GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

LE MAÇON ET LA CORDONITE

 
LE MAÇON ET LA CORDONITE
  Fable : le maçon et la cordonite
Dans cet univers de gens de bonnes volontés
Sévissait une maladie à l’encontre de toute humilité.
Certain y voyait des impatients du rite
D’autre l’appelait simplement la cordonite
Le résultat toutefois était le même pour celui atteint,
C’était de s’élever à tout prix au-dessus des siens.
 
Bien étrange inclination pour ces êtres
Nous qui prêchons la réflexion comme Maître
La patience dans la récompense du devoir accomplis
Est le premier devoir de tout apprenti.
Qu’elle faculté de l’avoir oublié
Eux qui l’avaient appris en leurs vertes années
 
En oubliant de laissé à la porte ces métaux
La cordonite se montre sur ces habits les plus beaux,
Laissant le profane rattraper l’initié,
Et sur le chemin de lumière le fit trébucher
Perdant ainsi tout le profit de sa quête
Pour un triste miroir aux alouettes.
 
« Hé Toi le Maçon » lui dit la cordonite
Par ta présence émérite
De degrés du dois être augmenté
Ce ne serait que justice concédé
À un Maçon de ta stature
Que d’avoir reconnaissance à ta mesure. »
 
« Tu mérites mieux que tes Frères de Rite,
Sans pour cela de plébiscite,
Écoute ma voie qui n’est que vérité
Pas celle de ta Loge qui veut te jalouser
Ils y en a qui poussent à l’ombre des géants
Et toi du n’est pas de ceux-là séant. »
 
Notre Maçon toute à sa réflexion d’une proposition
Tant éloigné de ces premières prétentions
Mais allait-il se laisser abuser
Par les sirènes d’une renommée
Acquise sur du vent
Cas un travail méritant.
 
Il se voyait pourtant déjà
Avec ces plus belles tenues d’apparat
Tablier cordon et toute la panoplie
Qui ferait de lui un grand affranchi
Brillant ainsi de mille feux
Devant un parterre moins prestigieux
 
« L’habit ne fait pas le moine » pourtant
C’est là dicton bien connu des bonnes gens
Mais le Maçon n’est encore qu’un homme
Tenté par des basses choses en sommes.
Symptômes de cette vilaine maladie
Qui peut surprendre les plus avertis.
 
La cordonite aigu
C’est comme boire la ciguë
Un poison qui s’insinue en vous
Vous séparant de tout,
Cette fraternelle amitié
De ceux qui vous avait initié.
 
La Cordonite fléaux des Loges
Et à cela presque aucune ne dérogent
Cordonite qui mène tout droit à l’ambition
Celle qui fait tant de mauvais Maçons
Car être Maçon c’est avoir choisi la voie
Ou l’humilité et le don de soi est roi.
 
Qu’importe les sautoirs et insignes
Si ce n’est pas pour s’en montrer digne,
Ils se doivent d’être un exemple
Pour tous ceux qui frappe à la porte du Temple.
Un poste d’officier et un grade n’est pas un du
Mais une Charge et cela doit être su.
 
Willy - 23 juin 2013


10/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres