GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Mission to colonise Mars

Mission to colonise Mars: 'Columbus didn't wait; nor should we'

In 2022 four astronauts, picked from tens of thousands of applicants, will jet off on a one-way mission to Mars as part of the world's most expensive reality TV show. Meet some of the applicants hoping to make history

                       

 
                                                                     
  • Jump to comments (98)
Earth seen by NASA's Cassini spacecraft from Saturn
This image of Earth and the moon was taken by Nasa's Cassini spacecraft on 19 July 2013. Photograph: Space Science Institute/JPL-Caltech/NASA

The £4bn project, founded in 2010 by engineer Bas Lansdorp, is set to recoup its costs by selling the broadcasting rights to the mission.

"The biggest media event in the world," said Paul Römer, the co-creator of Big Brother and ambassador of the project, on the Mars One website. "Reality meets talent show with no ending and the whole world watching. Now there's a good pitch."

But the mission has been met by more than its fair share of sceptics. Funding issues, technological hurdles as well as the psychological challenges the astronauts will come up against have all come under scrutiny.

As 22-year-old hopeful Thomas Eccles points out, "can you imagine how deranged and unstable I would eventually become? That would make for some impressive TV gold. But having 'been to Mars' on your CV has got to be pretty impressive, right?"

But a return to Earth to update CVs is far from guaranteed. Changes in bone density and circulation caused by Mars's gravity as well as the technical challenges involved in re-entering the Earth's atmosphere make a return seem unlikely. If there's a problem, a call for help could take up to 22 minutes to arrive at Earth, depending on the position of the two planets, and even then the fastest rocket would not arrive until six months later.

By 2015, 40 candidates will start their eight-year training programme where they will learn, amongst other essential skills, to deal with long periods of isolation.

Here, some of the hopefuls explain why they're prepared to leave friends and loved ones behind for the chance to establish life on Mars.

Erica Meszaros, United States

mars one mission space                 Erica: 'As a non-astronaut the whole process of our current space exploration seems akin to strapping yourself to an explosive.'

Why did you apply for the Mars One mission?

I want to see the sun rise over a completely new horizon, in a completely new sky. I think that's worth any price. To me, the desire to explore a new world, a planet completely different from the one that every person who has ever lived has ever known, is intrinsic and essential to the human spirit.  Mars has been there, taunting us, for years. We've had the technology, we have the desire, and now it's time to finally go there.

The amount that we can gain from going to another planet it is just absolutely necessary.

How do you feel about leaving your family and friends behind?

It would be tough to have to say goodbye to my husband forever, tough in a way that hasn't really set in for me yet. We've been married for eight months and together we foster a number of pets. But he's always known that if space travel were an option, I'd be lining up, and he says that he would do everything in his power to get to Mars as well. That's at least comforting. My in-laws hate it, and my mom thinks it's a joke, but they're mostly concerned about losing the opportunity for grandchildren.

Mars mission space                Erica Meszaros as a child visiting the Kennedy Space Center

Won't you be afraid?

Of course I'm afraid but as a non-astronaut the whole process of our current space exploration seems akin to strapping yourself to an explosive. But it's not. There's science involved. And I'm sure that the more I know and the more I train and the more I prepare, that fear will go away. Although I'm not sure how I feel about being filmed for 24 hours a day, but I suspect that if anyone could pull off a tactful and interesting reality TV show it would be Mars One. 

You seem to have a lot of faith in the mission?

Sure, there are a little of things that still need to be finalised or figured out. But I can say that I am as certain as possible in my commitment to Mars One. It's hard to fully believe in the success of something that can't give you all of the answers right away.  But it's important to remember that Mars One isn't taking off tomorrow.  What Mars One has done is to put it's full faith and confidence in the totality of human ingenuity and creativity so that ten years from now we CAN get to Mars.  And I have a 100% confidence in humanity.

What one item from Earth will you make sure to take with you?

I have a stuffed animal of a mongoose that's been everywhere with me. My husband bought her for me when we were just dating, and ever since she's followed me to work conferences in Hawaii and internships in California. I'd love to take her to Mars, too.

Josh Richards, Australia

mars one mission space                Josh Richards: 'If there was one thing I could take to Mars it would be my semi-acoustic ukuele named Amanda. It has travelled around the world and has never failed to lift my spirits or those around me.'

What are you hoping to achieve by traveling to Mars?

I see it as the opportunity it is - an amazing chance to serve all of humanity by taking part in a project that will inspire generations to come. This isn't about what we might leave behind: it's about the potential for breathtaking scientific discoveries and to recognise our species' incredible potential if we simply work together. My friends and family recognise how important taking part in this is, how dedicated I am to furthering humanity's reach into space with Mars One.

Edgar Mitchell, the Apollo 14 Lunar Module Pilot, said that walking on the Moon gives you an instant global consciousness, an intense dissatisfaction with the state of the world, and a compulsion to do something about it, that international politics look so petty. I can only hope that by permanently colonising Mars we can serve as a reminder to everyone how fragile life is, and what wonders humanity is capable of when we realise how petty our differences really are.

Are you worried about who you might have to share the journey with?

I'm not worried about who I'd be sent into space with... but I am curious as to who they might put me in a trial habitat with! The 'reality TV' aspect of Mars One is a bit misleading - while the activities of the astronauts will be broadcast, the astronaut selection committee, Dr Norbert Kraft and Professor Raye Kass) have made it very clear they won't be selecting future Mars colonists for their screen presence. And for the final 24-40 who are selected for seven years of training, they'll be spending three months of every year in a trial habitat to find out how they respond psychologically to the environment, and who they work best with - when the time comes to actually go, the final team of four will be inseparably close.

What would you say to the skeptics that think the Mars One mission will never succeed?

Mars One is using entirely existing technology alongside some of the most respected astronautics professionals in the world, their astronaut application program has had overwhelming financial and emotional support globally. Elon Musk has stated repeatedly that it's the goal of his aerospace company SpaceX to land and colonise Mars in the next 20 years, and I believe they will be very close behind Mars One in doing that. Most of the pessimism comes from folks who think government space agencies, specifically NASA, are the only ones capable of leading the way in space exploration. Dennis Tito's company Inspiration Mars is sending a married couple on a free-return trajectory around Mars, without landing on it in 2018. The sad fact is that Nasa had the technology to go to Mars in the late 80's but proposed a plan that was far too expensive and amounted to little more than a flag-planting exercise.

If folks don't believe it will happen, that's fine, there's people who still believe the Earth is flat or 6,000 years old too.

Do you think you'll be able to cope with the mission's psychological demands?

I'm lucky enough to have the characteristics Mars One is looking for and I'm dedicated to be part in humanity's next giant leap! I've worked with the Australian army and the British Royal Marines and working for Damien Hirst, then as a full-time standup comic - I discovered Mars One after the 2012 Edinburgh Fringe when I started writing a new comedy show about sending people one-way to Mars! In January I left the girl of my dreams and moved back to Australia, knowing I could do more to promote Mars One's mission than I could in the UK.

Will anything make you change your mind?

The day they stop trying to colonise Mars will be the day I stop trying to help them do it! One of my biggest fears would be that if something did go wrong it might take another 40 years before humanity worked up the courage to try again.

Ben Pearce, Canada

Why go all the way to Mars, why not become a scientist or an astronomer?

I've spent a couple of years working in the software industry, sitting at my desk writing tedious code and I began to wonder: is this it? Life after graduation didn't quite own up to my expectations.

There are so many profound scientific questions that can be answered if we set out and explore the red planet, that I would be remiss if I didn't apply. If we were to find a fossil on Mars, in the lava tubes, dry river beds or the regolith - loose material covering solid rock - the implications would be mind-boggling. Life would no longer be able to be considered unique to planet Earth, which would change the whole world's perspective on how common life actually is. I am inspired by Mars One's willingness to attempt to make this adventure a reality, and something deep inside beckons for me being a part of it.

mars one mission space                 Ben: 'What gets me through the idea of leaving my friends and everyone I love forever is the knowledge that this settlement is bigger than my relationships because it will have an impact on the entire planet.'

Do you think you're psychologically prepared to leave your friends and family behind?

What gets me through the idea of leaving my friends and everyone I love forever is the knowledge that this settlement is bigger than my relationships; bigger than anyone's relationships, because it will truly impact the entire planet. I will also build new relationships with my crew because after-all, they'll be my new family.

My mother is happy to have me stay near home forever, I'm sort of a momma's boy. She fears for my safety and would miss me dearly, but she's starting to come around when I explain to her that this would be a chance to contribute to the entire world's knowledge on a grand scale.

And how do you feel about being filmed? Are you worried about who you might be spending forever with?

I think Mars One will defy the most regular reality TV standards in that the crew won't be chosen based on their ability to cause controversy, but rather their ability to solve it and maintain harmony. After some time the filming would just be a part of everyday life. I imagine it is like getting to know someone; except instead of that person being real and capable of two-way conversation, they are a camera that just listens.

It is extremely important that they choose not only four psychologically stable but four people who get along and create a good team. That is what the eight years of training will help determine: which group can survive in isolation. I'm sure sometimes I may get annoyed by my crew mates, they would be aware enough to know I might just need a moment alone and I would do the same for them.

There are a lot of skeptics, do you think Mars One will succeed?

There will always be doubters but these are people who lack the will and the ambition to try. It's much easier to deem something impossible than it is to sit down and engineer solutions. Space adventure is the next logical step to advancing civilisation. We've always ventured from home with the desire for knowledge, and those decisions spurred the technological and societal revolutions that brought us to today.

I don't know if Mars One will make the 2023 deadline but we just need to get started and that is what Bas Lansdorp and Arno Wielders are doing with Mars One.

What would you want to say to the TV cameras and the millions of people at home before you jet off into space?

In some ways I'd want to be humorous and in others I'd want to be inspirational. Either, "Damn it, I forgot to pay my late fees at Limelight Video Rental" or "I'll see you when you get here."

Pamela Nicoletatos, Netherlands

mars one mission space                 Pamela: 'Scepticism has been the catalyst behind great discoveries and advancements we have today.'

Many reality TV shows often choose people for their on-screen presence. Are you worried about this?

I think as far as what I have researched the crews will be chosen on merit, skill and whether or not they adapt positively during the testing. I get on very well with all sorts of personality types so I do not think I have much to worry about. I've home-schooled two sons and have relocated to many different places over the years and these experiences have given me a huge desire to experience diversity. It will help me to be a more understanding when interacting with my team mates.

How do you feel about leaving your two sons behind?

I have talked with my family in respects to this and honestly with both of my sons being in their 20's at that time they see no obvious dilemma. We are happy to know we can communicate via various forms which will be set up by Mars One and think that our relationships will still be strong and continue to grow even if Planets apart. My husband is my biggest and most loyal fan and will support me in anyway he can. He thinks it is a great endeavor and looks forward to watching the projects success!

So you think it will succeed?

There have always been skeptics when innovation, disruptive ideas or ideologies have challenged the norm. This will never in fact change but has been the catalyst behind great discoveries and advancements we have today.

What are you hoping to get out of the journey? I've always had a passion for space and scientific discoveries. Humanity is more than just Earth, or even our solar system, but rather a small fraction of what all the Universe holds. I hope to only inspire others to have an innate curiosity for adventure, discovery and a desire to see things outside of the box. I just honestly think it is an opportunity of a life time and would be a shame to pass up!

Rickard Feiff, Sweden

mars one mission space                Rickard: 'Columbus could have skipped going west and waited a few hundred years for satellite technology to tell him what's was out there. He did not wait, nor will (or should) we.'

Why do you think you should be one of the chosen four?

I've had a good, steady life here with several jobs, several good relationships. I'm a correctional officer in the Gothenburg jail, working with people that are in desperate need of positive contact and change. It is a great insight into the human mind and a chance to work with the betterment of ones fellow humans. I'll be able to live in a small community and look back on all the good things I did back on Earth and feel satisfied with my life. How could I expect anyone else to go to Mars if I wasn't ready to do it myself.

Do you have any reservations about Mars One overcoming funding and technological problems?

Well, the funding is a big problem. I agree. But they are getting more and more sponsors as time goes by. I would love to say that this is too big and important to fail, but the truth is that until they land at least one big TV sponsor money might be a problem. Do I believe they will succeed? Yes. Call it faith, but I do.

The technology we have right now is enough to go there. There will always be a better ship, a better engine or a better habitat invented in the next decade. But it's the same on Earth, there are better cars, transportation and houses built almost all the time, but we don't wait indefinitely to get a new TV because there might be a better one tomorrow. We go for what we want when we want it. Columbus could have skipped going west and waited a few hundred years for satellite technology to tell him what's was out there. He did not wait, nor should we.

How do you feel about being filmed 24-hours a day?

I don't really mind. I will be filmed and watched by people I will never ever have to meet. I will literally be a world apart from them. And the building I currently work in already film every move I make 40 hours a week so I am kind of used to it in a way.

Are you afraid?

Not really, space travel is not something new. Are there risks? Yes. Can something go wrong? Yes. But that can happen here as well. I can be hit by a bus any day, have a flight accident next time I go on a vacation. There is always danger in life. Sure, there is a bit more danger here, but there is bound to be with something new and with stakes this high. It is only natural, and the possibilities of it all clearly outweighs the risks.

I would miss the people I leave behind beyond words. It will break my heart to never see them again, to never hug my family again. But it will not stop me from going. Humans move, change locations, it's not new. I am just going a bit further away than most.

Most people treat my application as a bit of fun, but that might change if I actually proceed to the next round. I was married for a few years and I am still very good friends with my ex-wife, her new boyfriend is a big supporter of me going to Mars, how about that!

What will you say as you wave goodbye to the TV cameras on Earth?

'Today humanity leaves its cradle, to take its first steps out beyond the birthplace. We travel, not for us, but for all of mankind. To a new world. To new sights. To a future we all share.' I guess it is good for me that I have at least 10 more years to work on that speech!

Will you apply to travel to the red planet in subsequent Mars One competition rounds? Do you believe the mission can succeed? Share your comments the in thread.

z mars.jpg

Mission de coloniser Mars: "Christophe Colomb n'a pas attendu ; ni ne devrions-nous '

 

En 2022 quatre astronautes, cueillies sur des dizaines de milliers de candidats, seront jet hors sur une sens unique mission vers Mars dans le cadre du show de télé-réalité plus cher du monde. Répondre à certains des demandeurs dans l'espoir de marquer l'histoire




Carmen Fishwick et gardien des lecteurs

 

theguardian.com, mardi 10 septembre 2013 07.00 BST



Terre vue par la sonde Cassini de la NASA de Saturne
Cette image de la terre et la lune a été prise par la sonde Cassini de la Nasa le 19 juillet 2013. Photo : Space Science Institute/JPL-Caltech/NASA



Le projet de 4 milliards £, fondé en 2010 par l'ingénieur Bas Lansdorp, est fixée à recouvrer ses coûts en vendant les droits de retransmission à la mission.

 

« Le plus grand événement médiatique dans le monde, » a déclaré Paul Römer, le co-créateur de Big Brother et ambassadeur du projet, sur le site un Mars. "Réalité rencontre télé-crochet avec pas de fin et la je regarde le monde entier. Maintenant, il ya un bon pitch".

 

Mais la mission est remplie par plus que sa juste part des sceptiques. Problèmes de financement, des obstacles technologiques viennent ainsi que les défis psychologiques que les astronautes viendra contre ont tous sous contrôle.

 

Comme 22-year-old espoir Thomas Eccles a fait remarquer, « pouvez-vous imaginer comment dérangé et instable j'allait devenir ? Cela ferait pour certains or TV impressionnante. « Mais après avoir « été vers Mars » sur votre CV se doit d'être assez impressionnant, non? »

 

Mais un retour sur terre pour mettre à jour CVs est loin de garantie. Changements dans la densité osseuse et de la circulation causé par la gravité de Mars ainsi que les défis techniques impliqués dans la ré-entrant dans l'atmosphère font un retour semblent improbables. S'il y a un problème, un appel à l'aide pouvait prendre jusqu'à 22 minutes pour arriver à terre, selon la position des deux planètes, et même dans ce cas, la fusée plus rapide n'arriverait pas que six mois plus tard.

 

D'ici à 2015, les 40 candidats commenceront leur programme de formation de huit ans où ils apprendront, entre autres les compétences essentielles, pour faire face à longues périodes d'isolement.

 

Ici, certains les espoirs expliquent pourquoi ils sont prêts à quitter les amis et êtres chers derrière pour avoir la chance de créer la vie sur Mars.

 

Erica Meszaros, États-Unis
un espace de mission Erica de mars: « Non-astronaute tout le processus de notre exploration de l'espace actuel semble semblable à cerclage vous-même à un explosif. »
Pourquoi avez-vous appliqué pour la mission Mars One ?

 

Je veux voir le soleil se lever sur un horizon de complètement nouveau, dans un ciel complètement nouveau. Je pense que c'est une valeur de n'importe quel prix. Pour moi, le désir d'explorer un nouveau monde, une planète complètement différent de celui que chaque personne qui ait jamais vécu ait jamais connu, est intrinsèque et essentielle à l'esprit humain. Mars a été là, nous, narguant ans. Nous avons eu la technologie, nous avons le désir, et il est maintenant temps d'enfin y aller.

 

Le montant que nous pouvons gagner à aller sur une autre planète, c'est juste absolument nécessaire.

 

Comment vous sentez-vous à quitter votre famille et vos amis derrière ?

 

Il serait difficile de devoir dire au revoir à mon mari pour toujours, difficile d'une manière qui n'a pas vraiment mis pour moi encore. Nous avons été mariés pendant huit mois, et ensemble, nous favorisons un certain nombre d'animaux de compagnie. Mais il a toujours su que si les voyages dans l'espace ont été une option, je voudrais être la queue et il dit qu'il ferait tout en son pouvoir pour obtenir aussi bien vers Mars. C'est au moins réconfortant. Mes beaux-parents détestent ça, et ma mère pense que c'est une blague, mais ils sont surtout préoccupés de perdre l'occasion de leurs petits-enfants.
Mars mission spatiale Erica Meszaros enfant visiter le Kennedy Space Center
Ne vous soyez pas peur ?

 

Bien sûr, je le crains, mais comme un astronaute-non, tout le processus de notre exploration de l'espace actuel semble semblable à cerclage vous-même à un explosif. Mais ce n'est pas. Il y a des scientifiques impliqués. Et je suis sûr que plus je sais et plus je m'entraîne et plus je me prépare, que la peur va disparaître. Bien que je ne sais pas comment je me sens tout filmé pendant 24 heures que par jour, mais je soupçonne que si n'importe qui pourrait ôter une télé-réalité avec tact et intéressant il serait un Mars.

 

Vous semblez avoir beaucoup de foi dans la mission ?

 

Bien sûr, il y a un peu de choses qui doivent encore être finalisés ou figuré dehors. Mais je peux dire que je suis aussi certain que possible dans mon engagement à un Mars. Il est difficile de croire pleinement dans la réussite de quelque chose qui ne peut pas vous donner toutes les réponses tout de suite. Mais il ne faut pas oublier qu'un Mars n'est pas décoller demain. Ce qu'un Mars a fait est de mettre sa pleine foi et confiance dans la totalité de l'ingéniosité humaine et de la créativité pour que d'ici dix ans, nous pouvons obtenir vers Mars. Et j'ai un 100 % de confiance dans l'humanité.

 

Ce qu'un seul élément de la terre vous fera oubliez pas de prendre avec vous ?

 

J'ai un animal en peluche d'une mangouste qui a été partout avec moi. Mon mari lui a acheté pour moi quand nous étions juste datant, et depuis elle m'a suivi au travail des conférences à Hawaii et stages en Californie. Je serais ravi de l'emmener vers Mars, trop.
Josh Richards, Australie
un espace de mission Josh Richards de mars: "s'il y avait une chose je ne pouvais prendre vers Mars serait mon aNueNue semi-acoustique nommé Amanda. Il a voyagé dans le monde entier et n'a jamais manqué de soulever mes esprits ou ceux qui m'entourent. »
Qu'espérez-vous obtenir en voyage vers Mars ?

Je le vois comme l'occasion qu'il est - une chance incroyable pour servir l'humanité tout en prenant part à un projet qui va inspirer les générations à venir. Ce n'est pas tout ce que nous pourrions laisser derrière : il s'agit de la possibilité pour des découvertes scientifiques à couper le souffle et à reconnaître le potentiel incroyable de notre espèce si nous travaillons simplement ensemble. Mes amis et ma famille reconnaissent quelle importance prenant part à cela est, comment dédié, je suis à approfondir la portée de l'humanité dans l'espace avec un Mars.

Edgar Mitchell, le pilote du Module lunaire Apollo 14, a dit que marcher sur la lune vous donne une conscience mondiale instantanée, une insatisfaction intense avec l'état du monde et une contrainte de faire quelque chose, que politique internationale regarde tellement mesquine. Je ne peux qu'espérer que, de façon permanente coloniser Mars, nous pouvons servir comme un rappel à tous combien fragile est la vie, et ce que l'humanité les merveilles est capable de quand nous nous rendons compte comment mesquins nos différences sont vraiment.

Etes-vous inquiet au sujet de qui vous pourriez avoir à partager le trajet avec ?

Je ne suis pas inquiet pour qui je serait envoyé dans l'espace avec... mais je suis curieux comme à qui ils pourraient me mettre dans un habitat du procès ! L'aspect de « télé-réalité » de Mars One est trompeur un peu - alors que les activités des astronautes seront diffusées, le Comité de sélection de l'astronaute, Dr Norbert Kraft et professeur Raye Kass) ont dit très clairement, ils ne sera pas être en sélectionnant des futurs colons Mars pour leur présence de l'écran. Et pour la finale 24-40, qui sont sélectionnés pour les sept années de formation, ils vont y passer trois mois de chaque année dans un habitat du procès pour savoir comment elles réagissent psychologiquement à l'environnement, et qui ils fonctionnent mieux avec - quand vient le temps d'aller en fait, l'équipe finale de quatre sera indissociablement proche.

Pour les sceptiques qui pense que la mission de Mars One ne réussira jamais, que diriez-vous ?

Mars One utilise une technologie entièrement existante aux côtés de certains des professionnels plus respectés d'astronautique dans le monde, leur programme d'application de l'astronaute a eu écrasant soutien financier et émotionnel à l'échelle mondiale. Elon Musk a déclaré à plusieurs reprises que c'est le but de sa compagnie aérospatiale SpaceX d'atterrir et de coloniser Mars dans les 20 prochaines années, et je crois qu'ils seront très loin derrière un Mars en faisant cela. La plupart du pessimisme vient de gens qui pensent que les agences spatiales de gouvernement, plus précisément de la NASA, sont les seuls capables d'ouvrir la voie à l'exploration spatiale. Société de Dennis Tito Inspiration Mars envoie un couple marié sur une trajectoire de retour libre autour de Mars, sans y atterrir sur elle en 2018. La triste réalité est que la Nasa avait la technologie pour aller sur Mars dans la fin des années 80, mais a proposé un plan qui était beaucoup trop cher et se sont élevées à guère plus qu'un exercice de plantation d'indicateur.

Si les gens ne crois pas que cela se produira, c'est très bien, il y a aussi les gens qui croient encore à que la terre est plate ou 6 000 ans.

Ne pensez-vous pas que vous serez en mesure de faire face aux exigences psychologiques de la mission ?

Je suis assez chanceux pour avoir les caractéristiques de pour que mars One est à la recherche et je me suis engagé à figurer dans le prochain bond de géant de l'humanité ! J'ai travaillé avec l'armée australienne et les Royal Marines britanniques et travaillent pour Damien Hirst, puis comme une bande dessinée de stand-up à plein temps - j'ai découvert un Mars après 2012 Edinburgh Fringe lorsque j'ai commencé à écrire une nouvelle comédie show sur l'envoi de personnes unidirectionnel vers Mars ! En janvier, j'ai quitté la fille de mes rêves et retourna en Australie, sachant que je pouvais en faire davantage pour promouvoir la mission de Mars One que je pouvais au Royaume-Uni.

Quelque chose vous fera changer d'avis ?

Le jour où qu'ils cessent de vouloir coloniser Mars sera la journée que j'ai arrêter d'essayer de les aider à le faire ! Un de mes plus grandes craintes qui serait si quelque chose n'allait pas mal, qu'il pourrait prendre un autre 40 ans avant de l'humanité a travaillé le courage d'essayer à nouveau.

Ben Pearce, Canada

Pourquoi aller tout le chemin vers Mars, pourquoi ne pas devenir un scientifique ou un astronome ?

J'ai passé quelques années de travail dans l'industrie du logiciel, assis à mon bureau à l'écriture de code fastidieux et j'ai commencé à me demander : est ce qu'il ? La vie après l'obtention du diplôme n'a pas tout à fait propre à mes attentes.

Il y a tellement de questions scientifiques profondes auxquelles on peut répondre si nous énoncées et d'explorer la planète rouge, que je serais négligent si je ne demande pas. Si nous devions trouver un fossile sur Mars, dans les tubes de lave, des lits de rivière à sec ou le régolithe - adhèrerait couvrant Roc - les implications serait époustouflantes. La vie ne serait plus en mesure d'être considéré comme unique sur la planète terre, qui allait changer le point de vue du monde entier sur la vie courante est en réalité. Je suis inspirée par la volonté de Mars One pour tenter de faire de cette aventure une réalité, et quelque chose à l'intérieur fait signe pour moi d'être une partie de celui-ci.
mars un espace mission Ben: « ce qui m'énerve à l'idée de laisser mes amis et tout le monde j'aime pour toujours est la connaissance que ce règlement est plus grand que mes relations car il aura un impact sur toute la planète. »
Ne pensez-vous pas que vous êtes psychologiquement prêt à quitter vos amis et votre famille derrière ?

Ce qui m'énerve à l'idée de laisser mes amis et tout le monde que je t'aime pour toujours est la connaissance que ce règlement est plus grand que mes relations ; plus grand que tous les rapports, parce que cela aura un impact vraiment toute la planète. Je vais construire également de nouvelles relations avec mon équipage parce qu'après tout, ils seront ma nouvelle famille.

Ma mère est heureuse de me garder près de maison pour toujours, je suis garçon de sorte d'une maman. Elle craint pour ma sécurité et me manquerait très cher, mais elle commence à venir quand je lui explique que ce serait une chance de contribuer à la connaissance du monde entier sur une grande échelle.

Et comment pensez-vous être filmé ? Etes-vous inquiet au sujet de qui vous pourriez passer pour toujours avec ?

Selon moi, qu'un Mars défieront les normes de TV réalité plus régulières que l'équipage ne sera pas être choisie d'après leur capacité à susciter la controverse, mais plutôt leur capacité à résoudre et de maintenir l'harmonie. Après un certain temps le tournage serait juste une partie de la vie quotidienne. J'imagine que c'est comme apprendre à connaître quelqu'un ; sauf au lieu de cette personne en réel et capable d'une conversation bidirectionnelle, elles sont une caméra qui écoute juste.

Il est extrêmement important qu'ils ne choisissent pas seulement quatre psychologiquement stable mais quatre personnes qui s'entendent et créer une bonne équipe. C'est ce que les huit années de formation à volonté vous aider déterminer : quel groupe peut survivre dans l'isolement. Je suis sûr que parfois je peux obtenir agacé par mes coéquipiers, ils seraient au courant assez savoir je pourrais avoir besoin juste un moment seul et je voudrais faire la même chose pour eux.

Il y a beaucoup de sceptiques, ne pensez-vous pas qu'un Mars va réussir ?

Il y aura toujours des sceptiques, mais ce sont des gens qui n'ont pas la volonté et l'ambition d'essayer. Il est plus facile de considérer quelque chose impossible que de s'asseoir et ingénieur solutions. Aventure spatiale est la prochaine étape logique pour faire progresser la civilisation. Nous avons toujours aventuré à domicile avec le désir de connaissance, et ces décisions sous l'impulsion des révolutions technologiques et sociétale qui nous a amenés à aujourd'hui.

Je ne sais pas si un Mars fera l'échéance 2023 mais il suffit de se lancer et c'est ce que Bas Lansdorp et Arno Wielders faites avec un Mars.

Ce que vous voulez dire pour les caméras de télévision et des millions de personnes à la maison avant vous jet large dans l'espace ?

À certains égards, je ne veux pas faire de l'humour et dans d'autres, je ne veux pas être source d'inspiration. Que ce soit, « Damn, j'ai oublié de payer mes frais de retard à la location de vidéo projecteurs » ou « Je vous verrai quand vous arrivez ici. »

Pamela Nicoletatos, Pays-Bas
un espace de mission Pamela de mars: « Scepticisme a été le catalyseur derrière les grandes découvertes et les progrès que nous avons aujourd'hui. »
Plusieurs émissions de télévision réalité choisissent souvent les gens pour leur écran présence. Êtes-vous inquiet à ce sujet ?

Je pense que jusqu'à ce que j'ai fait des recherches, les équipages seront choisis au mérite, talent et si oui ou non ils s'adapter positivement durant les essais. Je reçois très bien avec toutes sortes de types de personnalité donc je ne pense pas que j'ai beaucoup à vous inquiéter. J'ai domicile deux fils et l'ont transféré à plusieurs endroits différents au cours des années, et ces expériences m'ont donné un immense désir de diversité de l'expérience. Il va m'aider à avoir une compréhension plus lorsque vous interagissez avec mes coéquipiers.

Comment vous sentez-vous à quitter vos deux fils ?

J'ai parlé avec ma famille en points à cela et honnêtement, avec deux de mes fils dans la vingtaine à l'époque, ils ne voient aucun dilemme évident. Nous sommes heureux de savoir que nous pouvons communiquer par l'intermédiaire de diverses formes qui seront mis en place par un Mars et pensent que nos relations seront toujours forte et continuer à croître même s'effondrer des planètes. Mon mari est mon plus grand et le plus fidèle fan et me soutiendra dans toute façon qu'il peut. Il pense que c'est un grand effort et a hâte de regarder le succès de projets !

Si vous pensez qu'elle va réussir ?

Il ont toujours été sceptiques lorsque l'innovation, les idées perturbatrices ou les idéologies ont remis en question la norme. Cela ne changera jamais en fait mais il a été le catalyseur derrière les grandes découvertes et les progrès que nous avons aujourd'hui.

Qu'espérez-vous sortir le voyage ?

J'ai toujours eu une passion pour l'espace et les découvertes scientifiques. L'humanité est plus que juste la terre, ou encore notre système solaire, mais plutôt une petite fraction de ce que tout l'univers est titulaire. J'espère seulement inspirer les autres à avoir une curiosité innée pour l'aventure, de découverte et d'un désir de voir les choses en dehors de la boîte. Juste honnêtement, je pense que c'est l'occasion d'une durée de vie et serait une honte pour la laisser passer !

Rickard Feiff, Suède
mars un espace mission Rickard: ' Columbus pourrait avoir sauté vers l'Ouest et a attendu quelques centaines d'années pour la technologie satellite pour lui dire ce qui a était là-bas. Il n'a pas attendu, ni sera (ou devrait) nous.'

Pourquoi pensez-vous que vous devriez être un des quatre choisies ?

J'ai eu une vie bonne et régulière ici avec plusieurs métiers, plusieurs bonnes relations. Je suis un agent des services correctionnels dans la prison de Göteborg, travailler avec des personnes qui ont désespérément besoin de contacts positifs et changent. C'est une grande perspicacité dans l'esprit humain et une chance de travailler avec l'amélioration de ceux autres êtres humains. Je vais être capable de vivre dans une petite communauté et repense à tout ce que j'ai fait revenir sur terre et se sentir satisfait avec ma vie. Comment est-ce que je pourrais attendre tout le monde à aller sur Mars, si je n'étais pas prêt à le faire moi-même.

Vous avez des réserves sur un Mars surmontant le financement et les problèmes technologiques ?

Eh bien, le financement est un gros problème. J'accepte. Mais ils sont sponsors de plus en plus comme le temps passe. J'aimerais dire que c'est trop grand et important à l'échec, mais la vérité est que, jusqu'à ce qu'ils atterrissent au moins un gros argent de sponsor TV pourrait être un problème. Je ne crois pas qu'ils réussiront ? Oui. Appelez-le foi, mais je le fais.

La technologie que nous avons maintenant il suffit d'y aller. Il y aura toujours une amélioration des navires, un meilleur moteur ou un meilleur habitat inventé dans la prochaine décennie. Mais c'est la même chose sur la terre, il existe de meilleures voitures, les transports et les maisons construites presque tout le temps, mais nous ne pas attendre indéfiniment pour obtenir une nouvelle TV parce qu'il pourrait y avoir un meilleur demain. Nous allons pour ce que nous voulons quand nous le voulons. Columbus pourrait avoir sauté vers l'Ouest et a attendu quelques centaines d'années pour la technologie satellite pour lui dire ce qui a était là-bas. Il n'attendit pas, ni ne devrions-nous.

Comment vous sentez-vous d'être filmées 24 heures par jour ?

Je ne crains pas vraiment. Je sera filmé et vu par je vais devoir ne jamais rencontrer de gens. Je vais être littéralement un monde en dehors d'eux. Et le bâtiment je travaille actuellement dans déjà film chaque mouvement que je fais 40 heures par semaine, donc je suis peu habitué à elle d'une manière.

Est-ce que vous craignez ?

Pas vraiment, voyages dans l'espace ne sont pas quelque chose de nouveau. Y a-t-il des risques ? Oui. Si quelque chose peut aller mal ? Oui. Mais cela peut arriver ici aussi bien. J'ai peut être touché par un bus tous les jours, avoir un accident de vol, la prochaine fois que je vais en vacances. Il y a toujours danger dans la vie. Bien sûr, il y a un peu plus en danger ici, mais il est forcément quelque chose de nouveau et avec des enjeux cela haute. Il est naturel, et les possibilités de celui-ci l'emporte tous clairement sur les risques.

Je ne voudrais manquer les gens que j'ai laisser derrière au-delà des mots. Il cassera mon cœur à jamais les revoir, à jamais embrasser ma famille à nouveau. Mais il ne m'empêchera pas d'aller. Les humains se déplacent, déménagés, ce n'est pas nouveau. Je vais juste un peu plus loin que la plupart.

La plupart des gens traitent ma demande comme un peu de plaisir, mais cela pourrait changer si je procède effectivement à la ronde suivante. J'ai été marié pendant quelques années et je suis toujours très bons amis avec mon ex-épouse, son nouveau petit ami est un grand supporter de moi aller vers Mars, que diriez-vous que !

Ce qui va vous dire comme vous adieu pour les caméras de télévision sur la terre ?

"Aujourd'hui l'humanité quitte son berceau, pour faire ses premiers pas dehors au-delà du lieu de naissance. Nous voyageons, pas pour nous, mais pour toute l'humanité. Vers un nouveau monde. De nouveaux sites. Vers un avenir que nous partageons. » Je suppose que c'est bon pour moi que j'ai au moins 10 ans de plus à travailler sur ce discours !

Allez-vous appliquer pour voyager vers la planète rouge dans les tours suivants de compétition un Mars ? Ne pensez-vous pas que la mission peut réussir ?


10/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres