GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

le scandale de l’accaparement des terres

 

                        Avec nous, refusez le scandale
de l’accaparement des terres !                    

Tout prendre aux populations locales : c’est le nouveau projet de certaines multinationales et autres fonds d’investissements qui accaparent les terres arables pour le profit de leurs actionnaires et dirigeants.
La recherche de terres agricoles, mais aussi de ressources forestières, minières ou pétrolières et d’espaces pour construire des infrastructures, impacte directement l’accès des populations à leur terre.                          Rien que pour les terres agricoles, entre 2000 et 2010, c’est un territoire grand comme la moitié de l’Union européenne qui a été accaparé par des entreprises privées dans le monde !

afrique                    

Les plus visés ? L'Afrique avec 134 millions d’hectares ayant fait l’objet de transaction (soit  la superficie du Tchad, deuxième plus  grand pays d’Afrique sub-saharienne) et l’Asie avec 22 millions d’hectares.

pollution                    

¾ des terres accaparées servent à des productions agricoles… dont les ¾ sont destinées aux agrocarburants ! Pour remplir les réservoirs, que de gâchis, que de violences faites aux populations locales !

                    

                        Aidez nous, c'est un combat pour la vie!                    

 

                    

separation                

Au droit à l’alimentation, certains opposent aujourd’hui leur soif de profits en accaparant des terres sur lesquelles sont installées des communautés rurales. Ils transforment les paysans en ouvriers agricoles dans leurs plantations destinées à l’exportation.
Des villages entiers se retrouvent dépossédés de leur bien le plus précieux, la terre qui leur donne la vie. Des cultures locales, variées, sont arrachées pour laisser la place à des monocultures destinées aux pays les plus riches. Ces hommes et ces femmes déracinés, comme on arrache leur terre, deviennent les ouvriers de notre propre consommation. Sans terre, ils deviennent des exilés dans leur propre pays et connaissent la faim et la misère. Avec nos partenaires locaux dans les pays du Sud, nous nous opposons à ce pillage en luttant contre ses causes, en particulier contre l’insuffisance de régulation des acteurs économiques.
Soutenez nous dans ce combat afin que les populations locales aient accès aux ressources naturelles et à l’alimentation !



19/10/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres