GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Lama Zopa Rinpoche via Lama Yeshe Wisdom Archive

bouddff.jpg
Livre de conseils en ligne de Lama Zopa Rinpoché
Conseils pratiques : Pratique des problèmes



Par Kyabjé Lama Zopa Rinpoché à divers endroits (dernière mise à jour 10 janvier 2010)

 

Problèmes au cours de sa pratique
Abandonner les engagements
Malentendu bouddhisme
Obstacles au cours de la pratique de Nyoung-nä

 

Problèmes au cours de sa pratique

 

Aucun progrès dans la pratique
[Posté: février 2014]
[Date de l'avis: Dec 2013]

 

Un étudiant a estimé que sa pratique ne progressait pas. Si elle avait la motivation et les plans pour la pratique, elle semblait toujours prendre du recul et me sentais bloquée.

 

Mon cher Rena,
Ce que vous avez expliqué dans votre lettre est la même chose que moi, j'ai l'intention d'exercer, mais ensuite, ça n'arrive pas.

 

Tous les problèmes sont en raison de ne pas avoir médité sur l'impermanence et la mort. Vous devriez lire coeur-cuillère de Pabongka Rinpoché et autres sur l'impermanence et la mort.

 

Crois que, "aujourd'hui enfants morts dans le ventre de leur mère, même après que la conscience s'est déroulée sur le œuf fécondé ; autres enfants sont morts juste après la naissance. Beaucoup de gens d'âge moyen, jeunes et moins jeunes sont morts aussi. Non seulement de personnes atteintes du cancer, est décédé. Beaucoup de gens qui meurent chaque jour des accidents de voiture, de crises cardiaques. Personnes meurent subitement à bien des égards. Donc, je pourrais être mort à tout moment. Toute l'année, n'importe quel mois, toute la semaine, aujourd'hui encore, je pourrais mourir. Après la mort il y a seulement deux manières : Renaissance dans les royaumes inférieurs ou dans les royaumes supérieurs. Il n'y a aucune option troisième."

 

Comme une chute d'eau ou comme les vagues sur l'océan, karmas négatifs viennent un après l'autre. Il est difficile de pratiquer le Dharma pur, pour créer la vertu pure. Plusieurs fois nous faisons les choses, pensant que c'est vertu, mais il ne devienne pas Dharma, même certains pratique du Dharma. Nous ne pratiquons pas compassion, nous ne pratiquons la patience ; puis la colère hérésie se poser, puis le mérite est détruit, selon qui nous vous fâchez avec. Si un non-bodhisattva se fâche avec un bodhisattva, ils détruisent 1 000 éons des mérites d'effectuer des offrandes à Bouddha, etc. pour chaque seconde qu'ils obtiennent en colère.

 

Si nous obtenons en colère avec un Bouddha, wow, wow, wow ! Il faut des centaines de milliers ou millions d'éons de mérite qui sont détruits. Et puis il ya le guru, l'objet plus puissant, plus puissant que les innombrables Bouddhas. Donnant lieu à hérésie ou colère avec le gourou pour une seconde même détruit tant d'éons du mérite en cela une seconde. Même bouddhistes ne prêtent pas attention à ces pratiques de patience et de compassion.

 

L'autre chose est que même si certaine pratique du Dharma qui recueille mérite se fait, si elle n'est pas dédié à l'illumination des êtres sensibles, il peut être complètement détruit par la colère montante, hérésie, mauvaise volonté et ainsi de suite. Mérite même dédié pour atteindre l'illumination pour les êtres sensibles, si il n'est pas scellé par le vide, le mérite s'affaiblit. Il doit être scellé par le vide. Par exemple, s'il y a une énorme montagne branlante, même si les camions à emporter des charges beaucoup de saleté, le reste de la montagne est là.

 

Joint par le vide en récitant la dédicace suivante: "en raison de tout le passé, présent et futur fond recueillies par moi et celles recueillies par d'innombrables êtres sensibles et de Bouddhas innombrables, qui n'existent pas leur propre part du tout, mais sont totalement vides, puis-je l'i, qui n'existe pas de son propre côté mais est totalement vide, atteindre l'état d'esprit omniscientqui n'existe pas de son propre côté mais est totalement vide et la conduire tous les êtres sensibles, qui n'existent pas de leur côté, mais sont totalement vides de leur côté, à cet état d'esprit omniscient, qui n'existe pas de son propre côté mais est totalement vide, par moi seul, qui n'existe pas du tout de son propre côté mais est totalement vide. "

 

Avec beaucoup d'amour et la prière...




Esprit négatif
[Posté: janvier 2014]
[Date de l'avis: Dec 2013]

 

Un étudiant a écrit à Rinpoché sur son esprit négatif, critique, qui était devenue pire après avoir participé à une retraite et enseignements de lam-rim. Elle a trouvé pratique du Dharma difficile, parce que son esprit était agité et il n'y n'avait aucun sentiment intérieur des paroles qu'elle lisait. Elle se sentait éloignée du Dharma et Rinpoché et s'inquiétait de perdre le contact, de confiance et de foi. Rinpoché a indiqué ce qui suit.



Mon cher Abby,
Vous devriez aller à la plage assez souvent et marcher sur le sable au bord de l'océan ou à pied à côté d'une rivière. Détendez-vous et profitez. La plage aidera à détourner votre esprit et vous aider ne pas à penser à vos problèmes. Profiter du soleil, l'eau et tout ça. Il vous rendra plus détendu. Je prierai pour vous.

 

Avec beaucoup d'amour et la prière...




Doutes
[Posté le Feb 2008]

 

Un étudiant a écrit pour dire qu'elle avait des doutes jamais réellement être en mesure d'atteindre l'illumination.

Mon plus cher Maureen,
Je vous remercie beaucoup pour votre aimable lettre. Je suis vraiment désolé pour les sempiternelles beaucoup tardé à répondre.

En ce qui concerne votre question sur le manque de confiance. Est-ce que votre question de savoir si il est difficile d'atteindre l'illumination dans cette vie, ou devons-nous que dire est-ce difficile d'atteindre l'illumination du tout ?

Généralement, vous avez besoin de réfléchir davantage à ceci : quelle est la racine du samsara, et comment mal les concepts, les superstitions et les objets sont censés être vrai ne sont pas vraies. Il faut penser de toutes les raisons d'une vraie compréhension de la vacuité, comment les choses ne sont pas réellement existants, ainsi que tous les processus de comment la sagesse ne répond plus directement la cause de la souffrance, la racine du samsara.

En ce qui concerne, la sagesse réalisant vide, on imagine d'abord et plus tard, c'est une réalisation réelle et directe de la vacuité. C'est ce que cesse toutes les souillures, la cause de tous les délires. Alors, pensez à ceci et les cinq voies. Aller sur tous les détails et au sein de chaque chemin, ce qu'ils font, comment les différents délires sont a cessé de cette manière, etc..

Vous devriez penser à ceci : si quelqu'un a le cancer, mais parle juste de tous les médicaments dont ils ont besoin de prendre, ou les porte autour, mais ne prend réellement pas eux, alors ils ne récupèrent. Tant de gens avec la maladie semblable ont pris les médicaments et valorisés, donc, de la même manière, si vous prenez des médicaments vous récupérera.

Votre façon de penser pourrait être empreintes négatives de vies passées, à venir. Je pense que plus d'études peut aider. Il est similaire au cours annuel novembre au monastère de Kopan. Après deux semaines, la plupart des gens ont foi en la réincarnation, mais encore une ou deux personnes ont des doutes, même si ils tous reçoivent les mêmes enseignements et faire les mêmes méditations. C'est à cause du mérite — ceux qui ont plus empreintes de Dharma ont plus de foi dans le Dharma, est due à des empreintes et le mérite.

Avec beaucoup d'amour et prières...

Obstacles
[Posté le Feb 2008]

Rinpoché a donné le Conseil suivant à un étudiant qui connaissait les obstacles.

Ce sont les cinq soutras dont vous avez besoin de réciter (ou quelqu'un d'autre avez réciter) :

1) Sūtra du cœur, le soutra de vue droite
2) sagesse transcendantale décès
3) le sutra de conduite pure, la méditation, le roi des prières
4) le sutra de lavage (Dorje Namjon)
5) une syllabe coeur du Sutra — AH. Vous venez de AH de réciter et méditer sur le sens de AH — que le « je », action et l'objet — pas de phénomènes — ont de véritable existence. Méditer sur la vacuité, c'est le sens de AH. Réciter AH puis méditer sur cette signification, regardant tout, tous les phénomènes, le « je », action et l'objet, tout, comme vides.

Comme Shantidéva mentionné dans le Bodhicaryavatara, le Bouddha a enseigné toutes les branches des enseignements de sagesse de concrétiser. Cela signifie que les enseignements de 84 000 sont à actualiser la sagesse. Le cœur de ces 84 000 est sagesse allée au-delà de la perfection de la sagesse, qui a 100 000 strophes ; les 12 volumes ont 20 000 strophes ; les trois volumes sont plus courtes que celle et ont 8000 strophes ; le cœur de tous ces enseignements est la perfection de la sagesse, au cœur de la sagesse, le Sūtra du cœur et encore plus condensée que c'est quelques syllabes de la perfection de la sagesse.

Maintenant encore plus condensent qu'il s'agit de tous les enseignements de Prajñaparamita incorporés en une seule syllabe, ce qui est AH. Quand Lama Atisha récité le Sūtra du cœur, quand il dit "aucune I, aucun agrégat, aucune forme," Lama Atisha utilisé AH au lieu de « non ». AH nie l'existence inhérente qui est projetée sur le « I », action, l'objet, tous les phénomènes, qui sont simplement imputés par l'esprit, projeté par sa propre ignorance, la notion de véritable existence et la saisie à la véritable existence.

Difficulté avec les prosternations
[Posté le Feb 2008]

Un élève avait des problèmes, faire les prosternations physiques et écrit ce qui suit à Rinpoché. Sa réponse est ci-dessous.

Cher Lama Zopa Rinpoché,
Lorsque vous étiez à notre centre du Dharma, par votre bonté incroyable, vous m'avez donné la pratique de Bouddhas 35 à faire tous les jours. J'aime faire de cette pratique et veulent continuer à faire cela aussi longtemps que je le pourrai. Avant de faire cette pratique, j'avais eu un problème avec le tennis elbow, une inflammation du coude, et après avoir vu de nombreux types de médecins, l'un d'eux m'a donné une cortisone abattu qui a emporté l'inflammation. Mais maintenant l'inflammation a réapparu et même s'il ne fait pas mal à faire la pratique de la trente - cinq Bouddhas, lorsque j'ai terminé la douleur commence. Je ne veux pas arrêter de faire de la pratique et de sentir que je peux continuer à faire de la pratique et juste vivre avec la douleur et travailler avec elle dans la méditation, mais d'autres personnes me disent que je pourrais faire plus de dégâts et que je devrais arrêter et visualiser juste faire la pratique jusqu'à ce que l'inflammation disparaît. Je peux obtenir un autre cortisone tourné, mais cela pourrait juste être temporaire, et puis la douleur peut s'enflammer à nouveau quand je commence à faire de la pratique de Bouddhas 35 à nouveau. Alors, s'il vous plaît pourriez-vous me dire quelle est la meilleure façon. Je vous remercie donc très, très bien.

De la profondeur de mon cœur et avec le plus grand de l'amour sincère,
Nicola
Center Manager

Cher Nicola,
Vous pouvez faire la pratique avec les mains dans le mudra de prosternations, récitant les noms des trente - cinq bouddhas et leur visualisation. Si vous pouvez faire quelques prosternations c'est très bien.

Éprouvant des difficultés et des souffrances pour la pratique du Dharma est une pratique très puissante de purification.

Meilleurs voeux...

Pas suffisamment de mérite de pratiquer le Tantra
[publié en avril 2006]

Un étudiant a écrit à Rinpoché sur les difficultés qu'il éprouvait avec sa pratique. Rinpoché a donné le Conseil suivant.

Ma très chère Laurie,
Je vous remercie beaucoup pour votre lettre. En ce qui concerne les difficultés que vous rencontrez, mon hypothèse est que vous n'avez pas suffisamment de mérite au tantra du yoga de pratique. Ces pratiques sont très précieux. Parfois interfèrent les esprits. Lorsque vous pratiquez, ils peuvent entraîner votre esprit à halluciner. Cela peut entraîner votre esprit à penser la manière fausse. La base pour cela est le manque de mérite, et sur cette base les esprits peuvent interférer.

Pour vous donner un exemple, récemment à Taiwan, une femme est allé un peu fou, j'hallucine, durant les enseignements très précieux d'un très grand maître. Maintenant elle est mieux. Alors, de temps en temps, cela se produit lorsque des enseignements très précieux sont en cours. Il arrive à une personne qui n'a pas mérite et en raison des dernière karma négatif. Il est possible dans une vie antérieure, qu'elle avait des pensées négatives envers cette Déité, ou fait des erreurs avec le gourou. De cette façon, une personne pourrait aussi devenir folie.

Tout d'abord, la personne peut être positive et générer la renonciation, mais en quelque sorte l'esprit cause un préjudice. Il provoque l'esprit d'être détourné, en raison des dernière karma négatif. Ce qui est nécessaire est de purifier ces karmas négatifs et générer la foi dans le tantra. Mon Conseil est d'essayer de pratiquer Yamantaka. Pense que j'ai (Lama Zopa) suis unité avec Yamantaka. Pense que j'ai (Lama Zopa) suis Yamantaka. Si cela ne suffit toujours pas, écrivez au Guéshé-la et demandez Guéshé-la pour vous permettre de mettre fin à votre pratique de Yamantaka temporairement, jusqu'à ce que votre situation s'améliore.

N'oubliez pas, après que vous avez pris une initiation, vous ne pouvez pas modifier ou renoncer à votre gourou sauf si vous demandez son autorisation et le gourou de son côté dit OK. Mais on ne devrait jamais critiquer votre gourou. Abandonner le gourou est le plus lourd karma et l'obstacle plus lourd pour les réalisations et l'illumination.

C'est mon opinion de savoir quoi faire. Ma suggestion pour votre pratique est de regarder les photos de Heruka, Vajrayogini et Guhyasamaja et voir si vous vous sentez un lien quelconque avec l'un d'eux.

Puisque vous vous sentez une connexion pour moi, je suis heureux de vous aider. Je suggère donc, ces pratiques pour vous d'acquérir du mérite et purifier. Ce sont des choses à faire pour le reste de votre vie pour vous rendre la vie significative, surtout avec le lam-rim. Voici ce qu'il faut faire et s'il vous plaît faites le moi savoir si vous avez des questions.

Ces pratiques devraient se faire sur la base du gourou Yoga de Lama Tsongkhapa ou au moment de faire de la pratique des Six sessions gourou Yoga, qui, je pense que vous devez faire tous les jours, après avoir pris l'initiation de Yamantaka. Quand vous faites des Six sessions ou Lama Tsongkhapa gourou Yoga, au moment où que vous absorbez le gourou en vous-même, vous faites la méditation de lam-rim ou la prière de lam-rim. Cette pratique est bonne première chose dans la matinée. Avant cela, très première chose le matin, essayer de faire des prosternations à la trente - cinq Bouddhas. Puis dans la soirée, ne pratique de Vajrasattva avec prosternations, ou assis.

Ce que je viens ici pour le matin et le soir serait la base très conseillée pendant la journée. En ce qui concerne ce que méditation lam-rim à faire en ce moment, de passer quatre mois en méditant sur le plus faible étant de portée, puis trois mois en méditant sur la portée moyenne étant, cinq mois à méditer sur la bodhicitta et ensuite de quatre mois à méditer sur la vacuité. En méditant sur le lam-rim de cette façon ne signifie pas seulement méditer sur le sujet de quel que soit ce mois-ci est, mais en faisant un balayage de méditation sur le lam-rim ensemble et puis revenir à méditer pendant quatre mois sur le plus faible étant de portée.

À long terme, vous pouvez faire les pratiques dont j'ai parlé de vous avant. Ce sont les pratiques préliminaires que vous devriez commencer à voir et progressivement essayer de terminer dans cette vie.
Vous pouvez les faire dans n'importe quel ordre, et aussi vous pouvez faire plus d'un à la fois si vous le souhaitez.


Dorje Khadro pratique : 400 000 mantras
Vajrasattva : 100 000
Bols d'eau : 30 000
TSA-CST : 70 000
Nyoung-näs : 16

Coupe des Distractions à la pratique
[publié en avril 2006]

Un élève écrit à Rinpoché au sujet de distractions dans sa pratique. Rinpoché a donné le Conseil suivant.

Il est très important de ne pas prendre l'habitude du manque d'engagements ou ne faisant pas pratique. Si vous prenez l'habitude, alors il est difficile de s'en sortir à nouveau. Bien sûr, si vous ne manquez engagements vous pouvez faire Samayavajra, courte initiation Self ou offrande de tsog — faire un cycle de tsog en se concentrant sur l'essentiel de produire le bonheur et la vacuité dans le domaine de mérite. Mais vous ne devrait pas prendre l'habitude des engagements manquants. Si qui commence à se produire, il est préférable de faire un calendrier et s'y tenir, discipliner vous-même.

Si l'esprit a coulé vers le bas et il est difficile à pratiquer, puis vous devez méditer sur la mort et l'impermanence. C'est très important. Il prend soin de tant de problèmes, résout tout. Il coupe l'attachement aux personnes, lieux et choses. Vous arrêtez s'accrochant. Si vous pensez que vous allez mourir aujourd'hui, alors vous ne perdrez pas de temps, vous vous assurerez que vous pratiquez, que vous faites votre méditation. Réflexion sur l'impermanence et la mort permet de ne pas se laisser prendre par la pièce jointe. Il aide à calmer l'esprit. Elle traverse l'esprit de se laisser distraire par des objets extérieurs, qui perd beaucoup de temps. Quand l'esprit se laisse distraire, il ne vous permet pas de méditer sur la dévotion de gourou ou de faire votre pratique, donc une heure, un jour, une semaine va passé comme ça, complètement perdue. Pensant que vous allez mourir aujourd'hui également contribue à développer la compassion pour les êtres sensibles.

Réflexion sur l'impermanence et de la pensée de la mort, « Je vais mourir aujourd'hui, même à cette heure, même cette minute. » Elle est très puissante et s'occupe de beaucoup de choses, tant de problèmes sont résolus. Même si vous êtes en colère contre quelqu'un, vous verrez il n'est pas n'importe quel point continue d'être en colère, car vous pourriez mourir bientôt.

Alors, pensez à la mort, la souffrance des royaumes inférieurs et la nature du samsara. Aussi, pensez à la gentillesse des êtres sensibles et combien ils sont atteints. Pensez: « je suis chargé de libérer leur souffrance et leur apportant de l'illumination. » Puis, selon quelque illusion se pose, méditer sur la vacuité ou sur les trois principes du chemin.

Retraite difficile
[publié en avril 2006]

Une femme écrit à Rinpoché disant elle expérimenté une douleur intense et des difficultés au cours d'une retraite de Hayagriva, mais tout de même réussi à terminer la retraite. Rinpoché a envoyé la réponse suivante.

Deborah cher,
Il est très bon que vous avez fini la retraite. Il n'y a pas d'autre choix. N'importe comment malade vous êtes, cependant venir de nombreux problèmes, vous ne pouvez pas renoncer de Dharma. Vous devez garder votre esprit dans le Dharma, dans la vertu. Quand la mort vient, la meilleure chose est de mourir avec le Dharma et la bodhicitta dans votre esprit. C'est la seule façon vous pouvez être sauvé et protégé contre les royaumes inférieurs. Dharma et bodhicitta sont ce qui cause la terre pure et la Renaissance humaine précieuse.

Ainsi, vous devez toujours garder Dharma. Il n'y a rien d'utile dans la vie autre que Dharma. Ce qui fait un veux vivre est seulement de Dharma et le meilleur Dharma est la bodhicitta. Ce qui apporte le succès en s'actualisant la bodhicitta est la dévotion de gourou, qui est la racine de la voie de l'illumination. Étant donné que nous ne voulons pas de souffrance, et nous ne voulons pas bonheur, alors quelles que soient les problèmes que nous rencontrons nous ne pouvons renoncer Dharma. Renoncer aux moyens Dharma, nous abandonnons tout bonheur, siècle des lumières, les causes du bonheur, le bonheur de la vie future, libérant les autres êtres sensibles du samsara, notre propre bonheur ultime, libération du samsara et le bonheur de la vie. Même un esprit paisible vient du Dharma, par le biais de protéger l'esprit des idées délirantes. Ainsi, vous devez avoir le courage.

Failles dans la pratique
[publié en avril 2006]

Un étudiant a écrit à Rinpoché avouant qu'il n'avait pas été adonne si bien depuis quelques années maintenant qu'il vivait comme un laïc. Auparavant, il avait été un moine depuis de nombreuses années.

Mon très cher Charles,
Je vous remercie beaucoup pour votre lettre longue, du type. Holly le lire pour moi alors que j'étais allongée, avec mo-mos dans mon ventre, se reposer, mais j'ai bien entendu votre lettre. Le mo-mo ne me dérange pas.

J'accepte vos excuses et comprendre vos difficultés. Tous ces moyens de changements il y a karma créé dans le passé, c'est tout cela signifie.

Cependant, la vie est courte. Il semble que c'est long, quand nous ne pensons pas à ce sujet, parce que les choses apparaissent permanentes, mais nous savons que les gens soudainement mourir, donc il peut nous arriver aussi. Tout comme les autres personnes soudainement meurent et disparaissent, le même peut nous arriver et tôt ou tard. Alors, si nous avons créé le karma négatif, cela signifie que nous devons faire renaître dans les royaumes inférieurs.

Il est donc important à la pratique, en particulier de purification, effectuant la pratique de Vajrasattva en soirée et faire des prosternations à 35 Bouddhas dans la matinée.

Ce qui rend votre vie plus bénéfique est bodhicitta, et la racine de la voie de l'illumination est correctement consacrer vous-même à l'ami vertueux, dans la pensée et l'action.
Avec beaucoup d'amour et prières...

Besoin d'argent pour la retraite
[publié en avril 2006]

Une nonne en retraite à long terme, qui n'avait pas d'argent, a écrit à Rinpoché se demandant si elle doit travailler et demande si Milarepa avait commis une erreur en mangeant uniquement des orties.

Milarépa n'a pas faire des affaires ou travailler pour l'argent. Il a fait tout le contraire et atteint l'illumination dans un petit nombre d'années. Si vous voulez faire le contraire de cela, cela signifie que vous voulez pratiquer les obstacles pour atteindre l'illumination. Cela le rend très difficile d'atteindre l'illumination. Il y n'aura aucun illumination, en raison de préoccupations mondaines et l'attachement au confort.

Personne n'atteint lumières sans renoncer à des préoccupations mondaines, ou par suite des préoccupations mondaines.

Lama Zopa Rinpoche's Online Advice Book Practice Advice :  Practice Problems

     By Kyabje Lama Zopa Rinpoche at various locations  (Last Updated Jan 10, 2010)

Problems During One's Practice

No Progress in Practice
A student felt that her practice was not progressing. Though she had the motivation and plans for practice, she always seemed to take a step back and felt blocked.

My dear Rena, What you explained in your letter is the same as myself—I plan to practice, but then it doesn’t happen.

All the problems are because of not having meditated well on impermanence and death. You should read Heart-Spoon by Pabongka Rinpoche and other things on impermanence and death.

Think, “Today children died in their mother’s womb, even after the consciousness took place on the fertilized egg; other children died just after being born. Many young, middle-aged and old people also died. Not only those with cancer died. Many people are dying every day from car accidents, from heart attacks. People suddenly die in so many ways. Therefore, I could be dead at any time. Any year, any month, any week, even today, I could die. After death there are only two ways: rebirth in the lower realms or in the higher realms. There’s no third option.”

Like a waterfall or like waves on the ocean, negative karmas come one after another. It is difficult to practice pure Dharma, to create pure virtue. Many times we do things thinking it is virtue, but it doesn’t become Dharma, even some Dharma practice. We don’t practice compassion, we don’t practice patience; then anger and heresy arise, then the merit is destroyed, depending on who we get angry with. If a non-bodhisattva gets angry with a bodhisattva they destroy 1,000 eons of merits from making offerings to Buddha and so forth for each second they get angry.

If we get angry with a buddha, wow, wow, wow! It must be hundreds of thousands or millions of eons of merit that get destroyed. And then there is the guru, the most powerful object, more powerful than numberless buddhas. Giving rise to heresy or anger with the guru for even one second destroys so many eons of merit in that one second. Even Buddhists don’t pay attention to these practices of patience and compassion.

The other thing is that even if some Dharma practice that collects merit is done, if it’s not dedicated to enlightenment for sentient beings, it can be completely destroyed by rising anger, heresy, ill will and so forth. Even merit dedicated to achieve enlightenment for sentient beings, if it’s not sealed with emptiness, the merit becomes weaker. It needs to be sealed with emptiness. For example, if there is a huge rocky mountain, even if trucks take away many loads of dirt, the rest of the mountain is there.

Seal with emptiness by reciting the following dedication: “Due to all the past, present and future merits collected by me and those collected by numberless sentient beings and numberless buddhas, which do not exist from their own side at all but are totally empty, may the I, which does not exist from its own side but is totally empty, achieve the state of omniscient mind, which does not exist from its own side but is totally empty, and lead all the sentient beings, who do not exist from their own side but are totally empty from their own side, to that state of omniscient mind, which does not exist from its own side but is totally empty, by myself alone, who does not exist at all from its own side but is totally empty.”

With much love and prayer...

Negative Mind
A student wrote to Rinpoche about her negative, critical mind, which had become worse after attending lam-rim teachings and a retreat. She found Dharma practice difficult, because her mind was restless and there was no inner feeling for the words she read. She felt distant from the Dharma and Rinpoche, and was worried about losing contact, trust and faith. Rinpoche advised the following.

 

My dear Abby, You should go to the beach quite often and walk on the sand at the side of the ocean or walk beside a river. Just relax and enjoy. The beach will help to distract your mind and help you not to think of your problems. Enjoy the sunshine, the water and all that. It will make you more relaxed. I will pray for you.

With much love and prayer...

Doubts
A student wrote saying she was having doubts about ever actually being able to achieve enlightenment.

 

My most dear Maureen, Thank you very much for your kind letter. I am very sorry for the many eons of delay in replying.

Regarding your question about lack of confidence. Is your question whether it is difficult to achieve enlightenment in this lifetime, or do you mean is it difficult to achieve enlightenment at all?

Generally, you need to think more like this: what is the root of samsara, and how wrong concepts, superstitions, and objects are believed to be true are not true. You have to think of all the reasons for a true understanding of emptiness, how things are not truly existent, as well as all the processes of how wisdom directly ceases the cause of suffering, the root of samsara.

Regarding, wisdom realizing emptiness, first it is imagined and later it is an actual, direct realization of emptiness. This is what ceases all defilements, the cause of all the delusions. So, think about this and the five paths. Go over all the details, and within each path, what they do, how different delusions are ceased in this way, etc.

You should think like this: If somebody has cancer, but just talks about all the medicines that they need to take, or carries them around, but doesn’t actually take them, then they won’t recover. So many people with similar sickness have taken the medicines and recovered, so, in the same way, if you take the medicines you will recover.

Your way of thinking could be negative imprints from past lives coming up. I think more study may help. It’s similar during the annual November course at Kopan Monastery. After two weeks most people have faith in reincarnation, but still one or two people have doubts, even though they all receive the same teachings and do the same meditations. This is due to merit—those who have more Dharma imprints have more faith in Dharma, so it’s due to imprints and merit.

With much love and prayers...

Obstacles
Rinpoche gave the following advice to a student who was experiencing obstacles.

These are the five sutras that you need to recite (or have someone else recite):
1) Heart Sutra, the sutra of right view 2) Transcendental Wisdom Passing Away 3) The sutra of pure conduct, the meditation—the King of Prayers 4) The sutra of washing (Dorje Namjon) 5) One syllable Heart of the Sutra—AH. You just recite AH and meditate on the meaning of AH—that the “I,” action, and the object—no phenomena—have true existence. Meditate on emptiness—that is the meaning of AH. Recite AH then meditate on that meaning, looking at everything, all phenomena, the “I,” action, and the object, everything, as empty.

As Shantideva mentioned in the Bodhicaryavatara, the Buddha has taught all the branches of teachings to actualize wisdom. This means the 84,000 teachings are to actualize wisdom. The heart of these 84,000 is wisdom gone beyond the perfection of wisdom, which has 100,000 stanzas; the 12 volumes have 20,000 stanzas; the three volumes are shorter than that and have 8000 stanzas; the heart of all those teachings is the perfection of wisdom, the heart of wisdom, the heart sutra, and even more condensed than that is a few syllables of the perfection of wisdom.

Now even more condensed than this is all the Prajñaparamita teachings embodied in one syllable, which is AH. When Lama Atisha recited the Heart Sutra, when it says “no I, no aggregate, no form,” Lama Atisha used AH in place of “no.” AH negates the inherent existence that is projected on the “I,” action, the object, all phenomena, that are merely imputed by the mind, projected by one’s own ignorance, the concept of true existence, and grasping at true existence.

Difficulty with Prostrations
A student was having problems doing physical prostrations and wrote the following to Rinpoche. His response is below.

Dearest Lama Zopa Rinpoche, When you were at our Dharma center, out of your incredible kindness, you gave me the 35 Buddhas practice to do daily. I love doing this practice and want to continue doing this for as long as I possibly can. Before doing this practice I had had some problem with tennis elbow, an inflammation of the elbow, and after seeing many different types of doctors, one of them gave me a cortisone shot which took away the inflammation. But now the inflammation has reappeared and even though it doesn't hurt to do the Thirty-five Buddhas practice, after I have finished the pain begins. I don't want to stop doing the practice and feel that I can continue doing the practice and just live with the pain and work with it in meditation, but some other people are telling me that I could do more damage and I should stop and just visualize doing the practice until the inflammation goes away. I can get another cortisone shot, but this could just be temporary, and then the pain could flare up again when I start doing the 35 Buddhas practice again. So, please could you tell me what is the best way. Thank you so very, very much.

From the depth of my heart and with the greatest of heartfelt love, Nicola Center Manager

Dear Nicola, You can do the practice with your hands in the mudra of prostrations, reciting the names of the Thirty-five Buddhas, and visualizing them. If you can do a few prostrations that is very good.

Experiencing hardships and sufferings for Dharma practice is very powerful purification practice.

Best wishes...

Not Enough Merit to Practice Tantra
A student wrote to Rinpoche about difficulties he was having with his practice. Rinpoche gave the following advice.

My very dear Laurie, Thank you very much for your letter. As for the difficulties you are having, my assumption is you don’t have enough merit to practice highest yoga tantra. These practices are very precious. Sometimes spirits interfere. When you are practicing, they can cause your mind to hallucinate. This can cause your mind to think the wrong way. The basis for this is lack of merit, and on that basis spirits can interfere.

To give you an example, recently in Taiwan a woman went a little crazy, hallucinating, during the very precious teachings of a very great master. Now she is better. So, from time to time, this happens when very precious teachings are going on. It happens to a person who doesn’t have merit, and due to past negative karma. It is possible in a past life that the person had negative thoughts toward that deity, or made some mistakes with the guru. In this way, a person could also become crazy.

First, the person can be positive and generate renunciation, but somehow the spirit causes harm. It causes the mind to be diverted, due to past negative karma. What is needed is to purify these negative karmas and generate faith in tantra. My advice is to try to practice Yamantaka. Think that I (Lama Zopa) am oneness with Yamantaka. Think I (Lama Zopa) am Yamantaka. If this still doesn’t help, write to Geshe-la and ask Geshe-la to allow you to stop your Yamantaka practice temporarily, until your situation gets better.

Remember, after you have taken an initiation, you cannot change or give up your guru unless you ask his or her permission and the guru from his or her side says OK. But you should never criticize your guru. Giving up the guru is the heaviest karma and the heaviest obstacle to realizations and enlightenment.

This is my opinion of what to do. My suggestion for your practice is to look at pictures of Heruka, Vajrayogini, and Guhyasamaja, and see if you feel some connection with one of them.

Since you feel a connection to me, I am happy to help you. Therefore, I am suggesting these practices to you to gain merit and purify. These are things for you to do for the rest of your life to make your life meaningful, especially with lam-rim. Here is what to do, and please let me know if you have any questions.

These practices should be done on the basis of the Guru Yoga of Lama Tsongkhapa or at the time of doing the Six-Session Guru Yoga practice, which I think you need to do every day, having taken the Yamantaka initiation. When you do Six-Session or Lama Tsongkhapa Guru Yoga, at the time you absorb the guru into yourself, you do the lam-rim meditation or the lam-rim prayer. This practice is good first thing in the morning. Prior to this, very first thing in the morning, try to do prostrations to the Thirty-five Buddhas. Then in the evening, do Vajrasattva practice with prostrations, or seated.

What I have said here for the morning and the evening would be the very best basic practice during the day. As for what lam-rim meditation to do at this time, spend four months meditating on the lower scope being, then three months meditating on the middle scope being, five months meditating on bodhicitta, and then four months meditating on emptiness. Meditating on the lam-rim in this way does not mean only meditating on whatever that month’s topic is, but doing a scanning meditation on the entire lam-rim, and then coming back to meditate for four months on the lower scope being.

Long term, you can do the practices that I mentioned to you before. These are the preliminary practices that you should start to do, and gradually try to complete in this life. You can do them in any order, and also you can do more than one at a time if you like.

Dorje Khadro practice: 400,000 mantras Vajrasattva: 100,000 Water bowls: 30,000 Tsa-tsas: 70,000 Nyung-näs: 16

Cutting Distractions to Practice
A student wrote to Rinpoche regarding distractions in his practice. Rinpoche gave the following advice.

It’s very important not to get into the habit of missing commitments or not doing practice. If you get into the habit, then it is difficult to get out of it again. Of course, if you do miss commitments you can do Samayavajra, short self-initiation, or tsog offering—do one round of tsog focusing on the essential point of generating bliss and voidness in the merit field. But you shouldn’t get into the habit of missing commitments. If that starts happening, it’s better to make a timetable and stick to it, discipline yourself.

If the mind has sunk down and it is difficult to practice, then you must meditate on death and impermanence. That is very important. It takes care of so many problems, solves everything. It cuts attachment to people, places, and things. You stop clinging. If you think that you are going to die today then you won’t waste time, you will make sure that you practice, that you do your meditation. Thinking about impermanence and death helps to not get caught up by attachment. It helps to calm the mind. It cuts through the mind getting distracted by external objects, which wastes so much time. When the mind gets distracted, it doesn’t allow you to meditate on guru devotion or do your practice, so one hour, one day, one week goes past like this, completely wasted. Thinking you are going to die today also helps to develop compassion for sentient beings.

Reflect on impermanence and death thinking, “I am going to die today, even this hour, even this minute.” It is very powerful and takes care of so many things, so many problems are solved. Even if you are angry with somebody, you will see there isn’t any point continuing to be angry because you might die soon.

So, think about death, the suffering of the lower realms, and the nature of samsara. Also, think about the kindness of sentient beings and how much they are suffering. Think: “I am responsible for freeing them from suffering and bringing them to enlightenment.” Then, depending on whatever delusion is arising, meditate on emptiness or on the three principles of the path.

Difficult Retreat
A woman wrote to Rinpoche saying she experienced intense pain and hardship during a Hayagriva retreat, but still managed to complete the retreat. Rinpoche sent the following reply.

Dear Deborah, It is very good that you completed the retreat. There is no choice. No matter how sick you are, however many problems come, you cannot give up Dharma. You have to keep your mind in Dharma, in virtue. When death comes, the best thing is to die with Dharma and bodhicitta in your mind. That is the only way you can be saved and protected from the lower realms. Dharma and bodhicitta are what cause the pure land and precious human rebirth.

So, you must always keep Dharma. There is nothing worthwhile in life other than Dharma. What makes one want to live is only Dharma and the best Dharma is bodhicitta. What brings success in actualizing bodhicitta is guru devotion, which is the root of the path to enlightenment. Since we do not want suffering and we do want happiness, then whatever problems we encounter we cannot give up Dharma. Giving up Dharma means we are giving up all happiness, enlightenment, the causes of happiness, the happiness of future lives, liberating other sentient beings from samsara, our own ultimate happiness, liberation from samsara, and this life’s happiness. Even a peaceful mind comes from Dharma, through protecting the mind from delusions. So, you must have courage.

Faults in Practice
A student wrote to Rinpoche confessing that he had not been practicing so well the last few years now that he was living as a lay person. Previously, he had been a monk for many years.

My very dear Charles, Thank you very much for your long, kind letter. Holly read it to me while I was lying down, with mo-mos in my belly, resting, but I heard your letter well. The mo-mo’s didn’t disturb me.

I accept your apology and understand your difficulties. All these changes means there was karma created in the past, that’s all it means.

However, life is short. It looks like it is long, when we don’t think about it, because things appear permanent, but as we know, people suddenly die, so it can also happen to us. Just like other people suddenly die and are gone, the same can happen to us, and will sooner or later. Then, if we have created negative karma, it means we have to be reborn in the lower realms.

So, it is important to practice, especially purification, performing Vajrasattva practice in the evening and making prostrations to the 35 Buddhas in the morning.

What makes your whole life most beneficial is bodhicitta, and the root of the path to enlightenment is correctly devoting yourself to the virtuous friend, in thought and action. With much love and prayers...

Needing Money for Retreat
A nun in long-term retreat, who had no money, wrote to Rinpoche wondering whether she should work, and asked whether Milarepa had made a mistake by eating only nettles.

Milarepa did not do business or work for money. He did the complete opposite, and achieved enlightenment in a small number of years. If you want to do the opposite of this, that means you want to practice the obstacles to achieving enlightenment. That makes it very hard to achieve enlightenment. There will be no enlightenment, because of worldly concerns and attachment to comfort.

No one achieved enlightenment without renouncing worldly concern, or by following worldly concerns.

- See more at: http://www.lamayeshe.com/index.php?sect=article&id=329&chid=612#sthash.hcQzZnwm.dpuf


27/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres