GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

LES ANUNNAKI, LEURS CONNAISSANCES GENETIQUES ET LA CONFRERIE DU SERPENT

LES ANUNNAKI, LEURS CONNAISSANCES GENETIQUES ET LA CONFRERIE DU SERPENT  

 
Passionnée d'archéologie pour avoir été à bonne école, j'ai une prédilection pour la sumérologie. Je m'efforce de comprendre cette civilisation extraordinnaire et pour cela, j'ai lu un bon nombre d'auteurs et en particulier Sitchin , maître en la matière. Il n'en reste pas moins que je me pose toujours des questions sur leurs origines. Saura t-on un jour d'où venait ce peuple aux connaissances étonnantes ?. Ont-ils vraiment connu une civilisation venue d'un autre monde ?. Sont ils en vérité les descendants directs des d'hommes génétiquement modifiés ? - je pense que oui !. Ces Anunnaki étaient ils des Atlantes ? - pourquoi pas !. On peut tout imaginer,tant que l'archéologie, la géologie, l'antropologie, les historiens, ect.. ne travailleront pas de concert en tenant compte des légendes racontées par les peuples, dans le but de trouver la vérité et non pour satisfaire leur orgueil. Que sont devenus ces extraterrestres ? Sont-ils restés sur terre ? Les sumériens étaient ils leurs descendants ? Pourquoi vouloir extraire de l'or alors qu'ils auraient pu vivre tout aussi bien sur la terre vièrge de tout homme ?. Qu'est-ce qui les en a empéché ? Sont ils reparti ou ont ils étaient décimés ?. Certains disent que les illuminatis seraient leurs descendants, à ceci, je dis foutaise et laissez moi rire ! Car vue la situation actuelle, il est difficile de leur faire confiance !
ORTHOGRAPHE DU NOM Je constate que le nom ANUNNAKI s'orthographie de différentes manières : annunaki, anunnaki. Je préfère faire preuve de logique. Dans ANUNNAKI, il y a ANU qui est le nom du père et Naki qui veut dire enfants, fils. Personnellement, je l'écrirai ANUNAKI !
LA MEDECINE SUMERIENNE Les médecins sumériens ont eu comme vilain défaut d'être incapables d'éliminer toutes les considérations religieuses qui l'ont empêché de développer leurs connaissances: comme ce fut le cas pour l'Occident, pendant plusieurs siècles. 
De ce fait, la médecine généraliste sumérienne fut moins élaborée que la médecine égyptienne, malgré des aspects très intéressants, témoignant de leur intelligence,qui permis à certains d'entre eux, d'être réputés en leur temps.
La médecine grec, a  su utiliser leurs connaissances révolutionnant ainsi la médecine.
MANIPULATIONS GENETIQUES La recherche sur l' ADN a établi qu'une "EVE" avait vécu il y a environ  150 milles ans, la première mère de l'humanité moderne. Ce qui ne veut pas dire que ce fut la première femme.
Les scientifiques ont découvert que toutes les femmes européennes et asiatiques descendent d'une même  "EVE" mitochondrial : qui aurait vécu en Afrique Centrale ( Tanzanie, Kenya, Ethiopie) et qui serait née avant Adam.
Un "ADAM" qui aurait donné naissance à la lignée masculine , il y a 142000 ans. QUI créa Eve et Adam ? - mystère !, notre technologie balbutiante s'arrête là. Une chose est sûr, "les dieux " créérent la femme en premier, contrairement aux idées reçues, l'ADN faisant foi !. Les Dieux Anunaki ? Quoi qu'il en soit que ce soit génétiquement ou naturellement, Adam ou l'homme  est né d'une femme !. Sans terre la graine ne sert à rien : quoi que sans eau non plus !. Conclusion : Dieu tout seul ne peut rien faire ! Ce qui est étonnant c'est que cette EVE ne serait pas la mère des Africaines. De nos jours, des recherches génétiques ont permis de créer des bébés-éprouvettes en insérant le sperme dans ovule, et  en les réimplantant chez une femme, alors que nos connaissances sont loin d'être au top ou d'avoir atteint ses limites. Notre connaissance corroboreraient donc,   les connaissances Sumeriennes héritées des Anunnaki.
LE SYMBOLISME DU SERPENT Le symbole des serpents entrelacés, que nous employons toujours aujourd'hui, pour représenter la médecine et la biologie, existe depuis plus de 6000 ans. C'est le symbole du dieu "Inkishzidda". Ce symbole est aussi celui de l'ADN, la spirale double de l' ADN !
La représentation du dieu sumérien "Ninkishzidda" représente deux serpents entrelacés et l'échelle semblable à des rubans entre les corps de serpents.
Découverte récemment, par la science moderne, la structure de spirale double d'ADN est aussi le symbole des "Serpents entrelacés" sumèriens, qui ont imité la structure du code génétique, dont la connaissance "secrète" aurait permis la création d'Eve et d'Adam, le premier couple  humain que les "Anunnaki" auraient créé, selon la légende.
D'OU VENAIENT LES ANUNNAKI ? Qui était les "Anunnaki" et d'où venaient ils ?. Les Sumeriens disaient qu'ils venaient de Nibiru, une planète de notre système solaire. Pourquoi pas, ils fallait bien qu'ils viennent de quelque part. Et pourquoi pas d'une planète lointaine encore inconnue. Nous sommes peut-être des organismes ou des embryons importés d'un autre monde.Tout est possible !
 
Toujours est il qu'il y a environ 300.000 ans, après une longue et très très lente évolution suite à la création d'Eve et d'Adam, l'homo Erectus s'est soudain développé se caractérisant par une augmentation soudaine de 50 % de la capacité de la boîte crânienne. Une transformation toujours inexpliquée, si l'on ignore l'existence des Annunaki.
LES ANUNNAKI
Un mot qui signifiait "ceux qui descendaient du ciel sur la Terre". Apparemment ces "hommes célestes" étaient motorisés ! Les temples consacrés à ces "dieux" ne sont pas décrit comme étant des lieux de culte, mais comme des résidences temporaires où les Anunnaki venaient séjourner épisodiquement. Des résidences secondaires pour  spationautes en déplacement !.
Les Sumériens en profitaient pour leur demander conseil, ou juger un litige entre cités ou personnes. Les Anunnaki nommaient également les gouverneurs qui régnaient en leur nom, lors de leurs absences.
Les tablettes Mésopotamiennes indiquent que Enki, ( qui signifie : maison sur/de l'eau ), Prince de la terre, créateur des sapiens, se rebella, n'acceptant plus les cruautés que ses congénères infligeaient aux humains, il fonde la "Confrérie du Serpent".

Les Anunnaki participaient à l'enrichissement culturels par l'apport de techniques essentiellement agraires (semences, irrigations, aménagements du sol,…) , de connaissances astronomiques (position de la ceinture d'astéroïdes qui n'est pas visible,…) ou de nouveaux mots destinés à décrire des objets, des lieux et parfois des concepts.
 
HISTOIRE DES ANUNNAKI
Il y a fort longtemps, mais pas dans une lointaine galaxie, dans notre bon vieux système solaire (probablement peu après sa formation, il y a environ 4.6 milliards d'années), la terre qui était alors deux fois plus grosse qu'aujourd'hui, était recouverte d'eau, et s'appelait Tiamat.
 
Tiamat possédait alors une lune imposante du nom de Kingu ( qui n'est évidemment pas celle d'aujourd'hui) qui serait devenue une planète, dont nous n'avons malheureusement pas d'autre précision.
 
NIBIRU, UNE PLANETE ENCORE INCONNUE
Une dixième planète (ou douzième corps céleste pour les anciens qui incluaient la Lune et le Soleil) plus grosse que Tiamat, nommée Nibiru  par les Sumériens et plus tard rebaptisée Marduk  par les Babyloniens (du nom de leur dieu principal depuis Hammourabi), décrivait également une très large orbite elliptique (d'une période de révolution égale à 3600 ans) entre Mars et Jupiter.
Nibiru tournait dans le sens inverse des autres planètes et son orbite n'était pas forcément dans le plan de l'écliptique, ce qui signifierait qu'à l'origine,elle n'appartienait  pas au système solaire .
 
L'Enuma Elish (texte sacré babylonien) précise que Nibiru était une planète "nomade" propulsée dans le système solaire (et capturée), suite à un événement cosmique de nature inconnue.
Sa trajectoire, via Neptune et Uranus, aurait suivi un mouvement effectué dans le sens des aiguilles d'une montre à l'inverse du sens de rotation des autres planètes tournant autour du soleil.
La vie serait alors apparue sur Nibiru et serait épanouie, aboutissant à une civilisation avancée (Anunnaki pour les Sumériens, Néfilims pour les Babyloniens) ayant acquis une certaine maîtrise du voyage interplanétaire avant la catastrophe. En effet, Nibiru s'approcha si près de ce qui était alors notre orbite, qu'une de ses lunes entra en collision avec Tiamat (notre terre) (les textes sumériens moins précis laissent plutôt supposer que le choc concerne les deux planètes elles-mêmes) la coupant en deux. La partie supérieure intacte de Tiamat et sa lune principale furent déplacées sur une nouvelle orbite entre Mars et Vénus pour devenir  notre Terre actuelle.
COLLISION AVEC TIAMAT Un morceau de Tiamat aurait volé en éclats pour devenir, selon les Sumériens, le "bracelet martelé" que nous appelons la ceinture d'astéroïdes.
A ce propos, on a repéré des trouées importantes à l'intérieur de la ceinture d'astéroïdes (diamètre de l'ordre du million de km) que l'on explique par des phénomènes de résonance avec Jupiter. Mais que l'on pourrait également justifier par l'orbite d'un important corps planétaire qui l'aurait traversée.
 
DES GEANTS VENUS D'AILLEURS Les archives sumériennes précisent que les Anunnaki étaient très grands : les femmes auraient mesurés environ 2 m et les hommes entre 2,40 et,2,60 m. Et leur durée de vie maximale sur terre aurait été d'environ 300 ans.Des chiffres à ne pas prendre à la lettre.  Il y aurait environ 200.000 ans, les Anunnaki durent impérativement solutionner un  refroidissement climatique qui prenait de l'ampleur. Les scientifiques Anunnakiens auraient imaginé de répandre de la poussière d'or dans la partie supérieure de leur atmosphère afin de profiter de son pouvoir émissif permettant ainsi de réguler la température.
 
Notons que nos spécialistes préconisent une solution analogue pour lutter contre les trous de la couche d'ozone en répandant des particules de poussière pour filtrer les rayons nocifs du Soleil.
Les gisements d'or sur Nibiru s'appauvrissants, Tiamat fut exploitée à son tour .
Les tablettes décrivent les Anunnaki voyageant dans des vaisseaux spatiaux à réacteurs. Ils s'établirent en Mésopotamie, alors très verdoyante, en constituant ainsi les premières colonies et en construisant de solides batissent.
Pour trouver de l'or, ils se rendirent dans une vallée située au Sud-Est de l'Afrique . Des Anunnakiens (les Sumériens les nommaient " dieux mineurs"  creusèrent et exploitèrent les premières mines d'or. Des navettes furent mises en œuvre pour transférer l'or d'Afrique du Sud vers Nibiru.
Il y a environ 80000 ans ( les textes sont imprécis sur la durée), ces pauvres mineurs Anunnakiens au demeurant très endurants et très patients, auraient fini par en avoir ras le bol de leurs conditions de travail se rebellèrent contre leur hiérarchie militaire.
Pour soulager les frères, les Anunnaki auraient eu une idée lumineuse. Ils  prirent la décision de créer des ouvriers hybrides par ingénierie génétique à partir de l'ADN Anunnaki et celui d'homo Erectus encore mal dégrossis, afin qu'ils remplacent les Anunnaki dans les mines ou du moins afin qu'ils fassent le sale boulot. Ce qui explique peut-être, le cerveau qui doubla de volume rapidement donnant naissance au Néandertalien, un homme puissant, doté d'une grande force et très endurant : un esclave parfait pour les gros travaux et moins idiot que l'Erectus que l'on renvoya dans sa savanne.
Mais cela ne s'est pas fait du jour au lendemain.Ils a fallu aux mineurs Anunnakiens prendre leur mal en patience encore quelques bonnes centaines d'années.
 
 
NEANDERTALIEN + ANUNNAKI = SAPIENS
Puis ils métissérent quelques Néandertaliens après une longue sélection, avec leur propre ADN, et créérent ainsi un nouvelle espèce européenne et asiatique plus éléguante, plus dégrossie :  l'Homo sapiens, mi-céleste et mi- terrestre.
Les fonctions de nos ancêtres se développèrent au fil des besoins quotidiens de ces dieux de plus en plus fainéants !.
 
Selon les sumériens, la création de l'HOMO SAPIENS est attribué à Enki. Seigneur du royaume de Tiamat (terre), fils d'un roi  extra-terrestre ANU.
 
D'après les textes des Sumériens, Enki aurait perdu au profit de son frère ainé ENLIL d'importants territoires terrestres sur lesquels il régnait, suite à des rivalités et conflits. C'est l'histoire d'Abel et Caïn.
Enki  fut non seulement le créateur de l'homme moderne, mais également l'auteur de nombreuses réalisations. Il aurait asséché les marais du golfe Persique pour les remplacer par des terres fertiles, il aurait construit des digues et des bateaux et aurait été un scientifique et un généticien  de talent.
De quoi attiser les jalousies et les convoitises. Comme tout créateur, il protégeait ses créations telle que celle de l'homo sapiens. Il en serait de même si aujourd'hui, un homme créait un humanoïde nouvelle génération.
 
Selon les textes Sumériens, Enki prit la défense du nouveau genre humain lors d'un conseil des Anunnaki, en s'élevant contre  des cruautés pratiquées par ses semblables sur les sapiens, et en particulier contre son frère Enlil qui n'arrangeait rien. Enki ne voulait pas faire de l'homme un simple esclave, contrairement à ses congénères qui ne voyaient en ces humanoïdes que des bêtes de somme sans grand intérêt. Ces sapiens auraient été des ouvriers exemplaires qui devinrent au fil du temps de plus en plus gênants pour les dieux devenus de plus en plus  oisifs, au point de ne plus  trouver de repos, tant ces ouvriers zélés devenaient de plus en plus envahissants, se multipliant un peu plus chaque année.Sentant venir un danger et résoudre ce problème, le père d'Enki et d'Enlil, Anu décide de réguler cette race prolifique et les aurait soumis à la famine, puis il les aurait confronté à quelques épidémies, contre lesquels, les dieux étaient immunisés.
 
Mais Enki sûr de lui, était bien décidé de protéger son oeuvre " humaine", et déjoua les plans de son père par l'intermédiaire de son protégé Atrahasis, un Grand sage sapiens, qui prévient les siens à chaque danger.
UN DELUGE POUR NOYER LES SAPIENS
Enlil, de plus en plus exaspéré par le comportement de son frère, décide d'en finir avec les sapiens en déclanchant un Déluge en déviant peut-être un astéroïde, afin de les noyer convaincu qu'ils ne sauraient pas nager, et en interdisant à son frère  d'avertir son protégé.
 
Mais Enki, obstiné, contourne le problème en s'adressant à Atrahasis (Noé) par téléphatie ou en rêve. Ce dernier fabrique donc un bâteau et prit  la mer avec sa famille, quelques artisans, de l'or, du bétail et les animaux sauvages du coin.
Lorsqu'Enlil constate après le désastre que ses plans ont été déjoués, il en éprouva malgré tout un soulagement, pour avoir pris conscience que la disparition totale des Humains aurait été une catastrophe et aurait obligé son peuple à retourner au boulot. 
 
Il accordera donc à Atrahasis le titre de Dieu, mais fait en sorte que les Hommes troublent moins sa quiétude, en ordonnant à Enki de réduire la durée de vie des Hommes en modifiant et affaiblissant leur système immunitaire et biologique, une manière de réguler cette population trop fertile qui mettrait la planète en danger et les Anunnakiens par la même occasion. Des géologues confirment aujourd'hui, qu'il y a bien eu au Proche-Orient un déluge qui remonterait 12000 ans et 15000 ans.
LA CONFRERIE DU SERPENT
Parmi tous les animaux vénérés par l'homme, aucun ne le fut de façon aussi marquante et signifiative que le serpent et particulièrement le COBRA (Egypte, Babylonniens, Indiens, ect.. .C'est la kundalini, la colonne vertébrale de tout homme.
Le Cobra  était le symbole des scientifiques, médecins, biologistes, qui avait acquis une grande influence à l'aube des premières civilisations sur les deux hémisphères de notre planète.
Cette confrérie était composée de scientifiques, de médecins, d'astrologues, de prêtres, de chercheurs divers et variés, qui avaient pour but de confronter et de  transmettre leurs connaissances dans le but d'atteindre un haut degrés d'iniation ou l'illumination spirituelle en libérant les âmes de l'esclavage ou de leur prison physique.
Cette confrérie fut nommée la  "CONFRERIE DU SERPENT" ou de la connaissance.
Le mot originel pour serpent c'est nahash, qui signifie "décoder, découvrir ".
Elle voulait mettre un terme à  l'esclavage des hommes et s'efforça de les enseigner pour les libérer de la servitude.La confrérie était une école ou un centre d'enseignement. 
Enki ,maître spirituel et des sciences, fut le fondateur de la " Confrérie du Serpent ".
Selon les tablettes, Enki et son père Anu possédaient un sens éthique aiguë, et de grandes connaissances spirituelles et intellectuelles.
Le symbole biblique de l'arbre remonte au temps des Sumériens, par exemple, celui où l'on montre un serpent qui s'enroule autour d'un tronc d'arbre (caducée médical), correspondant aux représentations ultérieures du serpent au jardin d'Eden ou d'Edin, justement en Mésopotamie.
Dans la représentation sumérienne, deux fruits sont accrochés à l'arbre.
A droite de l'arbre se trouve le symbole d'Enki la demi-lune (connaissance) ; A gauche, une planète, symbole d'Anu (la vie).
Enki aurait permis à un sapiens d'accéder à la connaissance afin de l'instruire sur les réalités du monde.
C'est la raison pour laquelle Enki est présenté comme le méchant qui a trahis les siens pour avoir voulu offrir aux sapiens la connaissance et la liberté de penser et donc d'activer leurs neuronnes.
Enki se serait révolté non pas contre Dieu ou son père, (contrairement aux écrits de la Bible), mais contre la cruauté de ses semblables qui refusaient de voir en ces humains leurs égaux, même si ces hommes génétiquement modifiés étaient des demi-dieux. 
 
Enki et la confrerie du serpent , malgré tous leurs efforts, ne réussirent pas à libérer les hommes de leurs chaînes mentales, ni de la servitude.
Dans certains textes Sumériens,comme Egyptiens la Confrérie du Serpent aurait été interdite aux profanes par les  Dieux régnants.Mais nous avons connus ce système par le passé qui réservait l'accés à la connaissance qu'aux élites.
UNE TETE DE TURC TOUTE TROUVEE
Après la fermeture de la confrérie aux profanes, Enki fut banni du paradis terrestre ou de Mésopotamie  et déchu de ses droits.
Puis,il fut calomnié par ses adversaires désireux de s'assurer que sa mémoire serait ternie à jamais, afin que les hommes ne voient plus en lui un dieu protecteur et d'amour. 
Le moins que l'on puisse dire, c'est que cela a bien fonctionné. Et 20.000 ans après, les deux tiers de l'humanité y croit encore dur comme fer !. Et la tendance est encore loin d'être renversée ! 
 
De " prince de la Terre " ou de lumière, il devint ainsi le " prince des ténèbres ". Il fut affublé au fil des siécles, de surnoms tout aussi peu flatteurs les uns que les autres :  prince de l'enfer, diable, démon, Lucifer, Satan,... On le présenta comme l'ennemi à abattre ou comme le gardien de l'enfer. On enseigna aux hommes que tout le mal de la Terre était de sa faute.Une tête de turc toute trouvée  et une pratique toujours en vigueur ! Quant on veut se débarrasser de son chien , ne dit-on pas qu'il a des tics ?  
LES SUMERIENS UN PEUPLE INCONNU
Pour paraphraser Zecharia Sitchin, nombre de savants n'ont en fait aucune idée de l'identité des sumériens, de leur origine et surtout du comment et du pourquoi de la naissance et de l'éclosion de cette civilisation qui s'est installée en Irak.
Celle-ci apparut soudainement surgissant de nulle part, il y a plus de plus de 6000 ans.
Plusieurs éminents archéologues et bon nombre de sumerologues  passionnés  sont étonnés et admiratifs face à cette civilisation qui a  explosé soudainement en un minimum de temps.
 
Personne donc n'explique pourquoi une civilisation aussi sophistiquée, dotée d'une véritable organisation sociale s'adonnant au commerce, à la guerre et aux jeux du pouvoir ait surgit d'un seul coup au milieu d'une région habitée par des nomades primitifs vivant de chasse et de cueillette, une civilisation, qui constitue la racine sur laquelle la nôtre s'est déployée.
La réponse est devant nos yeux ou plutôt devant les yeux des archéologues et linguistes qui ont examiné les dizaines de milliers de textes sumériens gravés sur des plaquettes d'argile qui nous sont parvenues depuis la fin du 19ème siècle.
 
Les sumériens le disent eux-mêmes : sans ces dieux qu'ils nomment Anunnaki, il n'y aurait pas eu de civilisation, d'architecture, de lois, de commerce,  de science.
LES DIEUX SUMERIENS
 
Anu (dit Anou) et son épouse Antou résidaient sur une autre planète ou dans un autre monde. Anu est le patriarche d'une famille de dieux très actifs, le chef suprême des cieux et de la terre, qui régle tous les litiges, sanctionne ou récompense selon les mérites de chacun.
 
Pour recevoir et accueillir Anu et sa suite, les textes soulignent la nécessité de l'édification d'une demeure, d'un temple suivant des instructions architecturales très précises et, d'un protocole d'accueil très strict.
Les dieux visiteurs constituaient un clan important à la hiérarchie complexe .
Quant à l'édifice appelée clairement par les sumériens “ la maison qui sert à descendre des cieux ”, il fait plutôt penser à un lieu sophistiqué et protégé qui permet aux dieux de séjourner sur terre à l'abri des regards.
 
Malheureusement, le texte détaillant comment Anu et sa suite se manifestaient et quels étaient leurs rituels lors des repas, ont été détruits, du moins la partie la plus intéressante, qui  concernait l'arrivée proprement dite d'Anu sur terre.Nous aurions aimé savoir ce qu'ils mangeaient pour avoir une petite idée de leurs préférences ( crapaud,ou côte de mouton ?)
 
Aux côtés d'Anu, une autre figure fondamentale du panthéon sumérien : son fils Enlil dont le nom signifie “ seigneur de l'espace aérien ” aurait été le seigneur de l'espace aérien (Commandant d'escadrille) et un chef militaire de la terre.
Enlil se serait venu en éclaireur ou en repérage, et se serait installé sur terre bien avant qu'elle ne fut colonisée par son peuple, et que s'y développe une civilisation.
 
Un texte appelé “L'hymne à Enlil, le bienfaiteur de tout” relate tous les aspects de la civilisation qui ont existé grâce aux instructions d'Enlil.
Selon les sumériens : “ Nulle ville ne serait construite, nulle colonie ne serait fondée; nulle étable ne serait construite, nul parc à moutons dressé; nul Roi ne serait élevé, nul grand prêtre serait né ”.
En d'autres termes, sans ces dieux colonialistes et matérialistes, la civilisation humaine n'aurait pas jamais connu une évolution aussi fulgurante et serait encore au moyen-âge ou pire ; à l'âge de pièrre. 
 
Les sumériens nomment Enlil le "berger" des humains, qui ressemble en tout point à un éleveur aux qualités surhumaines, propriétaire d'ungros troupeau de sapiens ignorants.
Sans parler de sa longévité, présidant à l'édification de leurs villes en ayant pris soin de construire au préalable sa propre cité, Nippour.
Mais Enlil n'est pas un prénom, mais un titre et cet être a eu une descendance qui lui succéda et porta le même titre.
 
 
 
ENLIL ET ENKI : DEUX FRERES, DEUX MONDES
Enlil avait un frère aîné, Enki qui, à cause d'un tirage au sort qui lui fut défavorable, reçut en guise de territoire les mers et les eaux alors qu'en théorie, étant le fils aîné, il aurait dû recevoir en gestion les terres. Pourquoi son père opta pour cette solution, mystère!
Il en conçut une grande jalousie à l'encontre de son frère Enki, ainsi qu'une certaine rancune envers son père Anu et envers tous ceux qui soutenaient les sapiens ou avaient pitiè d'eux.
Ingénieur,mathématicien,architecte,généticien,Enki est celui qui a initié les hommes à l'élevage et aux techniques de construction avec les briques aux sumériens.
Enki avait une compagne qui n'était autre que sa sœur, Ninti (dame de la vie ou dame de la côte) . Elle aurait été médecin, infirmière et  sage femme en chef responsable des installations médicales.
 
C'est grâce aux instructions d'Enki que Ninti procréa ou créa le premier “Adapa” ou “homme génétique ” mi néandertalien et mi-anunnakien le fameux Adam.
 
La compagne de cet Adam génétiquement modifié,disons Eve fut également créée par Ninti,  à partir de la côte d'Adapa ou d'Adam (sous-entendu avec le sperme du sapiens-anunnakien).
 
 
DES DIEUX BELLIQUEUX ET VIOLENTS
Tous ces récits sumériens foisonnent de guerres violentes entre “dieux” qui s'affrontent dans l'espace avec leurs véhicules spaciaux  et leurs armes lanceant des éclairs de feu...Bref, une guerre des étoiles menée tambour battant pour s'emparer de Tiamat, objet de toutes les convoitises.
Les hommes et les cités existaient grâce à la bonne volonté de ces dieux intrépides et jaloux, et sont soumis aux aléas des guerres et de querelles de succession.
Je ne sais pas si cette fabuleuse histoire est totalement véridique, mais une chose est certaine, je ne vois pas pourquoi les sumeriens auraient tenu de telles chroniques s'échinant à citer une foule de détails matériels et techniques (des coordonnées célestes, des équations, des descriptions d'engins et surtout une carte tout à fait exacte de notre système solaire), ce qui ne cadre pas vraiment avec des textes poétiques, métaphoriques et mystiques.  Par ailleurs, les sumériens n'étaient certainement pas très cultivés et assez imaginatifs ou visionnaires pour nous faire parvenir de telles histoires.
 
D'autant que les textes sont clairs à propos des pouvoirs de ces hommes venus d'ailleurs : ceux-ci sont certes dus à des armes et des véhicules très avancés, mais surtout au niveau “des formules” contenues dans un artefact très concret, “la table des destinées” qui fait penser dans sa formulation et son usage à une banque de données, un ordinateur et un à arsenal stratégique, auxquels les sumériens ne devaient rien comprendre.
C'est pour cela qu'ils n'avaient aucune raison de cacher leurs connaissances technologiques, les dieux après tout, c'étaient eux, la religion c'était encore eux, et le catholicisme n'existait pas encore, pour les vouer au bûcher.
 
LA TABLE DES DESTINEES Aujourd'hui, on nommerait cela un réglement ou un code civile, judiciaire, du travail et militaire.  Cette “table des destinées” contenait des centaines de “formules” relatives à “la royauté”, à la fonction des prêtres, aux armes, aux procédures légales, aux devoirs du scribe, au travail du bois à la construction et même à la prostitution sacrée, et aux instruments de musique dont le Dieu détient ses pouvoirs.
Chaque dieu a une valeur numérique. Quant aux souverains sumériens, du moins pour certains d'entre eux, il s'agit d'hybrides nés de l'union d'un Dieu ou d'une Déesse et d'un sapiens. Ainsi en serait-il du célèbre Gilgamesh (il y a 5000 ans) né d'un père humain et de la déesse Inanna, arrière petite-fille d'Anou. Ce qui prouverait que les Anunnaki ont vécu sur terre, il y a encore 5000 ans. 
La majorité des européens génétiquement modifiés serait composée de demi- dieux, après avoir était des esclaves affranchis.  
CONCLUSION En Afrique centrale, à l'endroit exact mentionné par les tablettes cunéiformes où nos ancêtres auraient extrait de l'or, des archéologues ont trouvé des mines d'or dont plusieurs d'entre elles ont  entre 80000 et 100.000 ans. On y a retrouvé des ossements  correspondant à des Néandertaliens ainsi que d'autres ossements humains vieux de 20.000 ans.
 
Aucun spécialistes ne peut justifier la présence de ces humains en ces lieux : l'or étant trop mou, il n'était d' aucune utilité. Pourquoi ces mines et où est passé cet or, si ce n'était pas pour les Anunnaki


19/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 135 autres membres