GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Prevenar 13: documents confidentiels accablants /risques neurologiques de la double vaccination

Trois documents confidentiels nous sont récemment parvenus sur le vaccin Prevenar 13, un vaccin largement administré aux enfants: ICI, ICI et ICI

 

Vous trouverez notre communiqué de presse explicatif sur ces documents: ICI

 

[Notre communiqué en anglais/ English version of our Press Release: Here]

 

Cette actualité a été, notamment, relayée dans Le Soir de ce jour en pages 1 et 9:

 

Soir--1-.jpg

 Soir--2--copie-1.jpg

 

Soir--3-.jpg

 

 Soir--4-.jpgSoir--5-.jpg

 

Soir--6-.jpg

Soir--7-.jpg

 

Soir (8)

Soir--9-.jpg

Soir--10-.jpg

Soir--11-.jpg

Soir--12--copie-1.jpg

 

Voir aussi: "Le Prevenar est-il un vaccin sûr et sans danger?"

 

& pour mieux cerner LES GENS qui ont recommandé allègrement ce vaccin

 

Prevenar: les coulisses d'une médiatisation bien huilée

 

La presse et les conflits d'intérêts avec cette vaccination antîpneumococcique

 

 

Document confidentiel accablant sur l'Infanrix hexa

 
 
 
 

commentaires

aa26/12/2012 18:43

Heu les gars... Il faudrait faire une VRAIE analyse statistique avant de tirer des conclusions...
Les groupes sont très petits donc les écart types sont énormes. Bref, il n'y a sûrement pas de différence statistiquement significative entre les différents groupes.
Donc ces chiffres ne valent peut-être rien.

Initiative Citoyenne26/12/2012 23:04



Chose étrange, vous ne semblez pas alerter sur les VRAIES questions:


ainsi, au lieu de noyer le poisson, vous n'avez pas l'air de vous indigner de la si faible taille des échantillons utilisés par les firmes pour obtention des AMM... bizarre et plutôt incohérent
pour le coup. De même, ça n'a pas l'air de vous gêner méthodologiquement qu'il n'y a pas de groupes placebos mais qu'on compare finalement le vaccin à lui même (à son ancienne version). Dans ces
conditions, où le recours à un faux placebo est criant, 3% d'effets secondaires graves constatés au total n'a absolument pas de quoi rassurer. Et si ces chiffres ne valent rien, comment se
fait-il que les autorités censées "nous protéger" n'en aient pas exigé d'autres? A moins que ce soit à nouveau des méthodes recourant aux faux placebos, parce que la vérité fait trop peur... de
moins en moins de gens sont dupes. Si ces chiffres ne valent rien, ils ne valent certainement pas comme gage que le vaccin est sûr, or c'est pourtant la conclusion des firmes juges et parties
dont le discours est repris docilement par de pseudo experts. De jeunes nourrissons qui n'avaient rien demandé à personne en paient le prix fort.



23/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres