GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Le Japon déclare l'état d'urgence, les fuites de réacteur dans l'océan

Japan Declares State Of Emergency, Reactor Leaks Into Ocean

japan-declares-state-of-emergency-reactor-leaks-into-ocean

 

Le Japon déclare l'état d'urgence, les fuites de réacteur dans l'océan
David Vanallen | 8 février 2017 | Santé, nature, nouvelles
L'explosion nucléaire de Fukushima ne cesse de faire des ravages sur l'environnement et il semble que cela ne fera que s'aggraver. Il ya un état d'urgence à la centrale japonaise au moment où les autorités ont enregistré un niveau anormalement élevé de rayonnement provenant principalement du trou créé à partir du combustible nucléaire fondu sous l'usine. Et il est menaçant de commencer à fuir dans l'océan.

Selon RT.com, la Tokyo Electric Power Company (TEPCO) a signalé des niveaux de rayonnement allant jusqu'à 530 Sieverts par heure à l'intérieur du réacteur inactif 2 au complexe nucléaire de Fukushima Daiichi qui a été endommagé lors du tremblement de terre et du tsunami de 2011.
TEPCO a signalé qu'il y avait un trou d'environ un mètre carré en dessous du réacteur sous pression du réacteur. Les experts disent que le trou dans le réseau métallique de l'un des trois réacteurs qui avait explosé en 2011, était probablement causé par le combustible nucléaire fondu qui est tombé à travers le navire. Le cadre de fer a un point de fusion de 1500 degrés, TEPCO ajouté, expliquant qu'il est possible que certains débris de carburant est tombé sur ii, créant le trou.
En outre, TEPCO ajoute qu'ils ont trouvé des débris de carburant sur l'équipement au bas de la cuve sous pression, juste au-dessus du trou. Avec l'aide d'une caméra télécommandée, les scientifiques ont pu voir à l'intérieur du réacteur nucléaire et ont vu les résidus de la matière nucléaire et le trou.

L'environnement à l'intérieur du réacteur est tellement toxique que les tentatives antérieures d'aller sous la plante avec des robots spécialement conçus n'ont pas réussi; Les robots ont mal fonctionné à partir des niveaux de rayonnement élevé. Mais TEPCO ne renonce pas et a l'intention d'envoyer plus de robots automoteurs pour évaluer les dommages causés par l'explosion du réacteur nucléaire.
Yosuke Yamashiki, docteur en génie de l'Université de Kyoto, a déclaré dans une interview à la RT que la fuite localisée est une énorme découverte. "C'est une sorte de progrès. Il ya un très petit trou ... et une très petite quantité de rayonnement est toujours en fuite du réacteur. "
Il ajoute: «Ce n'est pas le niveau fatal, mais il se passe. Cependant, ils n'ont pas encore établi un moyen approprié de décomposer le réacteur de fusion. Il n'y a pas tellement de façons de le décomposer. "Il a également mentionné qu'avec ses collègues ils essayent une technique de glace spéciale et les résultats seront bientôt visibles, mais la technique n'a pas encore été approuvée. S'ils réussissent, le gouvernement pourra peut-être l'utiliser.
Yamashiki a souligné qu'il faudra des centaines et des milliers d'années pour éliminer complètement le rayonnement dans la région. Mais, d'un côté, il a dit: «en ce moment, le niveau de rayonnement est beaucoup plus bas, puisque le réacteur n'a pas été actif pendant un certain temps.» Au début de la semaine, il y avait de grands espoirs pour un nettoyage efficace à Fukushima , Après que l'opérateur de l'usine a admis qu'ils pourraient avoir finalement trouvé une partie des débris de combustible nucléaire qu'ils croient est la cause pour beaucoup de la contamination persistante il ya six ans.

 

The Fukushima nuclear explosion doesn’t stop wreaking havoc on the environment and it’s seems that it’s only going to get worse. There’s a state of emergency at the Japan power plant at the moment after the authorities recorded an abnormally high level of radiation mainly coming from the hole created from the melted nuclear fuel under the plant. And it’s threatening to start leaking in the ocean.

 

According to RT.com the Tokyo Electric Power Company (TEPCO) reported radiation levels of up to 530 Sieverts per hour inside the inactive Reactor 2 at the Fukushima Daiichi nuclear complex which was damaged during the 2011 earthquake and tsunami.

TEPCO reported that there’s a hole of about a square meter in size beneath the reactor’s pressure vessel. Experts say that the hole in the metal grating of one of three reactors that had exploded back in 2011, was probably caused by melted nuclear fuel that fell through the vessel. The iron frame has a melting point of 1500 degrees, TEPCO added, explaining that it’s possible that some fuel debris has fallen onto ii, creating the hole.

Moreover, TEPCO adds that they have found fuel debris on the equipment at the bottom of the pressure vessel, just over the hole. With the help of a remote controlled camera the scientists were able to see inside the nuclear reactor and saw the residues from the nuclear material and the hole.

 

The environment inside the reactor is so toxic that previous attempts at going beneath the plant with specially designed robots were unsuccessful; the robots malfunctioned from the high radiation levels. But TEPCO doesn’t give up and has plans to send more self-propelled robots to assess the damage from the nuclear reactor’s explosion.

In an interview with RT, Yosuke Yamashiki, Doctor of Engineering from Kyoto University said the located leaking is a huge discovery. “This is a kind of progress. There is a very small hole… and very small amount of the radiation is still leaking from the reactor.”

He adds that: “It’s not the fatal level but it is going on. However, they haven’t established a proper means of how to decompose the meltdown reactor yet. There are not so many ways to decompose it.”  He also mentioned that together with his colleagues they are trying out a special ice technique and the results will soon be seen, but the technique hasn’t been yet approved. If they are successful maybe the government will allow its use.

Yamashiki stressed out that it will take hundreds and thousands of years to completely eliminate the radiation in the area.  But, on the up side, he said, “right now, the radiation level is much lower since the reactor hasn’t been active for a while.” At the start of the week, there were high hopes for an efficient cleanup at Fukushima, after the plant operator admitted that they might have finally found part of the nuclear fuel debris they believe is the cause for a lot of the lingering contamination from six years ago.



19/02/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 135 autres membres