GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

accentuation de la très grande pauvreté- le phénomène de grand dénuement touche de plus en plus de monde

La progression de l’extrême pauvreté en France en trois chiffres

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par

Abonnez vous à partir de 1 € Réagir Classer

image: http://s2.lemde.fr/image/2015/11/05/534x0/4803333_6_deb4_un-benevole-du-secours-catholique-distribue_2fe0046aa49d312b4429158f7f2b44a1.jpg

Un bénévole du Secours catholique distribue des colis de la Banque alimentaire, le 4 décembre 2009 à Saint-Eloy-les-Mines.

Le Secours catholique rend public son rapport annuel le 5 novembre. Un document qui montre, une fois de plus, l’accentuation de la très grande pauvreté en France. On savait que la misère gagnait du terrain dans la société française avec la crise. On sait désormais que le phénomène de grand dénuement touche de plus en plus de monde. Trois chiffres symbolisent cette situation.

535 euros

C’est, par mois, le montant du niveau de vie médian des 600 000 personnes reçues dans les permanences du Secours catholique en 2014.

Pour mener son étude, les bénévoles de l’organisation caritative ont établi une fiche recueillant de manière anonyme les situations des personnes qui viennent frapper aux portes des permanences, qui pour obtenir un petit-déjeuner, qui une douche ou un abri pour la nuit.

Les trois-quarts des personnes rencontrées par l’association font partie des 4 % les plus pauvres de la population française. Elles ont un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté le plus bas – niveau fixé par l’Insee à 40 % du niveau de vie médian des Français, soit 667 euros. En 2014, ce niveau de vie concerne 2,1 millions de personnes.

43 ans

C’est l’âge moyen du public accueilli en 2014 par le Secours catholique. Il était de 41,7 ans en 2010. Si les adultes dans la fleur de l’âge (25-39 ans) sont toujours les plus nombreux à franchir les portes des permanences, les 50-60 ans sont en nette progression, tout comme la part des ménages sans enfants et celle des mères seules.

33,6 %

C’est la part, en 2014, des étrangers dans cette catégorie des plus pauvres. Et cette part a beaucoup progressé, puisqu’elle était de 20 % en 2000. Plus de la moitié de ces migrants sont sans statut (soit en attente de statut, soit sans papiers) et, depuis trois ans, leur situation s’est « très nettement dégradée » du fait de l’allongement des délais de traitement des dossiers, souligne le rapport.

Lire aussi : En France, le nombre de ménages sans aucun revenu augmente


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/11/05/la-progression-de-l-extreme-pauvrete-en-france-en-trois-chiffres_4803334_3224.html#dBTXF5lEZE2URdwO.99
 

En France, le nombre de ménages sans aucun revenu augmente

LE MONDE | • Mis à jour le | Par

Abonnez vous à partir de 1 € Réagir Classer

Un bénévole du Secours catholique distribue des colis de nourriture de la banque alimentaire, en décembre 2009, à Saint-Eloy-les-Mines.

535 euros par mois. C’est le montant du niveau de vie médian des quelque 600 000 personnes reçues dans les permanences du Secours catholique en 2014. L’association caritative publie, jeudi 5 novembre, son rapport annuel, qui montre une accentuation inquiétante de la très grande pauvreté en France. On savait qu’avec la crise la pauvreté en général gagnait du terrain. L’étude montre que le très grand dénuement augmente aussi : en 2014, 3,5 % des personnes aidées sont ainsi touchées, contre 2,5 % en 2000.

Pour dresser ce constat bien sombre, l’étude s’est appuyée sur le profil des populations qui frappent aux portes des permanences de l’association. Quand elles viennent pour obtenir un petit-déjeuner, une douche ou un abri pour la nuit, les bénévoles de l’association constituent une fiche, de manière anonyme, recueillant des informations sur les situations des ménages. L’étude porte sur 92 483 d’entre elles. Une mine de données qui révèle depuis quinze ans une photographie de l’extrême pauvreté dans l’Hexagone.

Les trois-quarts des ménages rencontrés font partie des 4 % les plus pauvres de la population française. Vivant avec moins de 535 euros, ils ont un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté le plus bas, fixé par l’Insee à 40 % du niveau de vie médian des Français, soit 667 euros par mois. En 2014, 2,1 millions de personnes sont concernées. 

L’accès à la totalité de l’article est protégé

CHANGER le MONDE  nous le pouvons ensemble.

Le VEILLEUR

avatar1.pngAIMEZ VOUS les UNS les AUTRES a t' il dit
Pour un MONDE de PARTAGE, d' ENTRAIDE, de FRATERNITE
où chacun ait un toît et de quoi manger chaque jour ( le pain quotidien)
depuis plus de 2000 ans il nous a donné l' axe de vie que DIEU désire
aujourd' hui déciderons nous enfin de pratiquer ces directives ( enseignements d' AMOUR)
Le VEILLEUR à l'  Ile de la REUNION attend toutes celles et ceux qui 
- de plus en plus- doivent se sentir concernés.

adresse mail: khefus@orange.fr

tel gsm pour déposer  un message vocal: 06 92 33 34 74
943638_417106318387491_252013157_n.jpg


05/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 147 autres membres