GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

A Londres, 500 livres d’amende pour consommation d’alcool devant une mosquée terroriste

Exclusif : A Londres, 500 livres d’amende pour consommation d’alcool devant une mosquée terroriste

 

Ayant traversé la Manche, qui nous sépare de nos amis anglais, grâce à l’Eurostar qui nous réunis avec nos amis anglais, l’auteur a récemment passé plusieurs jours à Londres. (1)

Il en a profité pour enquêter sur l’islamisation de ce pays, qui, comme en France, est alarmante, même si elle y prend des formes différentes, en raison de la tradition communautariste de ce pays.

Le samedi 10 octobre, l’auteur a rendu visite à la mosquée de Finsbury Park, aussi appelée « Mosquée Centrale du Nord de Londres » (North London Central Mosque), située dans la commune (« borough ») londonienne d’Islington (7-15 Saint-Thomas’s Road, London N4 2QH).

Mosquee de Finsbury Park 1 XXX

Un repaire de terroristes

Cette mosquée, inaugurée par le Prince Charles en 1994, et qui peut accueillir jusqu’à 1800 pratiquants, est connue pour être un repaire d’extrémistes et de terroristes musulmans. Parmi ceux qui l’ont fréquentée figurent :

1) l’imam borgne Abu Hamza al-Masri, qui dirigeait la mosquée au début des années 2000, chef du groupe musulman extrémiste des « Supporters de la Sharia » (Supporters of Sharia), militant pour la création d’un califat islamique remplaçant les démocraties européennes, arrêté en 2004 par les autorités britanniques pour 11 charges criminelles, et extradé vers les États-Unis le 6 octobre 2012, après une procédure de 8 ans.

2) le terroriste Zacarias Moussaoui, surnommé « le vingtième pirate de l’air », membre de la cellule d’al-Qaïda qui perpétra les attentats du 11 septembre 2001, et qui purge une peine de perpétuité dans la prison Supermax de Florence (Colorado).

3) le terroriste Richard Reid, membre d’al-Qaïda, qui tenta de détruire l’avion dans lequel il se trouvait en faisant exploser ses chaussures, le 22 décembre 2001, et qui purge lui aussi une peine de perpétuité dans la prison Supermax de Florence (Colorado).

4) les terroristes Kamel Rabat BouralhaYacine Benalia et Osman Larussi, qui participèrent à la prise d’otage dans l’école de Beslan (Ossétie du Nord, Russie), et au massacre de 400 enfants et professeurs, le 3 septembre 2004.

5) plusieurs terroristes impliqués dans la tentative d’attentat bioterroriste contre le métro de Londres à l’aide de ricine, tentative déjouée en janvier 2003.

Bien entendu, sur son site Internet, la mosquée de Finsbury Park prétend promouvoir les valeurs humaines et l’intégration, et présente l’islam comme « une religion de tolérance et de paix ». (2)

Une découverte stupéfiante

Voici la mosquée de Finsbury, telle que l’auteur l’a vue en arrivant sur place :

Mosquee de Finsbury Park 2 XXX

En s’approchant, le regard de l’auteur fut attiré par le panneau accroché à un lampadaire situé devant la mosquée :

Mosquee de Finsbury Park 3 XXX

En s’approchant encore plus, voici ce qu’il put lire :

Mosquee de Finsbury Park 4 XXX

La traduction en français de ce panneau donne, de haut en bas :

« Prévention du crime et promotion de la sécurité publique »

« Zone de contrôle de l’alcool le jour d’un match »

« La police peut utiliser ses pouvoirs de Confiscation/Amende/Arrestation »

« Pénalité maximale : 500 livres »

En bas de ce panneau figurent le logo de la police de Londres (Metropolitan Police) et celui de la mairie d’Islington.

La sharia appliquée par les autorités britanniques

Ainsi, les jours de match de football, la police de Londres et la mairie d’Islington interdisent aux citoyens britanniques de boire de l’alcool ou même simplement de détenir de l’alcool devant la mosquée de Finsbury Park, sous peine d’une amende de 500 livres (plus de 620 euros), voire d’une arrestation.

Or la charia (loi islamique) interdit l’alcool.

La police de Londres et la mairie d’Islington appliquent donc la charia devant la mosquée extrémiste de Finsbury Park, dans l’espace public !

Voici donc une étape de plus dans l’islamisation de nos démocraties occidentales, avec l’appel à la prière autorisé récemment en Suède pour une mosquée des environs de Stockholm.

Alors que la nourriture halal se répand illégalement dans nos cantines, certains dirigeants de nos pays veulent à présent nous interdire de boire de l’alcool !

Jusqu’où ira la lâcheté des islamo-collabos ?

Et combien de temps encore les citoyens européens tolèreront-ils ces atteintes à nos droits, à nos traditions, à notre Histoire ?

Maxime Lépante

1) Il y a moins de 2 mois, l’auteur a révélé que le phénomène des prières musulmanes publiques illégales touche aussi la capitale britannique :

Londres frappée par les prières musulmanes illégales !

2) Finsbury Park Mosque

http://www.finsburyparkmosque.org/

A Londres, la nouvelle « police » islamique des mœurs pourchasse les homosexuels

 

La police anglaise observe avec inquiétude les nouveaux « policiers » qui ont surgi dans les quartiers islamiques de Londres : ils sont à l’image des brigades de l’incitation à la vertu et de la répression du vice, bien connues, dans plusieurs pays arabes mais en Arabie Saoudite surtout, sous le nom d’al’moutâwa’yya  (mutaween disent les Anglais). Elles sont chargées de faire respecter les prescriptions de la charia.

Scotland Yard  vient de déclencher une vaste campagne pour découvrir l’identité d’un groupe de jeunes musulmans qui organisent des patrouilles, tout spécialement autour des mosquées et dans les quartiers où vivent une majorité de musulmans.

 Une mosquée à l’Est de Londres

Il faut remarquer que ce groupe qui supervise ces patrouilles religieuses avait annoncé clairement son existence et diffusé une vidéo sur ses activités. La police londonienne a distribué des séquences de cette vidéo sans préciser  le lieu où elles ont été filmées. La police a indiqué simplement qu’il s’agit d’un quartier de l’Est de Londres. L’enregistrement montre un homme qui barre la route aux passants, très probablement près de la grande mosquée de WhiteChapel dans l’Est londonien, un quartier « religieux ». Cet homme faisait partie d’un groupe qui s’est donné comme nom  « les patrouilles musulmanes ». Ce groupe a filmé les membres de cette ronde alors qu’ils interpellaient les passants et parmi eux un jeune Anglais. Un langage agressif avait été utilisé à son encontre pour la raison qu’il avait été pris pour un homosexuel en raison de son apparence vestimentaire (1).

Mosquée Est de LondresLa vidéo divulguée par la police montre un jeune musulman criant face à l’Anglais : « Va-t-en d’ici !, Ici c’est une zone musulmane, tu portes des vêtements d’homosexuel » puis : « Tu es homosexuel, pars d’ici … Il ne faut pas que tu t’approches de ce lieu une seconde fois ».

La police a convoqué les personnes vues sur la vidéo et a incité les citoyens qui ont été importunés à prendre contact avec elle. Wendy Morgan, porte-parole de la police dans le quartier de Tower Hamlets (Est de Londres) a déclaré : « La police est très préoccupée par ces patrouilles islamiques ». La police de la capitale considère cette attaque contre les homosexuels comme un fait dangereux. Cet homosexuel représente pour la police un témoin important pour l’enquête. Elle l’encourage, ainsi que ceux qui ont des informations à ce sujet, à la contacter d’urgence. La police garantirait le secret sur l’identité des personnes qui se présentent.

Scotland Yard a confirmé qu’elle a arrêté deux jeunes musulmans dont elle suspecte leur lien avec les faits mais elle n’a pas divulgué leur identité. Elle s’est contentée de dire que le premier, âgé de 22 ans vient du quartier d’Acton, à l’Ouest de Londres. Le second de l’Est de Londres s’est livré spontanément. Il a 19 ans.

Des sources proches de la police ont déclaré qu’elle a reçu une large coopération de la communauté musulmane et de la direction des mosquées du district électoral de Hamlets et elle qu’elle a rencontré un consensus sur le fait que ces patrouilles  musulmanes représentent un comportement inacceptable qu’elles ont pour but d’augmenter la tension et de semer les graines de la discorde dans cette zone.

Bernard Dick

(1) http://www.bbc.co.uk/news/uk-england-london-21142148

 

Londres : la milice musulmane interdit l’alcool et menace les femmes non voilées

 

Une information parue sur le site Québécois « Poste de Veille » nous apprend qu’en Grande-Bretagne une patrouille de musulmans impose la loi islamique dans la rue.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=YKiPV5RNTEU

12 janvier 2013 : Un samedi soir, quelque part dans un quartier islamisé de Londres, deux musulmans déambulent dans les rues et interpellent les passants ou plutôt les mécréants, pour leur imposer la loi islamique, leur signifiant qu’ils sont dans une zone musulmane.
Un jeune anglais se fait interdire de boire de l’alcool, parce que c’est « haram » dans l’islam. Plus loin, un couple devant une mosquée se fait chasser sans ménagement. Plus loin encore, une jeune anglaise se fait interpeller parce qu’elle ne porte pas de voile. La jeune fille répond : ici c’est l’Angleterre, mais un des musulmans lui coupe la parole et hurle que ce quartier n’est plus anglais, mais musulman…

Faits à rapprocher de ceux déjà signalés, en septembre 2011, par Bernard Dick – Article du n° 214 – qu’il ne semble pas inutile de rappeler.

Les zones interdites aux non-musulmans prolifèrent : une occupation sans tanks ni soldats (Extrait)
« En Grande_Bretagne, par exemple, un groupe musulman appelé « Muslims against the Crusades » a lancé une campagne pour transformer douze villes britanniques – incluant ce qu’on appelle le « Londonistan » – en Etats Islamiques indépendants. Les Emirats islamiques ainsi nommés fonctionneraient comme des enclaves autonomes gouvernées par la loi islamique de la charia et opéreraient hors de la jurisprudence britannique ».

En outre, toujours en 2011, des extrémistes musulmans avaient commencé à travers le Royaume-Uni une campagne d’affichage visant à identifier ces zones où la charia fait force de loi. Plusieurs quartiers de la capitale avaient été submergés d’affiches où l’on pouvait lire : « Vous êtes sur le point d’entrer dans une zone contrôlée par la charia – les lois islamiques y sont appliquées. »

D’abord des quartiers entiers investis par des musulmans, qui deviennent peu à peu des zones de non-droit où police et pompiers ne peuvent plus accéder sans risques, puis des affiches extrêmement explicites signifiant l’entrée dans une zone contrôlée par la charia, enfin des patrouilles de musulmans imposant la loi islamique dans la rue ! Toujours l’avancée par « petits pas » par petites touches, pour à chaque fois gagner un peu plus de terrain, un peu plus d’accommodements, un peu plus de dhimmitude de la part des eunuques qui gouvernent nos pays.
Cela se passe en Grande-Bretagne… pour le moment… Mais pour ce qui est des zones de non-droit, baptisées hypocritement « Zones Urbaines Sensibles » (ZUS) nous savons tous que nous ne sommes pas en reste, et que dans notre pays elles prolifèrent. Au pointage effectué à cette même époque (2011) 751 étaient répertoriées (Liste sur Internet) auxquelles il faudrait ajouter celles récemment créées par notre zélé Ministre de l’Intérieur. Au rythme où vont les évènements, c’est bientôt tout notre territoire qu’il faudra classer en ZUS…et après ? Devons-nous nous attendre à suivre la même spirale ? Avons-nous envie de voir ce scenario se reproduire dans notre pays ? Non, bien sûr. Alors plus que jamais soyons vigilants… vigilants et réactifs pour dénoncer toute nouvelle atteinte à notre intégrité.

Oriana Garibaldi

Londres : « You are entering a shariah-controlled zone »

 

Le 8 juillet 2011, un lecteur du site Gates of Vienna transmet la photo d’une affiche qu’il dit avoir vue à Londres, placardée à un arrêt de bus, à l’angle de Mission Grove et de Carisbrooke Road, London E17. Le texte : « Vous entrez dans une zone contrôlée par la charia ; pas d’alcool, pas de jeux, pas de musique ni de concerts, pas de prostitution, pas de drogues ni de cigarettes ».

Poste de veille reproduit l’affiche et en trouve l’origine. Elle est proposée sur un site appelé Muslims against cruisades :

Sur ce site, comme vous pouvez le voir, elle est accompagnée d’un texte en anglais qui développe le message. Message que Poste de veille a ainsi traduit en français :

« Au cours des 50 dernières années, le Royaume-Uni a été transformé du tout au tout. Ce pays autrefois à prédominance chrétienne est désormais submergé par une population musulmane croissante qui cherche à préserver son identité islamique et à se protéger des valeurs sataniques du gouvernement britannique tyrannique.

Il y a maintenant plus de 2,8 millions de musulmans au Royaume-Uni –  un prodigieux 5 pour cent de la population. En réalité, il s’agit plus que de simples chiffres, car c’est toute l’infrastructure de la Grande-Bretagne qui est en mutation : les  mosquées, les écoles islamiques, les tribunaux de la charia et les entreprises appartenant à des musulmans sont devenus partie intégrante du paysage britannique.

Par conséquent, le groupe Muslims Against Civilisation a décidé de lancer The Islamic Emirates Project (le projet des émirats islamiques) : des campagnes à forte visibilité seront lancées dans les enclaves musulmanes partout en Grande-Bretagne avec pour objectif la transformation progressive des communautés musulmanes en Émirats islamiques régis par la charia.

À l’exemple des émirats islamiques déjà bien établis à travers l’Asie, l’Afrique et le Moyen-Orient, y compris en Irak et en Afghanistan, nous voyons cela comme une mesure radicale, mais très réaliste, au cœur de l’Europe occidentale et qui, inshaa’allah (si allah le veut), pavera la voie de la domination mondiale de l’islam. »

Le site parait faire partie de la mouvance Anjem Choudary, dont Riposte  Laïque vous a parlé à plusieurs reprises (1 , 2, 3).

Le même site fait également de la publicité pour la brochure Islamic Prevent, que nous vous avons déjà présentée en détails dans un article précédent.

Le site ne fait aucun mystère de ses intentions de conquête, comme le montre cette capture d’écran :

On remarque le slogan « The end of man-made law, and the start of the Shariah law » (En finir avec la loi faite par l’homme, instaurer la charia).

Rendons nous sur la Foire aux questions du site. Voici quelques questions avec leurs réponses. Tout d’abord : Que sont les Muslims against cruisades et que veulent-ils ? Réponse : ce sont des non-violents. Si, si si … :

Autre question : si vous détestez tant ce pays, pourquoi ne pas en partir ? (j’ai laissé la traduction automatique en français, qui, pour une fois, était à peu près acceptable) :

Britanniques qui ne voulez pas de la charia, quittez l’Angleterre !

Un conseil analogue avait déjà été donné aux Belges.

Catherine Segurane

Affiche proposée sur le site Muslims against cruisades.

Affiche publiée par le site Gates of Vienna le 8 juillet 2011 ; reprise sur Poste de veille.



22/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres