GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Everything We Have Been Taught About Our Origins Is A Lie

En juin 1936 Max Hahn et sa femme Emma étaient sur un pied à côté d'une cascade près de Londres, au Texas, quand ils ont remarqué un rocher avec du bois qui dépassent de son noyau. Ils ont décidé de saisir la maison de bizarrerie et de craquage plus tard il ouvre avec un marteau et un burin. Ce qu'ils trouvent au sein de la communauté archéologique et scientifique sous le choc. Intégré dans la roche, c'était ce qui semblait être d'anciens hommes marteau fait quelconque.
Une équipe d'archéologues a analysé et daté il. La roche enserrant le marteau a été datée de plus de 400 millions d'années. Le chien lui-même s'avéra plus de 500 millions d'ans. En outre, une section de la poignée en bois avait commencé la métamorphose en charbon. Tête de marteau, en plus de 96 % de fer, est beaucoup plus pur que tout caractère aurait pu sans l'aide de méthodes de fusion relativement modernes.
En 1889 près de Nampa (Idaho), tandis que les travailleurs étaient ennuyeux un puits artésien, une petite figurine en terre cuite a été extrait d'une profondeur de 320 pieds. Pour atteindre cette profondeur, les travailleurs ont couper à travers quinze pieds de lave de basalte et de nombreux autres strates inférieur à celui. Cela en soi ne semble pas remarquable, jusqu'à ce que l'on considère que la couche de lave a été datée au moins 15 millions ans !
Il est actuellement admis par la science et de la géologie que le charbon est un sous-produit de la végétation en décomposition. La végétation devient enterrée au fil du temps et est recouvert de sédiments. Finalement, ce sédiment fossilises et devient rock. Ce processus naturel de formation de la houille prend jusqu'à 400 millions ans pour accomplir.
Tout ce qui se trouve dans des morceaux de charbon ou dans les filons de charbon au cours de l'exploitation minière, devait avoir été placé ou tombé dans la végétation, avant il était enfoui dans les sédiments.
En 1944, comme un garçon de dix ans, Newton Anderson, a chuté à un morceau de charbon dans son sous-sol, et il s'est cassé en deux en heurtant le sol. Ce qu'il découvrit l'intérieur défie toute explication fondée sur l'orthodoxie scientifique actuelle.
À l'intérieur de la communauté du charbon était une clochette d'alliage de laiton conçu avec un battant de fer et poignée sculptée.
Lorsque l'analyse a été réalisée, on découvrit que la cloche a été faite d'un mélange inhabituel de métaux, différentes de toute production d'alliage moderne connus (y compris le cuivre, zinc, étain, arsenic, iode et sélénium).
La limite à partir d'où ce morceau de charbon a été extrait est estimée à 300 000 000 ans !
Une main ouvrée bell dans un morceau vieux de 300 million d'années de charbon !
Ces découvertes extraordinaires même si bizarre, ne sont pas uniques ou même rare. Il y a littéralement des milliers d'entre eux collecte de la poussière, verrouillé à un contrôle public dans les voûtes des musées dans le monde entier.Il existe de nombreuses autres trouvailles déclarés inhabituelles dont les suivants :
Le Morrisonville, une fois de l'Illinois, le 11 juin 1891, rapporté comment Mme S. W. Culp a trouvé une circulaire en forme huit carats chaine dorée, environ 10 pouces de long, embarqué dans un morceau de charbon après que elle éclate il mettre dans son tablier d'auvent. La chaîne a été décrite comme « antique » et de « fabrication pittoresque. »
Exposées dans un musée à Glen Rose, Texas, est un pot de fonte, aurait été retrouvé dans un grand morceau de charbon en 1912 par un charbon alimentation du travailleur dans le four d'une centrale électrique. Quand il a fendu le charbon le travailleur dit que le pot se brouilla, laissant son impression dans le charbon.
Encore un autre rapport dans l'Epoch Times a déclaré d'un propriétaire de ranch Colorado qui, dans les années 1800, s'est ouverte à un morceau de charbon, creusé d'une veine de quelque 300 pieds au-dessous de la surface et a découvert un « étranges fer . »
Un pot de fonte dans un morceau de charbon.
Le Cube de Salzbourg est encore un autre puzzle antique trouvé par un travailleur nommé Reidl, dans une fonderie autrichienne en 1885. Comme les autres, cet homme s'est ouverte à un bloc de charbon et trouvé un cube métallique incorporé à l'intérieur. Une analyse récente a établi que l'objet était de fer forgé et, évidemment, fabriqués à la main. Le charbon, en qu'il a été constaté était millions d'années.La liste de ces éléments va sur et ainsi de suite.
Bienvenue dans l'univers des Ooparts, ou sur les objets de la Place.
Sa place les artefacts (Ooparts) sont ainsi nommés parce que la sagesse conventionnelle scientifique (un oxymore s'il en est) stipule que ces objets ne devrait pas exister basé sur des croyances actuellement acceptées concernant nos origines et l'histoire. Ces découvertes sont "hors de propos" dans le calendrier orthodoxe de l'histoire humaine.
Les méthodes usuelles de la communauté scientifique conformiste, face à ce genre d'anomalies est de tenter de démystifier leur âge déclaré, ou peut-être s'efforcent de discréditer la source du rapport ou encore le journaliste. Si cette démarche échoue, alors généralement les objets eux-mêmes sont bannis pour les voûtes ténébreux de musées et d'entrepôts, jamais à être revu.
Si ces artefacts inhabituels ont été « un compromis » alors peut-être on pourrait croire acceptant l'opinion adoptée par la communauté scientifique et archéologique intégrer qu'ils sont des canulars ou des histoires erronées. Cependant, quand on se rend compte que des milliers de ces artefacts anormales ont été découverts et signalés au cours des années, alors on peut avoir besoin de ré-évaluer ceux l'acceptation de l'intégrité de l'archéologie grand public et de la science.
Parfois un archéologue honnête va tenter de révéler au public la véritable âge et l'origine de tels objets anormaux. Ils seront interrogera les croyances acceptées de leurs homologues traditionnels. Ils trouvent généralement que leur carrière se termine assez brusquement.
Malheureusement, la majorité a simplement accepte ce qu'elles sont enseignées à l'école et l'Université sans aucun doute. Voilà comment notre système éducatif est conçu. Elle ne favorise pas l'individualité et l'originalité. Il indoctrinates purement un avec les croyances enracinées et dogme.

Everything We Have Been Taught About Our Origins Is A Lie

June 26, 2014 | By | 38 Replies More

                   

hammerGraham Pick, Malta Now Waking Times

In June 1936 Max Hahn and his wife Emma were on a walk beside a waterfall near to London, Texas, when they noticed a rock with wood protruding from its core. They decided to take the oddity home and later cracked it open with a hammer and a chisel. What they found within shocked the archaeological and scientific community. Embedded in the rock was what appeared to be some type of ancient man made hammer.

A team of archaeologists analysed and dated it. The rock encasing the hammer was dated to more than 400 million years old. The hammer itself turned out to be more than 500 million years old. Additionally, a section of the wooden handle had begun the metamorphosis into coal.  The hammer’s head, made of more than 96% iron, is far more pure than anything nature could have achieved without assistance from relatively modern smelting methods.

In 1889 near Nampa, Idaho, whilst workers were boring an artesian well, a small figurine made of baked clay was extracted from a depth of 320 feet. To reach this depth the workers had to cut through fifteen feet of basalt lava and many other strata below that. That in itself does not seem remarkable, until one considers that the very top layer of lava has been dated to at least 15 million years old!

It is currently accepted by science and geology that coal is a by-product of decaying vegetation. The vegetation becomes buried over time and is covered with sediment. That sediment eventually fossilises and becomes rock. This natural process of coal formation takes up to 400 million years to accomplish.

Anything that is found in lumps of coal or in coal seams during mining, had to have been placed or dropped into the vegetation before it was buried in sediment.

In 1944, as a ten year old boy, Newton Anderson, dropped a lump of coal in his basement and it broke in half as it hit the floor. What he discovered inside defies explanation based upon current scientific orthodoxy.

Inside the coal was a hand crafted brass alloy bell with an iron clapper and sculptured handle.

When an analysis was carried out it was discovered that the bell was made from an unusual mix of metals, different from any known modern alloy production (including copper, zinc, tin, arsenic, iodine, and selenium).

The seam from whence this lump of coal was mined is estimated to be 300,000,000 years old!

A hand crafted bell found in a 300 million year old lump of coal!

A hand crafted bell found in a 300 million year old lump of coal!

These extraordinary discoveries although bizarre, are not unique or even uncommon. There are literally thousands of them collecting dust, locked away from public scrutiny in the vaults of museums throughout the world.There are many other unusual reported finds including the following:

The Morrisonville, Illinois Times, on June 11, 1891, reported how Mrs. S. W. Culp found a circular shaped eight-carat gold chain, about 10 inches long, embedded in a lump of coal after she broke it apart to put in her scuttle. The chain was described as “antique” and of “quaint workmanship.”

Displayed in a museum at Glen Rose, Texas, is a cast iron pot reportedly found in a large lump of coal in 1912 by a worker feeding coal into the furnace of a power plant. When he split open the coal the worker said the pot fell out, leaving its impression in the coal.

Yet another report found in the Epoch Times told of a Colorado rancher who in the 1800’s broke open a lump of coal, dug from a vein some 300 feet below the surface, and discovered a “strange-looking iron thimble.”

A cast iron pot found in a lump of coal.

A cast iron pot found in a lump of coal.

The Salzburg Cube is yet another ancient puzzle found by a worker named Reidl, in an Austrian foundry in 1885. Like the others, this man broke open a block of coal and found a metal cube embedded inside. Recent analysis established the object was of forged iron and obviously hand crafted. The coal it was found in was millions of years old.The list of such items goes on and on and on.

Welcome to the world of Ooparts, or Out of Place Artefacts.

Out of place artefacts (Ooparts) are so named because conventional scientific wisdom (an oxymoron if ever there was one) states that these artefacts shouldn’t exist based upon currently accepted beliefs regarding our origins and history. These discoveries are “out of place” in the orthodox timeline of human history.

The usual methods of the conformist scientific community, when faced with such anomalies is to attempt to debunk their reported age, or perhaps endeavour to discredit the source of the report or even the reporter. If this approach fails then usually the artefacts themselves are banished to the shadowy vaults of museums and warehouses, never to be seen again.

If these unusual artefacts were “one offs” then perhaps one could be forgiven for accepting the view espoused by the mainstream scientific and archaeological community that they are hoaxes or misreported stories. However, when one realises that thousands upon thousands of these anomalous artefacts have been discovered and reported over the years, then one may need to re-evaluate ones acceptance of the integrity of mainstream archaeology and science.

Occasionally an honest archaeologist will attempt to reveal to the public the true age and origin of such anomalous objects. They will question the accepted beliefs of their mainstream peers. They usually find that their career ends quite abruptly.

Unfortunately, the majority just accept what they are taught in school and university without question. That is how our educational system is designed. It does not encourage individuality and originality. It purely indoctrinates one with established beliefs and dogma.

If one requires evidence of this “mainstream” mentality, one need look no further than the realms of psychiatry. Modern psychiatry seeks to demonize and declare mentally ill anyone who deviates from what is regarded as the norm.

These so called “mental health professionals” have even invented a new mental disorder named Oppositional Defiant Disorder, or ODD (love the irony of the abbreviation).

This newly invented condition is listed in the latest installment of the industry’s Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, or DSM, which dubs people who do not conform to what those in charge declare to be normal, as mentally insane.

So there you have your proof – I’m obviously an unmitigated nutter and completely insane. At least that is what those in authority would like everyone to believe!

Anyway, I digress.



29/06/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres