GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

comment cuivre propulse la maladie d'Alzheimer

Il rame provoca l’Alzheimer, lo rivela un incredibile studio

 
   
 

Salute: ecco come il rame aziona la malattia dell’Alzheimer. I dettagli di uno studio sotto certi versi allarmante

Rame o non rame? Potrebbe essere questa la domanda ricorrente visto che, secondo quanto riportano due studi diametralmente opposti, questo provoca degli effetti differenti nei confronti dell’essere umano. Già. E’ una nuova ricerca pubblicata sulla PNAS (una delle riviste scientifiche più importanti) ad affermare che l’assunzione giornaliera di particelle rameiche è in grado di far crescere le possibilità che l’Alzheimer prenda possesso del nostro DNA.

alzheimerDistruggendo quella che viene comunemente definita ‘barriera ematoencefalica’, che ha la funzione di tutelare da eventuali malattie il nostro cervello, il rame si accumula con una proteina di matrice tossica denominata beta amiloide, la quale il cervello non ha più possibilità di tagliare fuori. Molto importante questo passaggio il quale va a rappresentare il vero pericolo secondo il dottor Rashid Deane, dell’Università di Rochester Medical Center.

All’interno di un intervista rilasciata alle testate locali, lo stesso professore dichiara alcuni dettagli circa il suo studio che sembra produrre effetti soddisfacenti ”E’ chiaro che, nel tempo, l’effetto cumulativo del rame è quello di mettere in pericolo i sistemi con cui la placca beta amiloide viene rimossa dal cervello”.

Santé : Voici comment cuivre propulse la maladie d'Alzheimer. Les détails d'une étude sous quelque peu alarmant
Cuivre ou cuivre ? Est-ce que cela pourrait être la question récurrente depuis, comme avoir deux diamétralement opposés, cela provoque des effets différents contre l'être humain. Déjà. C'est une nouvelle étude publiée sur PNAS (une des plus importantes revues) pour dire que la dose journalière de pépinière de rameiche de particules est en mesure d'augmenter les chances de prises d'Alzheimer la main sur notre ADN.
Détruire ce qu'on appelle communément comme barrière hémato - encéphalique, qui a pour fonction de protéger contre les maladies de notre cerveau, le cuivre s'accumule avec une matrice de protéine toxique appelée bêta-amyloïde, dont le cerveau n'a pas plus de chance à découper. Très important cette étape qui va représenter le vrai danger, selon le Dr Rashid Deane, du centre médical de l'Université de Rochester.
Dans une interview à la presse locale, le même professeur dit peu de détails à propos de son étude qui semble produire de bons effets « il est clair que, au fil du temps, l'effet cumulatif du cuivre est de mettre en danger les systèmes qui plaque de bêta-amyloïde est supprimé du cerveau ».


03/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres