GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Vatican prepares for extraterrestrial disclosure

Vatican prepares for extraterrestrial disclosure

      
             
Pope Benedict gives a blessing at Vatican City   Pope Benedict gives a blessing at Vatican City. Photo: AP

The Vatican has just completed a five day conference astrobiology where scientists convened to discuss the detection and implications of extraterrestrial life. A major driving force behind the conference was the Director of the Vatican Observatory, the Jesuit priest Father Jose Gabriel Funes. In May 2008, Funes gave an interview to the Vatican’s L’Osservatore Romano newspaper saying that the existence of intelligent extraterrestrials posed no problems to Catholic theology. The conference itself was officially convened by the Vatican's Pontifical Academy of Sciences, chaired by its religious leader Bishop Marcelo Sanchez Sorondo, and was held on private Vatican grounds from November 6-10. Together with Funes’ 2008 interview and subsequent public comments by him, the conference demonstrates a welcome openness by the Vatican on the possibility and implications of extraterrestrial life.  The Vatican’s openness to discussion of extraterrestrial life is no accident. It is part of an openness policy secretly adopted by the United Nations in February 2008. In fact, the Vatican is playing a leading role in preparing the world for extraterrestrial disclosure.

For most observers, the conference was an innovative scientific gathering sanctioned by the Vatican's Pontifical Academy of Sciences to show the Holy See’s support for modern science in the detection of extraterrestrial life. The conference primarily focused on the detection of primitive extraterrestrial life forms, and featured presentations from nearly 30 international experts in astronomy, physics and biology. Marc Kaufman from the Washington Post reports:

Scientists (many of them nonbelievers) are offering presentations on subjects as varied as how life might have begun on Earth; what newly found "extremophile" microbes living in harsh places on our planet might tell us about possible life on others; and how life forms might be detected in our solar system, or how their bio-signatures might be found on and around the many distant exoplanets.

Discussion of the implications of intelligent extraterrestrial life, both scientific and theological, did not appear prominently in the conference agenda. One of the presenters, however, Prof Paul Davies commented on the religious implications of discovering intelligent extraterrestrial life: "If you look back at the history of Christian debate on this, it divides into two camps. There are those that believe that it is human destiny to bring salvation to the aliens, and those who believe in multiple incarnations," Davies pointed out that the multiple incarnations theory, the idea that multiple examples of Jesus Christ would be found in the universe “is a heresy in Catholicism."

The Vatican, through Funes, is supporting the idea that the incarnation of Christ is a unique event in Earth’s history tied in to humanity’s ‘fall’ and ‘original sin’. This idea was a major focus in Father Funes’ May 2008 interview which was titled "The extraterrestrial is my brother." Funes said that intelligent extraterrestrial life may not have experienced a ‘fall’, and may be “free from Original Sin … [remaining] in full friendship with their creator.” This makes it possible to regard them as ‘our brothers’ as Funes explained:

Just as there is a multiplicity of creatures on earth, there can be other beings, even intelligent, created by God. This is not in contrast with our faith because we can't put limits on God's creative freedom… "Why can't we speak of a 'brother extraterrestrial'? It would still be part of creation…

Most importantly, Funes’ statement makes possible the idea that Christianity can be exported to extraterrestrial worlds that have not experienced a ‘fall’ and are free from original sin.

The Vatican’s new openness on extraterrestrial life is consistent with reports of secret discussions held at the United Nations that began in February 2008. The Vatican’s permanent representative to the UN, Archbishop Celestino Migliore, was reported to have attended along with a number of other prominent government officials to discuss increased UFO sightings and the implications of extraterrestrial visitation. Significantly, Migliore's position requires that he maintains close relations with the Vatican's Pontifical Academy of Sciences. At the time of the secret UN discussions, Migliore made a presentation on moral issues associated with scientific problems such as climate change. Most importantly, the UN discussions reportedly led to a new policy of openness being adopted by approximately 30 nations that would begin in 2009.

Another noteworthy participant reported to have attended the 2008 UN discussions was Britain’s Permanent representative at the time, Sir John Sawers. Sawers was later appointed to head Britain’s prestigious foreign intelligence service MI6. The appointment of a diplomat to head an intelligence service was highly unusual. According to a BBC report: “giving the job to someone more recently associated with diplomatic service was regarded as a break from the tradition.” Seen in the context of the February UN meetings, perhaps MI6 was acknowledging the need for greater diplomacy in dealing with problems posed by a new openness policy on UFOs, and eventual disclosure of extraterrestrial life.

The Vatican sponsored astrobiology conference was a landmark event. It showed that the Vatican was willing to officially sanction public discussions on the existence of extraterrestrial life. More significantly, it showed that the Vatican was willing to initiate a comprehensive dialogue on the theological implications of the discovery of intelligent extraterrestrial life. The Vatican’s astrobiology conference is yet one more sign that major global institutions are preparing for some kind of formal disclosure concerning UFOs and/or extraterrestrial life. This is a direct outcome of a series of landmark meetings at the UN beginning in February 2008 that led to the adoption of a new openness policy.

After more than a year of openness, the Vatican is taking the openness policy to a new level, and preparing the public for some kind of formal extraterrestrial disclosure announcement. Numerous independent sources have predicted such disclosure is imminent, and that the Obama administration is expected to play a prominent role. The Vatican is also positioning itself to play a major role in such an announcement and in a post-disclosure world. Its emerging theological position that extraterrestrials “are our brothers” is a welcome departure from more hostile depictions of extraterrestrial life found in some religious denominations and in Hollywood movies. On the other hand, the idea that the Vatican could justify sending missionaries to convert extraterrestrials born without original sin, does raise major concerns. The Vatican, nevertheless, is currently playing a constructive role in preparing the public for the imminent disclosure of extraterrestrial life. 

 

[Event Notice: Dr Michael Salla will speak about the theological implications of extraterrestrial life at the upcoming Earth Transformation Conference on the Big Island of Hawaii (January 7-12, 2010).]

For more info:           

  Official disclosure of extraterrestrial life is imminent

Permission to use extracts & copyright notice

Note: Permission is granted to include extracts of this article on websites and email lists with a link to the original. This article is copyright © and should not be added in its entirity on other websites or email lists without author's permission. For permission please contact:

Le Vatican vient d'achever une astrobiologie de conférence de cinq jours les scientifiques réunis pour discuter de la détection et les implications d'une vie extraterrestre. Une force motrice majeure derrière la Conférence a été le directeur de l'Observatoire du Vatican, le père jésuite père Jose Gabriel Funes. En mai 2008, Funes a accordé une interview au Journal de l'Osservatore Romano du Vatican affirmant que l'existence d'extraterrestres intelligents ne posé aucun problème à la théologie catholique. La Conférence elle-même a été officiellement convoquée par le Vatican Académie pontificale des Sciences, sous la présidence de son chef religieux évêque Marcelo Sanchez Sorondo et a eu lieu sur une propriété privée du Vatican du 6 au 10 novembre. Avec Funes 2008 interview et commentaires publics ultérieurs par lui, la conférence démontre une ouverture bienvenue par le Vatican sur la possibilité et les implications d'une vie extraterrestre. Ouverture du Vatican à la discussion de la vie extraterrestre est pas par hasard. Il fait partie d'une politique de transparence adoptée secrètement par les Nations Unies en février 2008. En fait, le Vatican joue un rôle prépondérant dans la préparation du monde à Divulgation extraterrestre.
Pour la plupart des observateurs, la Conférence a été un innovateur regroupant scientifiques sanctionnée par l'Académie pontificale des Sciences du Vatican de montrer le soutien du Saint-siège pour la science moderne dans la détection de vie extraterrestre. La Conférence a principalement axé sur la détection des formes primitives de vie extraterrestres et comprenait des exposés depuis près de 30 experts internationaux en astronomie, physique et biologie. Marc Kaufman du Washington Post rapporte :
Les scientifiques (beaucoup d'entre eux, les non croyants) offrent des présentations sur des sujets aussi variés que la façon dont la vie pourrait ont commencé sur la terre ; ce que nouvellement trouvé « extrêmophiles » microbes vivant dans des endroits difficiles sur notre planète pourrait nous parler de la vie possible sur d'autres ; et comment les formes de vie pourront être détectées dans notre système solaire, ou comment leurs bio-signatures peuvent être trouvés sur et autour les nombreuses exoplanètes lointains.
Discussion sur les implications d'une vie extraterrestre intelligente, tant scientifique que théologique, ne semblait pas en bonne place dans l'ordre du jour de la Conférence. L'un des présentateurs, cependant, Prof Paul Davies a commenté sur les implications religieuses de découvrir une vie extraterrestre intelligente: "si vous revenez à l'histoire de Christian débat là-dessus, elle se divise en deux camps. Il y a ceux qui croient que c'est la destinée humaine pour apporter le salut pour les étrangers et ceux qui croient en multiples incarnations,"Davies a souligné que la théorie de multiples incarnations, l'idée que plusieurs exemples de Jésus-Christ se trouveraient dans l'univers"est une hérésie dans le catholicisme. »
Le Vatican, par le biais de Funes, soutient l'idée que l'incarnation du Christ est un événement unique dans l'histoire de la terre lié à la « chute » et le « péché originel » de l'humanité. Cette idée a un point important dans interview de mai 2008 de père Funes qui s'intitulait « l'extraterrestre est mon frère. » Funes a déclaré que la vie extraterrestre intelligente ne peut-être pas avoir vécu une « chute » et peut être "exempt de péché originel... [restant] en toute amitié avec leur créateur. » Cela permet de les considérer comme « nos frères » comme Funes a expliqué :
Comme il y a une multiplicité de créatures sur terre, il peut y avoir d'autres êtres, même intelligents, créés par Dieu. Ce n'est pas contrairement à notre foi car nous ne pouvons pas mettre des limites à la liberté créatrice de Dieu... « Pourquoi ne pouvons pas parler d'un « frère extraterrestre » ? Il serait encore partie de la création...
Surtout, déclaration de Funes rend possible l'idée que le christianisme peut être exporté vers des mondes extraterrestres qui n'ont pas connu une « chute » et sont exempts de péché originel.
Ouverture du Vatican sur la vie extraterrestre est compatible avec les rapports des discussions secrètes qui s'est tenues à l'ONU qui a commencé en février 2008. Le représentant permanent du Vatican auprès de l'ONU, Mgr Celestino Migliore, a signalé avoir assisté aux côtés d'autres hauts fonctionnaires éminents pour discuter accrue d'ovnis et les incidences du droit de visite extraterrestre. Significativement, la position de Migliore nécessite qu'il entretient des relations étroites avec le Vatican Académie pontificale des Sciences. Au moment des discussions secrètes des Nations Unies, Migliore a fait un exposé sur les questions morales associées à des problèmes scientifiques tels que le climat change. Plus important encore, les discussions des Nations Unies aurait entraîné une nouvelle politique de transparence adoptée par environ 30 nations qui débutera en 2009.
Un autre participant remarquable a signalé avoir assisté à des discussions des Nations Unies de 2008 a été Représentant Permanent de la Grande-Bretagne à l'époque, Sir John Sawers. Plus tard, Sawers a été nommé pour diriger le service de renseignement étranger prestigieux de Britannique MI6. La nomination d'un diplomate à la tête d'un service de renseignement était très inhabituelle. Selon un reportage de la BBC: « donnant du travail à quelqu'un plus récemment associés au service diplomatique a été considéré comme une rupture avec la tradition. » Vu dans le contexte des réunions de l'ONU de février, peut-être MI6 était reconnaissant la nécessité d'une plus grande diplomatie en traitant des problèmes posés par la nouvelle politique d'ouverture sur les ovnis et éventuelle divulgation de vie extraterrestre.
Le Vatican parrainé astrobiologie Conférence a été un événement marquant. Il a montré que le Vatican était prêt à sanctionner officiellement les débats publics sur l'existence de vie extraterrestre. Plus important encore, il a montré que le Vatican était prêt à entamer un dialogue global sur les implications théologiques de la découverte de vie extraterrestre intelligente. Conférence d'astrobiologie du Vatican est encore un autre signe que les institutions mondiales majeures sont préparent à une sorte de divulgation officielle concernant les ovnis et/ou de vie extraterrestre. Il s'agit d'un résultat direct d'une série de réunions de point de repère au début des Nations Unies en février 2008 qui a conduit à l'adoption d'une nouvelle politique d'ouverture.
Après plus d'un an d'ouverture, le Vatican prend la politique d'ouverture à un nouveau niveau et préparer le public à une sorte d'annonce de la divulgation extraterrestre officielle. Plusieurs sources indépendantes ont prédit une telle divulgation est imminente, et que l'administration Obama devrait jouer un rôle de premier plan. Le Vatican se positionne aussi pour jouer un rôle majeur dans une telle annonce et dans un monde post-divulgation. Sa position théologique émergente que les extraterrestres « sont nos frères » est une dérogation Bienvenue à des représentations plus hostiles de la vie extraterrestre trouvé dans certaines confessions religieuses et dans les films hollywoodiens. En revanche, l'idée que le Vatican pourrait justifier l'envoi de missionnaires pour convertir les extraterrestres nés sans le péché originel, ne soulève des préoccupations majeures. Néanmoins, le Vatican, joue actuellement un rôle constructif dans la préparation du public de la divulgation imminente de vie extraterrestre.
[Event Notice: Dr Michael Salla prendra la parole sur les implications théologiques de la vie extraterrestre à la prochaine Conférence de Transformation de la terre sur la grande île d'Hawaii (7-12 janvier 2010).]


24/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres