GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

DIX découvertes de 2014 qui suggèrent il est vrai de vieux mythes et légendes voir aussi sur le blog "Homme papillon"

Ten Discoveries of 2014 that Suggest there is Truth to Ancient Myths and Legends

 
by April Holloway Ancient Origins
Myths and legends have generally come to be viewed as work of fiction, superstition, or fantasy. However, many have theorized that myths were, in fact, a way for people to explain real—and perhaps perplexing—events using the knowledge and beliefs of their time. In support of this theory, a number of events described in mythology, which were once considered mere fairy tales, have now been proven through archaeology to have existed, or at least to have some basis in reality. Here we examine ten such myths, which may have some truth to them after all.
10. Are tales of mythical mermaids inspired by a real-life medical condition?
Mermaids have occupied our imagination for thousands of years, originating in ancient Assyria with the legend of goddess Atargatis, whose worship spread to Greece and Rome. In history, mermaids have been connected with hazardous events in European, African and Asian culture, including floods, storms, shipwrecks and drownings. Homer called them sirens in the Odyssey, who lured sailors to their deaths. They have been depicted in Etrurian sculptures, in Greek epics, and in bas-reliefs in Roman tombs. In 1493, Christopher Columbus even reported seeing mermaids on his voyage to the Caribbean. But could our concept of a mermaid actually have originated from a real medical disorder?
Sirenomelia, named after the mythical Greek sirens, and also known as ‘mermaid syndrome’, is a rare and fatal congenital malformation characterized by fusion of the lower limbs. The condition results in what looks like a single limb, resembling a fish tail, leading some to questioned whether ancient cases of the condition may have influenced legends of the past.  It is known, for example, that ancient descriptions of sea monsters derived from sightings of real-life species such as whales, giant squid, and walruses, which were rarely seen and little understood at the time. Whether or not the congenital condition may have influenced stories of women with fish-like tails will never really be known. Nevertheless, the likeness between the two has had  one positive effect – it has helped children suffering from Sirenomelia to feel proud of their resemblance to the beautiful and mythical beings described in our ancient past and which has persisted through popular media to the modern-day.
9. Aboriginals knowledge of variable star Betelgeuse recorded in Dreamtime stories
Research published this year in the Journal of Astronomical History and Heritage suggests that an ancient Aboriginal love story written in the sky reveals the Aboriginals’ knowledge of variability in the star Betelgeuse, the ninth brightest star in the night sky and second brightest in the constellation of Orion. Betelgeuse, also known as Alpha Orionis, is a variable star whose magnitude varies between 0.2 and 1.2. This means that the star subtly brightens and fades over a period of about 400 days.  The variation in Betelgeuse's brightness was believed to have been observed with a telescope in 1836 by Sir John Herschel, when he published his observations in Outlines of Astronomy. However, the recent study suggests the Australian Aboriginals knew of its variability long before this time, and that it was recorded in their ‘Dreamtime’ stories.
One story, now referred to as “The Orion Story” involves the stars making up the constellations of Orion and Taurus.  According to the legend, the story tells how the constellation Orion (called ‘Nyeeruna’), which is often portrayed as a male hunter, chases after the Pleiades star cluster, usually portrayed as a group of seven sisters (‘Yugarila’).  Standing between Nyeeruna (Orion) and Yugarilya (Pleiades cluster), is their eldest sister Kambugudha, represented by the Hyades star cluster.  Kambugudha taunts Nyeeruna by standing before him. The club in Nyeeruna's right hand, which is the star Betelgeuse, fills with 'fire magic' ready to throw at Kambugudha.  However, she defensively lifts her foot, which is the star Aldebaran and also full of fire magic, causing Nyeeruna great humiliation and putting out his fire. A detailed analysis of the complete story led researchers from the University of New South Wales to suggest that the reference to the ‘fire magic’ of Betelgeuse is an observation of the star in its bright phase, while reference to ‘putting out his fire’ is an observation of the fading of Betelgeuse.
8. Are mummified remains of unidentified creature proof of the mythological Kappa?
In ancient Japanese folklore, the Kappa is a water demon that inhabits rivers and lakes and devours disobedient little children. While some believe the legend originated from sightings of the Japanese Giant Salamander, a species still alive today, others maintain that the myth, or at least part of it, is real and that an unusual set of mummified remains, showing a webbed hand and a foot, is proof that the Kappa exists. Now people have the opportunity to see for themselves as the unusual body parts went on display for the first time this year at the Miyakonojo Shimazu Residence on the island of Kyuushuu in Japan. The remains, which include a foot and an arm with hand attached, are said to have been given to the Miyakonijo Shimazu family after a Kappa was supposedly shot on a riverbank in 1818.
7. Archaeologists believe they have found remains of the legendary Hell Hound of Suffolk
Archaeologists discovered the skeleton of a massive dog that would have stood 7 feet tall on its hind legs, in the ruins of Leiston Abbey in Suffolk, England.  The remains are near where an ancient legend spoke of a hellhound called Black Shuck, said to have flaming red eyes and a rugged black coat, who terrorized villagers. The name Shuck derives from the Old English word scucca meaning ‘demon’. He is one of many ghostly black dogs recorded across the British Isles.  Its alleged appearance during a storm on 4th August, 1577 at the Holy Trinity Church, Blythburgh, is a particularly famous account of the beast, in which legend says that thunder caused the doors of the church to burst open and the snarling dog crashed in and ran through the congregation, killing a man and a boy, before it fled when the steeple collapsed.
Brendon Wilkins, projects director of archaeological group Dig Ventures, said: “Most of these legends about dogs may have some roots in reality.”  The remains of the massive dog, which is estimated to have weighed 200 pounds, were found just a few miles from the two churches where Black Shuck killed the worshippers. It appears to have been buried in a shallow grave at precisely the same time as Shuck is said to have been on the loose, primarily around Suffolk and the East Anglia region.
6. 800-year-old body found in Norwegian well supports accuracy of Sverris Saga
Over seven decades ago, an ancient skeleton was found in a well in Sverresborg, a medieval fortification located in Bergen, Norway. But World War II put an end to the excavations and the body was reburied and largely forgotten. Now, 70 years later, archaeologists  rediscovered the remains and dated them to the 12th century AD, a period when the Sverris Saga was written, which tells the tale of a dead man thrown in a well in Sverresborg. Could it be that the recovered remains belong to that very man?
The Sverris Saga provides a detailed account of the Norwegian king Sverre Sigurdsson, along with a large cast of characters, elaborate scenes, and dialogue.  King Sverre led the Birkebeiners (“birch legs”), a party of rebels that were so poor they made their shoes of birch bark, in a fight for the throne of Norway against the church-supported Baglers. The saga tells of a battle in Sverresborg (“Sverre's Castle”) in Trondheim in 1197, where the Baglers won. The Sverre Saga says that after the battle: "the Baglers took all the goods that were in the castle, then they burned down every house that was there. They threw a dead man in the well, since they carried stone, and filled it."
The Norwegian Institute for Cultural Heritage Research wrote: “We are more than reasonably sure that the skeleton in the well can be attributed to the dramatic tales in the saga when Sverre castle was destroyed.”
5. Icelandic government commission announces legendary sea monster exists
A government investigation carried out by the Fljotsdalsherao municipal council in Iceland has ruled that a legendary sea serpent named Lagarfljotsormurinn, which is rumoured to inhabit Lake Lagarfljot, actually exists. The commission ruled that a 2012 video of what is claimed to be Iceland’s most famous lake monster is authentic.  The Lagarfljótsormur, or ‘Lagarfljót worm’ is an Icelandic lake cryptid which is purported to live in a freshwater, glacial-fed lake in Egilsstaðir. The earliest recorded sightings of the Lagarfljótsormur date back to the Icelandic Annals of 1345, and have continued into the 21st century. However, sightings increased exponentially after a home video shot in 2012 went viral. The home video shows what looks like a long, serpentine form swimming in the glacial lake in eastern Iceland.
If the video is authentic, and actually depicts a living creature, it may not be as monstrous as the legends say. Many species of fish have been found which resemble ‘sea monsters’ described in mythological tales, for example, the frilled shark (Chlamydoselachus anguineus), and the giant oarfish (Regalecus glesne). It might just be that a similar species may inhabit Lake Lagarfljot, leading to the development of legendary tales over the centuries.
4. Is this the creature that inspired tales of the legendary Kraken?
Captain John Bennett and his crew were stunned when they dragged onto their fishing boat a creature with tentacles like fire hoses and eyes like dinner plates, while fishing in Antarctica’s remote Ross Sea.  It was an enormous 350 kg (770 pound) squid which they had hauled up from one mile below the surface. Could this have been the creature that inspired tales of the legendary Kraken, rumoured to devour men and crush ships? The colossal squid, which measures the length of a minibus, was caught 8 months ago and was kept frozen until September, when scientists finally thawed it out in a bid to unlock the mysteries of this rarely seen monster of the deep.
Kat Bolstad, a squid scientist from the Auckland University of Technology, said that it's possible that ancient sightings of the colossal squid gave rise to tales of the Kraken, a giant sea creature in Scandinavian mythology, which was first mentioned in the Örvar-Oddr, a 13th century Icelandic saga. Kat Bolstad explained that sperm whales often eat colossal squid and are known to play with their food, so sailors may have mistaken that for epic battles.
3. Did ancient gold mining methods create REAL Golden Fleece and inspire legend of Jason and the Argonauts?
The mythical Golden Fleece is best known for featuring in the ancient legend of Greek hero Jason and his band of sailors, the Argonauts. Geologists have theorized from investigations that the Golden Fleece may have been more than a simple mythical plot device, and was instead a reality for the people of the Black Sea region. Evidence suggests that the quest for the Golden Fleece may have been based on an actual historical voyage to the ancient Colchis Kingdom. A field investigation study of the mythical ‘golden sands’ of Colchis published in Quaternary International theorizes that the story “took inspiration from an actual voyage sometime between 3,300 and 3,500 years ago”.
In the myth of Jason, the son of Aeson, usurped king of Iolcos, commissions a ship built by Argus, the Argo, and gathers a group of heroes, the Argonauts. They embark on a quest to find the fleece - the skin of a winged ram, a holy ram of Zeus, - so Jason might return his father to the throne of Thessaly, Greece. There are many interpretations of the symbolism and meaning of the Golden Fleece, including it representing royal power, the flayed skin of a Titan, a book on alchemy, the forgiveness of god, a fabric woven from sea silk, and the wealth of Colchis.
Geologist Avtandil Okrostsvaridze of Ilia State University in Tbilisi, Georgia, and his colleagues, stated that mountain streams of the Svaneti region contain small particles of gold which tumble through the water after eroding from rock formations. Locals traditionally immerse sheepskins in the streams to trap the metal, creating a fleece rich with gold. This technique has endured for thousands of years, suggesting to geologists and historians that the region is the same ancient Colchis Kingdom as referenced in the Golden Fleece myth. The researchers wonder if the story of Jason and the Argonauts may have been based on a real and ancient mission to learn the secrets of the technique of gold extraction, or to retrieve sheepskins glittering with flakes of gold.
2. Study reveals Vikings could navigate after dark using sun-compass and mythical sunstone
The Vikings have been reputed to be remarkable seafarers who would confidently head into unexplored waters. This year a team of researchers from Hungary and Sweden claim to have a clue as to how the Norse warriors managed to fearlessly navigate their way through unknown oceans to invade unsuspecting communities along the North Sea and Atlantic Sea coasts of Europe – it is believed that they combined the power of a sun-compass, with that of a sunstone to navigate their ships after dark.
A well-known ancient Norse myth describing a magical gem which could reveal the position of the sun when hidden behind clouds or even after sunset, was the subject of intrigue for many years, until researchers found a unique crystal in the wreck of an Elizabethan ship sunk off the coast of the Channel Islands. In March, 2013, a team of scientists announced that the crystal made of a calcite substance could have indeed acted as a remarkably precise navigational aid.
In the latest study, researchers examined a fragment of an 11th-century dial found in Uunartoq, Greenland, and attempted to extrapolate its features into something that would allow Viking navigators to detect the position of the sun from the twilight glow on the horizon passing through two calcite sunstones. The results found that when used in combination, the dial and the sunstones could find the position of the sun even after it had passed below the twilight horizon.
1. The rediscovery of ‘Noah’, a 6,500-year-old skeleton, who survived a Great Flood
Scientists at the Penn Museum in Philadelphia rediscovered a rare and important find in their storage rooms – a complete human skeleton who lived around 6,500 years ago in the Sumerian city-state of Ur.  The aptly named ‘Noah’ was originally found within a layer of deep silt, indicating that he lived after an epic flood. The first known recorded story of a great flood comes from Sumer, now southern Iraq, and it is generally believed to be the historic precursor of the Biblical flood story written millennia later.
Sir Leonard Woolley, a British archaeologist who originally found ‘Noah’ in the 1920s, referred to the layer of silt, which was ten-feet thick in some places, as the ‘flood layer’, because, around 40 feet down, it reached a layer of clean, water-lain silt.  The individual is known to have survived or lived after the flood as he was buried in its silt deposits. Woolley determined that the original site of Ur had been a small island in a surrounding marsh.  Then a great flood spoken covered the land in the Ubaid-era. People continued to live and flourish at Ur, but many scholars believe it was this flood that was written about in the ancient Sumerian cuneiform tablets and retold by many cultures around the world. Some also believe it was the Sumerian account that later inspired the Biblical story of Noah’s Ark
 
Dix découvertes de 2014 qui suggèrent il est vérité de vieux mythes et légendes
Connaissances
Vérité du monde
12:54 AM
par April Holloway
Origines anciennes
Mythes et légendes viennent généralement à considérer comme une œuvre de fiction, superstition ou fantaisie. Cependant, beaucoup ont formulé l'hypothèse que les mythes étaient, en fait, un moyen pour les gens d'expliquer le réel — et peut-être embarrassant — événements en utilisant les connaissances et les croyances de leur temps. À l'appui de cette théorie, un certain nombre d'événements décrits dans la mythologie, qui étaient autrefois considérés comme de simples contes, ont maintenant été prouvé par l'archéologie ont existé, ou du moins ont quelque fondement dans la réalité. Nous examinons ici dix de ces mythes, qui peuvent avoir une part de vérité à eux après tout.
10. les contes de sirènes mythiques inspirés par un état pathologique de la vie réelle ?
Sirènes ont occupé notre imagination pour des milliers d'années, originaires de l'ancienne Assyrie avec la légende de la déesse Atargatis, dont le culte se propager à la Grèce et de Rome. Dans l'histoire, les sirènes ont été connectées avec les événements dangereux dans la culture européenne, africaine et asiatique, y compris les inondations, les tempêtes, les naufrages et les noyades. Homer appelés sirènes dans l'Odyssée, qui a attiré les marins à leur mort. Ils ont été représentés dans les sculptures de l'étrusque, dans les épopées grecques et en bas-reliefs dans les tombes romaines. En 1493, Christopher Columbus a même déclaré avoir vu des sirènes lors de son voyage dans les Caraïbes. Mais notre conception d'une sirène pourrait en fait avoir provenu d'un trouble médical réel ?
Sirenomelia, baptisé les sirènes grecs mythiques et également connu sous le nom « syndrome de la sirène », est une malformation congénitale rare et fatale, caractérisée par la fusion des membres inférieurs. Les résultats de la condition dans ce qui ressemble à un membre unique, ressemblant à une queue de poisson, amenant certains à la remise en question si des cas anciens de la condition peuvent avoir influencé les légendes du passé. On sait, par exemple, que les anciennes descriptions de monstres marins dérivé observations d'espèces réelles telles que les baleines, calmar géant et les morses, qui étaient rarement vu et peu comprise à l'époque.
Si oui ou non la condition congénitale peut avoir influencé histoires des femmes avec des queues de poissons ne sera jamais vraiment connu. Néanmoins, la ressemblance entre les deux a eu un effet positif il a aidé les enfants souffrant de Sirenomelia se sentir fiers de leur ressemblance avec les êtres beaux et mythiques décrites dans notre passé lointain et qui a persisté à travers les médias populaires à la moderne.
9. les savoirs autochtones étoile variable Bételgeuse enregistrés dans histoires Dreamtime
Recherche publiée cette année dans le Journal d'histoire de l'astronomie et patrimoine suggère qu'une histoire d'amour autochtones anciens écrite dans le ciel révèle des connaissances des autochtones de la variabilité dans l'étoile Bételgeuse, la neuvième plus brillante étoile dans le ciel nocturne et seconde plus brillante de la constellation d'Orion. Bételgeuse, également connu sous le nom de Alpha Orionis, est une étoile variable dont la magnitude varie entre 0,2 et 1,2. Cela signifie que l'étoile subtilement s'éclaircit et s'estompe sur une période d'environ 400 jours. On croyait que la variation de luminosité de Bételgeuse a observé avec un télescope en 1836 par Sir John Herschel, lorsqu'il publia ses observations dans les contours de l'astronomie. Cependant, la récente étude suggère les aborigènes australiens était au courant de sa variabilité bien avant que cette fois, et qu'elle a été enregistrée dans leurs histoires de « Dreamtime ».
Une histoire, maintenant dénommé « The Orion Story » implique les étoiles qui composent les constellations d'Orion et Taurus. Selon la légende, l'histoire raconte comment la constellation d'Orion (appelée 'Nyeeruna'), qui est souvent dépeint comme un chasseur de sexe masculin, poursuit l'amas des Pléiades, généralement décrit comme un groupe de sept sœurs ('Yugarila'). Entre Nyeeruna (Orion) et Yugarilya (amas des Pléiades), est leur sœur aînée Kambugudha, représentée par l'amas des Hyades. Kambugudha railleries Nyeeruna en se tenant debout devant lui. Le club dans la main droite de Nyeeruna, qui est l'étoile Bételgeuse, se remplit de « magie de feu » prêt à jeter au Kambugudha. Toutefois, elle soulève défensivement son pied, qui est l'étoile Aldébaran et aussi plein de magie du feu, causant Nyeeruna grande humiliation et éteindre son feu. Une analyse détaillée de l'histoire complète amené les chercheurs de l'Université de New South Wales pour suggérer que la référence à la « magie de feu » de Bételgeuse est une observation de l'étoile dans sa phase lumineuse, tandis que la référence à « éteindre son feu » est une observation de la décoloration de Bételgeuse.
8. sont la preuves de la Kappa mythologique des restes momifiés d'une créature non identifiée ?
Dans le folklore japonais ancien, le Kappa est un démon de l'eau qui vit dans les rivières et les lacs et dévore les enfants désobéissants. Alors que certains croient que la légende provenance d'observations de la Salamandre géante de japonais, une espèce encore vivante aujourd'hui, d'autres soutiennent que le mythe, ou au moins une partie de celui-ci, est bien réel et qu'une série inhabituelle de restes momifiés, montrant une main palmée et un pied, est la preuve que le Kappa existe. Maintenant les gens ont l'occasion de voir par eux-mêmes que les parties du corps inhabituel s'est exposée pour la première fois cette année à la résidence de Shimazu Miyakonojo sur l'île de Kyushu au Japon. On dit que le reste, qui include un pied et un bras avec les mains attachées, ont été donnés à la famille Miyakonijo Shimazu après qu'un Kappa a été censé être tiré sur une berge en 1818.
7. les archéologues pensent qu'avoir trouvé les restes du légendaire Hell Hound de Suffolk
Archéologues ont découvert le squelette d'un chien énorme qui aurait résisté à 7 pieds de haut sur ses pattes arrières, dans les ruines de Leiston Abbey dans le Suffolk en Angleterre. Les restes sont près un parle de l'ancienne légende d'un hellhound appelé Black Shuck, censée avoir les yeux rouges flamboyantes et un manteau noir robuste, qui terrorisait les villageois. Le nom Shuck provient du vieux mot anglais scucca sens « démon ». Il est l'un des nombreux chiens noirs fantomatiques, enregistrées dans les îles britanniques. Sa prétendue apparition lors d'une tempête le 4 août, 1577 à la Holy Trinity Church, Blythburgh, est un célèbre particulièrement compte de la bête, dans laquelle la légende dit que tonnerre provoqué les portes de l'église à éclaté ouvert et le chien hargneux s'est écrasé en et traversait la Congrégation, tuant un homme et un garçon, avant il s'est enfui quand le clocher s'est effondré.
Brendon Wilkins, directeur de projets du groupe archéologique creuser Ventures, a déclaré: « La plupart de ces légendes sur les chiens peut-être avoir quelques racines dans la réalité. » Les restes du chien massif, qui est estimé à 200 livres, ont été trouvés à quelques km des deux églises Black Shuck tué les adorateurs. Il semble ont été enterrés dans une fosse peu profonde précisément au même moment comme Shuck est dit avoir été en cavale, principalement autour de Suffolk et dans la région de l'Est-Anglie.
6. 800 ans corps trouvé dans des puits norvégien prend en charge la précision de Sverris Saga
Il y a plus de sept décennies un ancien squelette a été retrouvé dans un puits à Sverresborg, une fortification médiévale située à Bergen, en Norvège. Mais la seconde guerre mondiale a mis fin aux fouilles et le corps a été inhumé et largement oublié. Maintenant, 70 ans plus tard, les archéologues redécouvert les restes et eux datant du XIIe siècle après J.-C., une période lors de la rédaction de la Saga de Sverris, qui raconte l'histoire d'un homme mort, jeté dans un puits à Sverresborg. Serait-ce que les restes récupérés appartiennent à ce même homme ?
La Saga de Sverris fournit un compte rendu détaillé du roi norvégien Sverre Sigurdsson, avec le soutien important des personnages, des scènes complexes et le dialogue. Roi Sverre a conduit le Birkebeiners (« jambes de bouleau"), un groupe de rebelles qui étaient si pauvres, ils ont fait leurs chaussures de bouleau écorce, dans une lutte pour le trône de Norvège contre le Baglers soutenus par l'église. La saga raconte une bataille à Sverresborg ("Château de Sverre") à Trondheim en 1197, le Baglers a gagné. La Saga de Sverre dit que, après la bataille: « le Baglers a pris tous les biens qui ont été dans le château, puis ils ont brûlé toutes les maisons qui était . Ils ont jeté un homme mort dans le puits, car ils ont fait de Pierre et il rempli. »
L'Institut norvégien de recherche sur le patrimoine culturel a écrit: « Nous sommes plus que raisonnablement sûr que le squelette dans le puits peut être attribué aux contes dramatiques dans la saga lorsque Sverre château a été détruit. »
5. islandais gouvernement Conseil annonce monstre marin légendaire existe
Une enquête réalisée par le Conseil municipal de Fljotsdalsherao en Islande a statué qu'un serpent de mer légendaire nommé Lagarfljotsormurinn, qui est répandu pour habiter le lac Lagarfljót, il existe réellement. Le Conseil a jugé qu'une vidéo 2012 de ce qui est prétendue être le plus célèbre monstre du lac de l'Islande est authentique. Le Lagarfljótsormur, ou « Lögurinn ver » est un islandais cryptid de lac qui est censé vivre dans un lac d'eau douce alimenté par glaciaire à Egilsstaðir. Observations enregistrées plus tôt de la date de Lagarfljótsormur retour vers les annales islandaises de 1345 et ont continué dans le 21ème siècle. Cependant, observations augmente de façon exponentielle après qu'une vidéo tourné en 2012 va virale. La vidéo montre ce qui ressemble à une forme longue, serpentine, baignades dans le lac glaciaire dans l'est de l'Islande.
Si la vidéo est authentique et représente en fait une créature vivante, il peut-être pas aussi monstrueux que les légendes disent. De nombreuses espèces de poissons ont été trouvés qui ressemblent à des « monstres de la mer » décrits dans les récits mythologiques, par exemple, le requin-lézard (Chlamydoselachus anguineus) et le géant oarfish (Regalecus Grégoire). C'est peut-être qu'une espèce semblable peut vivre lac Lagarfljót, menant à l'élaboration de récits légendaires au cours des siècles.
4. est-ce la créature qui a inspiré les contes du légendaire Kraken ?
Capitaine John Bennett et son équipage ont été stupéfaits quand ils ont traîné sur leur bateau de pêche, une créature avec des tentacules comme le feu des tuyaux et des yeux comme des assiettes à dîner, alors qu'il pêchait en mer de Ross distant de l'Antarctique. C'était un calmar énorme 350 kg (770 livres) dont ils avaient hissé de 1,5 kilomètre sous la surface. Cela aurait pu la créature qui a inspiré les contes du légendaire Kraken, répandu pour dévorer les hommes et écraser les navires ? Le calmar colossal, qui mesure la longueur d'un minibus, a été pris il y a 8 mois et a été gelé jusqu'en septembre, quand les scientifiques enfin décongelée il pour tenter de percer les mystères de ce monstre rarement vu des profondeurs.
Kat Bolstad, un scientifique de calmar du Auckland University of Technology, a dit qu'il est possible que les observations anciennes du calmar colossal a donné lieu à contes du Kraken, une créature de mer géantes dans la mythologie scandinave, qui a été mentionnée dans l'Örvar-Oddr, une saga islandaise du XIIIe siècle. Kat Bolstad a expliqué que les cachalots calmar colossal de manger souvent et sont connus pour jouer avec leur nourriture, donc les marins peuvent avoir confondu que pour des batailles épiques.
3. méthodes d'extraction de l'or antique créer la Toison d'or véritable et inspirer la légende de Jason et des Argonautes ?
La mythique Toison d'or est surtout connue pour la vedette dans la légende du héros grec Jason et sa bande de marins, les Argonautes. Les géologues ont formulé l'hypothèse des enquêtes que la Toison d'or ont pu plus qu'un simple périphérique mythique et qu'il était au contraire une réalité pour les gens de la région de la mer Noire. Il semble que la quête de la Toison d'or peut être fondée sur un véritable voyage historique à l'ancien Royaume de Colchide. Une étude enquête sur le terrain des mythiques « golden sands » de Colchide publié dans International quaternaire théorise que l'histoire « s'est inspiré d'un voyage réel entre 3 300 et 3 500 ans ».
Dans le mythe de Jason, le fils d'Aeson, usurpé roi d'Iolcos, commissions, un navire construit par l'Argus, l'Argo et rassemble un groupe de héros, les Argonautes. Ils embarquent dans une quête pour trouver la Toison - la peau d'un bélier ailé, un bélier sacré de Zeus, - donc Jason peut retourner à son père sur le trône de la Thessalie, Grèce. Il y a beaucoup d'interprétations du symbolisme et de la signification de la Toison d'or, dont il représente le pouvoir royal, la peau écorchée de Titan, un livre sur l'alchimie, le pardon de Dieu, un tissu tissé de soie de mer et la richesse de la Colchide.
Géologue Avtandil Okrostsvaridze de Ilia State University à Tbilissi (Géorgie) et ses collègues, a déclaré que les torrents de montagne de la région de Svanétie contiennent de petites particules d'or qui culbute dans l'eau après érosion des formations rocheuses. Gens du pays plonger traditionnellement peaux de mouton dans les ruisseaux de piéger le métal, créant une toison riche avec de l'or. Cette technique a enduré pendant des milliers d'années, ce qui laisse croire à des géologues et des historiens que la région est l'ancien Royaume de Colchide même telles que citées dans le mythe de la Toison d'or. Les chercheurs se demandent si l'histoire de Jason et les Argonautes pouvait être fondée sur une mission réelle et antique d'apprendre les secrets de la technique d'extraction de l'or, ou pour récupérer des peaux de mouton étincelant avec paillettes d'or.
2. étude révèle Vikings pourraient naviguer après l'obscurité à l'aide de soleil-compas et mythique sunstone
Les Vikings ont été réputés pour être des gens de mer remarquables qui dirigerait en toute confiance dans des eaux inexplorées. Cette année une équipe de chercheurs de la Hongrie et la Suède demande d'avoir un indice quant à la façon dont les guerriers Vikings géré pour naviguer sans crainte sur leur chemin à travers les océans inconnus d'envahir sans méfiance des communautés le long des côtes en mer du Nord et Atlantique de l'Europe on pense qu'ils combinés la puissance d'un soleil-compas, avec celui d'une pierre de soleil pour naviguer leurs navires après l'obscurité.
Un bien connu anciens mythes norrois décrivant un bijou magique qui pourrait révéler la position du soleil lorsque caché derrière les nuages ou même après le coucher du soleil, le sujet de l'intrigue depuis de nombreuses années, jusqu'à ce que les chercheurs ont découvert un cristal unique dans l'épave d'un bateau élisabéthain fut coulé au large des îles anglo-normandes. En mars 2013, une équipe de scientifiques a annoncé que le crystal, fait d'une substance de calcite aurait pu en effet agir comme une aide à la navigation remarquablement précis.
Dans la dernière étude, les chercheurs ont examiné un fragment d'un cadran de XIe siècle trouvés à Uunartoq, Groenland et tenté d'extrapoler ses caractéristiques en quelque chose qui permettrait aux navigateurs Vikings détecter la position du soleil de la lueur du crépuscule à l'horizon en passant par deux sunstones de calcite. Les résultats disponibles que lorsqu'il est utilisé en combinaison, le cadran et le sunstones pourraient trouver la position du soleil même après qu'il avait passé au-dessous de l'horizon crépuscule.
1. la redécouverte des « Noé », un squelette de 6 500 ans, qui a survécu à un déluge
Les scientifiques du Musée de Penn à Philadelphie redécouvert une trouvaille rare et importante dans leurs salles d'entreposage un squelette humain complet qui a vécu il y a dans la cité sumérienne d'environ 6 500 ans votre. La bien nommé « Noé » a été retrouvé dans une couche de limon profonde, ce qui indique qu'il a vécu après une inondation épique. La première histoire enregistrée connue d'une grande inondation vient de Sumer, maintenant le sud de l'Irak et il est généralement considéré comme le précurseur historique de l'histoire du déluge biblique écrit millénaires plus tard.
Sir Leonard Woolley, un archéologue britannique, qui à l'origine trouvé « Noé » dans les années 1920, visée à la couche de limon, qui était de dix pieds épais à certains endroits, comme la « couche d'inondation », car, autour de 40 pieds vers le bas, il a atteint une couche de vase propre, eau-lain. L'individu est connu pour avoir survécu ou ont vécu après le déluge, tel qu'il fut enterré dans ses dépôts de limon. Woolley a déterminé que le site d'origine de votre avait été une petite île dans un marais environnant. Puis une grande inondation parlée couvert la terre à l'ère Ubaid. A continué à vivre et s'épanouir à la votre, mais de nombreux chercheurs pensent que c'était cette inondation qui a été écrite dans l'ancienne tablettes cunéiformes Sumériens et racontée par de nombreuses cultures autour du monde. Certains croient également que c'était le compte sumérienne qui a inspiré plus tard l'histoire biblique de l'arche de. Noé
 

ICI EST LA FIN D'UN MONDE ET LE DEBUT D' UN AUTRE MONDE

 

 

HIERARCHIE SPIRITUELLE -

AVATAR - CHRIST -  MAHDI - 

VEILLEUR 

GRAAL CHINTAMANI MAKARA MAHDI CHRIST MAITREYA       

Pierre de CHINTAMANI - GRAAL -- GANESH - PIERRE PHILOSOPHALE - VEILLEUR -
par Gilbert Grondin, jeudi 4 août 2011 
Cintamani (Sanskrit ; Devanagari : le ...) également écrit comme Chintamani (ou pierre de Chintamani) est un bijou souhaiter-accomplissant dans des traditions indoues et bouddhistes, équivalentes à la pierre du philosophe en alchimie occidentale. Dans le bouddhisme il est tenu par les bodhisattvas, l'Avalokiteshvara et le Ksitigarbha. On le voit également porté sur le dos du poumon ta (cheval de vent) qui est dépeint sur les drapeaux tibétains de prière. En exposant le Dharani de Cintamani, la tradition bouddhiste maintient qu'on atteint la sagesse de Bouddha, capable comprendre la vérité du Bouddha, et transforme des afflictions en Bodhi. On dit que permet à on de voir le Retinue saint d'Amitabha et d'assemblée sur le lit de mort à un. Dans la tradition bouddhiste tibétaine le Chintamani est parfois dépeint comme une perle lumineuse et est dans la possession de plusieurs de différentes formes du Bouddha. Dans l'hindouisme il est relié aux dieux, au Vishnu et au Ganesha. Dans la tradition indoue il est souvent dépeint comme bijou fabuleux dans la possession du roi de Naga

ou comme sur le front du

Makara.

Le yoga Vasistha, à l'origine écrit dans la 10ème ANNONCE de siècle, contient une histoire au sujet du cintamani. Dans le bouddhisme le Cintamani serait une de quatre reliques qui sont venues dans un coffre qui est tombé du ciel (beaucoup de le terma est tombé du ciel dans des cercueils) pendant le règne du Roi Lha Thothori Nyantsen du Thibet. Bien que le roi n'ait pas compris le but des objets, il les maintenait toujours dans une position de vénération. Plusieurs ans après, deux étrangers mystérieux sont apparus à la cour du roi, expliquant les quatre reliques, qui ont inclus la cuvette du Bouddha (probablement une cuvette de chant) et un Charmstone (bijou, cristal ou gemme) avec l'incantation de fredonnement d'Om Mani Padme inscrite là-dessus, connues sous le nom de pierre de mani. Ces quelques objets étaient les bringers du Dharma au Thibet. Illustration : 14ème peinture de Goryeo de siècle de Ksitigarbha tenant un cintamani.

 

makara4.gif

Légendaire symbolique MAKARA 

 

la MYTHOLOGIE devient depuis 2012 REALITE

grace aux photos de l' ILE DE LA REUNION

faites par le VEILLEUR:

 Gilbert Grondin,  
Légendes de DIEUX ailés dans toutes les religions considéré comme contes pour enfant et non réalité, notre photo et sa ressemblance frappante avec l' homme phalène ( statue) prouve la réalité vivante de ce plan que nos initiés du passé nous ont retransmis réellement. Dès maintenant vous pouvez entrer dans la grande aventure de retrouver dans votre vie quotidienne la présence effective de ces anciens DEVAS qui sur terre avaient été divinisés par nos ancètres au sein des diverses religions.

A compter du 4 Février cette grande aventure vous est possible. N' oubliez pas qu' il a été dit que le CHRIST reviendra avec la présence réelle des anges de tous grades...c' est  ce qui se prépare à l' Ile de la REUNION à l' ASHRAM du GRAAL où vous êtes conviés en tant que membres hiérarchiques ou simple travailleur. 

makara7472_n.jpg

 MAKARA photographié par le VEILLEUR à l' ASHRAM du GRAAL

de l' Ile de la REUNION

artfichier_648829_935333_201206021216671.jpgepee graal.jpgCINTAMANI/GRAAL cathare avec le VEILLEUR



28/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres