GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

rapport COMETA et les OVNI

The French UFO Report, COMETA Resurfaces, Congressional Hearing Requested

 
UFOs and Alien Encounters? COMETA Report
Do you think the House or Senate will have any extra time to discuss UFOs? While it som
L'audition au Congrès Français UFO Report, COMETA refait surface, a demandé
Ovnis et extraterrestres rencontres ? Rapport COMETA
Ne pensez-vous pas que la chambre ou le Sénat aura un temps supplémentaire pour discuter des OVNIS ? Alors qu'il peut parfois sembler comme si nos législateurs sont depuis l'espace, cela n'a pas empêché un professeur de collège d'exhortant le Congrès à tenir un regard sérieux sur les objets volants non identifiés.
Citant des résultats d'un OVNI Français révolutionnaire de 12 ans étude, psychologue de l'Université de Missouri-Columbia et professeur associé de sciences de la paix Bill Wickersham a lancé un appel aux dirigeants du Congrès à aller leurs prédécesseurs ne serait pas.
Images prises en France associé le rapport COMETA
Ovnis et extraterrestres rencontres ?AP11 photos
PrécédentSuivant
Objets étranges sur la France. En descendant une montagne autrichienne en 1954, le photographe Erich Kaiser capturé une image de ce qu'il appelait le mystérieux objet volant de gris-blanc
Il est maintenant temps pour tous les bons hommes à venir en aide à leur pays
En 1999, un Comité spécial de 13 membres en France, composée de généraux à la retraite, des scientifiques et des spécialistes de l'espace, a créé le rapport COMETA, une étude de 500 observations d'OVNI dans le monde entier. L'enquête a réduit les rapports à ceux qui comprenait le radar et les cas visuels et les comptes précédemment non divulgués de pilotes civils et militaires.
Dans une lettre écrite à la Columbia Missourian, une organisation de nouvelles dotée l'école de journalisme du Missouri, Wickersham a cité le fait que le rapport COMETA a examiné certains cas UFO comme ayant possiblement une source surnaturelle.
Même 12 ans après ce rapport, Wickersham, co-auteur de "lutter contre la guerre nucléaire : le rôle de l'éducation, de Religion et de la communauté" (CreateSpace), estime qu'il est suffisamment important justifier une nouvelles et sans secret des audiences relatives aux OVNIS d'ouverture du Congrès.
La COMETA de nom, en anglais, désigne le Comité pour des études approfondies, et le titre du rapport Français 1999 était "ovnis et la défense : que devons-nous préparer pour? » L'étude de trois ans a conclu qu'environ 5 % des cas UFO examiné « pourrait être le œuvre des engins d'origine extraterrestre. »
La première partie du rapport décrit les différentes sections de l'étude, y compris :
Détection de radar en France
Observations des astronomes
Vie dans l'univers
La longue histoire du phénomène OVNI
Réflexions sur les différents aspects psychologiques, sociologiques et politiques du phénomène OVNI
Ce n'est effectivement pas la première fois que le Congrès a été appelé à examiner une discussion des OVNIS. En 1966, House Minority Leader Gerald R. Ford, R -Michigan, ont lancé une enquête officielle de UFO après OVNI dans son état d'origine.
« Je crois que Congrès devrait enquêter minutieusement sur l'éruption des observations signalées des objets volants non identifiés dans le sud du Michigan et d'autres parties du pays, » Ford a déclaré dans une émission de radio.
"Je me sens qu'une enquête du Congrès serait plus utile parce que le peuple américain est très intéressé par les histoires de UFO, et certaines personnes sont alarmés par eux.
« Je pense que le peuple américain se sentirait mieux si il y avait une véritable enquête sur ces mystérieux objets volants, » Ford ajouté.
Le futur Président a obtenu de ses audiences, mais le résultat, en 1969, fut proclamation du gouvernement--au milieu des critiques sévères et des débats internes--qu'il existait aucune preuve pour justifier toute étude plus scientifique des OVNIS. Détective Conan.
Fait Wickersham pense qu'il y a une chance réelle qu'une nouvelle audition au Congrès sur les OVNIS pourrait réellement se passer dans le climat politique actuel ?
« Pas à ce moment, » dit-il. « Et en plus, regardez ce qui s'est passé à [Ohio démocratique candidat à la présidentielle de 2008] Dennis Kucinich. Le facteur de rire, le ridicule, l'ignorance, l'apathie, refus--toutes ces choses qui entourent cette question. Il faut beaucoup de courage pour un politicien [de s'exprimer sur les OVNIS]. La plupart des politiciens exécuter d'elle".
etimes might seem as though our lawmakers are from outer space, this hasn't stopped one college professor from urging Congress to take a serious look at unidentified flying objects.
 
Citing findings from a 12-year-old groundbreaking French UFO study, University of Missouri-Columbia psychologist and adjunct professor of peace studies Bill Wickersham has issued a call for congressional leaders to boldly go where their predecessors wouldn't.
Images taken in France associated with the COMETA Report
 
AP
11 photos
 
Previous
 
Next
Strange objects over France. While descending an Austrian mountain in 1954, photographer Erich Kaiser captured an image of what he called mysterious silvery-white flying objects.

In 1999, a special 13-member committee in France, made up of retired generals, scientists and space experts, created the COMETA Report, a study of 500 worldwide UFO sightings. The investigation narrowed down the reports to those that included radar and visual cases and previously undisclosed accounts from commercial and military pilots.

In a letter written in the Columbia Missourian, a news organization staffed by the Missouri School of Journalism, Wickersham cited the fact that the COMETA Report considered some UFO cases as possibly having an otherworldly source.

Even 12 years after that report, Wickersham, co-author of "Confronting Nuclear War: The Role of Education, Religion and the Community" (CreateSpace), feels it's important enough to warrant Congress' opening new, secrecy-free hearings into UFOs.

The name COMETA, in English, means Committee for In-Depth Studies, and the title of the 1999 French report was "UFOs and Defense: What Should We Prepare For?" The three-year study concluded that approximately 5 percent of the UFO cases examined "could be the work of craft of extraterrestrial origin."

The first part of the report described the various sections of the study, including:
  • Radar detection in France
  • Astronomers' sightings
  • Life in the universe
  • The long history of the UFO phenomenon
  • Reflections on various psychological, sociological and political aspects of the UFO phenomenon
Agence spatiale Français à publier en ligne les Archives de UFO
Reuters
Vendredi 29 décembre 2006 ; 09:42
PARIS (Reuters) - le Français, l'Agence spatiale doit publier ses archives des observations d'ovnis et autres phénomènes en ligne, mais gardera les noms de ceux qui ont déclaré leur hors du site pour les protéger de la harceler par des fanatiques de l'espace.
Jacques Arnould, fonctionnaire au Centre National des études spatiales (CNES), a déclaré que le Français base de données d'environ 1 600 incidents irait direct à la fin janvier ou la mi-février.
Le CNES avaient recueilli des déclarations et documents depuis presque 30 ans, d'archiver et de les étudier, a-t-il déclaré.
« Souvent, ils sont faits à la Gendarmerie, qui fournit une déclaration de témoin officiel... et certains viennent de pilotes de ligne, » il a dit par téléphone.
Vu le succès de films sur les visites de l'espace comme « E.T. », « Étroite rencontres du troisième type » et "Independence Day", les archives CNES sont susceptible de se révéler un succès.
Il se compose d'environ 6 000 rapports, beaucoup relatives au même incident, déposés par les professionnels du public et de la compagnie aérienne. Leurs noms ne seraient pas publiés pour protéger leur vie privée, a déclaré Anould.
Progrès technologiques au cours des trois dernières décennies ont motivé la décision de mettre l'archive en ligne, a-t-il ajouté, qu'il serait probablement disponible via le CNES site www.cnes.fr.
 
The future president got his hearings, but the result, in 1969, was the government's proclamation -- amid severe criticism and internal debates -- that no evidence existed to warrant any further scientific study of UFOs. Case closed.

So does Wickersham think there's a real chance that a new congressional hearing on UFOs might actually come to pass in the current political climate?

"Not right now," he said. "And what's more, look at what happened to [2008 Ohio Democratic presidential candidate] Dennis Kucinich. The giggle factor, the ridicule, the ignorance, the apathy, denial -- all these things that surround this issue. It takes a lot of guts for a politician [to speak out on UFOs]. Most politicians run from it."


19/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres