GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

le "djihad du sexe" ?

                        

JournalDesFemmes.com
                                                                                   

                                Qu'est ce que le "djihad du sexe" ?           

Qu'est ce que le djihad du sexe ?                        En Syrie, des femmes tunisiennes sont envoyées au front pour assouvir les besoins sexuels des combattants islamistes.       

Le 19 septembre à l'Assemblée Nationale constituante, le ministre de l'Intérieur tunisien Lotfi Ben Jeddou a fait un aveu stupéfiant : en Syrie, des femmes pratiquent un djihad très particulier appelé le "djihad du sexe". Cette pratique médiévale consiste en ce qu'une femme non vierge, mariée ou divorcée, parte au front épouser temporairement un combattant moudjahidine. La prostitution pour le repos et la santé du guerrier ? C'est un peu ce qui se passe, puisque ces femmes peuvent être "mariées" des dizaines de fois. Une sorte d'acte de "consentement" de la femme inscrit dans les règles propres aux groupes djihadistes. Parties lutter aux côtés des combattants islamistes en Syrie, elles se soumettent à leurs "besoins sexuels". Enrôlées de force, "elles ont des relations sexuelles avec vingt, trente, cent" djihadistes au nom du "djihad al-nikah" ("la guerre sainte du sexe"), puis "reviennent enceintes", affirme Lotfi Ben Jeddou. Cette pratique est considérée comme une forme légitime de guerre sainte. Excusée par la religion, elle n'est pourtant pas sans conséquences. Quid de ces femmes enceintes d'inconnus ? Quel sort attend ces nouveau-nés dans une société où les mères célibataires sont lynchées et conspuées ?

djihad
Qu'est ce que le "Djihad du sexe" ? ©  Oleksandra Shafranov - Fotolia.com

A cela, Souad Abderrahim, élue au parti Ennahda répond que ces filles-mères constituent "une infamie pour la société tunisienne". Cette même Mme Abderrahim s'était déjà prononcée sur ces mères célibataires en 2011 qui, selon elle, "ne devraient pas aspirer à un cadre légal qui protège leurs droits". Drôle de soutien pour ses semblables...

Ces pratiques restent plus ou moins marginales mais connaissent des résurgences en période de guerre civile, notamment en Algérie sur la période 1992-2002. Elles sont surtout utilisées pour détourner l'attention des massacres quotidiens par le régime syrien. Le Djihad du sexe pose des questions graves sur la préservation des droits humains et de l'instrumentalisation des femmes et de leurs corps dans le cadre de ces conflits. 

 



28/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres