GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

CONTACT DE MASSE : DES ALIENS PARMI NOUS

 
CONTACT DE MASSE : DES ALIENS PARMI NOUS

Un récit fabuleux rapporté par Paola Harris... En voici un extrait :

De 1956 à 1978, Bruno Sammaciccia et plusieurs compagnons ont eu d’intenses et continuels contacts avec des entités extraterrestres, venant de planètes orbitant autour de différentes étoiles, distantes de plusieurs années-lumière de notre système solaire, et formant une partie de la Confédération Galactique.

Exactement comme Enoch Wallace, le caractère central de «Way Station» de Clifford Simak, Bruno Sammaciccio se trouva au centre d’un incroyable passage d’aliens sur la planète Terre. Ils avaient des bases souterraines, la plus grande étant sous l’Adriatique, et mesurant plus d’une centaine de kilomètres. La mission de Bruno Sammaciccia allait de l’achat et du transport de provisions jusqu’aux bases, à l’organisation d’un groupe de terriens sélectionnés, capables de comprendre la connaissance alien et de la faire connaître au fur et à mesure à l’humanité.

L’opération toute entière devait rester secrète. Le nombre total d’heureux terriens admis dans ce groupe fantastique atteignait les 200 estime le professeur Breccia, pendant que d’autres groupes similaires se formaient en Autriche, Allemagne et Russie.

Ils s’appelaient spontanément «Friendship», «Freudshaft», «Amitié» et enfin «Amincizia» parce que la chaleur merveilleusement «humaine» des visiteurs de l’espace, suggérait les mêmes sentiments à tous.

Bruno Sammaciccia donna le nom de code de ses AMIS: «W. 56» (W pour le signe de la victoire et 56, l’année du premier contact). Il les décrivait semblables aux hommes, dans la forme mais de tailles diverses, allant d’un à trois mètres et demi. À une occasion, lui et ses gens virent à distance des géants de 6 mètres de haut.

Ces aliens parlaient «normalement», s’intégraient parfaitement dans notre société et avaient une connaissance de notre monde et de notre histoire plus approfondie que la nôtre. Ils possédaient des technologies, comme la téléportation ou le voyage interstellaire, mais pouvaient aussi piloter nos voitures ou nos avions. Ils aimaient notre nourriture et même fumaient. Ils savaient que cette habitude pouvait être dangereuse et prenaient régulièrement quelques antidotes. De toute manière, dans l’environnement recréé de leurs différentes atmosphères et gravités, leur corps se trouvait décontaminés de toute substance toxique.

Cet effet régénérant fut aussi expérimenté par Sammaciccia et ses amis qui avaient accès aux bases souterraines. Les aliens W 56 disaient qu’ils désiraient aider les humains à survivre parce que, surtout ces dernières années, la civilisation humaine avait choisi des voies dangereuses, croyant aveuglément dans la science et oubliant tout sens moral. Ils disaient que d’autres civilisations, dans l’espace et sur Terre, qui avaient fait les mêmes erreurs, avaient toutes invariablement péri.

Ils ne pouvaient interférer sur le plan de l’ensemble, pour ne pas détruire notre culture, mais ils pouvaient enseigner peu à peu, à un petit nombre de gens sélectionnés pour un meilleur futur, et leurs messages devaient atteindre le plus grand nombre de gens possible, à travers le monde, de génération en génération.

(...) Si l’histoire de «Friendship» est vraie, elle représente un cas des plus importants en ufologie et un immense héritage pour l’humanité.

Pour lire l'article intégral, aller au http://www.paolaharris.com/contactdemasse.htm

La photo ci-incluse d'un de ces extraterrestres (en bermuda!) du nom de Gambar Asli et d'une taille de 2 mètres 40, provient de http://www.paolaharris.com/dretfr.html

On peut notamment y lire « Le professeur Breccia a enquêté sur le cas Amitié pendant plusieurs décennies, pendant lesquelles il a rencontré et interrogé plus de 80 témoins directs, en Italie et dans d'autres pays. Des témoignages révèlent que beaucoup d'Extraterrestres peuvent facilement se fondre dans la société humaine et même exercer des jobs ordinaires, quand cela est nécessaire.  »

Vous en avez peut-être déjà vu ou rencontré un sans le savoir...

Un livre de Stephano Breccia, Mass Contacts, est disponible au http://amzn.to/1ihgeun

Les photos en noir et blanc d'un vaisseau 'scout' ci-incluse, datant de cette époque, provient de ce livre.

Selon ce que nous pouvons y lire au sujet des enseignements qu'ils auraient transmis à ces humains, ils appellent notre Terre «Le centre universel de rédemption», parce que, selon eux, les âmes qui s'incarnent sur cette planète sont celles qui n'ont pas encore complété leur évolution. C'est ce qui explique pourquoi il y a tant de souffrance, mais en même temps de belles réussites peuvent aussi y être trouvées. De plus, la Terre est une des plus belles planètes qui soit et une des plus complètes. Son histoire est beaucoup plus longue que celle que nous connaissons. Elle a vu passer beaucoup plus de civilisations que nos livres l'indiquent. L'Amérique du Sud a été le berceau d'une civilisation très avancée, bien avant les Égyptiens. Ils avaient un sens de l'éthique très développé, et ils avaient également atteint un niveau scientifique et technologique très élevé, au point où ils pouvaient contrôler mentalement leurs appareils. L'ambition, la vanité, la volonté de pouvoir ont hélas frappé là aussi et tout a fini par tomber en ruine. Une telle chose n'est pas arrivée qu'une seule fois, mais à maintes reprises dans le passé. Nos amis nous ont montré des cartes de la surface de la Terre remontant même avant le temps de dinosaures. Le prétendu Âge de pierre ne marque pas le début de l'évolution de l'homme ; au contraire, il s'agissait de la fin d'une civilisation, après qu'elle se soit autodétruite et que les survivants aient dû repartir à zéro.

(...) Ils disaient aussi que faire le bien n'est pas seulement un devoir, mais une obligation. Si les hommes arrivaient à faire sincèrement le bien, sans motifs cachés, aucune tristesse ne serait trouvée parmi eux, et ce serait le début d'une nouvelle Renaissance.

(...) Pour de nombreux autres peuples (dans l'univers), les techniques et la science sont considérées comme les choses les plus importantes, de sorte qu'ils en oublient que les gens sont avant tout des âmes. Si l'on oublie ce concept fort simple, l'on va devoir affronter de sérieux risques. Cela nous est arrivé à nous aussi, mais nous avons réussi à nous en réchapper. Il nous faut remercier les forces qui constituent cet univers, car elle nous ont été d'une aide précieuse, et à présent nous sommes parvenus à un degré très avancé dans notre cheminement évolutif, qui n'est pas une évolution dans nos corps (ou du moins en petite partie), mais avant tout dans nos âmes. Il y a plusieurs races différentes dans notre confédération, et elle ne sont pas toutes au même niveau. Celles qui ont tout misé sur la technologie ont dégénéré, ou même sont disparues, car si une société est entièrement fondée sur la science, il faut faire très attention pour éviter que les choses tournent mal, et si cela arrive, celle-ci court à sa perte. Malheureusement, telle est la voie que vous suivez en ce moment, et vous allez avoir de sérieux problèmes dans un proche avenir.»

Plusieurs autres articles sur des sujets connexes au http://www.paolaharris.com/french.htm

Voir aussi les liens vers de nombreux autres articles dans la colonne de gauche au http://bit.ly/1rRbh0w

Photo de Les Éditions Ariane.
Photo de Les Éditions Ariane.
Photo de Les Éditions Ariane.
Photo de Les Éditions Ariane.


05/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres