GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

l’e-diesel. Cette nouvelle énergie ne nécessite que du dioxyde de carbone et de l’eau

La ministre allemande Johanna Wanka fait le plein avec de l'e-diesel. © Audi
Le 30 avril 2015 | Mise à jour le 30 avril 2015

 

Le constructeur automobile Audi vient de mettre au point un nouveau carburant propre : l’e-diesel. Cette nouvelle énergie ne nécessite que du dioxyde de carbone et de l’eau pour alimenter les moteurs diesel.

 
 

Après avoir mis au point l’e-gaz, l’e-gazoline, et l’e-éthanol, c’est au tour de l’e-diesel de rejoindre la famille des carburants Audi. Cela fait maintenant des années que le moteur diesel connaît une vague de critiques, notamment à cause de son carburant nocif. C’est pourquoi le constructeur allemand a conçu cette énergie synthétique propre, à partir d’eau, de CO2, et d’hydrogène. Elle a été développée dans un laboratoire de recherche à Dresde (Allemagne) en partenariat avec l’opérateur Sunfire, un spécialiste de la fabrication de piles à combustibles et d’électrolyseurs à haute température.

Trois étapes de fabrication

La création de l’e-diesel ne nécessite que deux matières premières : l’eau et le dioxyde de carbone. Le CO2 est fourni par du biogaz en plus d’un autre dispositif qui capture l’air ambiant. Le combustible, lui, est produit en plusieurs étapes. Premièrement, un système se met en marche pour chauffer de l’eau afin de former de la vapeur, qui est ensuite décomposée en hydrogène et en oxygène (ndlr : méthode de l’électrolyse). Deuxièmement, l’hydrogène réagit avec le gaz CO2 dans des réacteurs de synthèse sous haute pression et à haute température pour produire un liquide appelé «bleu brut». Enfin, c’est après le raffinage de ce fluide que l’e-diesel est prêt à l’emploi, à l’image du pétrole fossile.

Schéma de fabrication de l'e-diesel. © Audi

Une énergie d'avenir

«Ce diesel synthétique, fabriqué en utilisant du CO2, est une belle prouesse pour notre recherche sur la durabilité. Si nous pouvons utiliser le dioxyde de carbone à grande échelle comme matière première, ça serait une belle avancée pour la protection du climat et le développement de l’économie verte», a indiqué Johanna Wanka, la Ministre fédérale de l’Education et de la Recherche en Allemagne, citée dans le communiqué de presse d'Audi. 

Las, le carburant est encore au stade de concept et Audi assure que seulement 3000 litres pourront être produits au cours des prochains mois. Pour mettre ces chiffres en perspective, les Etats-Unis consomment à eux-seuls «près de 622 milliards de litres de carburant chaque année», selon Wired. Le constructeur allemand a donc encore du chemin à parcourir avant d’être en mesure d’adapter sa production de carburant à l’échelle mondiale.



01/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 137 autres membres