GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Organismes, structures et art rupestre censés appartenir à une culture précolombienne à Porto Rico

Massive Ancient Settlement Unearthed in Puerto Rico

 

Bodies, structures, and rock art thought to belong to an indigenous pre-Columbian culture have been unearthed at an ancient settlement in Puerto Rico, officials recently announced. Archaeologists say the complex could be the most significant of its kind in the Caribbean.

 

Massive ancienne colonie pioché dans Puerto Rico
Partagez ceci :

Organismes, structures et art rupestre censés appartenir à une culture précolombienne indigène ont été découverts dans une ancienne colonie à Porto Rico, a récemment annoncé des fonctionnaires. Les archéologues disent que le complexe pourrait être la plus importante du genre dans les Caraïbes.


« C'est un site très bien préservé, » a déclaré Aida Belén Rivera-Ruiz, directeur de l'État Bureau de préservation de Puerto Rico historique.

« Le site semble montrer deux occupations : un pré Taino et une colonie de Taino. » Les Taino sont pensés pour être un sous-groupe des Indiens Arawak qui ont migré vers les Caraïbes, du Mexique ou d'Amérique du sud des centaines d'années, disent les experts. Ils ont été parmi les premières tribus à la rencontre des européens.

Les archéologues ont connu depuis 1985 que la région contenait des artefacts autochtones. Mais la portée du site est devenue évidente seulement récemment, comme le U.S. Army Corps of Engineers commença la construction d'un nouveau barrage.

Peut-être la plus importante découverte est une grande esplanade couvrant une superficie d'environ 130 par 160 pieds. Le plaza, qui contient des pierres où sont gravées des pétroglyphes antiques, aurait pu être une Cour utilisée pour les cérémonies rituelles ou de jeux de balle.

« Si cette information est confirmée, ce serait le plus grand batey indigène connu dans les Caraïbes », a déclaré Rivera-Ruiz. Roberto Mucaro Borrero, un représentant de la Confédération unie des Taino personnes, a accepté. Le site « pourrait être la plus grande zone culturelle à antique Taino a conclu non seulement à Porto Rico, mais dans toute la Caraïbe, » a déclaré Borrero.

Et pétroglyphes d'une figure masculine avec cuisses de grenouilles pourraient s'avérer particulièrement importantes pour comprendre les racines de la culture, a-t-il ajouté. « Ils pourraient révéler des éléments de preuve de liens directs entre les Taïnos et les peuples mayas, » dit-il.

Confusion et les critiques sont déjà tourbillonnant au milieu de l'excitation sur les résultats. Les rapports initiaux de corps retrouvés dans plusieurs fosses communes sur le site suggèrent que les gens ont été enterrés en positions uniques. Les corps étaient "enterré face vers le bas avec les jambes pliées aux genoux — un style jamais vu auparavant dans la région," Associated Press rapporté.

Mais Miguel Rodriguez, membre du Conseil archéologique du gouvernement portoricain, dit que le positionnement funéraire n'est pas du jamais vu dans la région.
Kit Wesler, un expert de Taino à Murray State University dans le Kentucky, a également indiqué que la « position face vers le bas est inhabituelle, mais probablement pas sans précédent ». Rivera-Ruiz de l'office d'état de préservation a souligné que toute réclamation sur l'unicité de l'enterrement doit attendre une fouille complète et études de tous les objets funéraires
 
"This is a very well preserved site," said Aida Belén Rivera-Ruiz, director of Puerto Rico's State Office of Historic Preservation.
 
"The site seems to show two occupations: a pre-Taino and a Taino settlement." The Taino are thought to be a subgroup of the Arawak Indians who migrated to the Caribbean from Mexico or South America hundreds of years ago, experts say. They were among the first tribes to encounter Europeans.
 
Archaeologists have known since 1985 that the area contained indigenous artifacts. But the scope of the site became clear only recently, as the U.S. Army Corps of Engineers began construction on a new dam.
 
 
Perhaps the most significant find is a large plaza covering an area of about 130 by 160 feet. The plaza, which contains stones etched with ancient petroglyphs, might have been a court used for ceremonial rituals or ball games.
 
"If this information is confirmed, this would be the largest known indigenous batey in the Caribbean," Rivera-Ruiz said. Roberto Mucaro Borrero, a representative of the United Confederation of Taino People, agreed. The site "could be the largest ancient Taino cultural area found not only in Puerto Rico but throughout the Caribbean," Borrero said. 
 
And petroglyphs of a masculine figure with frog legs could prove especially important in understanding the culture's roots, he added. "They could reveal evidence of direct links between the Taino and the Mayan peoples," he said.
 
Confusion and criticisms are already swirling amidst excitement over the findings. Initial reports about bodies found in several graves at the site suggest that the people were buried in unique positions. The bodies were "buried facedown with the legs bent at the knees—a style never seen before in the region," the Associated Press reported.

But Miguel Rodriguez, a member of the Puerto Rican government's archaeological council, said the burial positioning isn't unheard of in the area.

Kit Wesler, a Taino expert at Murray State University in Kentucky, also said that the "facedown position is unusual but probably not unprecedented."  Rivera-Ruiz of the state preservation office stressed that any claims about the uniqueness of the burial arrangements must await a full excavation and studies of any funerary objects


23/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres