GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Les prophéties des Indiens Hopis

Les prophéties des Indiens Hopis…..

Notre Terre est en plein bouleversement, comme tout ce qui vit. Les prédictions se multiplient avec des dates précises ( souvent données par des recoupements, mais sans réelles certitudes). Tout le monde à entendu parler du calendrier Maya et sa date fatidique du 21.12.2012…. Quand est il des prédictions des indiens Hopis? Voici de quoi éclairer notre lanterne, bien entendu ce n’est qu’une information, et il faut savoir raison garder. Comme toujours sur ce genre de sujets, c’est vous qui jugez!

Crédit photo Pomona Public Library - Chef hopi

Qui sont les indiens Hopis? Fréquemment cités aux côtés des Mayas, les Indiens Hopis auraient également prophétisé la fin du monde pour l’an 2012. Bien moins connus qu’eux, ces indiens font partie des peuplades dénommées « Indiens Pueblos » d’après le type de constructions qu’ils habitent : les pueblos. Arrivés en Arizona au septième siècle, depuis les régions plus au Sud, les Hopis s’installeront au fil du temps sur plusieurs Mesa, notamment Mesa Verde, aujourd’hui parc national, y construisant entre autres le célèbre pueblos de Cliff Palace (Cf photo à droite).
Ils ne sont aujourd’hui plus que sept mille, d’après un dernier recensement effectué en 2000, vivant dans une réserve cernée par celle des Navajos, peuple avec lequel ils ont pourtant longtemps été en conflit ouvert.
La mythologie Hopi est principalement centrée autour de deux points :# – Les kachinas, des esprits représentant le monde physique comme spirituel : esprits du feu ou de la pluie, esprits de lieux particuliers ou de traits de caractères, des kachinas existent pour tout ce que contient le monde ou le cosmos. Six fois l’an, les kachinas s’incarnent dans des danseurs masqués et costumés, lors de fêtes rituelles. Les kachinas nous sont surtout devenus célèbres à travers les petites poupées colorées confectionnées pour initier les jeunes filles aux danses rituelles et au monde mythologique, et les associer (comme les totems apaches) aux kachinas ainsi représentés.

 

# – Une cosmogonie cyclique : de même que les Mayas pensent que le monde est sans cesse fait et défait par les dieux, les Hopis ne présentent pas la création du monde sous forme d’une génèse unique, mais comme un fait renouvelable. D’après eux, notre monde actuel serait le 4° monde qu’aurait bâti Tawa, l’Esprit du Soleil et créateur de l’Univers. Pour chacune des créations précédentes, le peuple de Tawa, à l’origine heureux et respectueux, a fini par devenir désobéissant, et à contrarier les plans de la divinité solaire. Dès lors, Tawa détruit le monde, tandis que la « Grand-mère araignée » (la traduction est approximative), un autre esprit, transporte les hommes les plus méritants vers la nouvelle création de Tawa pour recommencer le cycle. Bien que de nombreux sites s’accordent admirablement bien sur les méthodes de construction et de destruction des divers mondes précédents, il est en réalité très difficile de dégager une seule version, la tradition orale des indiens Hopis ayant encouragé l’apparition de versions relativement différentes les unes des autres.

 

Les prophéties Hopis

En 1982, la trilogie de films d’avant-garde Koyaanisqatsi popularise la culture des indiens Hopis, et les associe en particulier à une série de prophéties hypothétiques (la trilogie est muette sur leur origine). Bien que le film se contente de citer ces prophéties en trois lignes vagues, elles sont reprises ultérieurement et prédiraient l’avènement du 5° monde, et donc, la destruction par la divinité Tawa de notre monde actuel. Une série de ces prophéties en particulier a depuis été couchée sur le papier. Traduites au plus proche depuis l’anglais, voici leur liste complète, celles-ci se présentant sous forme d’une série de signes amenant à la prophétie finale. Nous reviendrons plus tard sur la source de ce texte :

Mon peuple attend Pahana, le Frère Blanc perdu, comme l’attendent tous nos frères sur ces terres. Il ne sera pas comme l’homme blanc que nous connaissons, qui est cruel et avare. L’annonce de son arrivée nous a été faite il y a longtemps. Mais toujours, nous attendons Pahana.

Il apportera avec lui les symboles, et la pièce manquante de la tablette sacrée que gardent les anciens, qui lui fut donnée à son départ et permettra de l’identifier comme notre Vrai Frère Blanc.

Le Quatrième Monde devrait bientôt se terminer, et le cinquième monde commencera. Partout, les anciens de savent. Depuis bien des années, les Signes se sont accumulés, et il n’en reste que peu à devoir s’accomplir.
Voici le premier signe : la venue des hommes blancs nous a été annoncée, qui, bien que semblables à Pahana, ne vivent pas comme Pahana – des hommes qui prennent les terres qui ne sont pas les leurs. Et ces hommes frappent leurs ennemis du tonnerre.

Voici le second signe : nos terres verront l’arrivée de roues tourbillonnantes, emplies de voix. Dans sa jeunesse, mon père a vu de ses propres yeux cette prophétie devenir réalité – l’homme blanc amenant sa famille dans des wagons.

Voici le troisième signe : une bête étrange, semblable au buffle mais dotée de cornes fabuleuses envahira la terre en grande nombre. Ceci, White Feather l’a vu de ses propres yeux – l’arrivée du bétail de l’homme blanc.

Voici le quatrième signe : la terre sera traversée de serpents de fer.

Voici le cinquième signe : la toile d’une araignée géante tracera ses sillons sur la terre.

Voici le sixième signe : la terre sera parcourue de rivière de pierre qui feront des images dans le soleil

Voici le septième signe : vous entendrez les mers devenir noires, et de nombreuses vies s’éteindre à cause de cela.

Voici le huitième signe : vous verrez de nombreux jeunes, qui porteront les cheveux longs comme mon peuple, venir et rejoindre les nations tribales, pour apprendre leurs coutumes et leur sagesse

Et voici le neuvième et dernier signe : vous entendrez parler d’une habitation dans les cieux, au-delà de la Terre, qui tombera dans une grande explosion. Elle apparaitra comme une lumière bleue. Peu de temps après cela, les cérémonies de mon peuple cesseront.

Ceux-ci sont les signes que la grande destruction approche. Le monde devrait exploser et renaître. L’homme blanc se battra contre les autres peuples des autres terres – avec ceux qui possédaient la première lumière de la sagesse. Il y aura de nombreuses colonnes de fumée et de feu, comme celles que Whiter Feather a vu l’homme blanc produire dans le désert non loin d’ici. Seulement avec celles-ci viendront la maladie et les hécatombes. Beaucoup de ceux de mon peuple, comprenant les prohéties, seront sauvés. Ceux qui resteront et vivront avec mon peuple seront également saufs. Il y aura beaucoup à reconstruire. Et bientôt – très bientôt même – Pahan reviendra. Il transportera avec lui l’aube du Cinquième Monde. Il plantera les graînes de sa sagesse dans nos coeurs. Maintenant déjà, les graînes sont en train d’être plantées. Celà adoucira le chemin de l’Emergence dans le Cinquième Monde.

Nous voici donc avec une série de prophéties précises, et, qui plus est, qui se sont toutes réalisées : si l’on reprend à partir du quatrième signe, nous retrouvons en effet :
# – Les chemins de fer
# – Les réseaux électriques et téléphoniques
# – Les autoroutes, et les mirages qui se produisent à leur surface
# – Les marées noires
# – Le mouvement hippie des années 60
# – La chute, en 1979, de la Station Spatiale américaine Skylab

L’origine des prophéties

Illustration de poupées Kachina

Si depuis 2001, plusieurs Anciens (les gardiens de la tradition orale) Hopis ont pris la parole sur des chaines de télévision américaines pour annoncer, toujours après coup, de nombreuses autres prophéties fantaisistes, et dont l’existence est complètement impossible à prouver, la liste précédente est attribué à  White Feather un Ancien Hopi de la tribu de l’Ours, dans les années 50, soit bien avant certains signes annoncés, pourtant très précis.
En réalité, la divulgation de ces prophécies s’est faite en deux temps : en 1963, Frank Waters publie dans son ouvrage « The Book of the Hopi » diverses prophéties hopis, en particulier sur le retour de Pahana, mais les signes annoncés par White Feather n’y figurent pas. A dire vrai, la prophétie telle qu’exprimée ici apparait pour la première fois dans un livre de Bob Frissell, spécialiste de la renaissance spirituelle, intitulé « Something In This Book is True… ». L’auteur date la prophétie de 1958, quand le réverend de l’Eglise Méthodiste David Young aurait pris en stop White Feather qui lui aurait alors raconté cette histoire. Elle aurait alors circulé, l’année suivante, sous forme de manuscrit dans plusieurs églises méthodistes et presbythériennes.
Malheureusement, l’histoire s’arrange un peu trop bien pour Bob Frissell : le prêtre serait mort en 1976, et le manuscrit disparu depuis. Quant à savoir comment lui-même a appris l’histoire… Toujours est-il qu’aucune preuve de l’existence des-dites prophéties avant la survenue d’un seul des signes n’a encore pu être présenté, même par son seul porte-parole : Frissel…………….. […]

 

LES PROPHÉTIES HOPIS ET LA PLANÈTE HERCOLUBUS (PLANÈTE X) OU PLANÈTE ROUGE

 
Prophétie hopi taillée dans la pierre où on nous montre les deux chemins que les êtres humains doivent choisir.


Quand plus on étudie les prophéties, plus on voit d'analogies entre elles. La neuvième prophétie hopi parle de l'arrivée d'une étoile bleue. Si vous regardez mon article qui parle de l'apocalypse vous pouvez voir une photographie de Nibiru (la planète Hercolubus). Dans cette photographie on voit deux couleurs, le bleu et l'orange, choisissez vous-même. L'important pour moi est de vérifier pour soi-même comme de différents peuples nous avertissent du même danger, une planète s'approche de la Terre.

Je vous mets à continuation une traduction des prophéties hopis du Clan de l'Ours, de Plume Blanche (Bear Clan, by White Feather, en anglais) (Adaptation d'un texte de bear-medecine.com). J'ai mis mes opinions personnelles entre crochets.


Prophéties hopis du Clan de l'Ours, de Plume Blanche

 
 
 
 
 
 
 
 
En 1997, Bob Frissel a publié un livre, Something in this book is true (Il y a quelque chose de vrai dans ce livre), dans lequel il relate une prophétie faite par un Indien Hopi en 1958 à un pasteur du nom de David Young. Selon cette histoire, le Révérend Young conduisait sur une route déserte au cours de l’été 1958 lorsqu’il vit un Indien Hopi qui marchait lentement sur le bord de la route. Le Révérend Young le fit monter dans sa voiture.

"Je suis White Feather (Plume Blanche), un Hopi de l’ancien Bear Clan (Clan de l’Ours). Au cours de ma longue vie j’ai voyagé à travers cette terre, à la recherche de mes frères, et j’ai appris à travers eux de nombreuses choses remplies de sagesse. J’ai suivi les chemins sacrés de mon peuple qui habite les forêts et autour des lacs à l’est, la terre de glace et des longues nuits au nord, les montagnes et les cours d’eau des poissons qui sautent à l’ouest, et les lieux où les autels sacrés ont été taillés dans la pierre il y a très longtemps par les pères de mes frères au sud. De tout cela j’ai entendu les histoires du passé et les prophéties du futur. Aujourd’hui, beaucoup de ces prophéties sont devenues des histoires, et il n’en reste que peu, le passé s’allonge et le futur diminue.

"Et maintenant White Feather (Plume Blanche) est en train de mourir. Ses fils ont tous rejoint ses ancêtres et lui aussi les rejoindra bientôt. Mais il ne reste personne, personne pour réciter et transmettre la sagesse ancienne. Mon peuple ne se soucie plus des traditions. Les grandes cérémonies qui racontent nos origines, notre Emergence dans le Quatrième Monde, sont presque toutes abandonnées, oubliées. Et pourtant, même cela a été prédit. Il ne reste plus beaucoup de temps...

"Mon peuple attend Pahana, le Frère Blanc perdu, tout comme l’attendent tous nos frères sur cette terre. Il ne sera pas comme les hommes blancs que nous connaissons maintenant qui sont cruels et gourmands. Nous avions été avertis de leur venue il y a longtemps. Mais nous attendons toujours Pahana.

"Il apportera avec lui les symboles, la pièce manquante à cette tablette sacrée qui est gardée par nos aînés, qui lui a été donnée lorsqu’il est parti afin que nous puissions l’identifier comme étant notre Vrai Frère Blanc.

"Le Quatrième Monde va bientôt prendre fin, et le Cinquième Monde va commencer. Ceci, tous les aînés du monde le savent. Les signes se produisent depuis de nombreuses années ; il n’en reste que si peu.

"Voici le Premier Signe : on nous avertit de l’arrivée de l’homme à peau blanche, comme Pahana, mais qui ne vit pas comme Pahana, des hommes qui prennent la terre qui n’est pas la leur. Et des hommes qui attaquent leurs ennemis avec le tonnerre
(les armes à feu de l’homme blanc).

"Voici le Deuxième Signe: nos terres verront l’arrivée de roues en bois tournantes remplies de voix. Dans ma jeunesse, mon père a vu cette prophétie se réaliser devant ses propres yeux. (Les hommes blancs emmenant leurs familles dans des chariots à travers les prairies.)

"Voici le Troisième Signe: une étrange bête, ressemblant à un buffle mais avec de très longues cornes va envahir la terre en grand nombre. Ceci, White Feather (Plume Blanche) l’a vu de ses propres yeux, l’arrivée du bétail des hommes blancs (le Longhorn du Texas).

"Voici le Quatrième Signe: la terre sera quadrillée par des serpents de fer. (Les rails des chemins de fer qui ont été construits sur le territoire américain, et qui ont propulsé l’expansionnisme de l’homme blanc.)

"Voici le Cinquième Signe: la terre sera quadrillée par une toile d’araignée géante. (L’énorme réseau de câbles électriques et téléphoniques qui s’étend à travers le continent nord-américain.)

"Voici le Sixième Signe: la terre sera quadrillée par des rivières de pierres qui produisent des images dans le soleil. (Le réseau routier et le fait qu’il créé des mirages dans la lumière du soleil.)

"Voici le Septième Signe: vous entendrez parler de la mer qui devient noire et de beaucoup de créatures vivantes qui en meurent. (Prédiction de désastres écologiques majeurs liés au pétrole tels que l'Exxon Valdez en 1989 en Alaska, l’Amoco Cadiz en 1978 en Bretagne, l’Erika en 2000 sur les côtes françaises, le Prestige en 2002 sur les côtes espagnoles.)

"Voici le Huitième Signe: vous verrez beaucoup de jeunes gens qui portent des cheveux longs comme mon peuple, venir rejoindre des tribus pour apprendre leurs traditions et leur sagesse. (Le mouvement hippy new-age qui recherche à apprendre le new-age à partir d’anciennes idées sages de peuples indigènes.)

"Et voici le Neuvième et Dernier Signe : vous entendrez parler d’un lieu de vie dans les cieux, au-dessus de la terre qui tombera avec grand fracas. Apparaîtra comme une étoile bleue. Très peu de temps après ceci, les cérémonies de mon peuple cesseront. [L'apparition de la planète Hercolubus (Planète X) est la cause qui provoque le changement climatique et l'augmentation exponentielle des tremblements de terre et des éruptions volcaniques. La station spatiale américaine Skylab n'a pas produit aucun "grand fracas", elle est tombée dans l'océan Indien et sur une zone dépeuplée, désertique, dans le sud-ouest d'Australie.]

"Ceci sont les Signes qu’une énorme destruction va se produire. Le monde va basculer. L’homme blanc se battra contre d’autres peuples sur d’autres terres, avec ceux qui possèdent la première lumière de la sagesse. Il y aura beaucoup de colonnes de fumée comme celles que White Feather a vues, faites par l’homme blanc dans les déserts pas très loin d’ici [la bombe atomique]. Seulement, celles qui viennent vont causer des maladies et une forte mortalité. Beaucoup de gens de mon peuple, qui comprennent ces prophéties, auront la vie sauve. Ceux qui restent et vivent dans les mêmes endroits que mon peuple auront aussi la vie sauve. Puis, il y aura beaucoup à reconstruire. Et peu de temps après, très peu de temps après, Pahana reviendra. Il apportera avec lui l’aube du Cinquième Monde. Il plantera les graines de sa sagesse dans les cœurs. Même actuellement des graines sont plantées. Elles adouciront le chemin de l’Emergence dans le Cinquième Monde.

"Mais White Feather (Plume Blanche) ne le verra pas. Je suis vieux et je suis en train de mourir. Toi, peut-être que tu le verras. En son temps, en son temps...”

Le Révérend Young n’a jamais revu le vieil Hopi avant de mourir en 1976 et il n’a donc pas vu la dernière partie de cette remarquable prophétie...


 
 


02/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres