GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

MARS - les Martiens auraient lancé deux satellites artificiels autour de leur planete (phobos deimos)

les Martiens auraient lancé deux satellites

mars satellite.jpg

Phobos, le plus grand des deux satellites de Mars, sur une photo de la NASA datant de 2008.

 

 

002.JPG

 

de gilbert: vous pouvez observer les tracés réguliers sur le satellite prouvant présence d' êtres évolués sur ce satellite créé et non naturel.

 

 

Phobos et Déimos, les deux satellites de Mars, seraient artificiels et auraient été lancés par les habitants de la Planète rouge. Non, ce n’est pas le scénario du dernier film de science-fiction en vogue qu’évoque la Feuille d’Avis de Lausanne dans sa livraison du samedi 2 mai 1959. Le quotidien vaudois reprend l’information parue dans les pages de son confrère soviétique Komsomolskaïa Pravdaet cite l’astronome russe Iossif Chklovski, 42 ans, qui prétend être arrivé à cette certitude «sur la base de multiples recherches».

La Feuille poursuit: «Le savant a affirmé qu’il était parvenu à cette conclusion en comparant le comportement des deux satellites de Mars – comportement qui ne peut s’expliquer par référence à la mécanique naturelle – aux actions des satellites de la Terre construits par les hommes. Selon lui, les similitudes sont probantes.»

Petits et proches de Mars

 

Astéroïdes de petite taille, Phobos et Déimos ont été découverts en 1877 par un astronome américain, Asaph Hall, et orbitent à quelques milliers de kilomètres de Mars. Ces «dimensions insignifiantes et leur extrême rapprochement de leur planète» ont forgé la théorie de Iossif Chklovski. Selon lui, une vie développée «n’existe plus» sur Mars parce qu’il n’y a presque plus d’oxygène dans l’atmosphère. Mais «il est possible, affirme le savant, que la situation ait été différente il y a deux ou trois millions d’années. Bien des astronomes pensent qu’il y avait alors de l’oxygène, que des êtres doués d’intelligence étaient apparus sur Mars et avaient, en leur temps, atteint un grand degré de culture.»

 

L’observation de Phobos amène Chklovski à la conclusion que le satellite est creux. Il y voit une sphère d’acier de16 km de diamètre. «La création de tels satellites n'est pas un problème insoluble pour les êtres humains», poursuit-il. Mais le savant doute que des engins de cette dimension puissent être envoyés dans l'espace «dans les siècles immédiatement à venir».

 

Controverse scientifique

 

Bien évidemment, l’annonce par Chklovski d’hypothétiques Martiens lanceurs de satellites déclenche une controverse au sein de la communauté scientifique. Sa théorie est abandonnée à la fin des années 60. En 1971, la sonde Mariner 9 produit les premières photos de bonne qualité de Phobos, avant les détails livrés par Viking 1 et 2en 1977.

 

On sait désormais que Phobos possède une forme très irrégulière et une surface sombre, criblée de cratères et de sillons. Quant aux Martiens… Iossif Chklovski (1916-1985) consacrera une partie de sa carrière à l’écoute des signaux électromagnétiques, sans jamais parvenir à percevoir un message d’origine extraterrestre… (24 heures)

 

(Créé: 02.05.2016, 09h41)

 



03/05/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 135 autres membres