GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

groupe de généraux est venu me parler, et on m'a expliqué qu'ils étaient prêts à mener un coup d'État

 

 

 

QAnon is US Military Intelligence that recruited Trump for President to prevent Coup D’etat


QAnon est US intelligence militaire qui a recruté Trump pour le Président pour empêcher coup d'État
Ecrit par le Dr Michael Salla le 12 avril 2018. Publié dans en vedette, la politique des États-Unis selon le vétéran journaliste d'investigation et le meilleur auteur de vente, le Dr jerome Corsi, il a été approché il ya trois ans par un groupe de généraux et a dit que Donald Trump avait été recruté par les renseignements militaires des États-Unis pour fonctionner dans le 2016 élections présidentielles, et par la suite aider à supprimer corrompus fonctionnaires de l'état de la position de pouvoir. Corsi prétend que QAnon représente le même groupe de hauts fonctionnaires du renseignement militaire qui exposent la corruption de l'état profond et les fonctionnaires impliqués dans une histoire d'actions de trahison contre la République des États-Unis.
C'est ce que Corsi a dit lors d'une réunion le 11 avril, qui a également présenté le fondateur de InfoWars.com, Alex Jones:
Il y a environ trois ans, un groupe de généraux est venu me parler, et on m'a expliqué qu'ils étaient prêts à mener un coup d'État. Ils étaient prêts à déplacer Barack Obama de bureau avec la force militaire. Et quelques semaines plus tard, j'ai reçu un autre appel et j'ai dit qu'ils reconsidéraient.
Tu sais pourquoi ils étaient en réexamen? [le public appelle des réponses] Parce qu'ils ont parlé à Donald Trump, et Trump avait convenu qu'il allait courir, et ils ont convenu que s'il allait courir, ils mènent leur coup d'État comme un processus légitime, déracinant les traîtres au sein du gouvernement.  Et ce pacte entre l'armée et Donald Trump a eu lieu, comme nous l'avons été l'interprétation et l'observation, et Alex a suivi QAnon.
 QAnon est l'intelligence militaire et proche de l'atout, et l'intelligence que nous obtenons, que nous avons expliqué sur Infowars, est vraiment beaucoup de l'intérieur script.
Bien que Corsi n'ait pas nommé les généraux ni fourni de preuves probantes pour son affirmation surprenante, un examen des commentaires publics du Président Trump, de QAnon et des événements politiques connexes rend très plausible la revendication extraordinaire de Corsi.
Il est important de noter que le discours de Corsi s'est produit seulement un jour après un tweet par le Président Trump le mettant en vedette avec 20 hauts responsables militaires américains qui ont dîné avec lui la nuit précédente:

Seulement quelques heures après le tweet de Trump, QAnon a posté un message commentant la signification de la photo:

Sur la photo, l'homme à côté du vice-président pence et Trump est l'amiral Michael Rogers, le chef de l'Agence de sécurité nationale. C'est Rogers qui a voyagé à Trump Tower le 17 novembre 2016, une semaine après l'élection présidentielle, sans la connaissance de ses supérieurs dans l'administration Obama.
Le lendemain, le Washington Post a couru une histoire disant que les hauts responsables de la défense et du renseignement dans l'administration Obama ont été consterné par l'action de Roger:
Dans un mouvement apparemment sans précédent pour un officier militaire, Rogers, non avertir les supérieurs, se rendit à New York pour rencontrer Trump le jeudi à Trump Tower. Cela a causé la consternation aux niveaux supérieurs de l'administration, selon les fonctionnaires, qui ont parlé de la condition de l'anonymat pour discuter des questions internes du personnel.
Le Washington Post a ensuite signalé qu'une recommandation avait déjà été faite au président Obama pour retirer Rogers en octobre 2016 par James Claper (directeur du renseignement national) et Ashton Carter (Secrétaire à la défense). Cela a coïncidé avec une Cour de fleur approuvant une demande faite par le président Obama pour son administration d'espionner la campagne de Trump.
Étant donné les récentes révélations sur les ordonnances du Tribunal de l'approbation de l'administration Obama d'espionnage Trump, le moment suggère que Rogers avait voyagé à New York pour avertir Trump que la communauté du renseignement ont été l'espionnage sur lui sous l'autorité d'une ordonnance de la Cour de fleur. C'est ainsi qu'un analyste a expliqué la séquence des événements:
 

Directeur de la NSA amiral Mike Rogers ne voulait pas participer à l'espionnage Scheme (battant, Brennan, etc), qui a été la base pour les efforts du président Obama après la présidence de saper Donald Trump et garder l'atout de creuser dans le labyrinthe Obama sous-jacent à ses loyalistes restants.  Après l'opération d'espionnage d'octobre est entré en vigueur, Rogers loyauté inconnue était un risque pour l'objectif Obama.  10 jours après l'élection, Rogers se rend au Président élu Trump sans aviser ceux qui ont participé au programme Intel.
Il serait juste de conclure que QAnon agit avec l'approbation ou l'appui de l'amiral Rogers, et que les données de renseignement sont divulguées anonymement pour exposer l'ampleur de la corruption de l'état profond.
Un autre aspect intéressant de la photo tweeted par Trump lui montrant, pence et Secrétaire à la défense, James Mattis, flanqué de 20 officiers militaires en uniforme, est que 9 étaient sur sa droite, et 11 sur sa gauche. Était-ce symbolisme pour l'événement 911 qui est considéré par Corsi, Jones et beaucoup dans la communauté américaine patriote comme un événement de faux pavillon, orchestrée par des fonctionnaires corrompus de l'état profond qui avait manipulé à la fois le Bush (43) et les administrations Obama?
Il vaut la peine d'examiner la revendication de Corsi qu'un groupe de généraux ont été prêts à lancer un coup d'État militaire compte tenu du niveau de la corruption de l'Etat profond et le contrôle avant l'atout de choisir de courir. Cela aurait-il pu être possible?
Selon un novembre 2, 2017 post par QAnon, si Hillary Clinton avait remporté l'élection ou les résultats ont été renversés en sa faveur, un coup d'État militaire aurait effectivement eu lieu compte tenu de son niveau de corruption: comme mentionné dans mon article précédent, la corruption Clinton a commencé avec le mandat de Bill en tant que gouverneur de l'état de l'Arkansas, où il a soutenu les opérations de drogue de la CIA hors de mena, Arkansas. Comme le journaliste d'investigation Roger Morris a découvert, il y avait beaucoup de documents montrant comment les Clinton ont bénéficié financièrement, et même des photos montrant le projet de loi en utilisant la cocaïne. Cela a rendu facile pour l'état profond de manipuler Bill Clinton tout au long de sa présidence.
La présidence de Bill arrivant à sa fin, la montée d'Hillary vers le haut bureau politique a été rendue possible, selon QAnon, par la CIA assassinant le Jr de John F. Kennedy, qui était une menace à son plan de courir pour le siège du Sénat ouvert des Etats-Unis de New York dans l'élection du 2000 novembre.
Si Clinton avait en effet été aidé de cette manière sinistre par l'état profond, il est facile de comprendre combien elle était importante à leurs plans futurs, et comment profondément compromise elle était.
Ce ne sont que quelques-uns des "corrompus et Sales" événements mentionnés par QAnon, dont les Clinton ont été profondément impliqués dans, ce qui a facilité le pouvoir de l'état profond.
Quant à la revendication de Corsi que le renseignement militaire avait recruté Trump à courir et ainsi empêcher une victoire Clinton par une élection truquée, voici ce que QAnon avait à dire sur le sujet de retour sur Octobre 31, 2017:

Corsi n'a pas élaboré sur les trois généraux qui l'ont approché en 2015, mais il serait juste de deviner que le lieutenant-général Michael Flynn a été impliqué. En tant qu'ancien chef de l'Agence de renseignement de la défense, Flynn aurait été conscient de la corruption profonde soulignant les Clinton et les tours Sales joué par la CIA à l'appui de l'état profond.
Flynn célèbre conduit des chants de "Lock her up" à la Convention républicaine 2016 lors de la discussion Hillary Clinton.

 

  Flynn nomination comme conseiller de la sécurité nationale Trump, et le départ rapide moins d'un mois plus tard, semble avoir été un revers majeur pour la communauté du renseignement militaire secrètement sauvegarder l'administration Trump. Le 28 octobre 2017, QAnon a commencé à publier des informations sur les forums de messages. Vraisemblablement, cela a été fait pour obtenir le soutien du public pour exposer et prendre des mesures contre les fonctionnaires corrompus empêchant les politiques de Trump et les plans de la communauté du renseignement militaire.
Le niveau d'information sur le contrôle de l'état profond et la corruption libérée par QAnon dans plus de 1100 postes à ce jour est stupéfiante dans sa portée et son impact.   Un certain nombre d'événements de faux pavillon ont été révélés, le plus important étant une attaque de missiles balistiques nucléaires du 13 janvier 2018 contre Hawaï, qui visait à déclencher une grande guerre régionale.
La connaissance que ces révélations viennent des hauts fonctionnaires de renseignement militaires travaillant étroitement avec l'administration de Trump pour surmonter le pouvoir corrompu et l'influence de l'état profond est très significative.
On ne peut que deviner ce qui se passera si la communauté du renseignement militaire réussit dans ses plans pour surmonter la corruption et les tours Sales de l'état profond. Bien que je ne soutiens pas personnellement beaucoup de politiques Trump qui ont une aile droite, Pro-Business, le programme conservateur que les entrailles de nombreux programmes de bien-être nécessaires, je reconnais néanmoins de nombreux avantages positifs de démanteler l'état profond.
Exposer et enlever les fonctionnaires corrompus d'État profonds ouvrira la porte à beaucoup de technologies changeantes de vie qui ont été supprimées pendant des décennies, pour finalement être libérées au public. Il semble que c'est ce que Trump faisait allusion au cours de son discours d'inauguration le 20 janvier 2017:
Nous sommes à la naissance d'un nouveau millénaire, prêt à déverrouiller les mystères de l'espace, à libérer la terre des misères de la maladie, et à exploiter les énergies, les industries et les technologies de demain.
Ces technologies sont tellement avancées qu'un avenir comme Star Trek est bien à la portée de chacun d'entre nous. Cela mérite de garder, à tout le moins, un esprit ouvert sur l'administration Trump, ce que Corsi a été raconté sur un coup d'état possible et l'élection 2016, et ce QAnon est révélateur pour nous.
© Michael E. Sall, Ph. d. avis de droit d'auteur
Autres lectures
Bombshell QAnon messages lien Clinton & CIA à JFK Jr crash d'avion
QAnon révèle Vatican Rothschild connexion reptilienne derrière l'état profond
QAnon corrobore Hawaï missile Attack & Hunt pour Rogue sous-marin de la CIA
Trump ordre exécutif vise l'état profond et ouvre la porte à la divulgation complète
Avez-Président Trump approuver Q info sur les inculpations secrètes de réseau pédophile?
Le Président Trump valide QAnon-comment va UFO SSP divulgation se produire?
Trump inauguration discours conseils à la divulgation officielle des programmes spatiaux secrets

 

According to veteran investigative reporter and best selling author, Dr. Jerome Corsi, he was approached three years ago by a group of generals and told that Donald Trump had been recruited by U.S. military intelligence to run in the 2016 Presidential elections, and subsequently help remove corrupt Deep State officials from positions of power. Corsi claims that QAnon represents the same group of senior military intelligence officials who are exposing the Deep State corruption and officials involved in a history of treasonous actions against the U.S. Republic.

This is what Corsi said at a meeting on April 11, which also featured the founder of InfoWars.com, Alex Jones:

About three years ago a group of Generals came to me, and it was explained to me that they were ready conduct a coup d’etat. They were ready to move Barack Obama from office with military force. And then a few weeks later I got another call and said they were reconsidering.

You know why they were reconsidering? [audience calls out answers] Because they talked to Donald Trump, and Trump had agreed he would run, and they agreed that if he would run, they would conduct their coup d’etat as a legitimate process, rooting out the traitors within government.  And that pact between the military and Donald Trump has held, as we have been interpreting and watching, and Alex has been following QAnon.

 QAnon is military intelligence and close to Trump, and the intelligence we’ve getting, that we’ve explained on Infowars, really is a lot of the inside script.

While Corsi didn’t name the generals or provide hard evidence for his startling claim, an examination of public comments by President Trump, QAnon and related political events do make Corsi’s extraordinary claim very plausible.

It’s important to note that Corsi’s speech happened only a day after a tweet by President Trump featuring him with 20 senior U.S. military officials who dined with him the previous night:

Only hours after Trump’s tweet, QAnon posted a message commenting about the photo’s significance:

In the photo, the man next to Vice President Pence and Trump is Admiral Michael Rogers, the head of the National Security Agency. It was Rogers who travelled to Trump Tower on November 17, 2016, a week after the Presidential election, without the knowledge of his superiors in the Obama administration.

The next day, the Washington Post ran a story saying that senior Defense and Intelligence officials in the Obama administration were aghast at Roger’s action:

In a move apparently unprecedented for a military officer, Rogers, without notifying superiors, traveled to New York to meet with Trump on Thursday at Trump Tower. That caused consternation at senior levels of the administration, according to the officials, who spoke on the condition of anonymity to discuss internal personnel matters.

The Washington Post went on to report that a recommendation had been previously made to President Obama to remove Rogers in October 2016 by James Clapper (Director of National Intelligence) and Ashton Carter (Secretary of Defense). This coincided with a FISA court approving a request made by President Obama for his administration to spy on Trump’s campaign.

Given recent disclosures about FISA court orders approving the Obama administration spying on Trump, the timing suggests that Rogers had travelled to New York to warn Trump that the intelligence community were spying on him under the authority of a FISA court order. This is how one analyst explained the sequence of events:

NSA Director Admiral Mike Rogers didn’t want to participate in the spying scheme (Clapper, Brennan, Etc.), which was the baseline for President Obama’s post presidency efforts to undermine Donald Trump and keep Trump from digging into the Obama labyrinth underlying his remaining loyalists.  After the October spying operation went into effect, Rogers unknown loyalty was a risk to the Obama objective.  10 Days after the election Rogers travels to President-Elect Trump without notifying those who were involved in the intel scheme.

It would be fair to conclude that QAnon is acting with the approval or support of Admiral Rogers, and that intelligence data is being anonymously leaked to expose the extent of Deep State corruption.

Another interesting aspect of the photo tweeted by Trump showing him, Pence and Secretary of Defense, James Mattis, flanked by 20 uniformed military officers, is that 9 were on his right, and 11 on his left. Was this symbolism for the 911 event that is regarded by Corsi, Jones and many in the US Patriot community as a false flag event, orchestrated by corrupt Deep State officials that had manipulated both the Bush (43) and Obama administrations?

It’s worth examining Corsi’s claim that a group of generals were prepared to launch a military coup given the level of Deep State corruption and control prior to Trump choosing to run. Could this have been possible?

According to a November 2, 2017 post by QAnon, if Hillary Clinton had won the election or results were overturned in her favor, a military coup would indeed have occurred given her level of corruption:

As mentioned in my previous article, the Clintons’ corruption began with Bill’s term as Governor of the State of Arkansas, where he supported CIA drug running operations out of Mena, Arkansas. As investigative reporter Roger Morris discovered, there were many documents showing how the Clintons financially benefited, and even photos showing Bill using cocaine. This made it easy for the Deep State to manipulate Bill Clinton throughout his Presidency.

As Bill’s Presidency was coming to an end, Hillary’s rise to high political office was made possible, according to QAnon, by the CIA assassinating John F. Kennedy’s Jr., who was a threat to her plan to run for New York’s open US Senate seat in the November 2000 election.

If Clinton had indeed been helped in this sinister way by the Deep State, it is easy to understand how important she was to their future plans, and how deeply compromised she was.

These are only some of the “corrupt and dirty” events mentioned by QAnon, which the Clintons were deeply involved in, all of which facilitated Deep State power.

As to Corsi’s claim that military intelligence had recruited Trump to run and thereby prevent a Clinton victory through a rigged election, here is what QAnon had to say on the topic back on October 31, 2017:

Corsi did not elaborate on the three generals that approached him in 2015, but it would be a fair to guess that Lt. General Michael Flynn was involved. As a former head of the Defense Intelligence Agency, Flynn would have been aware of the deep corruption underscoring the Clintons and the dirty tricks played by the CIA in support of the Deep State.

Flynn famously led chants of “lock her up” at the 2016 Republican convention when discussing Hillary Clinton.

 

Flynn’s appointment as Trump’s National Security Advisor, and quick departure less than a month later, appears to have been a major setback for the Military Intelligence community secretly backing the Trump administration. On October 28, 2017, QAnon first began releasing information on message boards. Presumably, this was done to enlist public support in exposing and taking action against corrupt public officials impeding Trump’s policies and the Military Intelligence community’s plans.

The level of information on Deep State control and corruption released by QAnon in over 1100 posts to date is astounding in its scope and impact.   A number of false flag events have been revealed, the most significant being a January 13, 2018 nuclear ballistic missile attack against Hawaii, which was intended to start a major regional war.

The knowledge that these revelations are coming from senior military intelligence officials working closely with the Trump Administration to overcome the corrupting power and influence of the Deep State is highly significant.

One can only guess what will happen if the military intelligence community succeeds in its plans to overcome the corruption and dirty tricks of the Deep State. While I don’t personally support many of Trump’s policies that have a right wing, pro-business, conservative agenda that guts many necessary welfare programs, I nevertheless recognize many positive benefits from dismantling the Deep State.

Exposing and removing corrupt Deep State officials will open the door to many life changing technologies that have been suppressed for decades, to finally be released to the public. It appears that this is what Trump was referring to during his Inauguration speech on January 20, 2017:

We stand at the birth of a new millennium, ready to unlock the mysteries of space, to free the earth from the miseries of disease, and to harness the energies, industries and technologies of tomorrow.

These technologies are so advanced that a Star Trek-like future is well within the reach of all of us. This merits keeping, at the very least, an open mind about the Trump administration, what Corsi was told about a possible coup d’etat and the 2016 election, and what QAnon is revealing to us.

© Michael E. Salla, Ph.D. Copyright Notice

Further Reading

 
 

 

 



13/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 145 autres membres