GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

la Vierge alchimique debout sur le croissant lunaire

1995 : la lettre de mai

Eglise Saint-Maurice de ReimsUne fois couronnée la    matière, - la Terre-Mère, toujours vierge à cause de son humilité et de son rôle    totalement indispensable, - nous voici devant la Vierge alchimique debout sur le croissant    lunaire. Pourquoi ce culte rendu à la Vierge (noire ou blanche) ? Parce que la noirceur    de certains moments traversés devient en quelque sorte la mère    d'une prise de conscience nouvelle.

Vêtue de bleu, la Vierge a le pied posé sur un    nuage (d'inconnaissance). Les huit étoiles se rapportent à la résurrection future de    tous les hommes (infini.gif (902 octets)= l'infini). Les diverses allusions à la mythologie et à    l'alchimie montrent combien il est nécessaire de voir sans    préjugés ce qui nous entoure. Les rayons d'or solaire sont rigides (droits) et souples (ondulés). Dans sa droite, la Vierge tient le monde    entier avec ses signes zodiacaux, d'où émerge un paon, image d'immortalité : l'oiseau    d'Héra, gloire du ciel étoilé, qui porte sur sa queue les cent yeux qui voient tout.    Dans sa main gauche, le temple aux quatre fenêtres symbolise les quatre orientations du    monde et les quatre éléments cosmiques et corporels. Les neuf lucarnes se réfèrent à    la "neuvième heure", où le Seigneur confia son esprit au Père. Elles peuvent    faire également allusion à la Sibylle de Cumes qui détient neuf recueils d'oracles. En    alchimie, le chiffre neuf désigne aussi le nombre de purifications nécessaires, nos    "grandes épreuves" pour obtenir la Pierre philosophale (la solidité de l'Amour    par la Sagesse). Le 9 préfigure l'Age d'Or, un âge neuf.

L'annonce des temps nouveaux revient aux deux tritons sonnant de la trompette sur le    toit de l'autre temple. Les trompettes sont symboles des Eaux d'en-haut. Le couple    d'adeptes figure l'initiation : chasuble rouge pour lui, voile blanc pour elle. L'homme    tient un livre fermé rappelant la nécessité du secret et le caducée d'Hermès aux    serpents complémentairement enlacés. La femme tient le flambeau qui éclaire les    ténèbres.

Tous les détails de cette image sont éminemment symboliques : il suffit d'être    attentif pour en décrypter le sens. N'imitons pas le cyclope qui tombe à la mer, et    représente le règne chaotique primordial où l'alchimiste ignorant finit par se perdre    Quant aux autres symboles, à vous de les trouver !



28/06/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres