsser dans un des murs de la Ka'ba. C’est à force d’avoir été effleuré par les mains et les lèvres que ce rocher serait devenu la « Pierre Noire » en « déchargeant » les musulmans de leurs péchés. 
2) Lorsqu'Abraham et Ismaël bâtissaient la Ka'ba, l'ange Gabriel leur apporta une hyacinthe blanche. Par la suite, une femme impure ( encore une femme, ça fait tjrs plaisir messieurs x06 ) l'ayant touchée, elle perdit son éclat et devint noire. 
3) Ce serait Abraham qui aurait fait transporter la « Pierre Noire » depuis une caverne des environs pour l'enchâsser dans un angle de la la Ka'ba afin de marquer le point de départ de la circumambulation déjà amorcée par Adam. 
4) Elle aurait été mise à l'abri des eaux du déluge sur le mont Abu Qubays jusqu'a ce que l'ange Gabriel l'apporte à Abraham, qui construisait la Ka'ba, pour qu'il l'enchâsse dans un angle. 
5)Elle aurait été donnée à Ismaël, le fils d'Abraham, par l'ange Gabriel. 
Allah aurait lancé la « Pierre Noire » depuis le Ciel sur La Mecque en gage de sa fidélité. 
6) Elle serait les restes d'une idole de la kaaba contre l'infecondité femminine, il fallait la toucher avec le sang menstuel sur les mains( d'ou sa couleur noire) pour être certaine d'etre feconde.
Ensuite, effectivement, il y a plusieurs legendes quant à son analyse, mais aucune d'officielles

Apres, en effet Groove, force est d'avouer que visiblement l'Arabie Saoudite refuse que des analyses soient faites sur cette pierre.
2 explications de ce refus :
* L'arabie est certaine d'elle et trouve désué d'analyser la pierre.
* L'Arabie à peur de discrediter le myth de la kaaba s'il s'avère que la pierre noire n'est q'une simple météorite.

Ce qu'il est important de savoir, c'est que dans le monde il existe plusieurs "pierre noire" :
1) « Pierre Noire » Alsacienne d’Ensisheim: de 130 kg tombée le 7 novembre 1492 aux pieds d'un jeune berger
2) « Pierre Noire » Tarn et Garonnaise du village d'Orgueil: tombée le 14 mai 1864 et dont un fragment est exposé au muséum d'histoire naturelle de Montauban .
Image
 
Pour Morpheus le sertissage de cette pierre lui donne une apparence de vagin.  
 
Et il est vrai que la ressemblance ( même si elle est du au hasard) est troublante.

L'interessant serait de savoir quand cette pierre à était sertit.....
Avatar de l’utilisateur Haut

  La pierre noire de la Kaaba

Nouveau messagede Ézéchiel » 


"La Pierre noire était scellée au coin de la Ka'aba dans le temple de La Mecque bien avant la naissance de Mahomet. C'était une idole particulière car les gens pensaient qu'elle était « tombée du paradis », donc sous la forme d'une météorite ou d'un bétyle. Depuis 1938, plusieurs chercheurs ont essayé de confirmer cette hypothèse mais sans succès. Cette hypothèse a donc été écartée. En 1980, Elsebeth Thomsen, de l'université de Copenhague, a émis l'idée que la Pierre noire est du verre d'un cratère issu de l'impact d'une météorite de fer. Selon cette hypothèse, la pierre proviendrait vraisemblablement d'un de ceux à Wabar, en Arabie saoudite, mais certaines estimations de leur âge ne corroborent pas la thèse de Thomsen. Prouver cette hypothèse restera toutefois impossible aussi longtemps qu'il n'est pas possible de faire des photos scientifiquement utilisables ou d'effectuer des analyses chimiques et microscopiques de la Pierre noire.

L'Arabie saoudite refuse vraiment x16 

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_noire_(islam)
Avatar de l’utilisateur
Ézéchiel
 

Re: La pierre noire de la Kaaba

Nouveau messagede Morpheus »  arbimassihi a écrit:L'arabie saoudite n'autorise aucune fouille archéo sur son sol ni veut faire analyser la pierre par peur de découvrir le sang des femmes stérile qui l'ont aspergé par le passée en invoquant la pierre de les rendre féconde...


Je suis sûr que après analyse de cette pierre le mythe islamique s'écroule car il ne trouverons qu'une banal pierre basaltique noir usé par le frottement et le touché...



effectivement, ce n est pas un hasard si l arabie interdit toutes fouilles archeologiques... on retrouverait surement des croissants de lunes, des idoles, du sang sur la pierre noire, des sacrifices paiens etc.... et peut etre des tablettes ecrits par les juifs et chretiens d arabie...
Avatar de l’utilisateur
 

  La pierre noire de la Kaaba

 

EZECHIEL cette Elsebeth Thomsen on a rien n'as lui prouver sincérment ,on ne peux comparer un météorite a la pierre noir déja ezechiel LA PIERRE NOIR et pas aussi grande que tu le croie (rien a voir avec une météorite) elle et composé de 3 morceaux et de petit fragment (elle a était cassé autrefois)ensuite ce que tu vois en photos rapprocher a la mecque et un fons de résine(colle) 

ezechiel tu dit 

Cette pierre à pour fonction de recussiter et, dotée de deux yeux et d'une langue


ATTENTION ce n'est pas ce que je pense pour la langue et les oreilles je n'est pas vue précision sur ce sujet ,il et dit quel parlera !!!j'en sais pas plus !

6) Elle serait les restes d'une idole de la kaaba contre l'infecondité femminine, il fallait la toucher avec le sang menstuel sur les mains( d'ou sa couleur noire) pour être certaine d'etre feconde.

ALALA arbi toi et t'ai bétise x08 

Apres, en effet Groove, force est d'avouer que visiblement l'Arabie Saoudite refuse que des analyses soient faites sur cette pierre.
2 explications de ce refus :
* L'arabie est certaine d'elle et trouve désué d'analyser la pierre.
* L'Arabie à peur de discrediter le myth de la kaaba s'il s'avère que la pierre noire n'est q'une simple météorite.



Oui l'arabie saoudite a trop peur de la perdre et comme je te les dit la mecque et l'endroit le plus surveiller du monde (aussi bien sécurité terrestre que sécurité positionné par allah swt)
je choisirai la 1er explications car la 2eme et contre l'hitoire qui suit l'islam de centaines d'années transmis de génération en génération (donc nous savons quel et pas un météorite tout comme nous suivons et croyons en la véracité des HADITHS comme chaine de trnasmission)non sérieux oublie le météorite sois en sur ezechiel !

et encore une fois il y a rien a prouver et cela ne changera rien a nos habitude) 

Ce qu'il est important de savoir, c'est que dans le monde il existe plusieurs "pierre noire" :
1) « Pierre Noire » Alsacienne d’Ensisheim: de 130 kg tombée le 7 novembre 1492 aux pieds d'un jeune berger
2) « Pierre Noire » Tarn et Garonnaise du village d'Orgueil: tombée le 14 mai 1864 et dont un fragment est exposé au muséum d'histoire naturelle de Montauban


OUI c'est des pierres ou cailloux tonber dans l'atmosphére terrestre OK c'est trés possible et ce n'est pas la 1er fois ,mais nous elle a était rapporter volontairement ezechiel la et la différence!

Pour Morpheus le sertissage de cette pierre lui donne une apparence de vagin. Et il est vrai que la ressemblance ( même si elle est du au hasard) est troublante

Islam : la Kaaba, c'est quoi ?

 
"Dis, c'est quoi cette grosse boite noire autour de laquelle les Musulmans doivent tous faire des tours ?" 
 
 
 
Combien de fois n'ai-je pas déjà entendu cette question... Alors je me suis dis que c'était là l'occasion de faire un petit billet explicatif ! 
 
Cette grosse "boite noire" que nous voyons parfois dans les médias (souvent durant la période annuelle du pèlerinage), c'est ce que les Musulmans appellent la Kaaba
 
Faisons un peu d'histoire si vous le voulez bien et revenons quelques siècles en arrière (ok ok ... quelques millénaires en arrière) :
 
Les peuplades arabes et sémites installées dans la péninsule arabique, en Mésopotamie ainsi que dans la région dite de la grande Syrie se sont toujours revendiquées comme descendantes de la tribu d'Ismaël ;  le fils d'Abraham (1) - que nous dénommerons par la suite Ibrahim puisque c'est ainsi que les Musulmans l'appellent. 
 
Abraham aurait vu le jour aux alentours de 1800 avant notre ère. L'histoire religieuse le présente comme un chef de tribu de la région de Ur, en Mésopotamie, à l'époque du grand royaume babylonien d'Hammourabi (1792-1750). 
 
Il est considéré dans l'Islam comme un Prophète de la plus haute importance - et aussi comme le premier prophète - envoyé par Dieu pour remettre les hommes dans le droit chemin. 
 
Selon la croyance, la seconde femme d'Ibrahim, Agar, aurait été chassée avec son fils, Ismaël, par la première épouse du prophète et aurait trouvée refuge en Arabie, plus précisément dans la vallée de Bekka (Bekka ... Mecca ... Vous sentez venir le truc ? ... Non ? Bon je continue ! )
 
Abandonnée dans ce milieu hostile, succombant petit à petit à la chaleur et à la soif, elle implora le Tout Puissant qui l'entendit et fit jaillir une source là où elle se trouvait. 
 
Par la suite, Ibrahim décida de rejoindre sa femme et son fils, Ismaël, alors âgé de 13 ans. C'est à cette période qu'il reçu l'ordre de Dieu d'élever à côté de la source un sanctuaire taillé dans la pierre. Celui-ci se devait d'être de forme cubique (d'où le nom Kaaba .... Car oui oui : c'est bien là l'origine du vocable "cubique" !), simple et sobre, afin d'attester de l'unicité de Dieu. 
 
Les quatre coins de la Kaaba furent orientés vers les points cardinaux et une pierre noire céleste, remise par un ange, fut enchâssée dans le coin oriental du sanctuaire. 
 
En réalité, selon un hadit(2) de Mahomet, cette pierre aurait été apportée directement du paradis "plus blanche que le lait, mais les pêchés humains l'auraient noircie". 
 
Le 26 ème verset de la 22 sourate du Coran relate l'épisode au cours duquel Dieu ordonna à Ibrahim d'instituer le rite d'un pèlerinage autour de la Kaaba : 
 
"Nous avons assigné à Ibrahim un lieu précis de la Maison sacrée : Ne M'associe aucune autre divinité et faits en sorte de purifier Mon temple afin que les pèlerins y accomplissent leurs tours (3), de même ceux qui se tiennent debout, ceux qui s'inclinent et ceux qui se prosternent".
 
Plus tard, des habitants de la région se fixeront autour de cette source et de ce sanctuaire pour y fonder une ville : La Meque. 
 
Voilà pourquoi La Mecque (et la Kaaba) jouit du statut de principal lieu saint de l'Islam. 
 
En ce qui concerne le rôle de la Kaaba dans les prières et les pèlerinages, nous y reviendrons ultérieurement. 
 
(1) Beaucoup de personnes ont tendance à l'oublier, mais l'Islam constitue la troisième branche des religions monothéistes abrahamiques ; les deux premières étant le Judaïsme et le Christianisme. 
 
(2) Une parole. 
 
(3) Notons au passage que le terme exact dans la version arabe du Coran est tawaf ; ce dernier fait donc référence à la circumambulation que les pèlerins doivent accomplir autour de la Kaaba lors du Hadj ; le pèlerinage des Musulmans. 

Islam et paganisme

La Kaaba et la pierre noire


par Claude P.  -  13/03/2005 



Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.



      Voici un petit texte (qui n'a rien de scientifique) réalisé ces derniers jours. J'ai essayé de compiler différentes sources pour démontrer que là encore, tout comme l'Eglise catholique, la religion musulmane avait récupéré des fêtes ou sites païens pour les agglomérer et attirer de la clientèle... 




La Kaaba (Ka'ba, ka'aba)


Mot arabe signifiant "cube, dé à jouer" (Lat. Cubus, gr Kubos (dé)) Edifice cubique. Ses dimensions sont de 10x12 m à la base, et de 15 m de hauteur. Il est situé au milieu de la mosquée Masjid al-Haram, à la Mecque en Arabie Saoudite. Il est surmonté d'une plate-forme et recouvert d'un voile noir. L'édifice actuel qui date du VIIe siècle, est en pierre grise et en marbre. Ses quatre coins sont orientés selon les points cardinaux. La grande porte en cuivre est partiellement masquée par un rideau orné de versets du Coran en lettres dorées. La Pierre Noire est scellée dans le mur oriental et entourée d'un cercle d'argent.


Une seule ouverture pratiquée à 2 m au-dessus du sol permet d'y pénétrer à l'aide d'une échelle que l'on applique seulement pendant la période du pèlerinage. L'intérieur forme une vaste salle, ornée d'inscriptions arabes et éclairée par des lampes en or massif. Le pavé en marbre est disposé en mosaïques.
Elle est située non loin d'un puits sacré : le puits de Zamzam, dont l'eau sert à la nettoyer.


Ce que dit le Coran

Le Coran dit formellement que c'est le premier temple de l'univers. Le musulman croit qu'Adam trouva un temple à la place de la Kaaba actuelle et qu'il fit quarante pèlerinages des Indes à ce temple. (Le problème c'est que par définition il n'y avait personne avant Adam. Qui avait donc construit ce temple ?..)

Adam construisit la Kaaba mais elle fut détruite par le Déluge et replacée dans la quatrième région du ciel. Abraham reçut l'ordre de la reconstruire, ce qu'il fit avec l'aide d'Ismaël. Alors qu'il cherchait une pierre pour marquer l'angle de la construction, Ismaël rencontra l'ange Gabriel qui lui donna la Pierre Noire qui, en ce temps là, était plus blanche que le lait. Ce n'est que plus tard qu'elle noircit au contact des péchés de ceux qui la touchaient (autre version : au contact d'une femme impure). Ce récit n'est évidemment qu'une adaptation de la légende juive de la Jérusalem céleste.


Histoire

Ce temple longtemps honoré avant Abraham était un sanctuaire polythéiste muni de 360 statues d'idoles (ou bétyles), il s'y trouvait aussi des images d'Abraham et d'Ismaël, ce qui indique que Mahomet ne fut pas le premier à parler du rapport de ce sanctuaire avec Abraham et que la nation arabe conservait une vieille tradition à ce sujet, alors qu'Abraham (s'il a vraiment existé ce qui reste à prouver) ne s'est jamais rendu en Arabie... La Kaaba était pour les anciens arabes païens un sanctuaire inviolable, un asile pour les criminels et un rendez-vous commercial important. Maximus Tyrius, au deuxième siècle après J.C. : "les Arabes rendent hommage à je ne sais quel dieu, qu'ils représentent par une pierre quadrangulaire".

Contrôlé par les Banu Khuza'a ce temple était païen en 570 à la naissance de Mohamed. Reconstruite par lui ( ...) et les Mekkois en 605. Les 360 idoles dont le sanctuaire avait été peuplé à l'époque furent détruites en janvier 630 par les musulmans.

Le puits Zem Zem fournissait une eau précieuse aux caravanes en route vers la Syrie et le Yémen.
Vers 1800, lorsque les wahhabites reprirent la Mecque aux forces ottomanes, ils saccagèrent la ka'ba et foulèrent la pierre noire de leurs pieds. Les mêmes wahhabites - qui dirigent aujourd'hui l'Arabie saoudite et se posent en"protecteurs des lieux saints de l'islam" - avaient aussi profané et détruit le tombeau de Mahomet à Médine ainsi que les "lieux saints" chiites de Kerbala.




 

La pierre noire


Roche basaltique dont le diamètre est d'environ 30 cm.

Légendes

  • D'après la tradition, Mahomet, lorsqu'il investit la Kaaba, ordonna la destruction de toutes les idoles, sauf une : une icône mariale qu'il protégea de ses mains. Maryam, mère du prophète Jésus, Isâ (Issa), est donc vénérée partout par les musulmans.

  • L'une des légendes prétend que dieu aurait ordonné à ses anges, tournant autour d'une maison bâtie sous son trône, d'aller construire sur la terre une demeure similaire afin que ses "créatures" puissent aussi en faire le tour. Une autre affirme que dieu aurait ordonné à Adam de faire le pèlerinage à La Mecque , endroit où il aurait retrouvé Eve, très précisément sur le mont Arafat voisin. Une troisième légende avance que l'arche de Noé aurait tourné, quarante jours durant, autour de l'emplacement de la ka'ba avant d'aller échouer sur le mont Arafat.
    (D'autres croyances situent l'arche de Noë sur le mont Ararat).


Histoire

  • Fut jadis la Vénus Uranie ou la Déesse Nature des arabes qui la désignaient sous le nom d'Alilat ou Alita, modification d'Alileth ("qui brille la nuit").
  • Des pierres noires faisaient l'objet d'un culte dans diverses parties du monde arabe. Faisant allusion à la pierre noire de Dusares à Petra, Clément d'Alexandrie mentionnait vers 190 "que les Arabes adorent des pierres". Les Perses prétendaient que la Pierre Noire avait été déposée dans la Kaaba par Mahabad et ses successeurs, avec d'autres reliques et que c'était une représentation de Saturne.

  • D'autres pierres sacrées se trouvent dans le voisinage de La Mecque. Elles étaient à l'origine des fétiches et "elles ont acquis une personnalité mahométane superficielle en étant associées à certains personnages de l'islam". La Pierre Noire est de toute évidence une météorite et elle doit sa réputation au fait qu'elle est tombée du ciel. 
  • Son authenticité est douteuse, car la Pierre Noire fut enlevée par les Qarmates au quatrième siècle de l'hégire (930), et qu'ils ne la restituèrent qu'après de nombreuses années (vingt et un ans). On peut légitimement se demander si la pierre qu'ils ont rendue est la même que celle qu'ils avaient prise.
  • Dans les oasis du Nedjd, patrie des Séoud et du wahhabisme, on avait adoré l'idole des Benou Rabia avant que Mahomet ne se mette à prôner le monothéisme. D'abord adorée dans le temple de Rodha, cette idole des bédouins du Nedjd avait ensuite été transportée dans la ka'ba de La Mekke . Outre la ka'ba et sa pierre noire , on observe que les Touaregs ont conservé de nombreuses superstitions préislamiques. Comme la plupart des Arabes et des Maghrébins, ils croient aux "mauvais génies" mais, pour les conjurer, ils ont recours à des fétiches, tout comme les habitants de l'Afrique noire. Au début du XXe siècle, les Massalis d'Afrique centrale, bien que théoriquement islamisés, pratiquaient encore le cannibalisme rituel. A Java, les pratiques animistes préislamiques sont encore vivaces. C'est ainsi que les musulmans de Java continuent à vénérer des arbres fétiches et des représentations de la figure humaine selon la mode hindouiste. En Inde, des musulmans honorent les vaches sacrées et divers autres animaux, comme les Hindous. L'islam a, par ailleurs, assimilé de nombreux mythes païens : le culte antique du tonnerre et des éclairs se retrouve dans la légende chiite d'Ali, le mythe solaire greco-romain se retrouve dans la légende d'Hossein, fils d'Ali, etc...

  • Avant l'islam, on adorait à La Mecque le dieu Hubal. Son idole, faite de cornaline rouge était dressée dans la Kaaba au-dessus du puits sec dans lequel on jetait les offrandes votives. L'idole d'Hubal avait probablement une forme humaine. Sa place à côté de la Pierre Noire laisse supposer qu'il devait exister un lien entre elles. Wellhausen pense qu'Hubal était à l'origine la Pierre Noire qui, comme nous l'avons déjà remarqué, est plus ancienne que l'idole. Wellhaussen note que dans le Coran, Dieu est appelé Seigneur de la Kaaba et Seigneur de la région de La Mecque. Le prophète avait ironisé sur l'hommage que les Arabes rendaient aux divinités al Lat, Manat et al-Uzza et qu'ils appelaient les filles de Dieu. Mais très vite Muhammad s'était arrêté de critiquer le culte d'Hubal. De tout cela Wellhausen conclut qu'Hubal n'est rien d'autre qu'Allah, le dieu des Mecquois. D'ailleurs, quand les Mecquois battirent le Prophète à proximité de Médine, leur chef se serait écrié "Hurrah pour Hubal". Tout comme aujourd'hui, les processions autour d'un sanctuaire étaient courantes. En déambulant, le pèlerin embrassait ou touchait l'idole. Sir William Muir pense que les sept tours autour de la Kaaba "symbolisaient la révolution des planètes" tandis que Zwemer va jusqu'à suggérer que les trois tours à pas rapides et les quatre tours à pas lents "imitaient le mouvement des planètes intérieures et extérieures". Il ne fait aucun doute que les Arabes adoraient "à une période relativement tardive le soleil et divers corps célestes". La constellation des Pléiades était supposée apporter la pluie. La planète Vénus était une grande déesse que l'on révérait sous le nom d'al Uzza.


Nous savons par la fréquence du prénom Shams que beaucoup d'enfants étaient dédiés au Soleil. Shams était le dieu tutélaire de nombreuses tribus et Snouck Hurgronje estime que la cérémonie du wuqkuf est la réminiscence d'un culte solaire. La déesse al Lat est également identifiée à la divinité solaire. Le dieu Dharrih était probablement le Soleil levant. La course que les musulmans doivent accomplir entre les monts Arafat, Muzdalifh et Mina doit être achevée avant le crépuscule ou avant l'aube. Mahomet a délibérément introduit cette variante pour se démarquer des rites solaires païens. Quant au culte lunaire, il est attesté par des noms propres comme Hilal (le croissant) ou encore Qamar (la Lune). Houtsma a suggéré que la lapidation qui a lieu à Mina était originellement dirigée contre le démon du Soleil.

Ceci s'accorde avec le fait que les pèlerinages païens coïncidaient avec l'équinoxe d'automne. Le démon Soleil était chassé et ses lois rigoureuses se terminaient avec la fin de l'été. C'est alors que l'on priait à Muzdalifah le dieu du tonnerre qui apporte pluie et fertilité. Muzdalifah était un lieu où l'on adorait le feu. Les historiens musulmans se réfèrent à cette colline comme étant celle de feu sacré. Le dieu de Muzdalifah était Quzah, le dieu du tonnerre. "Un feu était allumé sur la colline sacrée que l'on appelait aussi Quzah. On y faisait halte et cette sorte de wuquf ressemblait à l'épisode du Sinaï. Dans les deux cas le dieu du tonnerre est révélé par le feu. On peut également penser que la coutume qui consiste à se réjouir en faisant le plus de bruit possible était à l'origine une incantation pour appeler le dieu bénéfique du tonnerre."


Claude P.
pour terminer photo du GRAAL CATHARE
ou SANGREAL
qu' on pourrait aussi qualifier de Pierre noire de la chrétienté
convoité il y a plus de 700 ans auprès des Cathares
pierre graal.jpg

 

khefus@orange.fr



04/09/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 137 autres membres