GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Mistral : les dessous d'un triple scandale

 

Mistral : les dessous d'un triple scandale

 

FIGAROVOX/TRIBUNE - Pour Rémy Berthonneau et les Français Libres, la non-livraison des Mistral est un triple scandale, un scandale d'Etat, un scandale industriel et un scandale diplomatique.

Advertisement
 
 

Rémy Berthonneau est le porte-parole des Français Libres et membre de Debout la France. Le collectif Français Libres - Les Français parlent aux Français, a été créé, suite à la visite de Nicolas Dupont-Aignan, à Moscou, en mars dernier, il rassemble de nombreux Français attachés à la relation franco-russe, en particulier des membres de Debout la France et d'autres partis français. Ils ont lancé un appel déjà signé par plus de 4000 personnes, pour la levée des sanctions et la livraison des Mistral à la Russie. 10 députés ont co-signé cet appel dont: Nicolas Dupont-Aignan, Thierry Mariani, Nicolas Dhuicq, Jean-Pierre Decool, Patrick Balkany, Veronique Besse, Claude Goasguen, Michel Terrot, Patrice Verchere, Lionnel Luca, ainsi que plusieurs intellectuels et économistes dont Jacques Sapir et Jean-Paul Brighelli.


François Hollande vient d'annoncer la non-livraison des Mistrals à la Russie. La France déboursera plus d'1,5 milliards d'euro et non 1,2 milliards d'euro, comme l'indique le gouvernement. Somme à laquelle il faudra rajouter le cout du démontage des équipements russes des deux Mistral et le manque à gagner des industriels français en Russie, soit plus de 500 millions d'euro. Dans le contexte de crise politique, économique et internationale que nous connaissons, cette décision est un triple scandale.

● Un scandale d'Etat. Le gouvernement se soumet aux pressions de certains Etats européens et des Etats-Unis qui ont toujours refusé que la France coopère avec la Russie. La France abandonne non pas 1,2 milliards d'euro comme le dit le gouvernement mais 1,5 milliards d'euro, en comptant l'indemnisation des industriels. La France est le pays le plus touché par la politique de sanctions contre la Russie voulue par l'Union européenne. L'Allemagne et la Grande-Bretagne n'ont jamais payé ce prix là! Le contribuable français paiera une fois de plus pour la lâcheté de nos gouvernements. Que va faire le gouvernement des deux Mistral? Le communiqué de l'Elysée ne précise pas que la Russie exige que les équipements russes installés sur les Mistral lui soient rendus. Les deux navires vont donc être dépecés, les équipements russes démontés et rendus à la Russie, ce qui peut entrainer un cout supplémentaire de plusieurs dizaines de millions d'euro. Notre Marine, dont les crédits diminuent depuis dix ans, n'a pas les moyens de les entretenir et n'en a pas besoin, sur le plan opérationnel. Le gouvernement va-t-il laisser rouiller les Mistral à Saint-Nazaire. Ce ne serait pas surprenant de la part de ce gouvernement d'abandon.

● Un scandale industriel. Comme il a abandonné nos agriculteurs, touchés par l'embargo russe, le gouvernement lâche nos ouvriers, nos ingénieurs, nos industriels, nos entreprises nationales, qui ont porté et réalisé, en France et en Russie, le contrat Mistral. Au-delà de la non-livraison des deux Mistral, le manque à gagner pour les industriels français est de 500 millions d'euros d'équipements français, qui étaient prévus pour les 2 autres Mistral, devant être produits en Russie. La coopération industrielle et militaire entre nos deux pays poursuivait, depuis plusieurs années, une dynamique positive. La signature de la France, dans le domaine militaire est désormais affaiblie. Nos fleurons nationaux DCNS et STX seront aussi mis en difficulté par cette décision. Nos entreprises nationales présentes en Russie porteront, comme un boulet, l'image des Mistral non livrés. Nos concurrents américains, allemands, anglais et italiens s'en réjouissent déjà.

● Un scandale diplomatique. La France, après avoir rejoint le gouvernement intégré de l'OTAN, avec Sarkozy, fragilise encore son génie diplomatique, incarnée par la politique de grandeur, d'indépendance et de coopération du général de Gaulle. La France avait permis de trouver une solution politique au problème ukrainien, avec les accords de Minsk. Pour quelle raison affaiblir ainsi le dialogue avec la Russie? Aujourd'hui, c'est le gouvernement de Kiev qui n'applique par les accords de Minsk en refusant d'accorder une autonomie aux régions russophones de l'est de l'Ukraine. Plus que jamais la France doit reprendre langue avec la Russie et l'Ukraine pour sortir de la crise par le haut.

La France renonce à son message. Le non-livraison des Mistrals est un mauvais signal donné au monde et aux peuples qui attendent de la France qu'elle porte une autre voix d'indépendance et de dialogue. La relation franco-russe ne peut pas se résumer à cette affaire de Mistral. L'image de la France ne peut pas être limitée à ce renoncement à ses engagements. Au nom de la France, les Français Libres vous demandent de poursuivre notre combat pour que nous rétablissions une relation de confiance avec la Russie, en signant notre appel pour la levée des sanctions contre la Russie, à cette adresse.

 

 



08/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres