GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

appel au djihad dans une mosquée parisienne

Document-choc : un journaliste israélien filme l’appel au djihad dans une mosquée parisienne

 

 

 

 

 


Document-choc : un journaliste israélien filme l’appel au djihad dans une mosquée parisienne

C’est une véritable bombe… La preuve par neuf.  Cela se passe dans la mosquée Omar, rue Jean-Pierre Timbaud…

« Allah ! hisse l’étendard du djihad ! »

On entend clairement cette phrase en arabe,  précédée de :

« Et il n’y a de puissance que dans les tirs

Dieu, renforce l’islam et les musulmans

Donne à qui soutient la religion la victoire et abats les idolâtres

Et extermine les ennemis de la religion

Continue à soutenir tous nos frères moudjahidines « 

Ce qui précède interdit complètement que l’on nous prenne pour des imbéciles en affirmant que le djihad serait intérieur et une quête individuelle…

C’est un des épisodes du fameux documentaire tiré de l’infiltration du journaliste israélien Zvi Yehezkeli, déguisé en cheikh arabe apportant de l’argent, dans les milieux musulmans français et étrangers.

Nous vous avions présenté son Djihad silencieux en trois articles :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/12/samy-debah-fondateur-du-ccif-jai-recu-beaucoup-dargent-du-qatar-et-des-freres-musulmans/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/15/le-djihad-silencieux-lislam-fera-son-retour-et-nous-controlerons-leurope-et-loccident/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/08/le-djihad-silencieux-annonce-la-guerre-civile-et-montre-comment-le-halal-finance-le-terrorisme/

Je regrettais qu’un document de cette importance ne soit pas visible en France, c’est pourquoi j’ai demandé à Philippe Grimberg s’il pouvait en faire la traduction., ce qu’il a fait, je ne sais comment nous pourrons jamais l’en remercier.

La video sous-titrée de l’intégralité de la première partie (Sous une fausse identité Djihad Jour du Jugement– par Zvi Yehezkeli)  se trouve  dans l’article suivant :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/03/06/video-choc-terrifiante-enquete-dun-journaliste-israelien-sur-lislam-en-france/

Le sujet du reportage ? De la dynamite ; le reportage ? De la dynamite. Avec, entre autres, cet enregistrement fait dans la mosquée Omar, rue Jean-Pierre Timbaud.

   

 

C’est cet enregistrement qui clôt la première partie du reportage, 43 minutes hallucinantes sur les Frères musulmans, les librairies vendant en plein Paris les discours de Qaradawi dont la diffusion est interdite en France, les écoles musulmanes  subventionnées par l’Etat français… et des révélations savoureuses, si on ose l’adjectif, sur les Frères musulmans et ce qu’ils ont fait de la France.

Quant à cet appel au djihad dûment enregistré, comment se fait-il que ce soit un journaliste israélien qui l’ait fait et qui le diffuse ? 

On ne me fera jamais croire que les RG et ceux qui les ont remplacés ne seraient pas capables de faire la même chose que Zvi Yehezkeli et d’infiltrer la mosquée. Jamais. Il est sûr et certain qu’il existe d’autres enregistrements, qu’ils ont été transmis aux différents Ministres de l’Intérieur à de multiples reprises… 

Et la mosquée Omar est toujours ouverte. Et les musulmans s’y pressent, nombreux, chaque vendredi. 

Comme le CCIF est toujours admis comme association anti-raciste officielle alors que son fondateur a clairement admis dans le reportage de nos amis israéliens qu’il avait reçu de l’argent du Qatar et des Frères musulmans pour faire son sale boulot, islamiser la France.

Que fait Collomb ? 

Je vous incite à lui poser la question, poliment et courtoisement :

https://www.interieur.gouv.fr/Contact/Ecrire-au-ministre-de-l-Interieur

Je vous invite également à interpeller les différents medias et journalistes, les différents députés, il faut que la question soit posée au gouvernement, insistez lourdement auprès des députés patriotes, bien entendu, ce sont sans doute les seuls à oser mettre les pieds dans le plat :

http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/liste/alphabetique

Samy Debah, fondateur du CCIF : j’ai reçu beaucoup d’argent du Qatar et des Frères musulmans


Samy Debah, fondateur du CCIF : j’ai reçu beaucoup d’argent du Qatar et des Frères musulmans

Le Djihad silencieux, un documentaire israélien qui devrait discréditer à jamais le CCIF et ses dirigeants grâce au chapitre concernant la France.

Si l’un de nos lecteurs pouvait nous traduire la bande-annonce ci-dessous….

Mise à jour du 15 janvier, voir la traduction ici : http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/15/le-djihad-silencieux-lislam-fera-son-retour-et-nous-controlerons-leurope-et-loccident/

 

EXCLUSIF : Le journaliste israélien, Tsvika Yehezkeli, spécialiste des documentaires dits « d’infiltration » a été accompagné en France par Jean-Paul Ney au coeur des mosquées qui prêchent le djihad. On y voit Samy Debah, un responsable associatif et ex-candidat aux législatives accepter des fonds d’une organisation djihadiste.

https://www.leweek.info/2018/01/11/le-djihad-silencieux-le-documentaire-dinfiltration-choc/

C’est un travail de fou qu’a réalisé Tsvika Yehezkeli, vrai journaliste d’investigation, rien à voir avec nos journaleux qui pérorent sur les plateaux et voudraient donner des leçons au monde entier.

Cet Israélien arabisant s’est fait passer pour Abou Hamza, richissime cheikh du Moyen-Orient, financier des Frères musulmans venu distribuer de l’argent en Occident pour y propager le djihad afin de pénétrer les endroits les plus improbables.

Même les responsables de la chaîne israélienne qui va diffuser ce documentaire ( et ils en ont vu d’autres ) ont été scotchés par le travail de Tsvika, les risques qu’il a pris, ainsi que son équipe et le matériel utilisé :

Pour l’occasion, ils se sont équipés avec les toutes dernières technologies furtives de captation de son et d’images, certaines totalement inconnues en France comme le confirme Jean-Paul Ney qui l’a guidé dans le département de la Seine Saint Denis (qu’il connaît bien pour y avoir été éducateur sportif en 1995 et y avoir couvert les émeutes de 2005) dans les librairies islamistes, les mosquées, le mettant ensuite en contact avec Samy Debah, le fondateur du décrié Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Pour forger sa légende et son identité, Tsvi s’est procuré deux passeports, un syrien et un palestinien, via des réseaux criminels qu’il a infiltrés avant de solidifier sa fausse identité dans les autres pays arabo-musulmans, puis il a imprimé des cartes de visite et a retenu de longs noms et affiliations familiales, ainsi que les schémas de l’organisation Frères Musulmans.

Le documentaire comporte 5 chapitres,  deux en France, un en Turquie et Allemagne et deux aux Etats-Unis.

La partie française est, paraît-il brûlante…« une véritable claque sur la vérité du djihad silencieux dans notre pays »  Si brûlante que l’on peut se demander si une chaîne osera la montrer. Sans doute va-t-il falloir demander à nos amis israéliens de l’enregistrer, de la traduire et de nous l’envoyer pour diffusion sur les réseaux patriotes….

Pour la partie française, sujet très sensible, Tsvi a contacté Jean-Paul Ney, connu pour ses reportages en infiltration et ses nombreux scoops depuis une vingtaine d’années. Étant rédacteur en chef du magazine LeWeek, Jean-Paul a précisé ne pas pouvoir en révéler plus sur le contenu de la partie française qui est “une véritable claque sur la vérité du djihad silencieux dans notre pays et une révélation très sérieuse sur un ex-candidat aux législatives“.
Contacté ce matin, Tsvi confirme l’information qui circule déjà auprès de la chaine du Qatar, Al Jazeera qui a publié un article en arabe sur le documentaire que les spectateurs du Moyen-Orient vont découvrir très prochainement. Le journaliste y confirme la corruption d’un responsable associatif français qui avoue dans une séquence “avoir reçu beaucoup d’argent du Qatar” avant de se présenter aux législatives de 2017.

Tsvi précise que le tournage en France a été prolifique, parfois tendu et que ses équipes avec Ney ont du être sur leurs gardes pendant de longs moments, rajoutant que les citoyens franco-arabes rencontrés sont souvent ignorants du danger que représentent les organisations comme celle des Frères Musulmans qui avancent masquées.

Jean-Paul Ney ( chapeau bas ) a lui aussi pris une fausse identité, s’est fait passer pour le neveu du richissime cheikh, Slimane,  » parle un peu arabe, fignole son accent et se grime “comme un vieux quarantenaire gauchiste aux origines algériennes, fanatique de la Palestine et anti-juif dans mes paroles et mon comportement ” précise Ney qui se fait appeler Slimane. L’un des principaux objectifs sera pour le cheikh (en bois, CQFD) de se signaler à Saint Denis, dans les mosquées, les commerces, les librairies religieuses et… les bars ! (où l’on voit les toilettes des femmes servir de débarras et/ou verrouillées à clef) le tout en compagnie de son neveu français pour distribuer sa carte de visite et y faire du prosélytisme “c’est à ce moment que l’on voit tous nos interlocuteurs basculer, se révéler véritablement ” précise Jean-Paul. Mais là où le documentaire va faire scandale en France, c’est une séquence où le cheikh Abou Hamza a rendez-vous avec Samy Debah le fondateur du CCIF : “Nous sommes arrivés devant sa porte, je suis rentré, j’ai longuement parlé avec lui, je lui ai précisé que mon grand-père était de l’organisation Frères Musulmans, il a accepté mon argent et a confirmé avoir déjà reçu de l’argent du Qatar, beaucoup d’argent ” révèle Tsvi en précisant que Samy Debah lui a envoyé ses coordonnées bancaires pour un virement. »

Samy Debah a quitté le CCIF en mars 2017, pour mieux, sans doute, préparer les législatives à Sarcelles… Marwan Muhammad qui se méfie n’a pas accepté les rendez-vous proposés par les journalistes. C’est dommage, mais cela ne change rien, le CCIF est salement éclaboussé, à la fois pour ses objectifs (Muhammad, paraît-il, nie ses propos    ) et pour ses financements… Le CCIF payé par le Qatar et les Frères musulmans pour lutter pour l’islamophobie qui n’est pas un délit en France, ça n’a jamais dérangé nos politiques. Cela va-t-il continuer avec les révélations du documentaire choc ?

Samy Debah ? Ce n’est pas un inconnu…

Il s’est présenté aux législatives et était présent au second tour…

Oui, dans la France de Macron, des islamistes, encourageant le djihad, peuvent être présents au second tour, peuvent être élus.

https://ripostelaique.com/sarcelles-la-scandaleuse-presence-du-fondateur-du-ccif-au-2e-tour.html

 

Et le CCIF, par sa voix ou celle de Muhammad, a fait du chantage aux voix à Macron… qui a cédé, renonçant à virer Mohamed Saou, du même tabac.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/05/01/macron-entoure-de-musulmans-radicaux-obeit-en-sus-au-chantage-aux-voix-du-ccif/

On sait que le CCIF est payé par Soros. On apprend ici que son fondateur est aussi payé ( entre autres ? ) par les Frères musulmans et le Qatar pour disséminer le djihad en France.

Ô joie…

Je vais de ce pas porter plainte au nom de Résistance républicaine contre Samy Debah et le CCIF, association qui doit être dissoute. Association qui reçoit des dons défiscalisés et donc payée par vos impôts, sans compter les subventions, indemnités accordées par des juges et autres prébendes qui coulent à flots…

 

  



 

Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.

 

Le Djihad silencieux : « l’islam fera son retour et nous contrôlerons  l’Europe et l’Occident »


Le Djihad silencieux : « l’islam fera son retour et nous contrôlerons  l’Europe et l’Occident »

Nous avions lancé un appel à traduction à nos lecteurs pour la bande annonce du documentaire sur le djihad tourné par un journaliste israélien qui s’est fait passer pour un cheikh payé par les Frères musulmans pour recruter des djihadistes.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/12/samy-debah-fondateur-du-ccif-jai-recu-beaucoup-dargent-du-qatar-et-des-freres-musulmans/

Voici à nouveau la bande-annonce concernée :

 

 

Nous avons reçu deux traductions, celle de Philippe Grimberg pour les grands titres qui encadrent le dialogue, celle de Frédéric Sroussi pour le dialogue entre les personnages que l’on voit et entend.  Merci beaucoup à eux. Beau travail d’une équipe qui ne se connaît pas et qui, je l’espère, pourra à nouveau se mettre en place si nous parvenons  à nous procurer le documentaire, pour le  traduire et sous-titrer.

C’est un document essentiel que nous ne verrons pas sur les télés françaises, trop politiquement incorrect, notamment pour la partie sur la France, qui monte les réseaux dormants, en attente du djihad final, et qui met notamment à nu le fondateur du CCIF, officine qui continue à traîner devant les tribunaux tous ceux qui ne respectent pas la charia en France.

.

 

Traduction de la bande annonce,   les grands titres ( en majuscules ci-dessous ) par Philippe Grimberg et les dialogues, en minuscules, par Frédéric Froussi  

 

 

 

-Salam Aleikoum,  salam Aleikoum Cheikh

 D’UN ENDROIT CACHÉ…

-Nous partons maintenant,… on s’infiltre…

…AVEC L’AIDE D’AGENTS DE SÉCURITÉ ET  D’AGENTS SECRETS…

-Si je te dis de sortir, on sort tout de suite de la mosquée !

Il faut s’éloigner de cet endroit tout de suite !

…ZVI IHEZKELI…  EN   HADJ ABOU HAMZA…

– Tu t’arrêtes maintenant de t’appeler Tzvika (prénom du journaliste israélien) , tu t’appelles Hadj Abou Hamza

– Hadj Abou Hamza, enchanté.

…DEVIENT LES YEUX DE LA CAMÉRA.

BIENTÔT !

-Vous venez de Jordanie ?

-Oui, nous sommes des réfugiés palestiniens.

UNE NOUVELLE SÉRIE  ET LA PREMIÈRE DE CE TYPE…

-Comment êtes-vous arrivés jusqu’à nous ?

ZVI IHEZKIEL MET SA VIE EN DANGER…

– Tzvika, sors de la mosquée ! Ils t’encerclent !

 …ET INFILTRE LE CŒUR DU MÉCANISME SECRET…

…DE L’ORGANISATION  DES FRÈRES MUSULMANS…

– Quelqu’ un est en train de nous suivre…

EN FRANCE, ALLEMAGNE,  TURQUIE ET AUX U.S.A…

– L’ islam fera son retour et nous contrôlerons  l’Europe et l’Occident

…COMMENT FONCTIONNE LE NOUVEAU DJIHAD…

-Est-ce que pour conquérir  il faut utiliser le sabre ?

-Il y a une chose qui s’ appelle la «conquête  silencieuse »

– Ce qui nous intéresse avant tout c’est de nous venger de l’ impérialisme

…QUI MENACE DE SE RENDRE MAÎTRE DU MONDE.

NOUVELLE SÉRIE

SOUS UNE FAUSSE IDENTITÉ

ZVI IHEZKELI, DANS LE DJIHAD -JOUR DU JUGEMENT.

SUR LA CHAÎNE 10-(14)

 

 


 

Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.

 

« Le djihad silencieux » annonce la guerre civile et montre comment le halal finance le terrorisme


« Le djihad silencieux » annonce la guerre civile et montre comment le halal finance le terrorisme

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/07/quand-deux-journalistes-font-tout-seuls-le-boulot-que-toute-la-clique-journalistique-francaise-reunie-refuse-de-faire/

Machin chose, vous m’avez devancé, je venais de visionner le film et comptais en donner un compte-rendu, au moment de le faire, je m’aperçois que vous m’avez coupé l’herbe sous le pied !!!
L’adresse du film :
http://10tv.nana10.co.il/Article/?ArticleID=1282408
(Il faut désactiver les bloqueurs de pub pour y accéder).

En gros, ce film débute par le plan établi par Youssouf Al-Kardawi, celui du Jihad alternatif : le Jihad Silencieux (et non Jihad par les armes) et qui consiste à infiltrer les sociétés occidentales (pour abattre un arbre, on peut utiliser une hache, ainsi que Daesh et Al-Qaida l’ont tenté mais sans succès, alors reste l’autre option, le ver qui fera tomber l’arbre en le rongeant de l’intérieur).

Il se termine avec  l’annonce d’une guerre civile en France (49’30 »), Gilbert Collard l’annonce clairement en français, puis Thibaud de Montbrial en anglais et il fait savoir que les politiciens le savent, que la Police aussi bien que l’Armée s’y préparent déjà.

Quelques moments intéressants:
– 16’52 » : Samy Debah’, fondateur du CCIF, fait savoir que le CCIF est financé par le Qatar.
– 31’30 » : la partie ayant trait à Chateau Chinon et l’IESH.
Sur la pancarte, en français IESH pour Institut Européen des Sciences Humaines, en arabe, le titre devient Institut Européen des Etudes Islamiques.
Fondé par Youssef Al Kardawi, cet institut contient une section Chari’ah (on l’apprend de la bouche d’un élève, à 43’50 »).
On y apprend aussi, d’après le témoignage d’un ancien détenu, que dans les prisons, il y a peut-être 85% des repas qui seraient hallal. Cela permet d’évaluer la population carcérale musulmane, sachant que les statistiques ethniques sont interdites.

En résumé, l’apport de ce documentaire est de démontrer que le Grand Remplacement est bien en dessous de la réalité française. Ce n’est pas tant le changement démographique qui est explosif, mais le travail patient et ubiquitaire, de prise du contrôle de la France, zone par zone, petit à petit, par les Frères musulmans. On comprend bien mieux ce que Hollande voulait dire quand il parlait de partition inévitable de la France.
Un des exemples fournis est un quartier à 10 minutes des Champs-Elysées, dans lequel les femmes n’ont pas leur place. La technique utilisée est d’ailleurs dévoilée : les toilettes !
Il y a bien des toilettes pour hommes, et bien des toilettes pour femmes, mais celles-ci sont fermées !

Petit à petit, la Chari’a s’installe en France. C’est bien cela qui est en jeu avant même le changement de population. Notre société est totalement vermoulue.

Autre point intéressant, un passage sur le commerce du halal fait la lumière sur un détail qui n’en est pas un : le commerce du Hallal fait, en fait, partie de l’économie souterraine, au même titre que le trafic de drogues : l’argent qui y est brassé circule en circuit fermé. Et il n’y a donc pas de transparence, ou de traçabilité de ces flux d’argents. Ainsi, une partie de cette masse monétaire contribue au financement du terrorisme.
Mon opinion personnelle : à quand une commission d’enquête parlementaire sur ce problème plutôt que de nous gaver avec la souffrance animale causée par le halal, le problème le plus crucial est bien celui évoqué dans ce reportage : un argent en circuit fermé, non traçable peut financer bien des causes ou mouvements ennemis.

 

Complément d’Alma

Un reportage est sorti sur ce  film.  Une journaliste intervievait Tzvi Yehazkieli.
 
Il a rapporté plusieurs choses intéressantes :
D’abord il a affirmé que le courage qu’il a eu il l’a puisé dans la foi juive car personne de censé n’aurait eu l’idée de se mettre dans la gueule du loup.
Deuxième chose, il a eu chaud plusieurs fois car il avait peur de rencontrer des personnes qui viennent de la ville où il avait vécu .
Dernière  chose, un Arabe lui a dit  : tu sais, pour couper un arbre, tu peux utiliser la hache ou les vers de terre.
La hache c’est-à-dire daesh ,ça n’a pas marché, mais le vers, lui, coupera tout.
 
Il est très préoccupé par la situation de la France et a dit que ça sera difficile de remonter la pente.
 
Dernière chose bis, il a été accusé d’islamophobie.,.
 
 

 

Note de Christine Tasin

J’ai demandé à deux amis qui nous avaient traduit la bande annonce  de nous traduire la video, nous pourrons ainsi la sous-titrer en français et la mettre en ligne pour que chacun puisse voir, comprendre, savoir, faire circuler. Il va leur falloir quelques semaines et il va falloir que je trouve quelqu’un capable de mettre les sous-titres, je peux le faire sur un texte en anglais parce que je comprends à peu près, là j’aurai du mal… Avis à la population… D’autant plus que c’est un travail fort long. Pour insérer via youtube les sous-titres de la video des 120dB ( 3 minutes )  j’ai mis une heure 30 ; chaque partie du Djihad silencieux fait 45 minutes…. Bon, je ne suis pas douée, c’était la première fois que je faisais ça, mais quand même….

 

Quelques rappels sur l’origine du djihad …


Quelques rappels sur l’origine du djihad …

Pour les nouveaux lecteur de « Résistance Républicaine »,  des rappels sur l’origine de l’islam et du jihad :

Le jihad planétaire  existe depuis que l’Islam existe, c’est à dire depuis quatorze  siècles, c’est pourquoi il faudrait interdire l’Islam en France et en Europe, en le privant réellement de ses objets ( les mosquées par exemple ) de façon à ce que ses fidèles puissent se  détacher de leur figure transcendante primitive (ALLAH-BAAL).

Se détacher aussi  de la cohorte de ses productions, face à l’abîme de la réalité, et dans la perspective, peut être, d’agrafer ses partisans à un contenu religieux et symbolique ou à une suppléance plus pacifique et plus évoluée, mais ceci est sans doute un rêve à notre époque de l’équivalence de tout par tout et n’importe quoi, bref du grand remplacement, ou alors, les remigrer dans leurs pays d’origine.

Leur faire abandonner aussi l’exigence islamique du statut juridique de dhimmi, qui est celui du citoyen non musulman, particulièrement Juif et chrétien, dans un pays à majorité musulmane.

Donc, le jihad et la dhimmitude sont inscrits l’un et l’autre dans la Coran, c’est à dire dans le système de lois régissant les populations conquises par le jihad.

( cf : BAT YE’OR » le dhimmi » éditions Anthropos et encore » Eurabia, l’axe euro arabe » aux éditions Jean Cyrille Godefroy )

Il n’existe qu’un seul monothéisme (Mono=un seul ), celui des Juifs et celui des chrétiens, face à la mauvaise copie musulmane qui n’est qu’un hénothéisme idolâtre ( Héno = « un » par rapport aux 360 idoles réunies à la Kaaba ) car, à l’époque, les JUDEO-NAZAREENS qui adoraient BAAL vinrent chercher des renforts auprès des TRIBUS ARABES pour reprendre Jérusalem.

Les Arabes, jaloux, qui adoraient HUBAL ou UBAAL firent passer leur idole pour la plus grande, d’ou « Allahu akbar » ou « Allah est le plus grand », par rapport à l’autre; phrase répétée souvent par les terroristes, c’est à dire ceux qui pratiquent l’islam dans toute sa rigueur, qu’ils ont voulu rendre identique au Dieu juif. ( cf : OLAF « le grand secret de l’islam » ).

Il faut vous procurer le chapitre de la Guerre Sainte ( Jihâd ) tiré de « LA RISALA ou Epître sur les éléments du dogme et de la loi de l’Islam selon le rite Mâlikite » de IBN ABI ZAYD AL-QAYRAWANI, qui est la référence incontournable des Mâlikites qui sont les ressortissants arabo-musulmans du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest les plus nombreux actuellement chez nous avec les Hanafites Turcs.

Enfin, il faut savoir que les deux vagues de l’expansion musulmane:

1- la version musulmane arabe à partir du VII eme siècle qui islamisa, en un siècle, les territoires chrétiens du Portugal à l’Arménie mais également la Perse zoroastrienne, à l’exception de l’Irak qui était chrétien au nord, Juif et chrétien au sud,

 2- la version musulmane turque, 4 siècles plus tard, qui dura du XIème  au XVIIème  siècle qui islamisa, avec ses tribus, toutes les régions d’Europe de l’Est telle que la Grèce, l’Anatolie qui est devenue aujourd’hui la Turquie, coeur de l’empire chrétien byzantin, ainsi que la Serbie, la Bulgarie, la Roumanie qui furent intégrées dans le Dar el-Islam jusqu’à ce que les armées turques soient arrêtées aux portes de Vienne par le roi de Pologne le 11 septembre 1683.

Et le 11 septembre 2001, soit 318 ans plus tard, les arabo-musulmans de Ben Laden détruisaient les deux tours de Manhattan en assassinant 2753 personnes,

présentent une  homologie, une même stratégie militaire et de consolidation du pouvoir de l’Islam qui commence toujours par :

a-l’invasion des nomades accompagnées de pillages et de destructions:

Pensez au flux migratoire actuel qu’il faudrait stopper et ce que l’on nomme euphémiquement « les incivilités » commises par les  » sauvageons » de Jean Pierre CHEVENEMENT, dont souffrent nos compatriotes.

Je pense  à nos compatriotes de la couronne parisienne ou des autres grandes villes, face aux décisions stupides de certains édiles qui ne cherchent qu’à complaire aux immigrés arabo-musulmans, qu’ils imaginent avoir à la bonne, en vue de prochaines échéances électorales, alors que ces derniers les détestent et dissimulent leurs intentions ( la takkyia ) face aux kouffars qu’ils représentent.

b- le jihad qui est consigné dans le droit religieux islamique et qui est favorisé par l’autorisation de la construction de mosquées:

Si on regarde objectivement les faits depuis la naissance de l’Islam, cette imposture belliqueuse n’a jamais cessé d’attaquer les pays judéo-chrétiens
( cf : les vagues d’expansion musulmane ).

c- la dhimmitude consécutive aux négociations menées entre les chefs arabes et les représentants des populations: 

à l’époque pressées de se débarrasser des envahisseurs,  chefs arabes renforcés par les Arabo-musulmans locaux ou, comme actuellement, par l’aveuglement, et l’ignorance crasse des responsables politiques de la communauté européenne .

Pensons à « nos » représentants qui ont signé des accords à la suite du chantage des 9 pays de l’OPEP, le 6 nov 1973, et qui ont basculé dans le camp pro-arabe avec la création du Dialogue Euro-Arabe, le DEA,.

DEA, ancêtre du protocole de Barcelone, et les mêmes représentants   ont  poursuivi en signant successivement les résolutions de Strasbourg de 1975 qui visent à mettre en oeuvre cette politique  adoptée par les pays arabes et l’Association Parlementaire pour la Coopération Euro-Arabe-APCEA.

Cette association, fondée en 1974, dont Roselyne BACHELOT était (ou est) la co-présidente,  a voté , à l’unanimité, les exigences des pays arabes, avec notamment l’immigration que nous avons aujourd’hui, c’est à dire pétrole pas cher contre immigration et islamisation de l’Europe, exigences qui se déclinent en :

1- Recrutement de main d’oeuvre maghrébine,
2- Egalité totale ( qui n’existe pas ) entre immigrés et nationaux,
3-Introduction de boniments sur l’Islam qui ferait parti de notre culture,
4- L’apprentissage de l’arabe, exigence de l’ISESCO, sous le ministère de Najat BELKHACEM, probable agent de l’OCI ( Organisation de la Coopération Islamique ).

Le  Belge Tilij DECLERCQ et les représentants Européens, notamment Français de l’APCEA sont totalement responsables.

Tous ces individus qui n’ont pas d’autre patrie que celle de l’argent devraient être priés de quitter leur mandat pour acte de trahison de leur pays.

La colère de nos compatriotes est immense car beaucoup ont compris que cela s’inscrit dans la cohérence interne d’une stratégie idéologico-politique avec ses visées d’invasion voulue par nos mandataires politiques européens qui nous ont trahi.

C’est la raison pour laquelle il nous faut sortir de cette Europe et de l’OTAN ( Article 50 ) parce qu’il faut l’accord de tous les membres pour modifier les traités ( art 48 ) et refonder une EUROPE DES NATIONS.

Les Anglais, spécialistes de l’exploitation de l’islam comme religion utilitaire, à la suite des califes et de leurs successeurs ont découvert son formidable potentiel comme instrument de pouvoir et d’exploitation économique.

Les Français ne furent pas en  reste puisque après Bonaparte en Egypte, ce fut Charles X, dés 1830, qui mena la conquête de l’Algérie, pour faire cesser la traite et la piraterie barbaresque en Méditerranée dans une entreprise de pacification et ce sont les successeurs de Droite (*)  en fait  qui ont engagé la colonisation, stoppée par l’influence anglaise.

Note d’Antiislam

(*) C’est bien plutôt, la Gauche, alors très  consciente de la supériorité de la civilisation qu’elle incarnait, qui a engagé la colonisation.

Nous sommes  très  loin du multiculturalisme actuel !

 

Comment lutter contre l’islamisme s’il est interdit de désigner clairement l’ennemi »


« Comment lutter contre l’islamisme s’il est interdit de désigner clairement l’ennemi »

Tribune libre  du  « Figaro »:

FIGAROVOX/TRIBUNE – Alors que Georges Bensoussan sera à nouveau jugé en appel, dans une procédure du CCIF soutenue par le Parquet, il est permis de douter de l’efficacité des mesures à venir pour prévenir la radicalisation. Comment lutter contre l’islamisme s’il est interdit de désigner clairement l’ennemi ?


Barbara Lefebvre est enseignante. Elle est co-auteur des Territoires perdus de la République (2002, rééd. Pluriel 2017) et vient de publier Génération «J’ai le droit» (éd. Albin Michel, 2018).

Jacques Tarnero est chercheur à la Cité des sciences et de l’industrie et documentariste français, membre du Cercle de l’Oratoire. Il a été président de la Commission d’études politiques du CRIF. Il est contributeur régulier de Hatikva75, B’nai brith et Europe-Israël News.

Caroline Valentin est coauteur d’ Une France soumise, Les voix du refus (éd. Albin Michel, 2017).


 

C’est au moment même où le gouvernement énonce toute une batterie de mesures «anti radicalisation» que notre justice poursuit ceux qui furent parmi les premiers à décrire la menace islamiste.

Georges Bensoussan a été relaxé en première instance, en mars 2017, de tout propos diffamatoire ou raciste à l’égard des musulmans.

Après avoir été débouté de sa plainte, voilà que le Comité contre l’islamophobie en France, (CCIF) persiste et signe dans une procédure d’appel qui se tiendra d’ici quelques semaines, soutenue par le ministère public, la Ligue des droits de l’homme et le MRAP.

Faut-il imaginer que le procureur de la République soit myope au point de n’avoir pas repéré que sous la plainte intentée par le CCIF se dissimulait une stratégie visant à rendre respectable la radicalisation islamique?

Comment la justice peut-elle être aveugle devant l’apparence antiraciste de cet épigone des Frères musulmans?

Pourquoi n’a-t-elle pas déclaré cette plainte irrecevable?

Dans les projets du gouvernement en matière de lutte contre la radicalisation il est proposé (entre autres) un repérage des signes de radicalisation. Une politique de prévention des risques ne saurait être désormais menée à bien sans cette observation des symptômes annonçant des logiques menaçantes.

Quand le livre Les territoires perdus de la République fut publié en 2002, une chape de silence l’accueillit tant le politiquement correct ne voulait pas paraître «stigmatisant» envers les «jeunes des banlieues» en «difficulté» dans les «quartiers sensibles».

Que d’euphémismes, que de termes aseptisés pour ne pas parler clair, ne pas nommer les choses.

Ni la qualification d’islamophobe ni le concept d’islamophobie n’étaient encore en vogue.

Ces témoignages sur la croissance de l’antisémitisme et du sexisme auraient dû attirer l’attention des pouvoirs publics et des commentateurs médiatiques (aujourd’hui friands des «balances» de tous les porcs ou supposés tels).

Il n’en fut rien: les impératifs du «vivre-ensemble» primaient sur le réel.

L’ouvrage ultérieur piloté par Georges Bensoussan, Une France soumise (2017) devait confirmer, en pire, le diagnostic précédent.

La pénétration islamiste se confirme dans tous les milieux (scolaire, hospitalier etc.) sans que des réponses adéquates soient apportées pour lui résister.

La culpabilisation par le biais de l’antiracisme dont s’affublaient les islamistes traçait son chemin auprès des «progressistes», «insoumis» et autres «indignés».

L’épreuve judiciaire à laquelle Georges Bensoussan est assigné révèle la gravité des incohérences d’une politique qui prétend ne pas avoir peur des vérités dérangeantes.

Avant lui Charlie Hebdo, Pascal Bruckner, Mohamed Louizi ont déjà été ou sont toujours l’objet de poursuites, confrontés à la sinistrose des prétoires.

Être obligé de se justifier, de dire le bien-fondé de ses propos, perdre du temps et de l’énergie, payer des frais de justice, tout ceci s’inscrit dans une méthode qui utilise les mécaniques de la justice pour mieux épuiser les critiques et faire taire les opinons lucides.

Ce djihad judiciaire, la justice elle-même en est victime.

Pourquoi encombrer les tribunaux de ces procès? Pourquoi mobiliser tous les moyens de la démocratie alors que ceux-ci sont précisément dévoyés par ces plaintes?

Est-on dupe à ce point dans les instances de la justice des lanternes islamistes?

Et pendant ce temps, tant de justiciables doivent attendre des mois sinon des années pour voir aboutir leur procédure au civil ou au pénal. Pour certaines associations militantes bien conseillées et pouvant assumer le coût financier des procédures, la justice sait aller vite.

Comment comprendre le moment présent?

Une guerre a été déclarée à l’Occident, spectaculairement depuis 2001 avec l’attaque des tours de Manhattan, mais cette attaque aura été précédée par l’offensive idéologique de l’OCI (Organisation de la Conférence Islamique) menée lors d’une conférence de l’ONU à Durban durant l’été 2001 pour dénoncer le racisme dans le monde, où il fut essentiellement question de dénoncer Israël comme État raciste et le sionisme comme un autre nazisme.

Inscrire le blasphème anti religieux comme une manifestation raciste en fut l’autre enjeu majeur.

L’OCI dispose de nombreuses institutions dans tous les domaines (économique, culturel, éducatif, social, environnemental) pour diffuser son idéologie, via aussi un incroyable réseau d’ONG.

Si la France est agressée par la même idéologie depuis près de trois décennies, alors la République doit dire les choses clairement et ne pas se contorsionner pour nommer l’ennemi.

La simple expression de «lutte contre la radicalisation» pâtit de l’absence d’un adjectif.

Pourquoi celui d’ «islamique» n’est-il pas ajouté?

Quelle crainte inspire-t-il? Comment peut-on tomber dans le panneau conceptuel d’une «islamophobie» assimilée au racisme: les crimes commis au nom de l’islam, les Allah Akbar criés par celui qui égorge pour venger le prophète, ne devraient-ils pas légitimement inspirer de la crainte (phobie = peur)?

Pourquoi ce qui est présenté comme une religion de «paix et d’amour» devrait échapper à la critique des pratiques commises en son nom?

Pourquoi un texte, bien que considéré par ses adeptes comme dicté par Dieu lui-même, devrait échapper à l’analyse de la raison critique?

Il existe en islam et dans le monde musulman suffisamment d’esprits lucides pour avoir dit, souvent au péril de leurs vies, que ça n’est pas rendre service aux musulmans que de ne pas les mettre face à cette réalité: c’est à l’intérieur de l’islam que l’islam joue son avenir.

Si l’islamisme dévore la quête de spiritualité née du côté de La Mecque, c’est dans le chaos que l’islam ratera son rendez-vous avec la modernité.

En attendant, nous qui vivons en démocratie, dans des États de droit, qui plus est dans une République laïque, nous n’avons pas à nous soumettre à ces nouveaux suprématistes identitaires.

Nous devons continuer à cultiver le doute critique y compris sur les religions établies, aller chercher dans leurs textes et dans leur confrontation avec l’histoire, les éléments qui nous permettent de mieux saisir les ferments idéologiques qui nous menacent et les remèdes pour les neutraliser.

 
Note d’Antiislam
 
Cette tribune  est pleine de bon sens et de courage.
 
Cependant, ni « Le Figaro », ni les auteurs n’évoquent les condamnations de Christine et Pierre.
 
Pourquoi ?
 
Parce que à « Riposte Laïque » et à « Résistance Républicaine » nous ne croyons pas à la fallacieuse distinction entre islam et islamisme ?
 
(Alors que partout où les musulmans sont présents en majorité, cette distinction n’a aucun sens.
 
Bien au contraire, bien malin  à Molenbeek ou Trappes, celui qui serait capable de distinguer un musulman d’un islamiste !)
 
Parce que  nous croyons au contraire  que « L’islam c’est l’islamisme au repos et l’islamisme, c’est l’islam en mouvement. C’est une seule et même affaire »   comme l’affirme  Ferhat Mehenni ?
 
Parce que nous ne faisons  pas révérence devant « la quête de spiritualité née du côté de La Mecque » (sic)  et que nous croyons qu’en fait de « spiritualité » il n’y a que désir, depuis toujours, d’asservir à l’islam le monde entier, ce qui, tout simplement,  est le programme du Coran ?
 
 
 


    07/03/2018
    0 Poster un commentaire

    A découvrir aussi


    Inscrivez-vous au blog

    Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

    Rejoignez les 146 autres membres