GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

PAGANISME de SARA INFINITY LIGHT

z paganisme.jpg

... Paganism is the broad term used to describe any religion or belief that is not Christian, Jewish or Muslim. Paganism can be traced back to Neolithic times a...nd survived up until the middle ages when Christianity became powerful enough to erase it from existence. Paganism is an earth based religion which lays emphasis on the worship of all aspects of nature. Paganism appeared very early on in the history of the world. Examples of early Paganism, can be seen in ancient Greek and Roman religions, as well as in ancient Goddess worship and Druidic religions. Ancient people believed that everything had a spirit and were polytheistic and they placed great importance on the worship of many Gods, Goddesses and Deities. Gods were a part of everyday life and great emphasis was placed on placating them through worship and ritual. Pagans believed that the Gods were imminent and entered every aspect of their society, influencing everything from laws and customs to the general workings of their community. As Pagans were polytheistic they had gods and goddesses of the forests, the sea and of all aspects of nature. Pagans personified the energies of the land, sky and other elements by giving specific responsibilities to individual Gods, such as Ares and Mars. Pagans held no belief in heaven and hell as Christians do, rather they believed in reincarnation. They believed that when the body could be re-incarnated in another form.  Pagan religions believed in many gods and generally worshipped the earth, sea, sun, sky and various other elements of nature. The Romans, also, were polytheistic and much of their lives were spent in a fervent effort to please their gods.  This was because ancient Romans believed that their gods had great influence over their daily lives and fates.  In order to placate the gods, the Romans believed that certain rituals and rites must be performed in appreciation of the god’s works. As the religion progressed, so too did the rituals and this made it necessary to form priesthood’s with specific rituals and traditions. In keeping with the Pagan tradition the Romans had a deep respect for the earth and her cycles. The ancient Roman religion is one of the better known pagan religions. Early Roman religion was based on spirits. The Romans did not build great mythologies like the Greeks, rather they believed everything had a spirit. These spirits were thought to influence for good or evil, daily life. The Romans therefore had to keep them happy through worship and sacrifice. If the rituals and sacrifices were performed properly the Romans believed the gods would be happy and help them. Romans believed each God had a specific ‘field’ of expertise. There was a god of the sun, Apollo, a god of the sea, a god of the sky and many others. As Roman life had many different aspects there were many different Gods. If a Roman wanted a good crop he would pray to Ceres, the goddess of agriculture. The most important of all the spirits was Vesta the goddess of the hearth and home and the centre of Roman family life. Each household had a small shrine dedicated to the household spirits. The Romans were great copiers. They borrowed many of their gods from the Greeks, but unlike Greek gods, theirs did not have the same definitely conceived personality, they were more cold and formal. The Romans lived under the gods and constantly tried to please them. The Roman religion was based on rituals and sacred rites. These rituals had become very complex over the years and needed special people to perform them. This is where the priests came in. The chief priesthood’s were usually filled by distinguished statesmen or generals. Roman religion and politics were intermeshed. There were two types of priests; - priests for the general supervision of religion; and - priests of particular deities. As the Roman empire expanded it came into contact with new and different religions. Many were absorbed into the state religion. Religious tolerance was a policy among the emperors. They introduced a policy of syncretism designed to encourage the merging of pagan religions to unite people and effect greater political stability. This cemented and united the empire. So it came to pass that Romans could worship whoever they liked as long as it didn’t interfere with others. The ancient Roman religion was worshipped not only by the Romans, but by the various communities which were absorbed into the Roman empire. These communities added to the state religion with their own specific beliefs until it was a truly diverse and all encompassing religion.  It is the Roman and the Greek religions which are the basic from modern pagans take their beliefs. Ancient Greek Religion - Greek religion was a predominant form of early Paganism and as a result their religion reflected many central ideas and concepts of earlier forms of Paganism, such as Druidism. It was polytheistic, consisting of the worship of many Gods. The Greeks believed that the Gods would offer protection and guide their city-states. This belief was identical to other earlier forms of Paganism.  Divinities were the most important element of Greek religion and much emphasis was placed on pleasing the Gods in order to live a life free of oppression and hardship. Like all Pagans, the Greeks believed that they had to worship and please the Gods in order to have good fortune. The Greeks participated in a number of rituals, rites, ceremonies and sacrifices in order to impress and placate the Gods. Temples, shrines and statues were erected as a designated place to offer sacrifices to the Gods.   Religion was a very important aspect of Greek society and culture, with the sacrifices and regular worships of Gods surviving to unify the people in a common goal to please the Gods. The Greeks also placed an immense faith in the idea that an afterlife awaited them after their death. They firmly believed that this life was not the only reality in which the soul lives, but after this lifetime, a whole new and different one awaited them.  The origins of Greek history has been lost in pre-history, the only knowledge that has remained is that the Greeks assimilated cults of pre-Greek inhabitants of the Peninsula. An example of this can be seen when the Greeks encountered the flourishing society of the Minoan civilization whose central divinities influenced characteristics of later Greek Goddesses.  Greek religion was ritual based, practicing a flexible set of beliefs. It was unlike many modern religions, because it made no claims of universality, they did not proselytize, they did not participate in regular clergies, no hierarchical system, no sacred texts or moral code that is backed by religious beliefs. Scholars of the Renaissance believed that Greek religion simply consisted of an abundant treasury of legendary tales told by Greek authors. However Greek religion was not simply legendary tales and fictitious myths, it was a complex organization with each city-state containing its own divinities, which acted to cement the body of citizens into a true community. The Divine played an integral part in Greek religion and their society. The Divine entered all parts of Greek society, domestic affairs, civic organization, gender, agriculture and war. This belief is also reflected in many other earlier forms of Paganism. The Greeks attempted to please the Gods, fearing that they could upset them with insolence and impiety. The Greeks placed great importance on Twelve Pantheon Gods. They also worshipped other deities such as oracles, lesser divinities, demigods and heroes.  The Gods were admired and feared, being distinguished from man by their immortality. The Greeks believed that the Gods controlled natural and social forces and resided on Mount Olympus. The Greeks were an earth based culture as were most early forms of Paganism, holding a high respect for nature and the earth. To reflect this love of nature, the Greeks placed different Gods in charge of different aspects of life.  The Gods were often depicted as humans as the Romans and other early forms of Paganism did. The Gods also occasionally assumed animal guise. Another interesting factor was that each God assumed and represented a different aspect and function of Greek life. Sometimes Gods can be worshipped under different names, for example Zeus can be worshipped under the name Omrios. The Greeks used the Gods to explain the occurrence of things, which they could not understand through lack of scientific proof. For example they thought that the Gods controlled the rising and setting of the sun and created great myths about such events.  Although the Greeks heavily depended on their Gods to uphold their society, it is evident that they relied on other deities as well. This can be seen through the Greeks faith in a deity, which they called an Oracle. An oracles primary function was to offer guidance and advice. In archaic times, the Greeks sought out the Oracles advice in relation to religious and political aspects of life. They were also used as a mean to seek out the will of the Gods. Sanctuaries were dedicated to the Oracles to indicate their importance. Shrines were also erected for the Oracles and became places of international prestige. Oracles controlled many human decisions about health, sickness, peace, war, colonization, migration, crime and punishment. In order to show their appreciation to the Gods and Oracles, the Greeks would perform a series of rituals, ceremonies, sacrifices and offerings as other forms of Paganism did. Sacrifices of animals; sheep, cows, goats, pigs and bulls were made as a present to the Gods. Chosen animals for sacrifice formed a procession, they were crowned, adorned, purified with water and sprinkled with barley. Many temples and shrines were also erected as a mark of respect and for a place to offer their sacrifices. It is obvious that the Greeks placed a lot of pride in their temples and shrines, for extensive time was taken to re-build, preserve and beautify them. Further evidence of the Greeks desire to please the Gods can be seen through their offerings. The Greeks offered such things as stone freezes, gold vessels, wheat, wine and honey, milk, water and first-fruits. Prayers and hymns accompanied sacrifices and sometimes performances and other ritual acts followed such as dances or early forms of drama.  The function of these sacrifices aside from pleasing the Gods was to unite the people in a common and regular pattern and to integrate them into the city. It is clear that many similarities can be drawn between other forms of Paganism and Greek religion, through their similar worshiping techniques, their desire to please the Gods and their polytheistic nature.  The after-life was also very important to the Greeks, as they believed that their souls were carried on to another dimension and lived on after death - they believed in re-incarnation.   The Greeks held a strong belief that your body needed to be buried with the goods and wealth that you had accumulated in this lifetime in order to carry them through into the next life. Gravesites recovered have shown that people have been buried with food, clothes and jewelled ornaments. Kings were buried with bronze weapons, chariots and their horses. In some cases the wives and slaves were killed and buried beside the dead so that the person could take their family with them into the next lifetime. Their bodies are well preserved and embalmed so that they are not ruined for the next life.  Both Greek religion and other forms of Paganism were earth based cultures, placing a high respect upon nature.   Ancient Druidism - The Druids were an ancient people, originating from Celtic tribes at a time when people had to live close to nature to survive.  ‘These priests worshiped some Gods similar to those of the Greek’s and Romans, but under different names’.  (The world book dictionary) By nature, Druids were watchful and mindful of different aspects of life. Druids possessed a comprehensive knowledge on such things as poetry, architecture, literature, mythology, languages and folklore. In this fashion, they were incredibly learned, having gone through a rigorous education and were able to provide cultural and intellectual impute to their communities for the mutual benefit of all.  Druidism differed from Greek and Roman religion because they did not have clearly defined images to represent the object of their worship and they did not meet in temples or any other form of building to hold their rites. Instead, Druids had a sacred place consisting of a circle of stones, usually near a stream, under a grove or situated near a widespread oak. They met in woods and glens because they held a high respect for nature, believing that their spirits emerged from the tides, the sea, light, wind, the sun and the oak tree.  They participated in two main festivals each year. The first one was named Beltane (Fire God) and the second one was named Samhin (Fire of peace), celebrated on Hallow’s Eve. The Druids had strong beliefs about sacrifice and the idea of death. ... http://library.thinkquest.org/28111/ ... image from ... Hinduism (The forgotten facts) Goddess Bhudevi, bronze - The consort of Lord Vishnu. She personifies the Earth. To worship the Goddess is to honor the Earth and all the creatures. In the Vedic literatures mother Earth is personified as the Goddess Bhumi, or Prithvi. She is the abundant mother who showers her mercy oh her children. The Earth was not created by God to be partitioned into artificial geographic regions, over which men will then foolishly war with one another. Rather, she is a living being, a mother, a woman, a Goddess, whom we are to love, respect and nurture - as she so patiently nurtures us. In the Hindu tradition, Mother Earth even has a name: Bhu-devi. The female aspect of the Creator has been excluded by a world that has focused exclusively on the male dominated religions of Judaism, Christianity and Islam. Such respect for the feminine has not been as readily visible in the history of the Western world, unfortunately.
... Paganisme est le terme générique utilisé pour décrire toute religion ou conviction qui n'est pas chrétienne, juive ou musulmane. Paganisme peut être tracée de nouveau à l'époque néolithique et a survécu jusqu'au moyen âge, quand le christianisme est devenu assez puissant pour l'effacer de l'existence. Paganisme est une religion de la terre basée qui met l'accent sur le culte de tous les aspects de la nature. Paganisme est apparue très tôt dans l'histoire du monde. Exemples de paganisme au début, peut être vu dans les religions grecque et romaine antiques, ainsi que dans le culte de déesse antique et religions druidiques. Ancien peuple croyait que tout avait un esprit et étaient polythéiste et ils accorde une grande importance sur le culte de nombreux dieux, les déesses et les dieux. Dieux fait partie de la vie quotidienne et l'accent a été mis sur eux apaiser par le culte et rituel. Païens croyaient que les dieux étaient imminentes et entré tous les aspects de leur société, influençant tout de lois et coutumes du fonctionnement général de leur communauté. Comme païens étaient polythéistes, ils avaient dieux et déesses des forêts, la mer et de tous les aspects de la nature. Païens personnifié les énergies de la terre, de ciel et d'autres éléments en donnant des responsabilités spécifiques aux dieux individuels, tels que Ares et Mars. Païens qui s'est tenue à aucune croyance dans le ciel et l'enfer comme chrétiens, plutôt ils croyaient en la réincarnation. Ils croient que quand le corps pouvait être réincarné sous une autre forme. Les religions païennes croyaient en plusieurs dieux et adoraient généralement la terre, mer, soleil, ciel et divers autres éléments de la nature. Les Romains, aussi, étaient polythéistes et une grande partie de leur vie ont été passées dans un effort fervent pour plaire à leurs dieux. C'était parce que les Romains croyaient que leurs dieux ont eu grande influence sur leur vie quotidienne et le destin. Afin d'apaiser les dieux, les Romains croyaient que certains rituels et les rites doivent être exécutées dans l'appréciation des oeuvres de Dieu. Fur la religion, donc trop fait les rituels et cela rendait nécessaire au sacerdoce de forme avec des rituels spécifiques et des traditions. En accord avec le païen tradition les Romains avait un profond respect pour la terre et ses cycles. La religion romaine antique est une des religions païennes mieux connues. Religion romaine primitive était fondée sur les spiritueux. Les Romains ne construisait pas de grandes mythologies comme les Grecs, plutôt qu'ils croyaient tout un esprit. Ces esprits étaient censés influencer en bien ou en mal, la vie quotidienne. Par conséquent, les Romains devaient garder heureux à travers l'adoration et du sacrifice. Si les rituels et les sacrifices ont été effectuées correctement les Romains croyaient les dieux seraient heureux et les aider. Romains croyaient que chaque Dieu avait un spécifique 'champe d'expertise. Il y avait un Dieu du soleil, Apollon, un Dieu de la mer, un Dieu du ciel et bien d'autres. Comme vie romaine avait beaucoup d'autres aspects y étaient nombreux dieux différents. Si un Roman voulait une bonne récolte il prierait à Ceres, la déesse de l'agriculture. Le plus important de tous les esprits était Vesta, la déesse de la la maison et le centre de la vie de famille romaine. Chaque ménage a eu un petit temple dédié aux esprits domestiques. Les Romains étaient grands copieurs. Ils ont emprunté beaucoup de leurs dieux de la Grèce, mais contrairement aux dieux grecs, eux n'avaient pas la même personnalité certainement conçue, ils étaient plus froide et formelle. Les Romains ont vécu sous les dieux et constamment essayé de leur faire plaisir. La religion romaine reposait sur les rituels et les rites sacrés. Ces rituels avaient devenu très complexe au fil des ans et besoin des gens spéciaux pour les exécuter. C'est où les prêtres sont venus. Le chef sacerdoce ont été habituellement rempli par d'éminents hommes d'Etat ou généraux. Politique et religion romaine était enchevêtrées. Il y avait deux types de prêtres ; -prêtres pour la surveillance générale de la religion ; et - prêtres des divinités particulières. L'expansion de l'empire romain, il entra en contact avec nouvelles et différentes religions. Beaucoup ont été absorbés par la religion d'État. La tolérance religieuse est une politique parmi les empereurs. Ils ont adopté une politique de syncrétisme visant à encourager la fusion des religions païennes d'unir les gens et l'effet d'une plus grande stabilité politique. Cela cimentées et unie de l'empire. Alors, il arriva que Romains pouvaient culte quiconque qu'ils aimaient tant qu'il n'interfère pas avec d'autres. L'ancienne religion romaine était adorée non seulement par les Romains, mais aussi par les diverses communautés qui ont été absorbées par l'empire romain. Ces communautés ajouté à la religion d'État avec leurs propres croyances spécifiques jusqu'à ce que c'était un vraiment diversifié et toute autre religion englobante.
La religion romaine reposait sur les rituels et les rites sacrés. Ces rituels avaient devenu très complexe au fil des ans et besoin des gens spéciaux pour les exécuter. C'est où les prêtres sont venus. Le chef sacerdoce ont été habituellement rempli par d'éminents hommes d'Etat ou généraux. Politique et religion romaine était enchevêtrées. Il y avait deux types de prêtres ; -prêtres pour la surveillance générale de la religion ; et - prêtres des divinités particulières. L'expansion de l'empire romain, il entra en contact avec nouvelles et différentes religions. Beaucoup ont été absorbés par la religion d'État. La tolérance religieuse est une politique parmi les empereurs. Ils ont adopté une politique de syncrétisme visant à encourager la fusion des religions païennes d'unir les gens et l'effet d'une plus grande stabilité politique. Cela cimentées et unie de l'empire. Alors, il arriva que Romains pouvaient culte quiconque qu'ils aimaient tant qu'il n'interfère pas avec d'autres. L'ancienne religion romaine était adorée non seulement par les Romains, mais aussi par les diverses communautés qui ont été absorbées par l'empire romain. Ces communautés ajouté à la religion d'État avec leurs propres croyances spécifiques jusqu'à ce que c'était un vraiment diversifié et toute autre religion englobante. Le Roman et les religions grecques qui sont la base de païens modernes prennent leurs croyances. Religion grecque antique - religion grecque était une forme prédominante du paganisme précoce et ainsi leur religion reflète les nombreuses idées centrales et les concepts de formes anciennes du paganisme, comme le druidisme. Elle était polythéiste, composé du culte de nombreux dieux. Les Grecs croyaient que les dieux protègent et guider leurs cités-États. Cette croyance était identique à d'autres formes antérieures du paganisme. Divinités ont été l'élément le plus important de la religion grecque et a beaucoup insisté sur l'agréable les dieux afin de vivre une vie libre de l'oppression et des difficultés. Comme tous les païens, les Grecs croyaient qu'ils devaient adorer et s'il vous plaît les dieux afin d'avoir la bonne fortune. Les Grecs ont participé à un certain nombre de rituels, des rites, des cérémonies et des sacrifices afin d'impressionner et d'apaiser les dieux. Temples, des sanctuaires et des statues ont été érigées comme un endroit désigné pour offrir des sacrifices aux dieux. La religion était un aspect très important de la société grecque et de la culture, avec les sacrifices et les cultes réguliers des dieux qui survivent pour unifier les peuples dans un but commun, s'il vous plaît les dieux. Les Grecs ont également placé une immense foi dans l'idée qu'une autre vie qui les attendait après leur mort. Ils croyaient fermement que cette vie n'était pas la seule réalité dans laquelle l'âme vit, mais après cette vie, un tout nouveau et différent de celui attendu eux. Les origines de l'histoire grecque a été perdu dans la préhistoire, la seule connaissance qui est resté, c'est que les Grecs assimilés cultes des habitants des Grecs de la péninsule. Un exemple de cela sont visibles quand les Grecs a rencontré la société florissante de la civilisation minoenne dont divinités centrales influencé caractéristiques d'ultérieure des déesses grecques. Religion grecque était rituel basé, pratiquant un ensemble flexible de croyances. C'était contrairement à beaucoup de religions modernes, car il ne fait aucune revendication de l'universalité, ils ont ne pas de prosélytisme, ils n'ont pas participé de pasteurs ordinaires, aucun système hiérarchique, aucun textes sacrés ou code moral qui est soutenue par des croyances religieuses. Érudits de la Renaissance croyaient que la religion grecque se composait simplement d'une trésorerie abondante de récits légendaires racontées par les auteurs grecs. Religion grecque cependant était pas simplement légendaires contes et mythes fictifs, c'était une organisation complexe avec chaque cité-état contenant ses propres divinités, qui a agi pour cimenter le corps des citoyens dans une véritable communauté. Le divin a joué une partie intégrante de la religion grecque et leur société. Le divin est entré dans toutes les parties de la société grecque, domestique, organisation civique, du genre, l'agriculture et guerre. Cette croyance se retrouve dans beaucoup d'autres formes antérieures du paganisme. Les Grecs a tenté de s'il vous plaît les dieux, craignant qu'ils pourraient perturber leur avec une insolence et d'impiété. Les Grecs accorde une grande importance sur les douze dieux du Panthéon. Ils adoraient également d'autres divinités comme oracles, moindre dieux, demi-dieux et héros. Les dieux ont été admirées et craint, se distinguant de l'homme par leur immortalité. Les Grecs croyaient que les dieux contrôlaient les forces naturelles et sociales et qu'il résidaient sur le Mont Olympe. Les Grecs ont une culture de la terre basée tout comme la plupart des formes primitives du paganisme, tenant un grand respect pour la nature et la terre. Afin de tenir compte de cet amour de la nature, les Grecs placés différents dieux en charge de différents aspects de la vie. Les dieux étaient souvent décrit comme les humains comme les Romains et les autres formes primitives du paganisme a fait. Les dieux également parfois supposés animal couvert. Un autre facteur intéressant est que chaque Dieu a assumé et représenté un aspect différent et la fonction de la vie grecque. Parfois les dieux peut être adoré sous des noms différents, par exemple, Zeus peut être adoré sous le nom de Omrios. Les Grecs utilisaient les dieux pour expliquer l'existence des choses, qu'ils ne pouvaient pas comprendre par manque de preuves scientifiques. Par exemple, ils pensaient que les dieux contrôlaient le lever et le coucher du soleil et créé des grands mythes concernant ces événements. Bien que les Grecs dépendaient fortement de leurs dieux pour soutenir leur société, il est évident qu'ils dépendaient des autres divinités ainsi. Ceci peut être vu à travers la foi des Grecs en une divinité, qu'ils appelaient un Oracle. Une fonction primaire d'oracles était d'offrir aide et conseils. À l'époque archaïque, les Grecs chercher les conseils d'Oracles en ce qui concerne les aspects religieux et politiques de la vie. Ils servaient aussi comme un moyen de chercher la volonté des dieux. Sanctuaires étaient consacrés aux Oracles pour indiquer leur importance. Sanctuaires ont été également construits pour les Oracles et devinrent des lieux de prestige international. Oracles contrôlée de nombreuses décisions humaines sur la santé, maladie, paix, guerre, colonisation, migrations, crime et châtiment. Afin de montrer leur reconnaissance pour les dieux et les Oracles, les Grecs effectuerait une série de rituels, des cérémonies, des sacrifices et des offrandes comme fait d'autres formes de paganisme. Sacrifices d'animaux ; moutons, vaches, chèvres, porcs et taureaux ont été faites en cadeau des dieux. Animaux choisis pour sacrifice formé une procession, ils étaient couronnés, ornés, purifiées avec de l'eau et aspergés avec de l'orge. De nombreux temples et sanctuaires ont été également érigés comme une marque de respect et d'un endroit pour offrir leurs sacrifices. Il est évident que les Grecs placé beaucoup de fierté dans leurs temples et sanctuaires, pour beaucoup de temps a été pour re-construire, de préserver et de les embellir. Une preuve supplémentaire du désir de plaire les dieux grecs sont visibles par le biais de leurs offres. Les Grecs a offert des choses telles que Pierre se fige, navires or, blé, vin et miel, lait, eau et premiers-fruits. Prières et chants accompagnent de sacrifices et parfois des spectacles et des autres actes rituels suivis tels que des danses ou des formes primitives de l'art dramatique. La fonction de ces sacrifices en dehors de plaire les dieux était d'unir les gens dans un modèle régulier et commun et de les intégrer dans la ville. Il est clair qu'on peut tirer beaucoup de similitudes entre autres formes de paganisme grec religion et, à travers leurs techniques adorant similaires, leur désir de plaire, les dieux et leur nature polythéiste. La vie après la mort était également très importante pour les Grecs, comme ils le croyaient que leurs âmes étaient à bord d'une autre dimension et vivaient avec après la mort - ils croyaient en la réincarnation. Les Grecs qui s'est tenue une croyance forte que votre corps devaient être enterrés avec les biens et les richesses que vous avait accumulé au cours de cette vie afin de les mener dans la prochaine vie. Lieux de sépulture récupérés ont montré que les gens ont été enterrés avec de la nourriture, vêtements et ornements de joyaux. Rois ont été enterrés avec les armes de bronze, de chars et de leurs chevaux. Dans certains cas, les épouses et esclaves ont été tués et enterrés à côté des morts pour que la personne puisse avoir leur famille avec eux dans la prochaine vie. Leurs corps sont bien conservés et embaumé afin qu'ils ne sont pas ruinés pour la prochaine vie. Tant la religion grecque et autres formes de paganisme étaient des cultures de terre basée, plaçant un grand respect nature. Druidisme antique - les druides étaient un peuple antique, originaires de tribus Celtes à une époque où les gens devaient vivre proche de la nature pour survivre. "Ces prêtres adoraient des dieux semblables à ceux de la de grecs et les Romains, mais sous des noms différents. (Le dictionnaire livre du monde) Par nature, les druides ont été vigilant et attentif des différents aspects de la vie. Druides possédaient une connaissance approfondie sur des questions comme la poésie, architecture, littérature, mythologie, langues et folklore. De cette façon, ils étaient incroyablement appris, après avoir traversé une éducation rigoureuse et ont pu donner culturelle et intellectuelle imputer à leurs collectivités dans l'intérêt mutuel de tous. Druidisme différente de religion grecque et romaine, parce qu'ils n'avaient pas clairement défini d'images pour représenter l'objet de leur culte et ils ne possédaient pas dans des temples ou toute autre forme de bâtiment de tenir leurs rites. Au lieu de cela, druides avaient une place sacrée composée d'un cercle de pierres, habituellement près d'un ruisseau, sous un bosquet ou situé près d'un chêne très répandu. Ils se sont rencontrés en bois et vallons parce qu'ils tenaient un grand respect pour la nature, croyant que leurs esprits ont émergé des marées, la mer, la lumière, le vent, le soleil et le chêne. Ils ont participé à deux principaux festivals chaque année. L'un était nommé Beltane (Dieu du feu) et la seconde une a été nommée Samhin (feu de la paix), célébrée à veille de la Sanssaint. Les druides avaient de fortes convictions sur le sacrifice et l'idée de la mort. ... http://library.thinkquest.org/28111/...
... l'image de... BLG de déesse de l'hindouisme (les faits oubliés), bronze - l'épouse du Seigneur Vishnu. Elle personnifie la terre. Pour adorer la déesse est à l'honneur la terre et toutes les créatures. Chez la mère de la littérature védique, la terre est personnifiée comme la déesse Bhumi, ou Prithvi. Elle est la mère abondante averses sa miséricorde oh ses enfants. La terre n'a pas été créée par Dieu pour être partitionnées entre des régions géographiques artificielles, sur lesquels hommes puis bêtement guerre entre eux. Au contraire, elle est un être vivant, une mère, une femme, une déesse, que nous sommes à aimer, à respecter et à nourrir - comme elle a si patiemment nous nourrit. Dans la tradition hindoue, la terre mère a même un nom : Bhu-devi. L'aspect féminin du créateur a été exclue par un monde qui a mis l'accent exclusivement sur les religions dominées masculines du judaïsme, le christianisme et l'Islam. Ce respect pour le féminin n'a pas été aussi facilement visible dans l'histoire du monde occidental, malheureusement.
Enter text or webpage URL
 
Rate this translation:  
 
 


11/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres