GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Des astronomes ont mis la main sur un objet extra-solaire

Le Point.fr - Publié le

Des astronomes ont mis la main sur un objet extra-solaire dont ils ne parviennent pas à définir la nature. Étoile ou planète, ROXs 42Bb bouscule les théories.

Autour d'une étoile située à 440 années-lumière, des astronomes ont découvert un corps céleste (marqué b sur le cliché) dont ils ne parviennent pas à déterminer s'il s'agit d'une naine brune ou d'une planète géante gazeuse.
Autour d'une étoile située à 440 années-lumière, des astronomes ont découvert un corps céleste (marqué b sur le cliché) dont ils ne parviennent pas à déterminer s'il s'agit d'une naine brune ou d'une planète géante gazeuse. © Thayne Currie
Par
À ne pas manquer

C'est en scrutant le ciel à l'aide du télescope Keck, situé sur l'île d'Hawaï aux États-Unis, que des astronomes canadiens ont fait l'étonnante découverte. À presque 500 années-lumière de la Terre, autour d'une jeune étoile nommée ROXs 42B, un corps céleste défie la science. Tant et si bien que les spécialistes, pourtant en possession d'une image de celui-ci et de détails sur sa composition ou encore sur sa température, sont aujourd'hui bien incapables de dire s'il s'agit d'une naine brune - genre d'étoile avortée trop petite pour que des réactions nucléaires se maintiennent en son coeur - ou d'une exoplanète de la famille des géantes gazeuses, de type Jupiter.

Pour les astronomes, une étoile, toute naine brune qu'elle soit, doit être à la fois véritablement très massive et se situer loin de son étoile voisine. En revanche, les géantes gazeuses, qui ont une masse plus faible, doivent être situées à proximité de leur étoile. Or, avec cette étrangeté baptisée ROXs 42 Bb, quelque chose ne colle décidément pas.

Une étoile trop petite, une planète trop lointaine

Selon les résultats de leurs travaux récemment publiés dans la revue Astrophysical Journal Letters, les chercheurs de l'université de Toronto, qui ont débusqué et étudié ROXs 42 Bb en long, en large et en travers, estiment que celle-ci a une masse de "seulement" neuf Jupiter, tout en se trouvant à environ trente fois la distance Jupiter-Soleil de sa lointaine étoile. Autrement dit, l'objet est à la fois trop faiblement massif pour être considéré comme une étoile, et trop distant de son étoile voisine pour être identifié comme une planète géante gazeuse. Tout simplement parce que ces dernières sont censées s'être formées dans le disque de débris et de gaz qui entoure leur étoile et que cela implique qu'elles n'en soient pas trop éloignées.

En clair, si ROXs 42 Bb se révélait être effectivement une planète, la question de sa formation serait posée et pourrait alors venir remettre en cause la théorie actuelle sur la formation des géantes gazeuses. Rien que ça ! Autant dire que les scientifiques ne vont pas cesser de se pencher sur son cas.

 

 



09/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres