GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Fukushima radiation leaks reach deadly new high

Fukushima radiation leaks reach deadly new high

 

    • theguardian.com,                             
 
                                                                     
  • Jump to comments (359)
Staff of Japan's nuclear regulator near storage tanks for radioactive water at Fukushima Daiichi
Staff of Japan's nuclear regulator near storage tanks for radioactive water at the Fukushima Daiichi power plant. Photograph: EPA

The crippled Fukushima Daiichi nuclear power plant has radiation leaks strong enough to deliver a fatal dose within hours, Japanese authorities have revealed, as the government prepares to step in to help contain leaks of highly toxic water at the site.

On Wednesday the country's nuclear regulation authority said radiation readings near water storage tanks at the Fukushima Daiichi nuclear power plant have increased to a new high, with emissions above the ground near one group of tanks were as high as 2,200 millisieverts [mSv] per hour – a rise of 20% from the previous high.

Earlier this week the plant's operator, Tepco, said workers had measured radiation at 1,800 mSv an hour near a storage tank.

That was the previous highest reading since Tepco began installing tanks to store huge quantities of contaminated water that have built up at the plant.

An unprotected person standing close to the contaminated areas would, within hours, receive a deadly radiation dose. The nuclear regulation authority said the radiation comprised mostly beta rays that could be blocked by aluminium foil, unlike more penetrative gamma rays.

Tepco's admission in August that about 300 tonnes of radioactive groundwater is escaping into the nearby Pacific Ocean every day, and the more recent discovery of leaking storage tanks and pipes, prompted the government to inject more than £300m to contain the water crisis.

The emergency measures, announced on Tuesday, involve building a mile-long impenetrable frozen wall beneath the plant to prevent groundwater from mixing with contaminated coolant water. The coolant becomes tainted after coming into contact with melted uranium fuel deep inside the damaged reactors.

Currently about 400 tonnes of groundwater are streaming into the reactor basements from the hills behind the plant each day. The water is pumped out and held in about 1,000 storage tanks. The tanks contain 330,000 tonnes of water with varying levels of toxicity.

Officials are conducting a feasibility study into the frozen wall, with completion expected by March 2015. Although the technology isn't new, the scale of the Fukushima Daiichi project is unprecedented for an atomic facility.

The government also wants to speed up the development of a new water treatment system that can remove most radioactive substances from the water. Tepco has already constructed once such facility but it has not been used since equipment was found to have corroded during a trial run.

The prime minister, Shinzo Abe, said he understood the growing concern at home and overseas about the state of the plant but said his government was now "taking the lead" to solve the problem. "To do that we are resolutely implementing drastic measures."

Abe, who will make Tokyo's final pitch in the city's bid to host the 2020 Olympics at a meeting of the International Olympic Committee in Buenos Aries this weekend, added: "I will be explaining to the IOC that in seven years' time, 2020, it will not be a problem at all."

 

Fuites de radiations de Fukushima atteint nouvelle haute

 

Exposition aux émissions serait fatale dans les heures, disent les autorités japonaises, comme la course de construire mur congelé commence
Part 4243



Justin McCurry à Tokyo

 

theguardian.com, le mercredi 4 septembre 2013 07.03 BST

 

Aller aux commentaires (359)



Personnel du régulateur de nucléaire du Japon près de réservoirs de stockage d'eau radioactive à Fukushima Daiichi
Personnel du régulateur de nucléaire du Japon près de réservoirs de stockage d'eau radioactive à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Photographie: EPA



La centrale nucléaire de Fukushima Daiichi à l'adresse paralysée a des fuites de rayonnements suffisamment forte pour délivrer une dose fatale dans les heures, les autorités japonaises ont révélé, que le gouvernement se prépare à intervenir pour aider à contenir les fuites d'eau hautement toxique sur le site.

 

Mercredi, autorité de réglementation nucléaire du pays, a déclaré lectures de rayonnement près de réservoirs de stockage de l'eau à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi ont augmenté à un nouveau record, avec émissions ci-dessus au sol à proximité d'un groupe de réservoirs étaient aussi élevés que 2 200 millisieverts [mSv] par heure – une hausse de 20 % par rapport au record précédent.

 

Plus tôt cette semaine, opérateur de la centrale, Tepco, a déclaré travailleurs avaient mesuré le rayonnement à 1 800 mSv une heure près d'un réservoir de stockage.

 

C'était la lecture précédente plus élevé puisque les Tepco a commencé à installer des réservoirs pour stocker d'énormes quantités d'eau contaminée qui se sont accumulés à l'usine.

 

Une personne non protégée debout à proximité de zones contaminées recevraient, quelques heures, une dose de radiations mortelles. L'autorité de réglementation nucléaire dit que le rayonnement compose principalement des rayons bêta qui pourraient être bloquées par des feuilles d'aluminium, à la différence des rayons gamma plus pénétrante.

 

Aveu de TEPCO, au mois d'août, qu'environ 300 tonnes d'eau souterraine radioactive s'échappe dans l'océan Pacifique à proximité, tous les jours et la plus récente découverte de fuite des réservoirs de stockage et de tuyaux, a incité le gouvernement d'injecter plus de 300 millions de livres pour contenir la crise de l'eau.

 

Les mesures d'urgence, a annoncé mardi, impliquant la construction d'un mur impénétrable congelé de kilomètres sous la plante pour empêcher les eaux souterraines ne se mélange à l'eau de refroidissement contaminée. Le liquide de refroidissement devient contaminé après entrée en contact avec fondu de combustible d'uranium profondément à l'intérieur des réacteurs endommagés.

 

Actuellement environ 400 tonnes d'eau souterraine sont en continu dans les sous-sols du réacteur depuis les collines derrière l'usine chaque jour. L'eau est pompée et tenue à environ 1 000 réservoirs de stockage. Les réservoirs contiennent 330 000 tonnes d'eau ayant des niveaux de toxicité.

 

Fonctionnaires mènent une étude de faisabilité dans le mur congelé, avec l'achèvement prévu en mars 2015. Bien que la technologie n'est pas nouveau, l'ampleur du projet Fukushima Daiichi est sans précédent pour une installation atomique.

 

Le gouvernement veut également accélérer le développement d'un nouveau système de traitement de l'eau qui peut éliminer des substances radioactives plus de l'eau. TEPCO a déjà construit une fois cette installation, mais il n'a pas été utilisé comme matériel s'est avérée avoir corrodé au cours d'un essai de fonctionnement.

 

Le premier ministre, Shinzo Abe, a déclaré comprend l'inquiétude croissante à la maison et à l'étranger sur l'état de la plante mais dit que son gouvernement était désormais « prendre les devants » pour résoudre le problème. "Pour faire que nous mettons en œuvre résolument de mesures drastiques".

 

Abe, qui fera la hauteur finale de Tokyo dans la soumission de la ville pour accueillir les Jeux olympiques de 2020 lors d'une réunion du Comité International Olympique à Buenos Aires ce week-end, a ajouté: « J'ai va expliquer au CIO que dans ans sept, 2020, il sera pas un problème du tout. »


30/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres