GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Des médecins ont avoué avoir intentionnellement diagnostiqué des cancers simplement pour faire plus de profits

Des médecins ont avoué avoir intentionnellement diagnostiqué des cancers simplement pour faire plus de profits

8 janvier, 2015

Posté par Benji sous Découvertes/sciences, Manipulation, Médical et alimentation

3 commentaires

Un scandale bien étouffé est la fraude médicale quand aux déclarations de cas de cancers par certains médecins qui touchent des subventions pour chaque patient déclaré. Ubuesque? Pourtant, cela confirme les propos du Dr Delépine dans sa conférence ainsi que ses livres. L’article nous explique entre autres faits que si 90% des cancers de la prostate sont traités, seuls 3% de ces cancers sont mortels, ce qui implique que 97% de ces cancers ne s’étendent pas, les patients décédant généralement d’autre chose.

Nous pouvons également apprendre au sujet de la chimiothérapie que « la chimiothérapie stimule la croissance du cancer et les taux de mortalité à long terme. La plupart des patients traités par chimiothérapie meurent ou sont en proie à la maladie dans les 10-15 ans suivant le traitement. Elle détruit leur système immunitaire, augmente la baisse du système neuro-cognitif, perturbe le fonctionnement du système endocrinien« .

 

Dr__Farid_Fata_pleads_guilty_to_16_count_2023530000_8107625_ver1.0_640_480.jpg

 

Le Dr Fata poursuivit pour sa fraude. Image, capture d’écran, source: wxyz.com

Cela arrive plus souvent que vous ne pouvez l’imaginer, mais plus en plus de médecins sont finalement pris en flagrant délit de dénaturer leur serment et de diagnostiquer frauduleusement un cancer chez des patients en bonne santé pour le traiter avec des produits chimiothérapiques.

Pourquoi les médecins ne mentiraient-ils pas quand l’ensemble de l’industrie du cancer n’est plus qu’un business du début à la fin? Est-il étonnant que les sociétés spécialisées dans le cancer dans le monde ont investi beaucoup plus dans la recherche pour la chimiothérapie et la radiothérapie que dans les techniques de prévention de la maladie? Prévenir la maladie ne permet pas le profit, mais le traitement des maladies si.

Prenez le Dr Farid Fata, un médecin cancérologue de premier plan dans le Michigan, qui a admis en cours il y a un an qu’il a diagnostiqué intentionnellement et illégalement un cancer à des personnes en bonne santé. Fata a également admis leur avoir donné des médicaments chimiothérapiques dans le but de réaliser un profit.
Ses patients ont-ils été choqués? Bien sûr qu’ils l’étaient. Qui aurait jamais soupçonné un médecin de truquer un diagnostic afin de collecter de l’argent. C’est inadmissible. Pourtant, il arrive avec le cancer ainsi que presque toutes les maladies que les médecins générèrent des revenus par le biais des commissions occultes et des commissions sur la base du volume de patients traités avec des produits pharmaceutiques spécifiques. Comme quoi les gens sont utilisés pour « leur côté pratique ».


«Beaucoup de ces médecins sont comme les hommes d’affaires sans scrupules et sans conscience. La seule différence c’est qu’ils ont votre santé et votre confiance dans leurs mains -. Une combinaison très dangereuse lorsque l’argent est impliqué, » a déclaré le Dr Sayed Mohammed, oncologue à la retraite qui admet voir la tendance depuis plus d’une décennie.

« Ce est mon choix», a déclaré le Dr Fata mardi surpris de devoir se défendre, en énumérant le noms des nombreux médicaments qu’il a prescrit à ses patients au fil des ans. Dans chaque aveu, il prononça ces paroles:

«Je savais que ce était médicalement inutile. »

Le Dr Fata était chargé de l’exécution d’un système de fraude avec Medicare, 35 millions de dollars qui furent facturés au gouvernement pour l’oncologie et l’hématologie avec traitements médicalement nécessaires. Le gouvernement a été abusé suivant les propos du Dr Fata, entre 2009 et aujourd’hui, à travers ses entreprises médicales, y compris Michigan Hématologie Oncologie centres , avec des bureaux à Clarkston, Bloomfield Hills, Lapeer, Sterling Heights, Troy et Oak Park.

Le Dr Fata avait une charge de patients de 1200 personnes et a reçu 62 millions de dollars d’assurance-maladie; il a facturé le tout pour plus de 150 millions de dollars.

Source et intégralité de l’article en anglais sur Preventdisease.com

Lien trouvé sur Conscience du peuple

Au vu de l’importance de l’article et de son contenu, le tout étant sourcé, si une personne maîtrisant bien l’anglais pouvait se proposer de traduire le reste, l’article serait alors relayé en intégralité ici. Par avance, merci à ceux qui se proposeront dans ce sens.

 


JANUARY 7, 2015 by DAVE MIHALOVIC

More Doctors Confessing To Intentionally Diagnosing Healthy People With Cancer To Make Money


It happens more often than you can imagine, but more Doctors are finally getting caught in the act of misrepresenting their oath and fraudulently diagnosing healthy patients with cancer to turn a quick buck from kickbacks on chemotherapy poisons.

Why shouldn't Doctors lie when the entire cancer industry is one gigantic fabrication from start to finish? Is it any wonder that cancer societies worldwide put a far greater financial initiative on chemotherapy and radiation research than disease prevention techniques? Preventing disease doesn't make money, but treating disease certainly does.

Take Dr. Farid Fata, a prominent cancer doctor in Michigan who admitted in court one year ago to intentionally and wrongfully diagnosing healthy people with cancer. Fata also admitted to giving them chemotherapy drugs for the purpose of making a profit.

Were his patients shocked? You bet they were. Who would ever suspect a Doctor of faking a diagnosis to collect money. It's unconscionable. Yet it happens with cancer and almost every disease that medical doctors can generate income through kickbacks and commissions based on the volume of patients treated with specific pharmaceuticals. Like anything people are used as a comodity.

"Many of these unscrupulous Physicians are like businessmen without a conscience. The only difference is they have your health and trust in their hands--a very dangerous combination when money is involved," said Dr. Sayed Mohammed, a retired Oncologist who admits seeing the trend more than a decade ago.

"It is my choice," Fata said on Tuesday of his surprise guilty plea, which included rattling off the names of numerous drugs he prescribed for his patients over the years. In each admission, he uttered these words:

"I knew that it was medically unnecessary."

Fata was charged with running a $35-million Medicare fraud scheme that involved billing the government for medically unnecessary oncology and hematology treatments. The government says Fata ran the scheme from 2009 to the present, through his medical businesses, including Michigan Hematology Oncology Centers, with offices in Clarkston, Bloomfield Hills, Lapeer, Sterling Heights, Troy and Oak Park.

According to the government, Fata had a patient load of 1,200 people and received $62 million from Medicare; he billed for more than $150 million.

U.S. Attorney Barbara McQuade said she plans to seek life in prison for Fata, calling his case is "the most egregious" health care fraud case her office has seen. She said Fata not only bilked the government -- which is typical in such cases -- but he also harmed patients.


Lying with Statistics


Prostate cancer is another great example which doctors falsely give prognoses about without giving patients the facts. A prostate (PSA) blood test looks for prostate-specific antigen, a protein produced by the prostate gland. High levels are supposedly associated with prostate cancer. The problem is that the association isn't always correct, and when it is, the prostate cancer isn't necessarily deadly. Only about 3 percent of all men die from prostate cancer. The PSA test usually leads to overdiagnosis -- biopsies and treatment in which the side effects are impotence and incontinence. Repeated biopsies may spread cancer cells into the track formed by the needle, or by spilling cancerous cells directly into the bloodstream or lymphatic system. More than 90% of Doctors who encourage cancer treatment for prostate cancer will generate a commission from each treatment the patient receives. It proves risky and often deadly in the long run for most people who don't understand how to take care of their health and are persuaded by false statistics.

Dozens of excellent large studies have been done on men who have had cancer discovered in their prostate with a biopsy. In over 97% of the cases this cancer either never spreads outside of the gland to cause harm or the patient dies of something else long before any evidence of cancer spreading outside of the prostate occurs. In that 3% where cancer is aggressive and harms the patient, it has already spread beyond the limits of surgical resection long before discovery; thus, these men are not helped by surgery either.

After at least seven years of post-college graduate medical education on the emotional, mental, and physical condition of the human being, you would expect a physician to be a powerhouse of goodwill for his or her patients. Unfortunately, too many doctors fail to keep the welfare of their customers at the forefront, as their main concern. The needs to boost their own egos, self-preservation, and the quest for more money often result in inappropriate care and harm to the patient.

Most women are often told that hysterectomies lead to many different cures for cancer and other ailments. This is misrepresenting the truth. The research done so far has demonstrated no improvement in survival regardless of the aggressiveness of many of these unnecessary treatments.

Breast cancer screenings also result in an increase in breast cancer mortality and fail to address prevention. Despite no evidence ever having supported any recommendations made for regular periodic screening and mammography at any age, malicious recommendations from the Society of Breast Imaging (SBI) and the American College of Radiology (ACR) on breast cancer screening are now suggesting that breast cancer screening should begin at age 40 and earlier in high-risk patients. Published in the Journal of the American College of Radiology (JACR), the recommendations released by the SBI and ACR state that the average patient should begin annual breast cancer screening at age 40. They also target women in their 30s if they are considered "high risk" as they stated.

The rate of advanced breast cancer for U.S. women 25 to 39 years old nearly doubled from 1976 to 2009, a difference too great to be a matter of chance and more about diagnoses.

A disturbing study published in the New England Journal of Medicine is bringing mainstream attention to the fact that mammography has caused far more harm than good in the millions of women who have employed it over the past 30 years as their primary strategy in the fight against breast cancer.

It always has been and always will be about the money. It is not time to recognize the trend?

Chemotherapy Does Not Heal The Body--It Slowly Destroys It

Chemotherapy boosts cancer growth and long-term mortality rates. Most chemotherapy patients either die or are plagued with illness within 10-15 years after treatment. It destroys their immune system, increases neuro-cognitive decline, disrupts endocrine functioning and causes organ and metabolic toxicities. Patients basically live in a permanent state of disease until their death. The cancer industry marginalizes safe and effective cures while promoting their patented, expensive, and toxic remedies whose risks far exceed any benefit. This is what they do best, and they do it because it makes money, plain and simple.

The reason a 5-year relative survival rate is the standard used to assess mortality rates is due to most cancer patients going downhill after this period. It's exceptionally bad for business and the cancer industry knows it. They could never show the public the true 97% statistical failure rate in treating long-term metastatic cancers. If they did publish the long-term statistics for all cancers administered cytotoxic chemotherapy, that is 10+ years and produced the objective data on rigorous evaluations including the cost-effectiveness, impact on the immune system, quality of life, morbidity and mortality, it would be very clear to the world that chemotherapy makes little to no contribution to cancer survival at all. No such study has ever been conducted by independent investigators in the history of chemotherapy. The only studies available come from industry funded institutions and scientists and none of them have ever inclusively quantified the above variables.

Why? Money, greed and profits run the cancer industry--nothing else. The cancer establishment must retreat from the truth to treat cancer because there will never be any profit for them in in eradicating the disease. There is no governing body in the world that protects consumers from being subjected to these toxic therapies or even known carcinogens in our foods our environment, because that too, will prevent the profits from rolling in. It's a business of mammoth proportions and must be treated as such. The most powerful anti-carcinogenic plants in the world such as cannabis must be demonized and be made illegal because they are so effective at killing cancer cells without side effects. Cannabinoids are so efficient at treating disease, that the U.S. Government patented them in 2003.

If a "magic bullet" were used FIRST by orthodox medicine, meaning the cut/burn/slash/poison treatments were avoided, a 90% true cure rate would be easy to achieve. But the fact is that the leaders in the medical community have absolutely no interest in finding a "magic bullet." A "magic bullet" would cost the drug companies hundreds of billions of dollars, and patients would have less hospitalization and less doctor visits, etc.

You might ask your oncologist why your chances of survival are only 3% (ignoring all of their statistical gibberish such as "5-year survival rates" and deceptive terms like "remission" and "response"), when your chance of survival would be over 90% if they used something like DMSO. Actually, bring up DMSO to any oncologist and most of them won't even talk to you about it. Why? Because DMSO is a natural product, cannot be patented and cannot be made profitable because it is produced by the ton in the wood industry.

Dr. Farid Fata is only a consequence of the system. Like him there are thousands of legally practicing Doctors and oncologists in the United States and abroad who are guilty of the same crimes, but because they fly below the radar, they are never caught.

As we continue playing this charade of making the public believe that poisons treat cancer, people will continue to die, and Doctors will continue to make money up to the day of their patient's death. Every once in a while, we may catch a few (of the many) like Dr. Fata, who self-destruct due to their own greed. We will claim they are outlaws, banish them and tarnish their reputations based on a perception that a healthy person should never be unnecessarily subjected to chemotherapy for money. So we can harshly judge and legally prosecute the Doctor who falsely prescribes poison to a healthy person for money, but we proudly accept the Doctor who prescribes poison to an unhealthy person for money. I find that truly mind blowing.

Sources:
justice.gov
freep.com
preventdisease.com
drmcdougall.com
medscape.com

Dave Mihalovic is a Naturopathic Doctor who specializes in vaccine research, cancer prevention and a natural approach to treatment.

 
 
Fake-Doctors23546.jpg
7 janvier 2015 par DAVE MIHALOVIC
Plus de médecins avoué à diagnostiquer intentionnellement des personnes en bonne santé atteints de Cancer à faire de l'argent


Il arrive plus souvent que vous pouvez l'imaginer, mais plus de médecins sont enfin se faire attraper dans l'acte de trahir leur serment et frauduleusement diagnostic en santé patients atteints de cancer pour tourner un petit mâle de commissions occultes sur les poisons de la chimiothérapie.


Pourquoi les médecins ne devraient pas mentir quand l'industrie du cancer est une fabrication gigantesque de bout en bout ? N'est-il pas étonnant que les sociétés du cancer dans le monde mis une initiative financière beaucoup plus grande sur la recherche chimiothérapie et la radiothérapie que les techniques de prévention de la maladie ? Prévention de la maladie n'est pas faire de l'argent, mais traitement de la maladie n'a certainement.

Prendre le Dr Farid Fata, un médecin de premier plan cancer dans le Michigan qui a admis en Cour il y a un an à intentionnellement et sans justification diagnostiquer les personnes atteintes d'un cancer en bonne santé. Fata a également admis à leur donner les médicaments de chimiothérapie dans le but de réaliser un bénéfice.

Ses patients ont été choqués ? Vous pariez qu'ils étaient. Qui suspecterait jamais un médecin de feindre un diagnostic pour collecter de l'argent. Il est inadmissible. Pourtant, il arrive au cancer et à presque toutes les maladies que les médecins peuvent générer des revenus par le biais de pots-de-vin et commissions basées sur le volume de patients traités par des médicaments spécifiques. Comme tout peuple est utilisés comme un confort.

« Beaucoup de ces médecins sans scrupules sont comme les hommes d'affaires sans une conscience. La seule différence est qu'ils ont votre santé et la confiance en leurs mains--une combinaison très dangereuse lorsqu'il s'agit de l'argent,"a déclaré le Dr Sayed Mohammed, un oncologue retraité qui avoue Voir la tendance il y a plus de dix ans.

« C'est mon choix, » Fata a déclaré mardi de son plaidoyer de culpabilité de surprise, qui comprenait le débitant les noms de nombreux médicaments qu'il prescrit à ses patients au cours des années. Dans chaque admission, il prononça ces paroles :

« Je savais qu'il était médicalement inutile. »

Fata a été accusé d'un système de fraude d'assurance-maladie $ 35 millions impliquant le gouvernement pour les traitements médicalement inutiles d'oncologie et d'hématologie de facturation en cours d'exécution. Le gouvernement dit que FATA a couru le régime de 2009 à nos jours, grâce à ses entreprises médicales, y compris Michigan hématologie oncologie centres, avec des bureaux à Clarkston, Bloomfield Hills, Lapeer, Sterling Heights, Troy et Oak Park.

Selon le gouvernement, Fata a une charge de patients de 1 200 personnes et a reçu $ 62 millions de Medicare ; Il a facturé à plus de $ 150 millions.

U.S. Attorney Barbara McQuade a déclaré qu'elle envisage de demander la prison à perpétuité pour Fata, appelant son cas est « le plus flagrant » cas de fraude de la santé son Bureau a vu. Elle a dit Fata escroqué non seulement le gouvernement--ce qui est courant dans de tels cas--mais il nui également les patients.


Couché avec statistiques

Cancer de la prostate est un autre exemple que les médecins donnent faussement pronostics sur sans donner les patients des faits. Un test sanguin de la prostate (PSA) recherche d'antigène prostatique spécifique, une protéine produite par la glande prostatique. Des niveaux élevés sont censé être associées au cancer de la prostate. Le problème est que l'association n'est pas toujours correcte, et lorsque c'est le cas, le cancer de la prostate n'est pas forcément mortelle. Seulement 3 pour cent de tous les hommes meurent de cancer de la prostate. Le test PSA mène habituellement à surdiagnostic--biopsies et traitement dont les effets secondaires sont l'impuissance et l'incontinence. Biopsies répétées peuvent propager des cellules cancéreuses dans le rail formé par l'aiguille ou de renverser les cellules cancéreuses directement dans le sang ou le système lymphatique. Plus de 90 % des médecins qui encouragent le traitement du cancer de la prostate va générer une commission de chaque traitement, que le patient reçoit. Il s'avère risqué et souvent mortelle à long terme pour la plupart des gens qui ne comprennent pas comment prendre soin de leur santé et sont persuadés de fausses statistiques.

Des dizaines d'excellentes études importantes ont été faites sur les hommes qui ont eu un cancer découvert dans leur prostate avec une biopsie. Dans plus de 97 % des cas, ce cancer soit jamais se propage à l'extérieur de la glande de causer un préjudice ou le patient meurt d'autre chose bien avant que toute trace de cancer répandre à l'extérieur de la prostate se produit. Dans ce 3 % le cancer est agressif et porte préjudice au patient, il s'est déjà propagé au-delà des limites de résection chirurgicale bien avant la découverte ; ainsi, ces hommes ne sont pas aidés par la chirurgie non plus.

Après au moins sept ans de post-Collège graduate éducation médicale sur la condition physique, mentale et émotionnelle de l'être humain, vous attendez un médecin pour être un concentré de bonne volonté pour ses patients. Malheureusement, trop de médecins ne parviennent pas à maintenir le bien-être de leurs clients à l'avant-garde, comme leur principale préoccupation. Les besoins d'augmenter leur propre ego, instinct de conservation et la quête de plus d'argent souvent entraînent des soins inappropriés et nuisent au patient.
La plupart des femmes sont souvent dit que les hystérectomies conduisent à plusieurs cures différentes pour le cancer et autres maladies. C'est déformer la vérité. La recherche effectuée jusqu'à présent n'a démontré aucune amélioration dans la survie, quel que soit l'agressivité d'un grand nombre de ces traitements inutiles.

Projections du cancer du sein aussi entraînent une augmentation de mortalité due au cancer du sein et ne parviennent pas à la prévention de l'adresse. Malgré aucune preuve jamais avoir soutenu toutes les recommandations du dépistage périodique régulier et mammographie faites à n'importe quel âge, malveillantes recommandations de la société de Breast Imaging (SBI) et le collège américain de radiologie (ACR) sur le dépistage du cancer du sein sont maintenant suggérant que le dépistage du cancer du sein devrait commencer à l'âge de 40 et plus tôt chez les patients à haut risque. Publié dans le Journal du collège américain de radiologie (JACR), les recommandations publiées par l'état SBI et ACR que le patient moyen devrait commencer le dépistage annuel du cancer à 40 ans. Ils ciblent également les femmes dans la trentaine si elles sont considérées comme « à risque » comme ils ont dit.

Le taux de cancer du sein pour les femmes Américains âgés de 25 à 39 ans a presque doublé entre 1976 et 2009, une différence trop grande pour être une question de chance et en savoir plus sur le diagnostic.

Une étude inquiétante publiée dans le New England Journal of Medicine apporte l'attention sur le fait que mammographie a causé beaucoup plus de mal que de bien dans les millions de femmes qui sont employées au cours des 30 dernières années comme leur principale stratégie dans la lutte contre le cancer.

Il a toujours été et sera toujours de l'argent. Il n'est pas temps de reconnaître la tendance ?

Chimiothérapie ne guérit pas le corps--elle détruit lentement il

Chimiothérapie stimule la croissance du cancer et le taux de mortalité à long terme. La plupart des patients de chimiothérapie soit meurent ou sont aux prises avec la maladie dans les 10-15 ans après le traitement. Il détruit leur système immunitaire, augmente le déclin neuro-cognitif, perturbe le fonctionnement endocrinien et provoque l'orgue et des toxicités métaboliques. Les patients vivent essentiellement dans un état permanent de maladie jusqu'à leur mort. L'industrie du cancer marginalise les traitements sûrs et efficaces tout en favorisant leurs remèdes brevetés, coûteux et toxiques, dont les risques dépassent de loin tout bénéfice. C'est ce qu'ils font mieux, et ils le font parce qu'il gagne de l'argent, simple et clair.

La raison pour laquelle un taux de survie relative à 5 ans est la norme utilisée pour évaluer le taux de mortalité est due à la plupart des patients de cancer va descente après cette période. Il est exceptionnellement mauvais pour les affaires et l'industrie du cancer le sait. Ils pourraient ne jamais montrer au public le vrai taux de défaillance statistique de 97 % dans le traitement des cancers métastatiques à long terme. Si ils ont publier les statistiques à long terme pour tous les cancers administrés une chimiothérapie cytotoxique, qui est de 10 ans et a produit les données objectives sur des évaluations rigoureuses, y compris le rapport coût/efficacité, impact sur le système immunitaire, la qualité de vie, la morbidité et la mortalité, il serait très clair au monde que la chimiothérapie fait peu ou pas de contribution à la survie au cancer du tout. Aucune étude n'a jamais été réalisée par des chercheurs indépendants dans l'histoire de la chimiothérapie. Les seules études disponibles proviennent d'établissements financés par l'industrie et les scientifiques et aucun d'entre eux n'ont jamais inclusivement quantifiés les variables ci-dessus.

Pourquoi ? Argent, la cupidité et bénéfices exécutent l'industrie du cancer--rien d'autre. La mise en place du cancer doit se retirer de la vérité pour traiter le cancer parce qu'il y aura jamais d'aucun bénéfice pour eux dans l'éradication de la maladie. Il n'y a pas d'organisme au monde qui protègent les consommateurs d'être soumis à ces thérapies toxiques ou même connu carcinogènes présents dans nos aliments notre environnement, parce que trop, empêchera les profits de rouler. C'est une affaire de proportions gigantesques et doit être traitée comme telle. Les plantes anticancéreuses plus puissants dans le monde comme le cannabis doivent être diabolisés et être rendus illégal parce qu'ils sont si efficaces pour tuer les cellules cancéreuses sans effets secondaires. Les cannabinoïdes sont si efficaces dans le traitement de la maladie, que le gouvernement américain leur breveté en 2003.

Si une « balle magique » ont été utilisée d'abord par la médecine orthodoxe, ce qui signifie que les traitements de coupe/brûlure/slash/poison ont été évités, un taux de 90 % de guérison véritable serait facile à réaliser. Mais le fait est que les dirigeants de la communauté médicale n'ont absolument aucun intérêt à trouver une « balle magique ». Une « balle magique » coûterait les compagnies pharmaceutiques, des centaines de milliards de dollars, et les patients auraient moins d'hospitalisations et visites chez le médecin, etc..
Vous pourriez demander à votre oncologue pourquoi vos chances de survie sont seulement 3 % (sans tenir compte de toutes leur statistique charabia comme "taux de survie à 5 ans" et les termes trompeurs tels que « remise » et « réponse »), vos chances de survie seraient plus 90 % si ils ont utilisé quelque chose aimez DMSO. En fait, élever le DMSO à n'importe quel oncologue et la plupart d'entre eux ne sera pas même te parler à ce sujet. Pourquoi ? Parce que le DMSO est un produit naturel, ne peut pas être breveté et ne peut pas être mis à profit car elle est produite à la tonne dans l'industrie du bois.

Dr Farid Fata n'est qu'une conséquence du système. Comme lui, il y a des milliers de pratiquer légalement médecins et oncologues aux États-Unis et à l'étranger qui sont coupables des mêmes crimes, mais parce qu'ils volent sous le radar, ils ne sont jamais pris.

Alors que nous continuons jouant cette mascarade de rendre le public pense que les poisons traiter le cancer, les gens vont continuer à mourir et médecins continueront à faire de l'argent jusqu'au jour du décès de leur patient. Une fois de temps en temps, nous pouvons attraper quelques-uns (des nombreux) comme Dr Fata, qui s'autodétruire en raison de leur propre cupidité. Nous diront qu'ils sont hors-la-Loi, bannir et ternir leur réputation fondée sur une perception qu'une personne en bonne santé devrait jamais inutilement soumise à la chimiothérapie pour l'argent. Donc nous pouvons juger sévèrement et légalement poursuivre le médecin qui prescrit faussement poison pour une personne en bonne santé pour de l'argent, mais nous acceptons fièrement le médecin qui prescrit des poison pour une personne malsaine pour l'argent. Je trouve cela vraiment hallucinante.


13/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres