GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Alerte majeure sur Fukushima: extrème remontée du niveau de radioactivité

Alerte majeure sur Fukushima: extrème remontée du niveau de radioactivité

Un commentaire

une catastrophe est en cours actuellement: les médias restent muets!

une catastrophe est en cours actuellement: les médias restent muets!

Catastrophique. Les dernières nouvelles provenant de Fukushima sont très alarmantes… Lisez plutôt…

Les niveaux de radioactivité multipliés par 6 500 en 24 heures à Fukushima
Nullement l’on ne parle du typhon qui vient de frapper la centrale de plein fouet, pourtant…
Les niveaux de radioactivité dans un puits à proximité d’un réservoir de stockage de la centrale nucléaire de Fukushima ont énormément augmenté ce jeudi, suivant ce qui a été signalé par Tepco. Les fonctionnaires de la Tokyo Electric Power Company (TEPCO) a déclaré vendredi qu’ils ont détecté 400.000 becquerels par litre de substances radioactives émettrices de rayons bêta – y compris du strontium – sur le site, un niveau 6.500 fois plus élevé que les lectures prises le mercredi, a rapporté NHK World. Une fuite du réservoir de stockage a libéré plus de 300 tonnes d’eau contaminée, en Août, dont une partie est soupçonnée d’avoir atteint la mer via un fossé. Le puits en question se trouve à environ 10 mètres de la cuve et a été creusé afin d’évaluer les fuites. TEPCO a déclaré que les résultats montrent que des substances radioactives comme le strontium ont atteint la nappe phréatique. Des niveaux élevés de tritium qui se répand beaucoup plus facilement dans l’eau que le strontium, avaient déjà été détectés. Les responsables de TEPCO ont expliqué qu’ils vont retirer la terre contaminée autour de la cuve de stockage pour contrôler les niveaux de radioactivité de l’eau autour du puits.
Fukushima: Le gouvernement appelle à l’aide internationale
bigstockHelpL’enjeu: rassembler les techniques les plus adéquates pour le retrait du combustible fondu…Le gouvernement japonais va lancer un appel international à propositions afin de rassembler les techniques les plus adéquates pour le retrait du combustible fondu de trois réacteurs de la centrale accidentée de Fukushima, a indiqué jeudi un responsable à l’AFP. En août a été créée une structure dédiée au développement des moyens techniques nécessaires pour démanteler quatre des six réacteurs de ce complexe atomique ravagé par le tsunami du 11 mars 2011.
Placé sous la tutelle du ministère de l’Industrie, l’Institut international de recherche et développement pour le démantèlement (Irid) doit émettre l’appel à propositions «le plus vite possible», vraisemblablement vers la mi/fin novembre, et devenir le guichet pour les interlocuteurs étrangers. Récupération du combustible «Il s’agit cette fois de trouver des techniques de récupération du combustible fondu autres que celle qui est actuellement envisagée avec une grue dans les réacteurs emplis d’eau», a précisé ce responsable.La durée de l’appel n’est pas encore définie, selon la même source. Cette même organisation a déjà lancé en septembre une autre consultation internationale pour des moyens divers afin de venir à bout des différents problèmes d’eau radioactive rencontrés à Fukushima Daiichi et que la compagnieTokyo Electric Power (Tepco) ne parvient pas à résoudre, même avec l’aide du gouvernement. La date-limite pour les réponses est fixée au 23 octobre. Des dizaines de propositions auraient déjà été rassemblées. «Nous avons des missions de prospection notamment dans trois pays, la France, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne», a aussi détaillé le responsable. Les autorités japonaises ont déjà à plusieurs reprises indiqué qu’elles entendaient impliquer les industriels internationaux dans le chantier d’assainissement qui doit durer environ quatre décennies.

D’autres parts:

La radioactivité β des eaux souterraines multipliée par 6 557 après le passage du typhon : 400 000 000 Bq/m³ – record absolu

 

La radioactivité β et celle du tritium des eaux souterraines proches de la citerne des 300 m³ a franchi un palier après le passage du typhon.

Le 17 octobre 2013, la radioactivité β était à 400 000 000 Bq/m³ (400 millions).
Le 15, elle était à 90 000 Bq/m³ et le 16 elle était à 61 000 Bq/m³ (moins de 100 000).

En outre, ce même 17 octobre, la radioactivité en tritium est à 790 000 000 Bq/m³ (790 millions).
Le 15, elle était de 260 000 000 Bq/m³ (260 millions).
Les deux relevés sont des records absolus.

Voir les sources et traduire du japonais (utiliser Google translate)

http://www.tepco.co.jp/cc/press/2013/1231533_5117.html

http://www.tepco.co.jp/nu/fukushima-np/f1/smp/2013/images/around_h4_13101803-j.pdf

Autres sources: Fukushima Diary ,Cèdre Thugscave,divers  médias alternatifs.

AUTRES ARTICLES RELATIFS AU MÊME SUJET:

Dernier article sur le sujet: http://michelduchaine.com/2013/10/24/troisieme-alerte-majeure-fukushimail-y-a-eu-effondrement-et-affaissement-du-au-dernier-typhoon-aucun-communique-de-presse/

http://michelduchaine.com/2013/10/12/alerte-fukushima-mise-a-jour-importante-lhumanite-en-danger-de-mort-imminente/

http://michelduchaine.com/2013/10/17/alerte-fukushima-no-2sous-la-centrale-se-forme-un-marecage-radioactif/

http://michelduchaine.com/2013/10/14/alerte-fukushima-rien-nempeche-la-fuite-radioactive-dempoisonner-locean-pacifique/

http://michelduchaine.com/2013/10/14/fukushima-des-tonnes-deau-radioactive-se-deversent-dans-locean-pacifique-malgre-les-revendications-gouvernement-japonais/

 de la fin de l’humanité commence à Fukushima !


Une énorme quantité d’eau hautement radioactive s’échappe dans l’océan Pacifique sur les ruines de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon détruite. Ce qui s’est passé sur toute la journée, tous les jours pendant plus de deux ans. Les énormes quantités de tritium, le césium et le strontium qui sont libérés sont menées par des courants vent, la pluie et l’océan partout dans l’hémisphère nord. Et bien sûr la côte ouest des Etats-Unis est particulièrement touchée. Lorsque vous buvez de l’eau ou manger des fruits de mer qui a été contaminé par ces particules radioactives, ils peuvent rester pour un temps très long. Au cours des années à venir, cette catastrophe en cours pourrait potentiellement affecter la santé des millions et des millions de personnes vivant dans l’hémisphère nord, et le plus triste est que beaucoup de ces gens ne le saura jamais, même la vraie cause de leurs problèmes de santé.

Les substances qui ont été libérés par les effondrements des réacteurs de la centrale à la suite de l’énorme tsunami de Mars 2011, n’ont pas été absorbés par le sol et ont fait leur chemin dans l’eau souterraine.

Eau souterraine s’écoule généralement vers la mer, qui signifie que ces deux substances pourraient normalement faire leur chemin dans l’océan, qui pourrait affecter la vie marine et en fin de compte un impact humains qui mangent créatures marines.

Le césium a une demi-vie encore plus longue que le strontium fait. Il a une demi-vie d’environ 30 ans, et selon les échantillons qui ont été prises il ya un mois les niveaux de césium de Fukushima ont été considérablement dopage …

Les échantillons prélevés ont montré des niveaux de possiblement cancérigène césium 134 étaient plus de 90 fois supérieurs à ce qu’ils étaient, à 9000 becquerels par litre, Tokyo Electric Power (Tepco) a révélé.

Quand césium pénètre dans votre corps, il peut faire une énorme quantité de dégâts. Ce qui suit est un extrait d’un article du NewScientist qui décrit ce qui arrive quand le césium et de l’iode dans le corps humain …

En outre, le corps humain absorbe l’iode et le césium facilement. «Essentiellement, tout l’iode ou le césium inhalé ou avalé croix dans le sang», explique Keith Baverstock, ancien chef de la radioprotection pour le bureau européen de l’Organisation mondiale de la Santé, qui a étudié les effets sur la santé de Tchernobyl.

L’iode est rapidement absorbé par la thyroïde, et laisse seulement comme il se désintègre par radioactivité, avec une demi-vie de huit jours. Le césium est absorbé par les muscles, où sa demi-vie de 30 ans signifie qu’il reste jusqu’à ce qu’il soit éliminé par l’organisme. Il faut compter entre 10 et 100 jours pour excréter la moitié de ce qui a été consommé.

La crise de Fukushima pourrait être encore pire à tout moment par un tremblement de terre majeur.

Il s’agit d’un cauchemar qui n’a pas de fin. Chaque jour, des quantités massives d’eau fortement radioactive de Fukushima est systématiquement empoisonnent l’ensemble de l’océan Pacifique. Le dommage qui est fait est absolument incalculable.

S’il vous plaît partager cet article avec autant de personnes que vous le pouvez. Les grands médias ne semblent pas vouloir en parler, mais c’est une question qui est extrêmement important pour chaque homme, femme et enfant vivant dans l’hémisphère nord de notre planète.

Source: http://www.thesleuthjournal.com/radioactive-water-from-fukushima-is-systematically-poisoning-the-entire-pacific-ocean/



21/12/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres