GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

1Er lune Rover lance de la Chine voyage lunaire

 

China's 1st Moon Rover Launches On Lunar Journey

 
A Chinese Long March 3B rocket launches China's first moon rover Yutu (Jade Rabbit) on the Chang'e 3 lunar landing mission from the Xichang Satellite Launch Center on Dec. 2, 2013 local time (Dec. 1 EST) in this still image from a CCTV broadcast.
 
A Chinese Long March 3B rocket launches China's first moon rover Yutu (Jade Rabbit) on the Chang'e 3 lunar landing mission from the Xichang Satellite Launch Center on Dec. 2, 2013 local time (Dec. 1 EST) in this still image from a CCTV broadcast.
CREDIT: CCTV

 

China's first-ever mission to land a rover on the moon has begun its journey to the lunar frontier.

Riding atop a modified Long March 3B rocket, China's Chang'e 3 moon lander and its rover Yutu  toward the moon at 1:30 a.m. Monday (Dec. 2) local time from the Xichang Satellite Launch Center in the country's Sichuan province. It was 12:30 p.m. EST (1730 GMT) on Dec. 1 at launch time.

If the probe continues on track, Chang'e 3 will land on the lunar surface by mid-December, becoming the first spacecraft to touch down on the moon in more than 37 years. The moon landing mission was the former Soviet Union's robotic Luna 24 sample return mission in 1976. [Photos: China's Chang'e 3 Mission Blasts Off]

 

 

China's Chang'e 3 spacecraft carrying the country's Yutu (Jade Rabbit) moon rover separates from its Long March 3B rocket in this still image from a CCTV broadcast after the successful launch from Xichang Satellite Launch Center on Dec. 2, 2013 local time
China's Chang'e 3 spacecraft carrying the country's Yutu (Jade Rabbit) moon rover separates from its Long March 3B rocket in this still image from a CCTV broadcast after the successful launch from Xichang Satellite Launch Center on Dec. 2, 2013 local time (Dec. 1 EST).
Credit: CCTV

Shortly after the Chang'e 3 spacecraft separated from its rocket, launch officials declared the liftoff a success.

"The Chang'e probe on its way to the moon, of course, is a symbol of China's national prowess," Zhang Zhenzhoung, director of China's Xichang Satellite Launch Center, according to a translation by the state-run CCTV news broadcast. "Let's all work together ... to make more efforts in space exploration and realize the Chinese dream."

Chang'e 3 is expected to touch down by Dec. 14 or 15 to begin conducting scientific surveys on the moon. The mission is China's first-ever landing on the surface of an extraterrestrial body and signals a shift into the second stage of China's lunar exploration program. That program consists of three major steps: orbit the moon, land on the moon, and return moon rock samples to Earth by 2020.

China's first two unmanned moon missions, the Chang'e 1 and Chang'e 2 lunar orbiter flights, launched in 2007 and 2010, respectively.

A model of China's Chang'e 3 moon rover Yutu launching in December 2013.
 
A model of China's Chang'e 3 moon rover Yutu launching in December 2013.
Credit: China National Space Administration

Meet Yutu: China's first moon rover

The Chang'e 3 spacecraft is part lander, part rover, and is loaded with scientific gear.

The lander is expected to touch down in the Sinus Iridum region of the moon, also known as the Bay of Rainbows. Once on the lunar surface, the lander will deploy the Yutu rover — a six-wheel robot that weighs nearly 310 lbs. (140 kilograms).

Yutu, meaning "Jade Rabbit," is the white pet rabbit of the moon goddess Chang'e. The name was selected by the public using Internet websites. Participants around the world cast nearly 3.5 million votes, with Yutu receiving the most votes over a 10 day period. [20 Most Amazing Moon Missions Ever]

Yutu is to patrol the moon for at least three months under control by scientists on Earth. Radar gear attached to the bottom of Yutu is to study the structure and layers of the moon down several hundred feet below topside as the machine crosses the lunar terrain.

China's Giant Leap Into Space: 2003-2013 | Video

 

Chang'e 3 Lunar Lander and Moon Rover
The Chang'e 3 lunar lander and moon rover is part of the second phase of China's three-step robotic lunar exploration program.
Credit: Beijing Institute of Spacecraft System Engineering

Moon landing's tricky business

Getting the Chang'e 3 lander and rover on the moon is tricky business. The spacecraft's powered descent phase in the lunar soft-landing process will not be a long period of time, roughly 700 seconds.

The lander is equipped with high-precision, fast-response sensors to analyze its motion and surroundings. A variable thrust engine is employed to slow the spacecraft down as it drops toward the moon. The landing depends on the successful use of devices to track the probe's distance to the moon and descent velocity, as well as terrain recognition and obstacle avoidance sensors.

The Chang'e 3 lander is outfitted with an extreme ultraviolet camera that can monitor the Earth to study the formation of the planet's plasmasphere, or inner magnetosphere, and its density change, according to Chinese space scientists. The lander also carries optical telescope gear for astronomical surveys.

Tough test for China

In a CCTV.com interview, Ouyang Ziyuan, a senior advisor of China's lunar probe project, said the lander will hover above the moon at about 330 feet (100 meters).

"Then using special cameras it will look for a flat place to land on. Then when it's about 4 meters above ground, its engine will stop," Ouyang said. "The lander's four legs are shockproof and will ensure a soft landing."

Chang'e 3 deployed its landing legs shortly after separating from its Long March 3B rocket.

The lander will start work immediately after landing on the moon by observing space using an optical telescope, Ouyang said.

One tough test the Chang'e 3 mission must pass is withstanding the extreme cold conditions on the moon. To do so, both the lander and the rover will go into the lunar-night sleep mode. By using radioisotope heater units (RHU) and specially designed fluid loops, Chinese space engineers expect the moon hardware to survive the plunging temperature.

Moon Globe
12" Moon Globe. Buy Here
Credit: Space.com Store

Tracking China's moonshot

The Chang'e 3 launch marked the 25th launch of the Long March 3B rocket — currently the most powerful launch vehicle in China's Long March rocket fleet — occurred in a narrow launch window just four minutes long.

Shortly after liftoff, the European Space Agency's ground station in Kourou, French Guiana, started receiving signals from the mission and uploading commands on behalf of the Chinese Chang'e 3 control center. The effort is being run from the Estrack Control Center in ESA's European Space Operations Centre in Darmstadt, Germany.

"We picked up signals from Chang'e 3 from our Kourou station at 18:34 UT, a bit earlier than planned," said ESA's Gerhard Billig, systems engineer at ESOC. "We'll have communication passes again starting on Dec. 4 daily until arrival at the moon, expected on Dec. 6."

The ESA tracking assist will run daily throughout Chang'e 3's five-day cruise to the moon. ESA deep-space ground stations are to help out during descent and after landing, pinpointing the probe's path and touchdown locale.

"We had no problem receiving their signals, as we're both following internationally agreed technical standards" Billig told SPACE.com. "This really makes all the difference for the cooperative support we provide to not only the Chinese but also to our Japanese, Russian and U.S. partners."

The landing and rover operations on the moon will be commanded via two Chinese tracking stations at Kashi, in the far west of China, and at Jiamusi, in the northeast.

Visit SPACE.com for the latest news on China's space missions and the Chang'e 3 moon landing.

Leonard David has been reporting on the space industry for more than five decades. He is former director of research for the National Commission on Space and is co-author of Buzz Aldrin's new book "Mission to Mars – My Vision for Space Exploration" published by National Geographic. Follow us @Spacedotcom, Facebook and Google+. Original article on SPACE.com.

1Er lune Rover lance de la Chine voyage lunaire

 

Par Leonard David, espace Insider chroniqueur de SPACE.com

 

Date : 1er décembre 2013 heure : 12 h 38 he



Une chinoise longue marche 3 b fusée lance rover de lune première Chine Yutu (lapin Jade) sur la mission d'alunissage Chang'e 3 depuis le centre de lancement de satellites de Xichang sur 2 décembre 2013 heure locale (1 décembre EST) a toujours cette image d'un CCTV diffusé.

 

CRÉDIT: CCTV

 

Chine première mission à la terre un rover sur la lune a commencé son voyage vers la frontière lunaire.

 

Équitation au sommet d'une mis à jour le fusée de longue marche 3 b, atterrisseur de lune 3 Chang'e de la Chine et sa rover Yutu vers la lune à 01:30, heure locale lundi (2 décembre) depuis le centre de lancement de satellites de Xichang dans la province de Sichuan. Il était 12 h 30 HNE (1730 GMT) le 1er décembre, au moment du lancement.

 

Si la sonde continue sur la bonne voie, Chang'e 3 va atterrir sur la surface lunaire à la mi-décembre, devenant le premier engin spatial à toucher des roues sur la lune dans plus de 37 ans. La mission d'atterrissage de lune était mission retour de l'ex-Union soviétique échantillon de Luna 24 robotique en 1976. [Photos : Chang ' e de la Chine 3 Mission explosions]

 

Sonde de Chang'e 3 chinois transportant Yutu du pays (lapin Jade) lune rover se sépare de sa fusée longue marche de 3 b à toujours cette image d'un CCTV diffusé après le lancement réussi du centre de lancement de satellites de Xichang le fuseau 2 décembre 2013 (1 décembre EST).
Crédit: CCTV

 

Peu de temps après que le vaisseau spatial de 3 Chang'e séparé de sa fusée, lancement des fonctionnaires déclarés le décollage un succès.

 

« La sonde Chang ' e sur le chemin de la lune, bien sûr, est un symbole des prouesses de national de la Chine, » Zhang Zhenzhoung, directeur du centre de lancement de satellites de Xichang de la Chine, selon une traduction par la diffusion de nouvelles de CCTV gérée par l'Etat. "Nous allons tous travailler ensemble... pour faire plus d'efforts dans l'exploration spatiale et de réaliser le rêve chinois."

 

Chang ' e 3 devrait toucher le sol de décembre 14 ou 15 pour commencer à mener des enquêtes scientifiques sur la lune. La mission est de la Chine premier atterrissage sur la surface d'un corps extraterrestre et signale un changement dans la deuxième étape du programme d'exploration lunaire de la Chine. Ce programme se compose de trois étapes principales : l'orbite de la lune, la terre sur la lune et revenir des échantillons de roche de lune sur terre d'ici à 2020.

 

De deux premiers lune sans pilote missions en Chine, le Chang ' e i et Chang'e 2 vols de lunar orbiter, lancées en 2007 et 2010, respectivement.

 

Un modèle de la Chine Chang'e 3 lune rover Yutu lancement en décembre 2013.
Crédit : China National Space Administration

 

Yutu rencontrer : Rover de la Chine première lune

 

La sonde Chang ' e 3 est partie lander, partie rover et est dotée de l'équipement scientifique.

 

L'atterrisseur devrait toucher le sol dans la région de Sinus Iridum de la lune, également connu sous le nom de la baie de Rainbows. Une fois sur la surface lunaire, l'atterrisseur déploiera le rover Yutu — un robot six roues qui pèse près de 310 livres (140 kilogrammes).

 

Yutu, ce qui signifie « Lapin de Jade », est le lapin blanc pour animaux de compagnie de la déesse de la lune Chang'e. Le nom a été choisi par le public en utilisant les sites Internet. Participants du monde entier a coulé près de 3,5 millions de votes, avec Yutu recevant le plus de votes sur une période de 10 jours. [20 Plus étonnante lune Missions jamais]

 

Yutu est de patrouiller la lune pendant au moins trois mois sous contrôle par les scientifiques sur terre. Dentée de radar fixée au fond de Yutu est d'étudier la structure et les couches de la lune sur plusieurs centaines de pieds au-dessous de tende de tranche que la machine traverse le terrain lunaire.

 

Pas de géant de la Chine dans l'espace : 2003-2013 | Vidéo

 

Le rover lunaire de lander et lune Chang ' e 3 fait partie de la deuxième phase du programme d'exploration lunaire robotique triple de la Chine.
Crédit : Beijing Institute of Spacecraft ingénierie des systèmes

 

Affaire délicate de l'atterrissage de lune

 

Se la Chang'e 3 lander et le rover sur la lune est une entreprise délicate. Phase de descente sous tension de la sonde dans le processus de poindre lunaire ne sera pas une longue période de temps, environ 700 secondes.

 

L'atterrisseur est équipé de capteurs haute précision et de réaction rapide pour analyser son mouvement et ses environs. Un moteur à Poussée variable est utilisé pour ralentir le vaisseau spatial qu'il descend vers la lune. L'atterrissage dépend de l'utilisation efficace des appareils à mesurer la distance de la sonde à la lune et vitesse de descente, ainsi que des capteurs de terrain reconnaissance et obstacle d'évitement.

 

L'atterrisseur de Chang ' e 3 est équipé d'une caméra ultraviolette extrême qui peut contrôler la terre pour étudier la formation de la plasmasphère de la planète, ou magnétosphère interne et son changement de densité, selon les scientifiques de l'espace chinois. L'atterrisseur comporte aussi des engins télescope optique pour les études astronomiques.

 

Test difficile pour la Chine

Dans une interview de CCTV.com, Ouyang Ziyuan, conseiller principal du projet de sonde lunaire de la Chine, a indiqué que l'atterrisseur va planer au-dessus de la lune à environ 330 pieds (100 mètres).

"Puis à l'aide de caméras spéciales, sur qu'il va chercher un endroit plat pour atterrir. Puis quand il est d'environ 4 mètres au-dessus du sol, son moteur s'arrête,", a déclaré Ouyang. « Les quatre pieds de l'atterrisseur sont résistant aux chocs et assureront un atterrissage en douceur. »

Peu de temps après la séparation de sa fusée de longue marche 3 b, Chang ' e 3 a déployé ses béquilles.

L'atterrisseur vont commencer à travailler immédiatement après l'atterrissage sur la lune en observant l'espace à l'aide d'un télescope optique, a déclaré Ouyang.

On doit passer à rude épreuve le 3 Chang'e mission est résistant à des conditions de froid extrême sur la lune. Pour ce faire, tant l'atterrisseur et le rover passe en mode veille de nuit lunaire. À l'aide de radio-isotopes (RHU) et boucles fluides spécialement conçus, ingénieurs spatiaux chinois attendent le matériel de la lune de survivre la température plongeante.

12 "Globe de la lune. Acheter ici
Crédit : Space.com magasin

Moonshot suivi de la Chine

Le lancement de Chang ' e 3 a marqué le lancement 25e de la longue marche 3 b — actuellement le plus puissant lanceur dans la flotte de fusée longue marche de la Chine, s'est produite dans une étroite fenêtre de lancement seulement quatre minutes de temps.

Peu de temps après le décollage, station au sol de l'Agence spatiale européenne à Kourou, en Guyane, a commencé à recevoir des signaux provenant de la mission et le téléchargement des commandes au nom du centre de contrôle chinois Chang ' e 3. L'effort est exécuté depuis le centre de contrôle de Estrack au Centre européen d'opérations spatiales de l'ESA à Darmstadt, Allemagne.

"Nous avons ramassé des signaux de 3 Chang'e de notre station de Kourou à 18:34 UT, un peu plus tôt que prévu," a dit Gerhard Billig de l'ESA, ingénieur de systèmes à l'ESOC. « Nous aurons des passes de communication à nouveau à partir du 4 décembre tous les jours jusqu'à l'arrivée à la lune, prévue le 6 décembre. »

L'ESA assist de suivi se déroulera quotidiennement tout au long de la croisière de cinq jours de Chang'e 3 sur la lune. Stations au sol de l'espace lointain ESA sont pour dépanner pendant la descente et après l'atterrissage, repérer la trajectoire de la sonde et les paramètres régionaux de toucher des roues.

« Nous avons n'eu aucun problème de réception de leurs signaux, car nous sommes les deux normes techniques internationalement convenus suivants » Billig dit SPACE.com. « Cela fait vraiment toute la différence pour le soutien coopératif, que nous fournissons non seulement les chinois, mais aussi à nos partenaires japonais, russe et américain. »

Les opérations de débarquement et rover sur la lune vont être commandées par l'intermédiaire de deux stations chinoises de poursuite à Kashi, dans l'extrême ouest de la Chine et à Jiamusi, dans le nord-est.

Visitez SPACE.com pour les dernières nouvelles sur les missions spatiales de la Chine et de l'atterrissage sur la lune Chang'e 3.

Leonard David a fait état sur l'industrie spatiale pendant plus de cinq décennies. Il est ancien directeur de la recherche pour la Commission nationale sur l'espace et est co-auteure de nouveau livre du Buzz Aldrin « Mission à Mars – My Vision for Space Exploration » publiée par le National Geographic. Suivez-nous @Spacedotcom, Facebook et Google +. Article original sur SPACE.com.


02/12/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres