GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

De plus, la Cour d’appel du deuxième circuit des États-Unis publiera environ 2 000 pages de documents, probablement au cours des prochains jours, qui pourraient révéler des crimes sexuels commis par » de nombreux politiciens américains éminents, de puiss

« Ça va être un carnage » : Les associés d’Epstein se préparent à un déversement massif de documents

La Cour d’appel du deuxième circuit des États-Unis publiera 2 000 pages de documents, probablement au cours des prochains jours.

Au fur et à mesure que l’affaire Jeffrey Epstein progresse, une liste de célébrités, de magnats du monde des affaires et de personnalités sociales qui ont volé près de l’orbite de l’agresseur sexuel enregistré est maintenant teintée de pédopolonium. Beaucoup d’entre eux, comme Bill Clinton, Ehud Barak et Les Wexner, le patron de Victoria’s Secret, ont cherché à se distancier d’Epstein et de ses activités – mais leurs tentatives sont tombées dans l’oreille d’un sourd, vu leurs liens avec le pédophile.

Comme le note Gabriel Sherman de Vanity Fair, « Les questions sur Epstein se métastasent beaucoup plus vite qu’on ne peut y répondre : Qui savait quoi à propos de l’abus présumé d’Epstein ? Comment, et de qui, Epstein a-t-il obtenu sa prétendue fortune de 500 millions de dollars ? Pourquoi Acosta a-t-il accordé à Epstein un accord de non-poursuite outrageusement indulgent ? (Et qu’est-ce que cela signifie qu’on aurait dit à Acosta qu’Epstein « appartenait à l’intelligence » ?) »

An image of Jeffrey Epstein

La déclaration de l’avocat Brad Edwards, qui a déclaré lors d’une conférence de presse mercredi à côté de Courtney Wild, accusatrice d’Epstein, que  » d’autres associés de M. Epstein avaient commis une inconduite sexuelle inappropriée dans une ou plusieurs de ses maisons  » est également révélatrice. Nous le savons », ajoute « En temps voulu, les noms vont commencer à paraître. »

De plus, la Cour d’appel du deuxième circuit des États-Unis publiera environ 2 000 pages de documents, probablement au cours des prochains jours, qui pourraient révéler des crimes sexuels commis par  » de nombreux politiciens américains éminents, de puissants dirigeants d’entreprise, des présidents étrangers, un premier ministre bien connu et d’autres dirigeants mondiaux « , selon le tribunal, qui compte trois juges.

Les documents ont été déposés dans le cadre d’une poursuite civile en diffamation intentée par Virginia Roberts Giuffre, accusatrice d’Epstein et ancienne préposée aux vestiaires de Mar-a-Lago, contre l’ancienne petite amie d’Epstein, Ghislaine Maxwell et sa présumée madame. « Personne qui a beaucoup côtoyé Epstein n’aura la vie facile maintenant. Tout va se savoir « , a déclaré David Boies, l’avocat de Giuffre. Une autre personne impliquée dans un litige contre Epstein me l’a dit : « Ça va être stupéfiant, le nombre de noms. Ça va être le nombre de contagions. » -Foire de la Vanité

Résultat de recherche d'images pour "epstein"

Parmi les autres noms célèbres associés à Epstein figurent Reid Hoffman, cofondateur de LinkedIn, Elon Musk, et Mark Zuckerberg, que Musk a présenté au délinquant sexuel enregistré. Le porte-parole de Zuckerberg a dit à Vanity Fair : « Mark a rencontré Epstein en passant une fois lors d’un dîner en l’honneur des scientifiques qui n’était pas organisé par Epstein, » ajoutant : « Mark n’a pas communiqué avec Epstein à nouveau après le dîner.

Musk a dit au magazine : « Je ne me souviens pas avoir présenté Epstein à qui que ce soit, car je ne le connais pas assez bien pour le faire, Epstein est évidemment un sale type et Zuckerberg n’est pas un de mes amis. Il y a plusieurs années, j’étais chez lui à Manhattan pendant environ 30 minutes au milieu de l’après-midi avec Talulah[Riley], car elle était curieuse de rencontrer cette étrange personne pour un roman qu’elle écrivait. Nous n’avons rien vu d’inapproprié à part de l’art bizarre. Il a essayé à plusieurs reprises de me faire visiter son île. J’ai refusé. »

Selon une source, Epstein avait un flux constant de qui est qui entre dans son manoir de Manhattan, y compris Bill Gates, Larry Summers, et Steve Bannon.

« Jeffrey collectionnait les gens. C’est ce qu’il a fait « , a dit la source à Vanity Fair.

Jusqu’à présent, le nom le plus publiquement associé aux crimes présumés d’Epstein est le célèbre avocat Alan Dershowitz, qui a mené une bataille publique avec David Boies pendant des années. En avril, Giuffre, le client de Boies, Giuffre, a poursuivi Dershowitz pour diffamation après que Dershowitz l’eut traitée de menteuse (une stratégie similaire à celle de sept des accusateurs de Bill Cosby). Depuis que le FBI a arrêté Epstein à l’aéroport de Teterboro, il y a une semaine et demie, Dershowitz est passé à la télévision et a appelé des amis et des journalistes pour professer son innocence et étiqueter Giuffre et Boies menteurs. « Je veux que tout sorte ! Je n’ai peur de rien parce que je n’ai rien fait de mal « , m’a dit Dershowitz l’après-midi du 15 juillet. Il m’a appelé une minute après que je lui ai envoyé un courriel pour obtenir des commentaires. Il a dit qu’il était ami avec Epstein depuis 1996, date à laquelle Lynn Forester de Rothschild les a présentés lors d’une soirée à Martha’s Vineyard. « Elle m’a supplié de le rencontrer. Elle m’a dit : « Voilà un universitaire intelligent. » Quelques jours plus tard, Epstein invite Dershowitz à la fête du 59e anniversaire des Wexner au manoir de Wexner à New Albany, Ohio. « C’est une tradition que Jeff a invité la personne la plus intelligente qu’il a rencontrée cette année-là. Il leur a dit que j’étais le plus intelligent. » Ils sont restés proches pendant des années. Dershowitz a vigoureusement nié avoir jamais participé à l’anneau sexuel d’Epstein pour mineurs et a déclaré qu’il n’avait été en présence d’Epstein qu’avec sa femme. « J’ai eu un massage ! » m’a-t-il dit. « C’était d’une femme russe de 50 ans, Olga. Et j’ai gardé mon short. Je n’ai même pas aimé ça. Je ne suis pas du genre massage. » -Foire de la Vanité

DC on Edge

« Epstein se vantait de ses contacts à Washington », a déclaré David Boies.

Selon le rapport, « une théorie circulant parmi les républicains éminents est qu’Epstein était un agent du Mossad. Une autre est que la Maison-Blanche de George W. Bush a ordonné à Acosta de ne pas poursuivre Epstein pour protéger le prince Andrew au nom du gouvernement britannique. »

« La famille royale a fait tout ce qu’elle a pu pour essayer de discréditer le Prince Andrew, » dit Boies. « Quand nous avons essayé de faire un suivi, nous avons été bloqués. Nous voulions l’interroger, ils ne voulaient rien faire. »

Et maintenant, nous attendons ces documents. Entre-temps, Epstein s’est vu refuser la liberté sous caution.

Traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

Source : THEMINDUNLEASHED



22/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres