GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Trump envoie un message d'urgence à Poutine: "Ils veulent m’assassiner dans la semaine"

Trump envoie un message d'urgence à Poutine: "Ils veulent m’assassiner dans la semaine"

 
A11.jpg


Un rapport apocalyptique du Conseil de sécurité (SC) circulant dans le Kremlin aujourd'hui affirme que le président Poutine vient de recevoir un message personnel d'urgence du président élu Donald Trump qui, en partie, dit: Je ne vivrai pas plus d’une semaine”, et ajoute: “ Si cela se produit, tous ces bâtards [1] vont gagner! ”.


 

Selon ce rapport, le président Poutine a reçu en mains propres  ce message d'urgence. Il lui a été transmis par Kirill Dmitriev, qui est le PDG du Fonds d'investissement direct russe (RDIF). Ce dernier l’a reçu d’Anthony Scaramucci, directeur du Bureau des relations publiques et des affaires intergouvernementales de Trump, lors d'une réunion privée à la hâte du Forum économique mondial (WEF) à Davos, en Suisse.
Au tout début de ce message d’alerte, Trump a écrit à la main deux citations cryptiques:
1.)               «Nous aurons un gouvernement mondial, que nous l'aimions ou non. La question est seulement de savoir si le gouvernement mondial sera réalisé par le consentement ou par la conquête ». C'est ce qu'a déclaré le banquier américain James Warburg, fils du fondateur du Conseil des relations étrangères (CFR), Paul Warburg, qui a dit ces mots choquants quand il avait témoigné devant le Comité des relations étrangères du Sénat américain le 17 février 1950.
Ceci est une déclaration du sénateur américain Jenner quatre ans plus tard en 1954.
A peine dix ans après ces avertissements inquiétants ont été donnés au peuple américain, le président Dwight Eisenhower, en quittant son bureau en 1961 a averti son peuple:
 
A12.jpg
 
Ce rapport explique en outre que le président élu Trump, en incluant ces deux citations dans son message d'urgence adressé au président Poutine, a également averti la Fédération contre qui il luttait en ce moment, c’est-à-dire l’" État profond " de la CIA.
 
A13.jpg
 
Avec le président Obama, qui, il y a quelques jours, a signé de façon scandaleuse un ordre permettant à la CIA d'obtenir et de publier secrètement dans les médias mainstream « de propagande américaine et de fausses nouvelles » de tous les appels téléphoniques privés du président élu Trump, la seule source sécurisée de Trump pour communiquer avec Poutine est la transmission de la main à la main de ce message d'urgence. Comme il l'a déclaré dans cette lettre: «Mes ennemis sont tout autour de moi, je souhaite que le peuple américain sache la vérité et combien je dépends de ce peuple».
Dans son message d'urgence, le président élu Trump a signalé qu’il n’a pas pu empêcher l'envoi, par Obamaboul, vers la Norvège, de centaines de marines américains qui se préparent maintenant à sortir de leurs bunkers militaires massifs des milliers de chars et de véhicules blindés contre la frontière nord de la Russie.
Trump a également averti qu'il va aller encore pire,  comme en témoignent les nouveaux rapports disant que 48 heures avant l'arrivée de Trump, des enregistrements falsifiés par la CIA et très dommageables à Trump, auront l’effet d’une bombe atomique. Ces faux messages sont destinés aux centaines de milliers de manifestants favorables à la clique Obama-Clinton, afin qu’ils les utilisent comme excuse pour transformer Washington DC en une zone de guerre le 20 Janvier. Ces manifestants « professionnels » comme tus ceux des « révolutions de couleurs » ou du « Printemps arabe » sont payés 2.500 $ pour manifester, piller et casser un maximum.


Dans une série d'annonces de l'organisation “Demand Protest”, les manifestants se voient offrir de grosses sommes d'argent pour perturber l'inauguration de Trump à Washington DC le 20 janvier.
Le groupe basé à San Francisco offre aux gens une caution mensuelle de 2.500 $ et une indemnité de 50 $ / heure pendant chaque manifestation à laquelle ils participent.
 
 
A14.jpg
Leur annonce dit :
«En tant qu'agent protestataire à la demande, vous recevrez une avance mensuelle de 2.500 $, en plus de notre rémunération standard, par événement et par habitant, de 50 $ / heure, à condition de participer à au moins 6 événements par année. Nous sommes extrêmement flexibles et pouvons travailler avec pratiquement n'importe quel programme de travail existant. Les travailleurs à temps plein reçoivent une assurance santé, une assurance pour la vue, et une assurance dentaire pour les familles, des vacances flexibles et des formations rémunérées. Les frais de déplacement sont notre charge. »

A15.jpg

[1] Trump fait, peut-être, allusion aux faits que:
(a) aux USA, personne ne sait d'où vient Barack Obama ! et 
(b) Obama a épousé un homme

VOIR AUSSI : 

Hannibal GENSERIC


19/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 137 autres membres