GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

l'aluminium des chemtrails pourrait entraîner une « explosion des maladies neurodégénératives »

  
Un neurologue met en garde : l'aluminium des chemtrails pourrait entraîner une « explosion des maladies neurodégénératives »
===> "jusqu'à tout récemment, je ne les prenais pas au sérieux." <==
Un neurologue met en garde : l'aluminium des chemtrails pourrait entraîner une « explosion des maladies neurodégénératives »
12 avril 2013 Russell L. Blaylock, neurolog...ue
http://www.cielvoile.fr/article-chemtrails-nanoparticules-d-aluminium-et-effets-sur-le-developpement-et-la-degenerescence-des-neuro-117074572.html
Les nanoparticules d'aluminium sont infiniment plus réactives et peuvent facilement passer la barrière hémato-encéphalique. Internet déborde d'histoires de « chemtrails » et de géo-ingénierie pour lutter contre le « réchauffement climatique » et,
===> jusqu'à tout récemment, je ne les prenais pas au sérieux. <==
L'une des principales raisons de mon scepticisme, était que j’avais rarement vu dans le ciel, ce qui était décrit. Mais au cours des dernières années, j'ai remarqué un grand nombre de ces traînées et je dois reconnaître qu'elles ne ressemblent pas à celles que j’observais dans le ciel quand j’étais enfant. Elles sont nombreuses, assez larges, leur tracé est précis, et lentement elles se transforment en nuages artificiels. C’est particulièrement inquiétant d’en voir maintenant un si grand nombre - des dizaines tous les jours- salir le ciel.
Ce qui me préoccupe avant tout c’est qu’il existe des preuves que des tonnes de composés d'aluminium de taille nanométrique sont pulvérisées. Des articles scientifiques et médicaux ont démontré que les particules de taille nanométrique sont infiniment plus réactives et provoquent  une inflammation intense dans un certain nombre de tissus. L'effet de ces nanoparticules sur le cerveau et la moelle épinière est particulièrement inquiétant, comme en atteste le nombre croissant de maladies neurodégénératives. Les maladies d'Alzheimer, de Parkinson et de Charcot (Sclérose Latérale Amyotrophique) sont fortement liées à l'exposition à l'aluminium de l'environnement.
Les nanoparticules d'aluminium non seulement provoquent plus d’inflammation, mais elles pénètrent facilement dans le cerveau par un certain nombre de voies, y compris le sang et les nerfs olfactifs.  Des études ont montré que ces particules traversent les voies nerveuses olfactives reliées directement à la zone du cerveau qui est non seulement la première mais aussi la plus touchée dans la maladie d'Alzheimer. C’est aussi dans cette maladie que l’on retrouve le taux  le plus haut élevé d'aluminium dans le cerveau.
La voie intra-nasale de l'exposition rend la pulvérisation de quantités massives de nanoparticules d’aluminium dans le ciel particulièrement dangereuse, car des personnes de tous âges, y compris les bébés et les jeunes enfants les inhaleront pendant de nombreuses heures. Nous savons que les personnes âgées sont les plus sensibles à cet aluminium dans l'air. En raison de leur dimension nanométrique, ces particules d'aluminium utilisées traversent les filtres des systèmes d’aération et ainsi l'exposition se prolonge même à l'intérieur des habitations.
Outre l'inhalation, la pulvérisation de ces nanoparticules va saturer le sol, l'eau et la végétation d’aluminium à des niveaux élevés. Normalement, l'aluminium est mal absorbé par le tractus gastro-intestinal, mais les nanoparticules sont absorbées en bien plus grandes quantités. On a montré que cet aluminium absorbé se répand dans à un certain nombre d'organes et de tissus, notamment le cerveau et la moelle épinière. L'inhalation de ces nanoparticules d’aluminium en suspension dans l’air produira aussi une énorme réaction inflammatoire à l’intérieur  des poumons, ce qui présentera un risque majeur pour les enfants et les adultes souffrant d'asthme et de maladies pulmonaires.
Je prie pour que les pilotes qui pulvérisent ces substances dangereuses comprennent bien qu'ils détruisent la vie et la santé de leurs familles. Cela est également vrai de nos responsables politiques. Une fois que le sol, les plantes et les sources d'eau seront fortement contaminés il n'y aura plus moyen de réparer les dommages provoqués.
Des mesures doivent être prises dès maintenant pour éviter une catastrophe sanitaire imminente aux proportions gigantesques si ces pulvérisations ne sont pas arrêtées immédiatement. Sinon, nous allons assister à une explosion des maladies neurodégénératives chez les adultes et les personnes âgées à un rythme sans précédent, ainsi qu’à des troubles du développement du système nerveux chez nos enfants. Nous constatons déjà une augmentation spectaculaire de ces troubles neurologiques et elle se produit chez les jeunes, plus que jamais auparavant.
http://www.geoengineeringwatch.org/neurologist-warns-aluminum-in-chemtrails-could-cause-explosive-increase-in-neurodegenerative-diseases-2/
Notes
1. Win-Shwe T-T, Fujimaki H, “Nanoparticles and Neurotoxicity,” In J Mol Sci 2011;12:6267-6280.
2. Krewski D et al., “The biological effects of nanoparticles. Risk assessment for aluminum, aluminum oxide, and aluminum hydroxide,” J Toxicol Environ Health B Crit Rev 2007;10 (suppl 1): 1-269.
3. Blaylock RL, “Aluminum induced immunoexcitotoxicity in neurodevelopmental and neurodegenerative disorders,” Curr Inorg Chem 2012;2:46-53.
4.  Tomljenovic L, “Aluminum and Alzheimer’s disease: after a century, is there a plausible link,” J Alzheimer’s Disease 2011;23:567-598.
5.  Perl DP, Good PF, “Aluminum, Alzheimer’s Disease, and the olfactory system,” Ann NY Acad Sci 1991;640:8-13.
6.  Shaw CA, Petrik MS, “Aluminum hydroxide injections lead to motor deficits and motor neuron degeneration,” J Inorg Biochem 2009;103:1555-1562.
7.  Braydich-Stolie LK et al., “Nanosized aluminum altered immune function,” ACS Nano 2010:4:3661-3670.
8.  Li XB et al., “Glia activation induced by peripheral administration of aluminum oxide nanoparticles in rat brains,” Nanomedicine 2009;5:473-479.
9.  Exley C, House E, “Aluminum in the human brain,” Monatsh Chem 2011;142:357-363.
10.Nayak P, Chatterjee AK, “Effects of aluminum exposure on brain glutamate and GABA system: an experimental study in rats,” Food Chem Toxicol 2001;39:1285-1289.
11.  Tsunoda M, Sharma RP, “Modulation of tumor necrosis factor alpha expression in mouse brain after exposure to aluminum in drinking water,” Arch Toxicol 1999;73:419-426.
12.  Matyja E, “Aluminum changes glutamate –mediated neurotoxicity in organotypic cultures of rat hippocampus,” Folia Neuropathol 2000;38:47-53.
13.  Walton JR, “Aluminum in hippocampal neurons from humans with Alzheimer’s disease,” Neurotoxicology 2006;27:385-394.
14. Walton JR, “An aluminum-based rat model for Alzheimer’s disease exhibits oxidative damage, inhibition of PP2A activity, hyperphosphorylated tau and granulovacuolar degeneration,” J Inorg Biochem 2007;101:1275-1284.
15. Becaria A et al., “Aluminum and copper in drinking water enhance inflammatory or oxidative events specifically in brain,” J Neuroimmunol 2006;176:16-23.
16. Exley C, “A molecular mechanism for aluminum-induced Alzheimer’s  disease,” J Inorg Biochem 1999;76:133-140.
17. Exley C, “The pro-oxidant activity of aluminum,” Free Rad Biol Med 2004;36:380-387.
Recommended Reading  
Dr. Blaylock’s brochures Bio Terrorism: How You Can Survive and Nuclear Sunrise.
Dr. Blaylock, an NHF member, is a World-renowned neurosurgeon who retired from Neurosurgery to devote his full attention to nutritional studies and research.
An in-demand guest for radio and TV programs, he lectures extensively to both lay audiences and physicians on nutrition-related subjects. He is the 2004 recipient of the Integrity in Science Award granted by the Weston A. Price Foundation and serves on the editorial staff of the Journal of the American Nutraceutical Association and is a member of the editorial board of the Journal of American Physicians and Surgeons, the official publication of the Association of American Physicians and Surgeons.   See http://www.blaylockwellness/ center.com/
Afficher la suite
Photo : ===> "jusqu'à tout récemment, je ne les prenais pas au sérieux." <==

Un neurologue met en garde : l'aluminium des chemtrails pourrait entraîner une « explosion des maladies neurodégénératives » 

12 avril 2013 Russell L. Blaylock, neurologue

http://www.cielvoile.fr/article-chemtrails-nanoparticules-d-aluminium-et-effets-sur-le-developpement-et-la-degenerescence-des-neuro-117074572.html

Les nanoparticules d'aluminium sont infiniment plus réactives et peuvent facilement passer la barrière hémato-encéphalique. Internet déborde d'histoires de « chemtrails » et de géo-ingénierie pour lutter contre le « réchauffement climatique » et, 

===> jusqu'à tout récemment, je ne les prenais pas au sérieux. <==

L'une des principales raisons de mon scepticisme, était que j’avais rarement vu dans le ciel, ce qui était décrit. Mais au cours des dernières années, j'ai remarqué un grand nombre de ces traînées et je dois reconnaître qu'elles ne ressemblent pas à celles que j’observais dans le ciel quand j’étais enfant. Elles sont nombreuses, assez larges, leur tracé est précis, et lentement elles se transforment en nuages artificiels. C’est particulièrement inquiétant d’en voir maintenant un si grand nombre - des dizaines tous les jours- salir le ciel.

Ce qui me préoccupe avant tout c’est qu’il existe des preuves que des tonnes de composés d'aluminium de taille nanométrique sont pulvérisées. Des articles scientifiques et médicaux ont démontré que les particules de taille nanométrique sont infiniment plus réactives et provoquent  une inflammation intense dans un certain nombre de tissus. L'effet de ces nanoparticules sur le cerveau et la moelle épinière est particulièrement inquiétant, comme en atteste le nombre croissant de maladies neurodégénératives. Les maladies d'Alzheimer, de Parkinson et de Charcot (Sclérose Latérale Amyotrophique) sont fortement liées à l'exposition à l'aluminium de l'environnement.

Les nanoparticules d'aluminium non seulement provoquent plus d’inflammation, mais elles pénètrent facilement dans le cerveau par un certain nombre de voies, y compris le sang et les nerfs olfactifs.  Des études ont montré que ces particules traversent les voies nerveuses olfactives reliées directement à la zone du cerveau qui est non seulement la première mais aussi la plus touchée dans la maladie d'Alzheimer. C’est aussi dans cette maladie que l’on retrouve le taux  le plus haut élevé d'aluminium dans le cerveau.

La voie intra-nasale de l'exposition rend la pulvérisation de quantités massives de nanoparticules d’aluminium dans le ciel particulièrement dangereuse, car des personnes de tous âges, y compris les bébés et les jeunes enfants les inhaleront pendant de nombreuses heures. Nous savons que les personnes âgées sont les plus sensibles à cet aluminium dans l'air. En raison de leur dimension nanométrique, ces particules d'aluminium utilisées traversent les filtres des systèmes d’aération et ainsi l'exposition se prolonge même à l'intérieur des habitations.

Outre l'inhalation, la pulvérisation de ces nanoparticules va saturer le sol, l'eau et la végétation d’aluminium à des niveaux élevés. Normalement, l'aluminium est mal absorbé par le tractus gastro-intestinal, mais les nanoparticules sont absorbées en bien plus grandes quantités. On a montré que cet aluminium absorbé se répand dans à un certain nombre d'organes et de tissus, notamment le cerveau et la moelle épinière. L'inhalation de ces nanoparticules d’aluminium en suspension dans l’air produira aussi une énorme réaction inflammatoire à l’intérieur  des poumons, ce qui présentera un risque majeur pour les enfants et les adultes souffrant d'asthme et de maladies pulmonaires.

Je prie pour que les pilotes qui pulvérisent ces substances dangereuses comprennent bien qu'ils détruisent la vie et la santé de leurs familles. Cela est également vrai de nos responsables politiques. Une fois que le sol, les plantes et les sources d'eau seront fortement contaminés il n'y aura plus moyen de réparer les dommages provoqués.

Des mesures doivent être prises dès maintenant pour éviter une catastrophe sanitaire imminente aux proportions gigantesques si ces pulvérisations ne sont pas arrêtées immédiatement. Sinon, nous allons assister à une explosion des maladies neurodégénératives chez les adultes et les personnes âgées à un rythme sans précédent, ainsi qu’à des troubles du développement du système nerveux chez nos enfants. Nous constatons déjà une augmentation spectaculaire de ces troubles neurologiques et elle se produit chez les jeunes, plus que jamais auparavant.

http://www.geoengineeringwatch.org/neurologist-warns-aluminum-in-chemtrails-could-cause-explosive-increase-in-neurodegenerative-diseases-2/
 
Notes

1. Win-Shwe T-T, Fujimaki H, “Nanoparticles and Neurotoxicity,” In J Mol Sci 2011;12:6267-6280.

2. Krewski D et al., “The biological effects of nanoparticles. Risk assessment for aluminum, aluminum oxide, and aluminum hydroxide,” J Toxicol Environ Health B Crit Rev 2007;10 (suppl 1): 1-269.

3. Blaylock RL, “Aluminum induced immunoexcitotoxicity in neurodevelopmental and neurodegenerative disorders,” Curr Inorg Chem 2012;2:46-53.

4.  Tomljenovic L, “Aluminum and Alzheimer’s disease: after a century, is there a plausible link,” J Alzheimer’s Disease 2011;23:567-598.

5.  Perl DP, Good PF, “Aluminum, Alzheimer’s Disease, and the olfactory system,” Ann NY Acad Sci 1991;640:8-13.

6.  Shaw CA, Petrik MS, “Aluminum hydroxide injections lead to motor deficits and motor neuron degeneration,” J Inorg Biochem 2009;103:1555-1562.

7.  Braydich-Stolie LK et al., “Nanosized aluminum altered immune function,” ACS Nano 2010:4:3661-3670.

8.  Li XB et al., “Glia activation induced by peripheral administration of aluminum oxide nanoparticles in rat brains,” Nanomedicine 2009;5:473-479.

9.  Exley C, House E, “Aluminum in the human brain,” Monatsh Chem 2011;142:357-363.

10.Nayak P, Chatterjee AK, “Effects of aluminum exposure on brain glutamate and GABA system: an experimental study in rats,” Food Chem Toxicol 2001;39:1285-1289.

11.  Tsunoda M, Sharma RP, “Modulation of tumor necrosis factor alpha expression in mouse brain after exposure to aluminum in drinking water,” Arch Toxicol 1999;73:419-426.

12.  Matyja E, “Aluminum changes glutamate –mediated neurotoxicity in organotypic cultures of rat hippocampus,” Folia Neuropathol 2000;38:47-53.

13.  Walton JR, “Aluminum in hippocampal neurons from humans with Alzheimer’s disease,” Neurotoxicology 2006;27:385-394.

14. Walton JR, “An aluminum-based rat model for Alzheimer’s disease exhibits oxidative damage, inhibition of PP2A activity, hyperphosphorylated tau and granulovacuolar degeneration,” J Inorg Biochem 2007;101:1275-1284.

15. Becaria A et al., “Aluminum and copper in drinking water enhance inflammatory or oxidative events specifically in brain,” J Neuroimmunol 2006;176:16-23.

16. Exley C, “A molecular mechanism for aluminum-induced Alzheimer’s  disease,” J Inorg Biochem 1999;76:133-140.

17. Exley C, “The pro-oxidant activity of aluminum,” Free Rad Biol Med 2004;36:380-387.

Recommended Reading   

Dr. Blaylock’s brochures Bio Terrorism: How You Can Survive and Nuclear Sunrise.

Dr. Blaylock, an NHF member, is a World-renowned neurosurgeon who retired from Neurosurgery to devote his full attention to nutritional studies and research.

An in-demand guest for radio and TV programs, he lectures extensively to both lay audiences and physicians on nutrition-related subjects. He is the 2004 recipient of the Integrity in Science Award granted by the Weston A. Price Foundation and serves on the editorial staff of the Journal of the American Nutraceutical Association and is a member of the editorial board of the Journal of American Physicians and Surgeons, the official publication of the Association of American Physicians and Surgeons.   See http://www.blaylockwellness center.com/
 


20/09/2013
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres