GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

9 SEPTEMBRE

Families Of 9/11 Victims On Verge Of Proving Government Cover Up In Court

Galactic Free Press's picture

SM Gibson
August 10, 2015

(ANTIMEDIA) For many years, rumors have circulated regarding the U.S. government’s involvement in an active cover-up of a sinister connection between Saudi Arabia and the terrorist attacks of 9/11. In fact, 28 redacted pages from a congressional intelligence report  are said to contain damning information that implicates the Saudis in the 2001 mass murder of American citizens. Despite a bipartisan effort to release the information, the now notorious 28 pages are still being withheld from the public under the predictable guise of “national security.”

Now, thanks to a federal lawsuit in a Manhattan court, there may be a light at the end of the tunnel.

Two authors of the concealed pages may soon be called to testify in a court case currently pending against the kingdom of Saudi Arabia. Former FBI investigator Michael Jacobson and former Justice Department attorney Dana Lesemann, both of whom investigated the terror strikes for the FBI, were given the assignment to track down possible leads connecting Saudi officials to the hijackers and then document their findings. The evidence they compiled was recorded in the infamous 28 pages.

The duo also went on to work with the independent 9/11 Commission, where they unveiled even more corroboration. They uncovered an association between the Saudi Consulate in Los Angeles, the Saudi Embassy in Washington D.C., and the the tragic events in 2001.

At a court hearing on July 30, lawyers for the victims’ families stated that the most major of allegations against the Saudis were purposefully left out of the final draft of the 9/11 Commission report.

“They were removed at the 11th hour by the senior staff,” said attorney Sean Carter, who called the decision a “political matter.”

“[T]hey had documented a direct link between the Saudi government and the Sept. 11 plot based on the explosive material they had uncovered concerning the activities of Fahad al-Thumairy and Omar al-Bayoumi,” explained Carter.

Thumairy worked as a religious cleric and Saudi diplomat in Los Angeles at the time, while Bayoumi was employed by the Saudi Arabian Civil Aviation Authority in San Diego.

The judge presiding over the case now has a 60-90 day window to either dismiss the case or proceed on behalf of the victims’ families.

Jerry Goldman, an attorney for the plaintiffs, feels good about the future of the proceedings.

“(The Judge) wasn’t buying their spin,” Goldman said. “The burden is on the kingdom to prove we are wrong, and they didn’t do that.”

With so many unanswered questions surrounding 9/11, there is no telling what may be disclosed if the case is allowed to move forward.

The terrifying reality is that if the Saudis are found guilty of involvement in the events of 9/11, such a conclusion would only raise more questions than it would answer. Who inside the United States government would be covering for the kingdom of Saudi Arabia for so many years— and more importantly, why?


This article (Families of 9/11 Victims On Verge of Proving Government Cover Up in Court) is free and open source. You have permission to republish this article under a Creative Commons license with attribution to the author and theAntiMedia.org. Tune in! Anti-Media Radio airs Monday through Friday @ 11pm Eastern/8pm Pacific. Help us fix our typos: edits@theantimedia.org.

http://collectivelyconscious.net/articles/families-of-911-victims-on-verge-of-proving-government-cover-up-in-court/

Familles des victimes du 9/11 sur la Verge de prouver le gouvernement Cover Up en Cour
Photo de la presse libre galactique

 

Mar, 11/08/2015 - 08:25

 

Gibson SM
10 août 2015

 

(ANTIMEDIA) Pendant de nombreuses années, des rumeurs ont circulé au sujet de l'implication du gouvernement américain dans une dissimulation d'active d'une sinistre connexion entre l'Arabie saoudite et les attentats du 9/11. En effet, 28 pages expurgées d'un rapport du renseignement du Congrès contiendraient des informations accablantes qui implique les Saoudiens dans le meurtre de masse de 2001 des citoyens américains. Malgré un effort bipartisan pour transmettre les renseignements, les désormais tristement célèbres 28 pages sont toujours retenus par le public sous le prétexte prévisible de la « sécurité nationale ».

 

Maintenant, grâce à un procès fédéral devant un tribunal de Manhattan, il peut y avoir une lumière au bout du tunnel.

 

Deux auteurs des pages cachées peuvent bientôt être appelés à témoigner dans une affaire judiciaire actuellement en cours contre le Royaume d'Arabie saoudite. Ancien enquêteur du FBI Michael Jacobson et ancien procureur du ministère de la Justice Dana Lesemann, qui a étudié les grèves de terreur pour le FBI, ont reçu l'assignation à traquer les pistes possibles, reliant les autorités saoudiennes pour les pirates de l'air et puis documenter leurs constatations. La preuve qu'ils ont compilé a été enregistrée dans les tristement célèbres 28 pages.

 

Le duo a également de travailler avec la Commission indépendante de 9/11, ils ont dévoilé la corroboration encore plus. Ils ont découvert une association entre le Consulat saoudien à Los Angeles, l'ambassade saoudienne à Washington et les événements tragiques de 2001.

 

Lors d'une audience le 30 juillet, les avocats des familles des victimes a déclaré que la plupart des grands d'allégations contre les Saoudiens ont été délibérément écartés de la version finale du rapport de la Commission 9/11.

 

« Ils ont été enlevés à la 11e heure par les hauts fonctionnaires, » a déclaré le procureur Sean Carter, qui a qualifié la décision une « question politique ».

 

« [T] Hé a documenté un lien direct entre le gouvernement saoudien et l'intrigue le 11 septembre, basé sur la matière explosive qu'ils avaient mis au jour concernant les activités de Fahad al-Thumairy et Omar al-Bayoumi, » a expliqué Carter.

 

Thumairy a travaillé comme un dignitaire religieux et un diplomate saoudien à Los Angeles à l'époque, tandis que Bayoumi a été employé par l'autorité de l'Aviation civile saoudienne à San Diego.

 

Le juge présidant l'affaire maintenant a une fenêtre de 60 à 90 jours à classer l'affaire ou procéder au nom des familles des victimes.

 

Jerry Goldman, un avocat des plaignants, se sent bien dans l'avenir de la procédure.

 

« (Le juge) n'était pas acheter leur spin, » a déclaré Goldman. « Il incombe sur le prouver nous avons tort, et ils n'ont que du Royaume ».

 

Avec donc plusieurs questions entourant le 9/11, sans réponse on ne sait pas ce qui peut être divulgué si l'affaire est autorisé à aller de l'avant.

 

La réalité terrifiante, c'est que si les Saoudiens sont reconnus coupables d'implication dans les événements du 9/11, une telle conclusion seulement susciterait plus de questions qu'il répondrait. Qui, à l'intérieur des États-Unis gouvernement pourrait couvrir pour le Royaume d'Arabie saoudite pendant tant d'années — et surtout, pourquoi ?

 

Cet article (familles du 9/11 victimes sur Verge de prouver gouvernement Cover Up en Cour) est gratuite et open source. Vous avez la permission de republier cet article sous licence Creative Commons avec attribution à l'auteur et theAntiMedia.org. Branchez-vous ! Contre les médias Radio est diffusé lundi au vendredi @ 23:00 Pacifique orientale/20:00. Nous aider à corriger nos fautes de frappe : edits@theantimedia.org.

 

http://collectivelyconscious.net/Articles/Families-of-911-Victims-on-Verge-of-Proving-Government-cover-up-in-court/


13/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres