GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

ancien temple mystérieux -à l'intérieur de la voûte a été trouvée une sombre grise, très lisse allongée capsule, sans ouverture

ancienttempleindia.jpg
Dans l'extrême sud de l'Inde, en face de l'île de Sri Lanka, dans l'état du Kerala, se trouve un ancien temple mystérieux contenant six voûtes qui ont fait l'objet de controverse profonde.

 

Le Sri Padmanabhaswamy Temple à Trivandrum est considérée comme l'une des merveilles du monde et un temple gardé dans le secret. Les voûtes contenues à l'intérieur ont été protégés par des prêtres et laïcs dans les fondations de pierre épais vingt pieds du temple principal. Bon nombre des voûtes n'ont pas été ouverts pour des milliers d'années. Cette semaine, sous l'autorité de la Haute Cour de Kerala, ouvrant les voûtes, qui ont fait l'objet d'innombrables contes et légendes, s'est déroulée sous les yeux des autorités gouvernementales et un journaliste historique de l'Autriche.

 

Un saut en particulier, marqué « B » n'a aucune trace écrite ou orale jamais être ouvertes pour aussi longtemps que le sanctuaire a été en existence. Le sanctuaire a été construit au début du 6e siècle ACE.

 

« Au titre de la sécurité militaire, nous avons ouvert toutes les voûtes sauf « B », » a informé le Batonnier rainaldo, porte-parole de la famille royale de Trivandrum. "Nous ne sommes pas heureux que les tribunaux de grande instance sont ce qui permet cela. Il n'est pas conseillé d'ouvrir le coffre « B ». Elle insulte et Seigneur Vishnu la colère."

 

Ce qui a été trouvé dans les caveaux de marqués A, C, D, E et F ont été une vaste collection de pièces d'or, bijoux argent, statues en or garnies de pierres précieuses et de vastes quantités d'autres éléments de valeur monétaire historique phénoménale.

 

Caveau « B » a été laissé pour la fin

 

Quand il est venu à l'ouverture de la voûte « B », il avait été scellée fermée avec une porte massif en fonte lourde sans un loquet. La seule méthode connue de l'ouverture de la voûte a été enregistrée dans la doctrine religieuse à l'aide d'un chant connu comme le mantra de Garuda, semblable à l'expression verbale magique de « Hollywood » connue comme « sésame, ouvre-toi ». Toutefois, aucun membre de la famille royale, ni les prêtres du sanctuaire ne censé connaître le mantra.

 

Sous les protestations de la famille royale et les prêtres, entrée a été acquise par la force et ce qui a été trouvé à l'intérieur a les autorités du temple exigeant le retrait de tous les visiteurs, militaires et des représentants du gouvernement.

 

Selon un journaliste Reinhardt Smueller autrichien, à l'intérieur de la voûte a été trouvée une sombre grise, très lisse allongée capsule, sans ouverture de hautes exigences. Calé contre la capsule sont sept des restes humains momifiés. Les restes humains ne montraient aucun signe de mort violente et semblent être vêtu d'un matériau épais avec la consistance de la soie. La soie elle-même ne montrait aucun signe de décomposition.

 

Ce qui a l'autorité très concernée, c'est que l'objet a un bourdonnement quasi-inaudibles basse fréquence. En outre, les tentatives pour voir à l'intérieur de la capsule étaient impossibles. On espérait qu'une caméra optique fibre permettait de voir à l'intérieur, mais tente de percer un petit trou dans la surface s'est révélée la capsule d'être impénétrable. Une autre préoccupation est que la capsule elle-même a pas de propriétés magnétiques, mais qu'il est chaude au toucher.

 

"Aussi incroyable que cela puisse paraître", a conseillé Smueller, "cette voûte avait aucun trésors et les murs de la chapelle n'ont aucune marques, de dessins ou de script. La capsule est très grande, environ 30 mètres par 10 mètres par 8 mètres. » Smueller passait pour affirmer que les restes momifiés de la sept, tous les gens avait les cheveux blonds et un teint très juste. « C'était bizarre, » a affirmé Smueller. « Pendant toutes ces années, j'ai couvert les conclusions historiques, je n'ai jamais vu des restes momifiés avec un teint juste. » Smueller a ajouté que les restes étaient parfaitement conservés.

 

Les autorités ne sont pas spéculer quant à ce que l'objet non identifié est à l'intérieur de la voûte "B", mais Smueller s'est empressé de souligner que l'art hindou antique datant du 4ème siècle avant notre ère à représente un objet semblable dans le ciel au-dessus des temples. « L'objet est si étrange à la recherche de que juste, il ne semble pas être quelque chose que l'homme fait, surtout par toute la société antique, » a conclu Smueller.

 

Source : Le Sage




Publicada porUFO mania

 

 

 In the far south of India, opposite the island of Sri Lanka in the state of Kerala, sits an ancient mysterious temple containing six vaults that have been the subject of deep controversy.

The Sri Padmanabhaswamy Temple in Trivandrum is considered one of the wonders of the world, and a temple guarded in secrecy. The vaults contained inside have been protected by priests and lay within the twenty foot thick stone foundations of the main shrine. Many of the vaults have not been opened for over thousands of years. This week, under Kerala High Court authority, opening the vaults, which have been the subject of endless tales and legends, took place under the eyes of government authorities and a historical journalist from Austria.
One vault in particular, labelled “B” has no written or oral record of ever being opened for as long as the shrine has been in existence. The shrine was constructed in the early 6th century ACE.
“Under military security, we opened all the vaults except “B”,” advised Shital Ramandeep, spokesperson for the Royal family of Trivandrum. “We are not happy that the High Courts are allowing this. It is not advised to open vault “B”. It will insult and anger Lord Vishnu.”
What was found in the vaults labeled A, C, D, E and F were a vast collection of gold coins, silver jewelery, gold statues studded with precious gems, and vast amounts of other items of phenomenal monetary and historical value.
Vault “B” was left for last
When it came to opening the vault “B”, it had been sealed shut with a heavy solid cast iron door without a latch. The only known method of opening the vault was recorded in religious doctrine by using a chant known as the Garuda mantra, similar to the “Hollywood” verbal magic phrase known as “open sesame.” However, no member of the Royal Family nor the shrine priests claimed to know the mantra.
Under the protests of the Royal Family and the priests, entry was gained through force and what was found inside has the temple authorities demanding the removal of all visitors, military, and government officials.
According to an Austrian Journalist Reinhardt Smueller, inside the vault was found a dark grey, very smooth elongated capsule, with no discerning opening. Propped up against the capsule were seven human mummified remains. The human remains showed no signs of violent death, and appeared to be dressed in a thick material with the consistency of silk. The silk itself showed no signs of decay.
What has the authorities very concerned is that the object has an almost inaudible low frequency hum. Further, attempts to see inside the capsule were impossible. It was hoped that a fibre optic camera could be used to see inside, but attempts to drill a small hole into the surface proved the capsule to be impenetrable. Another concern is that the capsule itself has no magnetic properties, but is warm to the touch.
“As incredible as this sounds,” advised Smueller, “this vault had no treasures and the walls of the vault have no markings, drawings or script. The capsule is very large, about 30 meters by 10 meters by 8 meters.” Smueller went on to state that the mummified remains of the seven people all had blonde hair and very fair complexions. “It was odd,” claimed Smueller. “In all the years I have covered historical findings, I have never seen mummified remains with fair complexions.” Smueller added that the remains were perfectly preserved.
Authorities are not speculating as to what the unidentified object is inside vault “B”, but Smueller was quick to point out that ancient Hindu art dating back to to the 4th century BCE depicts a similar object in the skies above the temples. “The object is so strange looking it just does not seem to be something that man made, especially by any ancient society,” concluded Smueller.
Source: The Sage
 


11/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres