GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Côté disque de Phaistos B Side B du disque de Phaistos

The More You Wish You Didn't Know: Ciphers and Codes

 

In The Lost Symbol by Dan Brown, Robert Langdon compares the Masonic Cipher to "the Phaistos Disk, the Dorabella Cipher, the mysterious Voynich Manuscript."  What are these three things?  Obviously, they involve difficult (some say impossible) to decipher codes.

Phaistos Disk side B Side B of the Phaistos Disk

Le plus vous le souhaitez vous ne savent pas : les chiffrements et Codes
Dans le symbole perdu de Dan Brown, Robert Langdon compare le chiffrement maçonniques « Le disque de Phaistos, le chiffre de Dorabella, le mystérieux manuscrit de Voynich. » Quels sont ces trois choses ? De toute évidence, ils impliquent difficile (certains disent impossible) pour déchiffrer les codes.

 

Côté disque de Phaistos B Side B du disque de Phaistos

 

Le disque de Phaistos est un artefact qui se trouvait dans un palais minoen près d'Héraklion en Crète (Minoens encore une fois!). Il contient une série de symboles estampillé sur les deux côtés de la surface de l'argile dans un motif en spirale. Personne ne sait ce que signifient ces symboles--ou si ils veut rien dire du tout. Certaines personnes pensent que ce disque même représente le premier exemple de movable type, 3000 ans avant la naissance de Gutenberg.

 

chiffre de Dorabella

 

Le chiffre de Dorabella a été écrite en 1897 par le compositeur Edward Elgar. En plus d'être un musicien, Elgar était également un cryptologue ; et ce petit mot pour son ami d'enfance, Dora Penny (qu'Elgar appelait Dorabella), a été complètement indéchiffrables à personne d'autre que l'auteur et le destinataire. La chose étrange est, il n'y a en réalité une clé à ce chiffre, mais en utilisant ce produit nonesense absolue. Elgar et Penny communiquaient probablement dans une sorte de code connu seulement pour eux, ce qui signifie que cette note ne sera probablement jamais être déchiffrée.

 

manuscrit de Voynich

 

Le manuscrit de Voynich est un manuscrit qui est surtout célèbre pour avoir été incassable par célèbres cryptographes de WWII. Le script ressemble vaguement Latin, mais les autres choses suggèrent que son origine n'est pas européen. Est-ce un canular ? Un manuscrit alchimique avec un code intelligent ? Personne ne sait. Le site Web pour elle de la bibliothèque de l'Université de Yale est kick-ass, cependant.

The Phaistos Disk is an artifact that was found in a Minoan palace near Heraklion, Crete (Minoans again!).  It contains a series of symbols stamped onto both sides of the clay surface in a spiral pattern.  No one knows what these symbols mean--or if they mean anything at all.  Some people think this disk even represents the first example of movable type, 3000 years before Gutenberg was born.

dorabella cipher

The Dorabella Cipher was written in 1897 by composer Edward Elgar.  In addition to being a musician, Elgar was also a cryptologist; and this short note to his childhood friend, Dora Penny (whom Elgar called Dorabella), has been completely undecipherable to anyone but the writer and the recipient.  The strange thing is, there is actually a key to this cipher, but using it produces absolute nonesense.  Elgar and Penny were probably communicating in some sort of code known only to them, meaning this note will likely never be deciphered.



The Voynich Manuscript is a manuscript that is mostly famous for being unbreakable by famous WWII cryptographers.  The script looks vaguely Latin, but other things suggest its origin isn't European.  Is it a hoax?  An alchemical manuscript with a clever code?  No one knows.  The website for it from the Yale University Library is kick-ass, though.

the more you wish you didn't know

Stay tuned for the next TMYWYDK post!



25/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres