GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Simulateur 3D, positions des planètes

http://www.astronoo.com/fr/articles/positions-des-planetes.html?fbclid=IwAR0n9Bdhx_K9J1D_2FAgHbCqGYxMr5XMkzxYHofiPUYEkOSw9teOK10mR5g

 

Simulateur 3D, positions des planètes

Révolution des planètes sous tous les angles

 

 

 

 

Utilisation du simulateur interactif Astronoo :
Grâce à ce simulateur vous allez voir la révolution des planètes sous tous les angles et leur alignement dans le système solaire comme si vous étiez dans un vaisseau spatial.
Au départ on est au "dessus" du système solaire (c'est une vue depuis le pôle nord céleste) et le déroulement du temps est réglé sur 10 jours par seconde, ce qui permet de voir tourner les planètes sur leurs orbites mais vous pouvez aller dans le futur ou revenir dans le passé en utilisant les boutons du haut. Vous pouvez zoomer (en haut à droite) à l'intérieur du système solaire tout en laissant les planètes tourner.

 

Avec les flèches en bas à droite vous pouvez faire tourner les plans orbitaux des planètes et si vous souhaitez plus ou moins d'information, voir plus ou moins les orbites, utilisez les boutons en bas à gauche.
Vous remarquerez que les planètes ont des vitesses variables, elles respectent la loi des aires de Johannes Kepler (1571-1630). A l'approche du périhélie (point le plus proche du Soleil), les planètes accélèrent, à l'approche de l'aphélie (point le plus loin du Soleil), elles ralentissent. Pour voir les distances (en million de km),  cliquez sur le bouton aphélie/périhélie.

 

Pour voir la ceinture d'astéroïde, la zone habitable, la ceinture de Kuiper et les planètes naines cliquez sur le bouton planètes naines.
Jouez aussi avec la souris :
Un clic dans le simulateur vous donne la main pour réorienter le système solaire et obtenir la vue souhaitée, les planètes continuent à tourner autour du Soleil.
Recliquez pour figer la vue et zoomez.
Attention, plus les planètes sont proches de vous et plus elles sont grosses.
Bon voyage !

 

La révolution des planètes

 

 

 

 

Les formules utilisées dans le simulateur tiennent compte des passages respectifs des planètes à leurs périhélies, des inclinaisons et de l'excentricité des orbites, des arguments de périhélie, des vitesses et des nœuds ascendants des planètes.
Les données de référence sont issues de Wikipedia.
Tous les objets du système solaire ont le même sens de révolution autour du Soleil. Ce sens de révolution des planètes autour du soleil, dit prograde, est le même que le sens de rotation du Soleil et des planètes sur eux-mêmes (hors Vénus et Uranus). Le sens prograde est le sens inverse des aiguilles d'une montre, lorsqu'on regarde le pôle Nord du système, c'est-à-dire lorsqu'on a une vue de "dessus", du plan de l'écliptique.

 

Les plus
grands
Objets

Vitesse
orbitale
(km/s)

Diamètre
équatorial
(km)

Demi-grand
axe orbital
(km)

 

 

 

 

Mercure

48.92

4 879

57 909 176

Vénus

35.02

12 103

108 208 930

Terre

29.78

12 756

149 597 887

Mars

24.07

6 792

227 936 637

Cérès

17.88

974

414 703 838

Jupiter

13.05

142 984

778 412 027

Saturne

9.64

120 536

1 421 179 772

Uranus

6.81

51 118

2 876 679 082

Neptune

5.43

49 528

4 503 443 661

Pluton

4.72

2 390

5 906 450 638

Makemake

4.41

3 200

6 846 000 000

Eris

3.43

4 652

10 123 000 000

 

nota : Sur certaines vues du simulateur, les orbites de Pluton et de Neptune donnent l’impression qu’elles se coupent, on pourrait imaginer que Pluton qui gravite entre 29 à 49 UA, et Neptune (30 UA), entrent un jour en collision.  Mais l’orbite de Pluton est si inclinée qu’à aucun endroit les deux orbites ne sont proches l’une de l’autre.
Il n'y a donc aucune chance que Pluton disparaisse dans le feu de Neptune. Pour en avoir le cœur net, faites pivoter les plans de rotation grâce aux boutons du bas.

Les orbites des planètes

 

 

 

 

Les planètes glissent majestueusement sur leurs orbites autour du Soleil, ne laissant apercevoir aucune trace des contraintes gravitationnelles qui les conduisent. Pourtant une orbite est la trajectoire suivie par une planète pour répondre aux contraintes des effets gravitationnels de multiples corps célestes et en particulier du Soleil.
Dans le système solaire, toutes les objets, planètes, astéroïdes et comètes tournent dans le même sens autour du Soleil.
Mais aucune orbite n'est parfaitement circulaire ni parfaitement coplanaire c'est à dire sur un même plan autour de l'équateur de l'objet central. Si les orbites des planètes ont des inclinaisons très faibles par rapport au plan de l'écliptique, les corps beaucoup moins massifs comme pluton, Éris, les astéroïdes ou les comètes, ont des orbites très inclinées par rapport à ce plan.
Les orbites ont un périhélie et un aphélie donc une excentricité ainsi qu'une inclinaison, un nœud ascendant, un point vernal et un argument de périhélie.
Les orbites des planètes se situent toutes à peu près dans le même plan. Ce plan orbital s'appelle l'écliptique.

nota : Pour le Soleil on parle d'Aphélie, point le plus éloigné entre l'objet et le Soleil et du Périhélie, point le plus proche. Mais plus généralement on parle d'Apsides qui désignent les deux points extrêmes de l'orbite d'un objet céleste.
Le point situé à la distance minimale  par rapport au foyer de l'orbite est nommée Périapside.
Le point situé à la distance maximale  par rapport au foyer de l'orbite est nommée Apoapside. L'axe principal de l'ellipse qui relie le périapside et l'apoapside d'une orbite est appelée ligne des apsides. Le nom de ces points, les plus proches et les plus éloignés de l'objet central, sont spécifiques du nom de l'objet central (racine grecque du nom de l'objet céleste).

 



28/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres