GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

CHEMTRAILS: RÉSULTATS DES ANALYSES DES FILAMENTS TOMBÉS DU CIEL

Chemtrails: Résultats des analyses des filaments tombés du ciel




Ces analyses réalisées par le laboratoire Analytika représentaient le chaînon manquant pour prouver de manière irréfutable à la fois la réalité et la dangerosité des chemtrails. C'est aujourd'hui chose faite et les résultats sont éloquents. À noter que l'initiative ainsi que le coût des analyses a été citoyenne, les autorités se moquant éperdument de la santé publique. 

C'est d'ailleurs pourquoi des analyses gouvernementales n'ont jamais été diligentées dans la mesure où il est impossible que de telles pratiques soient ignorées des pays européens. 

Au contraire, on peut affirmer sans l'ombre d'un doute qu'ils participent activement à cette mascarade. Heureusement que certains députés ayant encore une conscience professionnelle et une réelle envie de représenter les intérêts de la population tel que Gérard Bapt, ont déjà fait part du problème à l'Assemblée nationale fin 2012. L'association citoyenne pour le suivi, l'étude et l'information sur les programmes d'intervention climatique et atmosphérique (ACSEIPICA) a d'ailleurs attiré l'attention de ce député sur les résultats de ces analyses afin qu'il en parle à l'Assemblée nationale. On se demande bien quel argument langue de bois vont-ils encore trouver pour expliquer ce phénomène? 


Car il ne faut pas s'y tromper, des sujets sensibles sont régulièrement abordés à l'assemblée (notamment la toxicité de l'aluminium vaccinal) et les réponses évasives du ministère de la santé ont à chaque fois conduit à enterrer les polémiques pour passer à autre chose, c'est leur spécialité soyez-en sûr. L'appellation "ministère de la santé" est une vaste farce d'ailleurs vu que leur rôle a de tout temps été davantage de protéger les intérêts des industriels et couvrir leur manipulation sur notre santé: il s'agit bien du ministère de la maladie et je pèse mes mots. Voyons un peu quelles sont les conclusions des analyses du laboratoire.On retrouve également des composants non identifiés, ce qui montre bien que de la recherche militaire a été pratiquée pour mettre au point certain de ces composants qui sont inconnus du monde scientifique actuel. :


"Plusieurs échantillons de « filaments aéroportés » collectés entre Novembre et Décembre 2012 sur
l'ensemble du territoire français ont été adressés à notre laboratoire, en provenance de Thénioux, 
de Saint Clément des Levées, de Saint Martin de Crau et de Malabat (points de collecte localisés sur 
la carte de France page 118).

Pour chacun de ces échantillons, deux expériences de désorption thermique directe à Point-de-Curie 
ont été conduites à 445°C, d'une part directement et d'autre part avec méthylation « in-situ » (un 
processus favorisant la détection des composants polaires éventuellement présents).
Les différents composés organiques engendrés dans cette série de huit expériences ont -chaque fois été séparés par chromatographie gaz et identifiés par spectrométrie de masse (GC/MS). 
Les données obtenues ont été interprétées et les résultats obtenus sont détaillés dans le présent rapport
analytique.

Il apparaît que c es « filaments aéroportés »sont des polymères organiques complexes, contenant 
des composants chimiques de synthèse, comme le démontre le dépistage GC/MS systématique 
réalisé sur les nombreux produits de leur décomposition thermique, parmi lesquels figurent plusieurs
molécules couramment rencontrées dans les carburants et lubrifiants de réacteurs d'aviation.
Les quatre échantillons étudiés contiennent plusieurs composés aromatiques toxiques synthétiques
(phtalates ) et trois d'entre eux contiennent du DEHP, un représentant de cette famille de produits 
chimiques particulièrement redouté à cause de ses propriétés de perturbateur endocrinien.
Toutes les molécules organiques, en particulier les composés hétérocycliques, présents dans ces
échantillons de « filaments aéroportés », sont préoccupantes, -à la fois sur les plans de la santé 
publique et de leur impact environnemental.

Nous pensons que ces « filaments aéroportés »pourraient résulter de la recombinaison des 
substances rejetées en haute altitude dans l'atmosphère par les réacteurs d'aviation.
Compte-tenu de la croissance du trafic aérien mondial, les résultats de cette étude préliminaire nous 
paraissent justifier l'attention de l'opinion publique et des médias sur cette forme nouvelle de pollution 
atmosphérique.

Pour que la communauté scientifique se saisisse rapidement du sujet pour le comprendre, et que les 
autorités de tutelle de l'aviation, civile ou militaire, puissent alors contrôler efficacement cette nouvelle
forme de pollution atmosphérique globale."

Micro trottoir de Actu-chemtrails


Ce rapportainsi qu'une lettre de l'ACSEIPICA et une déclaration du comité scientifique italien Galileo ont été envoyés en recommandé entre autre au ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie et à celui de la santé. On ne pourra donc pas dire qu'ils n'étaient pas au courant. 

On notera au passage que le comité scientifique italien arrive aux mêmes conclusions et surtout il confirme la présence de métaux toxiques dans les prélèvements:




Dans le même temps, Walt Disney nous sort ce mois-ci sa nouvelle production planes qui affiche ouvertement et sans vergogne un héros qui n'est autre qu'un avion à chemtrails. C'est dire si on nous prend pour des idiots...


Liens connexes :


Des preuves solides de la réalité des chemtrailsl


La maladie des morgelons: héritage des chemtrails et des nanotechnologies?

 



Publié par Fawkes News
 

 

26 commentaires:

  1. Réponses
     
     
  2. Elle arrivera tôt ou tard , le plus tard j'espère après faut juste ce dire que c'est une étape de plus ds notre long périple de vie sur cette terre .

     
     
  3. Ne vous morfondez pas, la politique de l'autruche "faut bien qu'on meurt un jour" me donne envie de te mettre des baffes.

    De l'honneur!!!!
    Faites votre boulot, partagez!!!!
    C'est tout ce que vous avez à faire en plus de vivre heureux, le reste c'est l'affaire des professionnels: des militaires, des magistrats et des politiques (indépendants des loges, s'il en reste).

     
     
  4. Ok j'ai envoyé un mail a un collègue qui est septique à propos des chemtrails ...

     
     
  5. C'est bien les sceptiques, ce sont les meilleurs défendeurs par la suite. Un sceptique curieux et intelligent il va de soi, pas un sceptique lâche et borné, ceux-là, perd même pas ta salive avec. Mais le sceptique curieux, si tu le guide bien vers les bons articles fait par ceux de sa race, tu vas voir une chenille devenir papillon…

     
     
  6. Des années de combats et quand je vois le résultat je me dit sa valait le coup de le faire ! Merci à tous ! Ne lâchez rien ! Il faut continué La vérité doit être partager !

     
     
  7. Je poste une vidéo pour les sceptique du chemtrails ☁☢☁☁☁====✈ ☼ Voici le liens : http://www.youtube.com/watch?v=Zmap_dwjClw&feature=c4-overview&list=UU5zqwHGsoCX8u-JNXRaZSGg

     
     
  8.  
     
     
  9. Merci beaucoup.
    Très belle réaction.
    Je te présente mes excuses pour la violence de mes propos.
    Je t'aurais jamais foutu de baffe! Je ne suis pas comme ça! loool

    Répondre
    Réponses
     
     
  10. Parfois ça réveille une bonne baffe !lol

     
     
  11.  
     
     
  12. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    Répondre
     
     
  13. guy tu devras mettre un lien en comm sur les M.E, le dernier article sur les chemtrails avait laissé un débat sur ces filaments ou beaucoup de personne n'y croyait pas, avec cette étude maintenant personne peut y nier.

    Répondre
     
     
  14.  
     
  15. Avec ces résultats d'analyses il ne reste qu'à porter plainte, le juge d'instruction se chargera de l'enquête et ira même plus loin dans la recherche de preuve etc...
    Il serai vraiment temps qu'un juge d'instruction, même sans plainte, ouvre une enquête, il en a tout à fait le droit et c'est même un devoir.
    Donc svp aller en voir un et donner lui ses résultats, en n'oubliant pas le dépôt de plainte.
    Merci d'avance de la part de tous les citoyens, surtout de ceux qui n'ont aucunement conscience de ces chemtrails, ou refusent d'ouvrir les yeux à la réalité, tant celle-ci erst parfois hors normes!

    Répondre
    Réponses
     
     
  16. Trouver un juge d'instruction integre ne doit pas être une mince affaire !

     
     
  17. Il en existe, tous ne font pas partie de loges occultes!
    Dans le doute il faut aller en voir plusieurs.

     
     
  18.  
     
     
  19. Pour info, ça fait presque 1 semaine que ThenowayTogo a posté le lien des analyses dans ses commentaires chez Mr 99%... Aucun article à l'horizon, aujourd'hui je commençais à perdre patience et j'ai communiqué à Guy qui, à mon plus grand soulagement, lui, était déjà sur le coup!

    Répondre
     
     
  20. Joyeuse samhain pour les celtes !

    Répondre
     
     
  21.  
     
  22. hstres interessant

    Le gouvernement américain se prépare pour un exercice majeur d'entraînement à la simulation d'un scénario de panne du réseau électrique, qui étudiera ce qui pourrait arriver si le réseau du pays était détruit matériellement ou par cyber-attaque.
    Les 13 et 14 novembre 2013, les États-Unis, le Canada et le Mexique, accompagnés de plus de 150 sociétés et organisations des 3 pays, prendront part à l'exercice d'entraînement GridEx 2013 – l'un des exercices les plus importants dans l'histoire de notre pays. 

    http://bistrobarblog.blogspot.fr/2013/09/exercice-dalerte-en-novembre-aux-us.html


    et comme tous les habituès savent .........c est toujours pendnat un exercice majeur qu il ya un false flag .....

    Répondre
    Réponses
     
     
  23. Oui j'avais relayé l'info en Septembre, GridEx II a été ultra médiatisé dans les médias alternatifs. Ce qui est bizarre c'est que je suis tombé sur une page qui dit que la centrale électrique de fessenheim s'apprête à faire un exercice aussi le 14. Coïncidence?

    http://www.haut-rhin.gouv.fr/Actualites/Espace-presse/Dossiers-de-presse/Exercice-national-de-surete-nucleaire-au-Centre-nucleaire-de-production-d-electricite-de-Fessenheim

    Je n'arrive plus à retrouver l'info mais il y a un autre exercice massif de prévu pour fin Novembre, comme par hasard aux US. Quelqu'un se souvient du nom?

     
     
  24.  
     
     
  25. autre info surprenante 

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=136937&cid=19&fromval=1

    http://www.alterinfo.net/notes/Le-Pape-Francois-refuse-de-rencontrer-Netanyahu-lors-de-sa-visite-en-Italie_b5976053.html

    Répondre
     
     
  26. J'aimerai comprendre comment les "dirigeants" de notre pays peuvent donner l'ordre de gazer la population alors que eux aussi sont exposé à ces substances??

    Répondre
    Réponses
     
     
  27. Ils n'ont sûrement pas donné l'ordre.
    Ils n'ont sûrement pas le choix.
    C'est une technologie militaire comme l'évoque la question à l'assemblée nationale, et comme l'armée française a intégré le commandement de l'OTAN, l'espace aérien est ouvert aux avions de cette organisation, comme à celle de l'ONU d'ailleurs.

    Il suffit que ce projet soit classé cosmic defense (par exemple, j'écris ça au hasard) et tu n'auras jamais de réponse à cette question:

    http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-7016QE.htm

     
     
  28.  
     
     
  29. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    Répondre
     
     
  30. Des années de combats et quand je vois le résultat, je me dit sa valait le coup ! Merci à tous ne lâchons rien !

    Répondre
     
     
  31. Ça s'appelle de la pollution.

    Répondre
     
     
 
 

Le GIEC avertit de ne pas arrêter les chemtrails, autrement dit «la gestion du rayonnement solaire»


Dans la même rubrique:
< >
  
 
Mercredi 27 Novembre 2013

Le GIEC avertit de ne pas arrêter les chemtrails, autrement dit «la gestion du rayonnement solaire»
AUTRES ARTICLES
  •  

Cet article réellement incroyable relayé par NSNBC confirme ni plus ni moins officiellement l'utilisation de manière planétaire des chemtrails de la bouche même du GIEC. Alors qu'ils exhortent les gouvernements à continuer à lutter contre le réchauffement climatique via la géo-ingénierie, la NASA quand à elle nous dit que le cycle solaire actuel est le plus faible depuis 200 ans et que l'on pourrait se diriger vers un nouveau petit âge glaciaire. On cherchera en vain comment les deux situations peuvent se cumuler. Ce qui est sur c'est qu'à force de se prendre pour Dieu, l'homme risque bien plus que de se brûler les ailes. Fawkes 

  NSBC:

Le cinquième rapport d'évaluation du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) prévient que, malgré les effets secondaires mondiaux et les conséquences à long terme, les techniques de géo-ingénierie impliquant la gestion du rayonnement solaire (SRM) doivent être maintenus:

 

«Si la SRM était arrêté pour une raison quelconque, il est fort probable que les températures de surface du globe augmenteraient très rapidement à des valeurs telles que celles dues à un effet de serre élevé."

"Climate Change 2013: The Physical Science Basis " (dénommée "AR5») remplace l'ancien rapport publié en 2007.  Le premier rapport d'évaluation du GIEC a été publié en 1990. (Dans le cas où le résumé contenant cet avertissement serait modifié, voici la version téléchargée le 3 novembre 2013.)

 

La discussion dans le Résumé pour les décideurs, au sein du RE5, félicite la gestion du rayonnement solaire et les méthodes d'élimination de dioxyde de carbone, qui restent limitées dans leur efficacité à l'échelle mondiale, mais admet quelles ne sont pas idéales, et que les deux techniques de géo-ingénierie ont des conséquences à long terme, potentiellement inconnues

«Bien que l'ensemble de la communauté des universitaires prétende toujours ne pas connaître la réalité permanente de la géo-ingénierie globale», commente Dane Wigington de Geoengineering Watch,

"le simple fait qu'ils soient en train de discuter de la géo-ingénierie dans le dernier rapport du GIEC indique que le voile commence à se lever. "

La gestion du rayonnement solaire comprend diverses techniques visant à refléter ou détourner le retour du rayonnement solaire dans l'espace, ce qui augmente essentiellement l’albédo de la planète (réflectivité). Beaucoup de géo-ingénieurs du GIEC préfèrent les méthodes de gestion du rayonnement solaire pour l'élimination du dioxyde de carbone comme solution climatique, compte tenu des cycles de rétroaction complexes de carbone de la planète, c'est la méthode la moins cher et la plus rapideen pulvérisant notre ciel avec des particules dopant l' albédo.

 

"Bloquer le soleil, mais continuer à cracher des milliards de tonnes de dioxyde de carbone dans l'atmosphère," est la manière dont Eli Kintisch caractérise le SRM dans son livre 2010 "Hack the planet". 

Dans un monde orienté vers la santé, il faut renoncer aux combustibles fossiles pour l'énergie solaire gratuite et abondante, conjuguée avec le développement de l'électricité libre de Tesla, afin de répondre aux besoins énergétiques de la planète, sans détruire notre environnement par l'extraction et la combustion de combustibles fossiles.

La gestion du rayonnement solaire a «trois caractéristiques essentielles", note le Conseil International Risk Governance (IRGC). «Ce n'est pas cher, rapide et imparfait" [4] Citant un militant de la géo-ingénierie, David Keith, le CGR explique que par l'injection de 13.000 tonnes de sulfate en aérosol dans la stratosphère sur une base quotidienne, ils pourraient compenser les effets radiatifs d'un doublement des concentrations de CO2 dans l'atmosphère. Cela se compare à avoir à enlever "225 millions de tonnes par jour de CO2 de l'atmosphère en 25 ans."

Si la raison l'avait emporté, nous saurions capter l'énergie solaire, et non pas la bloquer; nous fuirions les combustibles fossiles, ne ferions pas guerres écocides afin de saisir les stocks restants. Dans le monde d'aujourd'hui, cependant, les responsables politiques ont détourné des milliards de dollars en bloquant le soleil.  Le coût des systèmes efficaces sont d’environ 10 milliards de dollars par an, "c’est bien au-delà du budget de la plupart des pays", note le CGR. 

En plus d'avertir les décideurs, dans son résumé, que les Chemtrails doivent se poursuivre, le GIEC nie également l'existence de ces programmes. Enfouie dans le chapitre 7, le GIEC indique simplement que, "les méthodes SRM ne sont pas mises en pratique et non testées."

Il s'agit d'une déclaration étrange, étant donné l'avertissement qu’arrêter le SRM consisterait à réchauffer la planète. De plus, le GIEC admet dans RE5: 

" De nouvelles séries d'aérosols et l'amélioration des observations ont émergé depuis RE4. Un certain nombre d'expériences sur le terrain ont eu lieu. " 

L'un des programmes énumérés est l'expérience de transport chimique Intercontinental afin de couvrir l'hémisphère Nord, la mesure des aérosols en provenance d'Asie et leur traversée du Pacifique en Amérique du Nord, puis en continuant à travers le continent, à travers l'océan Atlantique et en Europe. Dirigés par le projet sur ​​la chimie atmosphérique globale internationale, ces vols ont eu lieu en 2004 et 2006, et auraient été au nombre d'au moins 48.

Une autre «expérience» fût « European Aerosol Cloud Climate and Air Quality Interactions Project », qui a commencé en Janvier 2007 et a pris fin en Décembre 2010 - pendant quatre années, et notamment en Afrique. 

En plus des projets régionaux communs, plusieurs nations effectuent également des essais sur le terrain de manière régionale à l'intérieur de leurs propres frontières. L'Inde admet l'exécution des programmes de SRM depuis plus de dix ans

Certes, les essais sur le terrain se déplacent bien au-delà des «expériences» quand ils couvrent les continents et les divers océans et qu'ils sont réalisés sur une période de plusieurs années.

Une autre incohérence du RE5 est sa discussion sur les traînées persistantes. Malgré le terrible avertissement dans le résumé exhortant les décideurs politiques à poursuivre leurs programmes de gestion du rayonnement solaire à défaut de cuire la surface de la planète, le groupe de RE5 voit ces contrails persistants comme les responsables d'une très légère augmentation de l'albédo (quand l'énergie solaire est réfléchie dans l’espace). 

Globalement, le GIEC a «quelques doutes» concernant le fait que ces traînées persistantes et les nuages ​​cirrus qui en découlent ne changent pas les températures de surface de la planète. Cela contredit ce que les scientifiques ont constaté lors de l’interdiction de vol durant 3 jours de tous les avions américains après le 11 Septembre (sauf ceux des Saoudiens partant pour l'étranger).  Les températures au sol ont augmenté de 2-3 º C en l'absence de contrails persistants, ou non.

Développé en 1988 par le Programme pour l'Environnement des Nations Unies et de l'Organisation météorologique mondiale de l'ONU , le GIEC maintient son silence sur les demandes de modification du climat militaires qui continuent de fausser les données sur le climat . Les "Phénomènes météorologiques et climatiques » sont liées au changement climatique, il n'est pas fait mention des programmes gouvernementaux visant délibérément à modifier les conditions météorologiques et les tremblements de terre d'induction , la sécheresse , la pluie et les tsunamis. Les Planetary weapons(armes planétaires) développées par les Etats-Unis ont un long historique. 

Mais le GIEC reste muet sur ces projets, a part nier qu'ils existent, alors que dans le même temps il explique dans son Résumé qu'ils doivent continuer ou il y aura un pic du réchauffement climatique. Le rapport 2013 du GIEC affirme : 

«Les théorie, études de modèles et les observations suggèrent que certaines méthodes de gestion du rayonnement solaire ( SRM ) , si praticable, pourraient compenser sensiblement une hausse de la température mondiale et compenser partiellement certains autres effets du réchauffement climatique , mais la compensation pour le changement climatique causé par les gaz à effet de serre serait imprécises (confiance élevée ). " [Souligné dans l’original]

Prétendre que les méthodes de gestion du rayonnement solaire (qui comprennent Chemtrails et les changements induits par HAARP) ne sont "pas encore implémentées et non testées" est absurde, Il est difficile de le contredire vu les Preuves. 

En tout cas, alors que le voile peut être levé sur les pratiques de géo-ingénierie, il y a encore un effort apparent pour dissimuler l'ampleur des programmes aux quels la planète fait déjà face. 

Les décideurs pour la plupart ne vont pas lire les dossiers et rapport du GIEC 2000, mais s'appuieront plutôt sur le résumé, (re) mettant en garde; que si la "gestion du rayonnement solaire " était résiliée pour une raison quelconque, il est fort probable que les températures de surface du globe augmenteraient très rapidement à des valeurs telles que celles dues à un effet de serre élevé. » 

Quand au rapport sur le climat pour la prochaine décennie? Il faudra s’attendre à davantage de HAARP et de chemtrails.

 

 

 

 

 

Source:

NSNBC (incroyable...)  
Merci à TheNowaytogo  pour cette trouvaille. 


 

 

 

Après le dessin animé planes puis le film le transperceneige, on constate qu'ils n'hésitent plus à annoncer la couleur dernièrement. Fawkes

Voici le dernier documentaire pro Géo-ingénierie à avoir vu le jour de par chez nous. Pour ceux qui suivent les vidéos, on peut observer très nettement l'évolution du discours au fil du temps... d'abord la pulvérisation par avions n'existe pas, puis en faite si on étudie la question mais vraiment de loin, finalement ça n'est pas un scénario à exclure et maintenant on nous dit que c'est la meilleurs solution à mettre en place... la prochaine étape étant de nous dire qu'ils le font déjà depuis des années pour nous sauver ? ...
Source:
Actu chem

Pendant qu'on nous raconte des histoires pour nous endormir, on nous enfume déjà depuis un bon moment. Voilà un bon exemple d'avion épandeur ou l'on voit le moment ou les flux sont stoppés.


Cet avion déploie une traînée énorme et multicolore, que l'on ne vienne pas nous parler de contrails:



Nous avons bien compris que nous ne devons pas attendre grand chose de la part des autorités à ce sujet et les médias relayent quand à eux de manière complaisante leurs mensonges. Dernier en date celui de la préfecture de la drome qui répondait aux interrogations des habitants concernant "d'étranges toiles d’araignées tombées du ciel" dans la région via un communiqué dans le Dauphiné en indiquant je cite : 

" Nous n'avons pas pu déterminer quel est ce phénomène. Mais, selon les autorités, il n'est pas nécessaire de réaliser des analyses. Il n'y a aucun danger pour la santé."
En gros, on ne sait pas ce que c'est mais on s'en fiche après tout, dormez tranquille, ce n'est pas dangereux, promis...

Lien connexe:

Le GIEC avertit de ne pas arrêter les chemtrails, autrement dit «la gestion du rayonnement solaire»

 



17/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres