GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

L’État islamique exploite des enfants en Syrie et en Irak

Lu dans la presse

L’État islamique exploite des enfants en Syrie et en Irak

 

Lu dans la presse
URL courte
L'Etat islamique (EI) (435)
04210
bebe.jpg
Des adolescents armés sont postés sur les points de contrôle et les carrefours fréquentés dans la deuxième plus grande ville d'Irak, Mossoul. Ils portent au bras gauche un brassard noir indiquant "Police islamique", écrit lundi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

Des adolescents armés sont postés sur les points de contrôle et les carrefours fréquentés dans la deuxième plus grande ville d'Irak, Mossoul. Ils portent au bras gauche un brassard noir indiquant "Police islamique", écrit lundi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

A Raqqa, de facto déjà la capitale de l’État islamique (EI) en Syrie, des adolescents suivent une formation dans un camp d'entraînement et des cours religieux avant de partir au combat. D'autres travaillent comme cuisiniers ou gardiens au QG des extrémistes, d'autres encore sont utilisés comme espions et indicateurs, rapportant la présence d'individus suspects dans les environs.

Comme le rapporte Fox News, le nombre d'enfants recrutés ou exploités par les terroristes ne cesse d'augmenter: les islamistes n'hésitent pas d'envoyer des enfants de 12 ans au combat.

Organisation terroriste État islamique
Organisation terroriste État islamique

Dans la ville de Kobané, au nord de la Syrie, où les Kurdes ethniques résistent depuis plusieurs semaines à l'offensive des jihadistes, plusieurs activistes ont déclaré à Associated Press avoir constaté que des enfants combattaient aux côtés des extrémistes. Moustapha Bali, activiste de Kobané, dit avoir vu les corps de quatre jeunes, dont deux avaient moins de 14 ans et un moins de 18 ans, qui avaient servi de kamikazes dans un attentat.

Selon les experts, il est difficile d'évaluer l'ampleur de l'exploitation des enfants sur le territoire fermé et contrôlé par les terroristes. Aucune information fiable n'est disponible sur le nombre de mineurs qui travaillent pour l'EI.

"L'exploitation d'enfants armés par des extrémistes dans le conflit n'a rien de nouveau. L'Armée syrienne libre et le Front al-Nosra recrutaient également des enfants pendant la guerre civile en Syrie", a déclaré Leila Zerrougui, représentante spéciale du secrétaire général de l'Onu.

Mais selon elle, aucune autre organisation n'avait encore utilisé des enfants d'une manière aussi systématique et organisée, leur inculquant les interprétations radicales et extrémistes des lois de la charia.

"La nouveauté, c'est que l'EI expose clairement et en toute transparence ses intentions et sa pratique de recrutement des enfants. Des enfants de 10 à 12 ans sont mis au travail: ils deviennent combattants, plantons, espions, gardiens aux postes de contrôle; ou encore sont utilisés pour la cuisine, le ménage et les soins médicaux", déclare Laurent Chapuis, conseiller de l'UNICEF pour la protection des enfants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Dans les régions syriennes et irakiennes contrôlées par les jihadistes, les extrémistes sunnites ont fermé les écoles ou ont changé les programmes scolaires pour qu'ils correspondent à leur idéologie. Selon l'Onu, ils veulent utiliser l'éducation comme un outil de manipulation idéologique pour éduquer une nouvelle génération de fidèles agressifs.

Plus tôt en 2014, les terroristes de l'EI avaient kidnappé en Syrie plus de 150 garçons kurdes, qui avaient été enfermés dans une école d'Alep pour leur diffuser des vidéos de décapitation et d'attentats et leur faire subir des conditionnements idéologiques pendant cinq mois. Les garçons ont été libérés par la suite mais sont suivis par des psychologues.



10/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres