GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Les astronomes peut-être trouvé giant Aliens « mégastructures » orbitant l'étoile près de la voie lactée

Astronomers may have found giant alien 'megastructures' orbiting star near the Milky Way

Les astronomes peut-être trouvé giant Aliens « mégastructures » orbitant l'étoile près de la voie lactée
Une étoile identifiée par le télescope spatial Kepler peut-être abriter des structures qui peuvent pointer vers une civilisation technologique adanced

Lee Williams
@leeroy112
Jeudi 15 octobre 2015
243 Commentaires









203K
Cette longue exposition photographie prise le 12 août 2013 montre la voie lactée dans le ciel de nuit claire près de Yangon. Les météores des Perséides se produit chaque année en août, quand la terre traverse les débris et la poussière de la comète Swift-Tuttle.
La voie lactée Ye Aung Thu/AFP/Getty Images

Un grand cluster d'objets dans l'espace ressemblent à quelque chose, vous le feriez pour « s'attendre à une civilisation extraterrestre pour construire », les astronomes ont dit.

Jason Wright, un astronome de l'Université de Penn State, devrait publier un rapport sur le Star-System « bizarre », ce qui suggère que les objets pourraient être un « essaim de mégastructures », selon un nouveau rapport.

« J'étais fasciné par quelle folie il ressemblait, » Wright dit l'Atlantique. « Étrangers doivent toujours être l'hypothèse très dernière que vous envisager, mais cela ressemblait à quelque chose vous vous attendriez d'une civilisation extraterrestre pour construire. »

L'instantané nommé étoile de KIC 8462852 trouve juste au-dessus de la voie lactée entre les constellations du cygne et Lyra. Tout d'abord, il a attiré l'attention des astronomes en 2009 quand le télescope spatial Kepler identifia comme un candidat pour avoir eu en orbite autour des planètes de type terrestre.
Images plus spectaculaires de la NASA de l'espace

30 afficher tous

Mais le KIC 8462852 était émettant une répartition de la lumière par un étranger que n'importe lequel des autres étoiles de Kepler recherchent des planètes habitables.

Kepler fonctionne en analysant la lumière à partir d'endroits éloignés dans l'univers cherchez changements qui ont lieu quand les planètes se déplacent devant leurs étoiles. Mais le plongeon dans starlight de KIC 8462852 ne semble pas être le modèle normal pour une planète.

Tabetha Boyajian, un postdoc à Yale a déclaré à l'Atlantique: « nous n'avions jamais vu quelque chose comme cette étoile. C'était vraiment bizarre. Nous avons pensé il pourrait être données incorrectes ou mouvement sur l'engin, mais tout vérifié. »
Lire la suite

Stephen Hawking: "Indubitablement plus grand' en science qu'est la
Pourraient les océans de la lune de Jupiter se cacher une vie extraterrestre ?
Plus les planètes signifie plus de chance d'une vie extraterrestre
Découverte de la planète augmente les chances de vie extraterrestre

En 2011 l'étoile a été signalée à nouveau vers le haut par plusieurs membres de l'équipe de Kepler « Chasseurs de planète » un groupe de « citoyens-chercheurs » chargé d'analyser les données des 150 000 étoiles que Kepler regardait.

Les analystes le tag l'étoile aussi « intéressante » et « bizarre » car il était entouré d'une masse de matière en formation serrée.

Cela était conforme à la masse de débris qui entoure une jeune étoile, tout comme il l'a fait avec notre soleil avant la formation de planètes. Cependant cette étoile n'est pas jeune et les débris doivent avoir été déposés autour d'elle assez récemment ou il aurait été agglutiné par gravité ou avalée par l'étoile elle-même.
Jouer
0:00
/
0:58
Plein écran
Sourdine
Partager
Timelapse de la terre de l'ISS

Boyajian, qui supervise le projet planète chasseurs, récemment publié un livre en regardant toutes les explications naturelles possibles pour les objets et trouvé tous les voulant sauf un qu'une autre étoile avait tiré une série de comètes à proximité de KIC 8462852. Mais même cela impliquerait une coïncidence extrêmement improbable.

C'est quand Wright, l'astronome de Penn State University et son collègue Andrew Siemion, la directrice du SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) s'est impliqué. Maintenant la possibilité que les objets ont été créés par des créatures intelligentes est prise très au sérieux par l'équipe.
Lire la suite
L'eau sur Mars pourrait signifier la planète a des habitats pour les étrangers, les experts disent

Comme les civilisations deviennent plus avancées technologiquement, ils créent des façons nouvelles et améliorées de recueillir l'énergie avec le résultat final est l'exploitation de l'énergie directement à partir de leur étoile. Si les spéculations sur une mégastructure étant placé dans le système stellaire sont correcte, que ça pourrait être par exemple un vaste ensemble de panneaux solaires placés autour de l'étoile, disent les scientifiques.

Les trois astronomes tiens à souligner un plat de radio à l'étoile de chercher des longueurs d'onde associées aux civilisations technologiques. Et les premières observations pourraient être prêtes à avoir lieu plus tôt en janvier, avec suivi des observations potentiellement à venir encore plus vite.

"Si les choses vont vraiment bien, le suivi pourrait arriver plus tôt," Wright dit l'Atlantique. « Si nous avons vu quelque chose d'excitant... nous demanderait d'aller tout de suite. »

Plus d'infos sur :
Télescope spatial Kepler
SETI
astronomes
Étrangers
OVNIS
vie extraterrestre
A star identified by the Kepler Space Telescope may harbour structures which could point to an adanced technological civilisation
203K

 

 

A large cluster of objects in space look like something you would "expect an alien civilization to build", astronomers have said.  

Jason Wright, an astronomer from Penn State University, is set to publish a report on the “bizarre” star system suggesting the objects could be a “swarm of megastructures”, according to a new report.

"I was fascinated by how crazy it looked," Wright told The Atlantic. "Aliens should always be the very last hypothesis you consider, but this looked like something you would expect an alien civilisation to build."

The snappily named KIC 8462852 star lies just above the Milky Way between the constellations Cygnus and Lyra. It first attracted the attention of astronomers in 2009 when the Kepler Space Telescope identified it as a candidate for having orbiting Earth-like planets.

But KIC 8462852 was emitting a stranger light pattern than any of the other stars in Kepler’s search for habitable planets.

Kepler works by analysing light from distant places in the universe — looking for changes that take place when planets move in front of their stars. But the dip in starlight from KIC 8462852 doesn't seem to be the normal pattern for a planet.

Tabetha Boyajian, a postdoc at Yale told The Atlantic: “We’d never seen anything like this star. It was really weird. We thought it might be bad data or movement on the spacecraft, but everything checked out.”

In 2011 the star was flagged up again by several members of Kepler’s “Planet Hunters” team – a group of ‘citizen scientists’ tasked with analysing the data from the 150,000 stars Kepler was watching.

The analysts tagged the star as “interesting “ and “bizarre” because it was surrounded by a mass of matter in tight formation.

This was consistent with the mass of debris that surrounds a young star just as it did with our sun before the planets formed. However this star wasn’t young and the debris must have been deposited around it fairly recently or it would have been clumped together by gravity – or swallowed by the star itself.

 
Play
0:00
/
0:58
Fullscreen
Mute
Share
ISS Earth timelapse

Boyajian, who oversees the Planet Hunters project, recently published a paper looking at all the possible natural explanations for the objects and found all of them wanting except one – that another star had pulled a string of comets close to KIC 8462852. But even this would involve an incredibly improbable coincidence.

That’s when Wright, the astronomer from Penn State University and his colleague Andrew Siemion, the Director of SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) got involved. Now the possibility that the objects were created by intelligent creatures is being taken very seriously by the team.

As civilisations become more technologically advanced, they create new and better ways of collecting energy — with the end result being the harnessing of energy directly from their star. If the speculation about a megastructure being placed around the star system is correct, it could for instance be a huge set of solar panels placed around the star, scientists say.

The three astronomers want to point a radio dish at the star to look for wavelengths associated with technological civilisations. And the first observations could be ready to take place as early as January, with follow-up observations potentially coming even quicker.

“If things go really well, the follow-up could happen sooner,” Wright told The Atlantic. “If we saw something exciting… we’d be asking to go on right away.”



16/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres