GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Syria jihadist rebels prepare for US attack

Syria jihadist rebels prepare for US attack

Members of the jihadist group, al-Nusra Front, in Aziza, Syria (4 April 2013)

In theory, any US-led strike against the Syrian regime of President Bashar al-Assad is a gift to the jihadists fighting to overthrow him.

The hailstorm of Tomahawk Land Attack Missiles (TLAMs) that is expected to rain down on Syria's bases and command-and-control centres - if President Barack Obama wins Congressional approval - would certainly hurt the jihadists' enemy, although perhaps not fatally.

Yet instead of being welcomed in jihadist ranks, the prospect has triggered alarm and confusion there and amongst other Islamist groups.

Many are convinced that the real target of any US strikes will be the numerous anti-Western Islamist militias that have proliferated in the two-and-a-half-year-long civil war in which more than 100,000 people have already been killed.

'Second barrage'

Start Quote

Do you think we trust the Americans?”

End Quote Fighter for Liwa al-Islam

"An imminent US attack will target al-Nusra Front and Islamic State of Iraq and the Levant (ISIL) positions," announced a message on Twitter on 25 August from an account that supports one of the two most effective jihadist fighting forces in Syria.

It went on to list what it believes will be the primary targets of a US missile strike: Syrian government radar and other air defence systems, Scud missile depots and vehicles involved with chemical weapons.

It says "the second barrage will most probably be with cruise missiles", and lists the targets as al-Nusra Front and ISIL training sites, high-ranking and senior leaders of the prominent jihadist factions and finally, Sharia courts.

The US administration has been at pains to stress that any military action would be strictly in response to what it maintains is the Assad regime's significant use of chemical weapons in the Damascus suburbs on 21 August and it denies it would be entering Syria's civil war on anyone's side.

 

Speaking to the BBC's Jeremy Bowen, Syrian Deputy Foreign Minister Faisal Mekdad said terrorism would flourish everywhere if the US attacked Syria

In fact, US fears of the jihadist rebels' growing manpower and firepower have been instrumental in putting a brake on promised US support for the rebels.

But on Monday, Syria's Deputy Foreign Minister, Faisal Mekdad, told the BBC that any US military action against his government would effectively assist anti-Western jihadists.

"Any attack against Syria is support of al-Qaeda and its affiliates, whether al-Nusra Front or the State of Islam in Syria and Iraq," he said.

'Real target'

Whether or not Syria's jihadist groups are in America's sights, they are taking no chances.

"Do you think we trust the Americans?" one fighter from the rebel group Liwa al-Islam was quoted as saying, adding: "They gave Assad two weeks' notice to clear his bases. We know we are the real target."

In preparation for the missile strikes - if and when they come - instructions have gone out online for rebel commanders and others to change their locations and not to gather in big groups or convoys.

There is a specific fear of homing chips being attached to leaders' cars to guide incoming missiles as they are believed to have been in Pakistan's tribal areas and in the Gaza Strip.

"All the leaders must change their locations in order to confuse the spies," said one instruction to jihadist groups, adding: "Change the sequence of the routine tasks and the usual locations of performing the prayers. Avoid any public appearance."

Such is the depth of hostility and suspicion jihadist groups feel towards Western governments that some members have even accused the West of being indirectly behind the 21 August chemical attacks, asserting that "the West gave Assad the green light".

Forces which could be used against Syria:

Syria map

Five US destroyers - USS Gravely, USS Ramage, USS Barry, USS Mahan and USS Stout - are in the eastern Mediterranean, equipped with cruise missiles. The missiles can also be fired from submarines, but the US Navy does not reveal their locations

Airbases at Incirlik and Izmir in Turkey, and in Jordan, could be used to carry out strikes

Two aircraft carriers - USS Nimitz and USS Harry S Truman are in the wider region

French aircraft carrier Charles de Gaulle is currently in Toulon in the western Mediterranean

French Rafale and Mirage aircraft can also operate from Al-Dhahra airbase in the UAE

Rebelles djihadistes Syrie préparent pour Attackde US Frank Gardner

Correspondant de la BBC sécurité

 

Membres du groupe jihadiste, Front al-Nusra, Aziza, Syrie (4 avril 2013)
Poursuivre la lecture de l'histoire principale
Des attaques de conflict'Chemical de Syrie : ce que nous savons
Malaise de Damas
Gamble de Obama
Les lecteurs américains réagissent

 

En théorie, toute grève menée par les Etats-Unis contre le régime syrien du Président Bashar al-Assad est un cadeau pour les djihadistes qui luttent pour le renverser.

 

La tempête de grêle de Tomahawk Land Attack Missiles (TLAMs) qui est censée pleuvent sur les bases de la Syrie et les centres de commandement et de contrôle - si le Président Barack Obama gagne l'approbation du Congrès - serait certainement mal ennemi des djihadistes, bien que peut-être pas fatalement.

 

Encore au lieu d'être accueilli dans les rangs des djihadistes, la perspective a déclenché l'alarme et confusion là et parmi les autres groupes islamistes.

 

Beaucoup sont convaincus que l'objectif réel de toute grève US sera les milices islamistes anti-occidentaux nombreux qui sont sont multipliés dans la guerre civile two-and-a-half-year-long, où plus de 100.000 personnes ont déjà été tués.

 

« Deuxième barrage »
Poursuivre la lecture de l'histoire principale
Commencer à vendre
Pensez-vous que nous faisons confiance les américains?"
Exrait
Chasseur de Liwa al-Islam

 

« Une attaque imminente des Etats-Unis ciblera al-Nusra avant et État islamique d'Irak et les positions du Levant (ISIL), » a annoncé un message sur Twitter le 25 août d'un compte qui abrite l'une des deux forces combattantes plus efficaces de jihadistes en Syrie.

 

Il a ensuite d'énumérer ce qu'il croit, il sera la principale cible d'une attaque de missiles américaine: radar du gouvernement syrien et autre air défense systèmes, des dépôts de missiles Scud et des véhicules impliqués avec des armes chimiques.

 

Il est dit « le deuxième barrage sera très probablement avec des missiles de croisière » et énumère les objectifs comme sites d'entraînement de Front et ISIL al-Nusra, les hauts dirigeants des factions de l'éminent djihadiste et enfin, tribunaux de la charia.

 

L'administration américaine a été pris soin de souligner que toute action militaire serait strictement en réponse à ce qu'elle soutient, c'est qu'une utilisation importante du régime Assad d'armes chimiques dans la banlieue de Damas le 21 août et il refuse il aurait pénétrer dans la guerre de sécession de la Syrie du côté de quiconque.

 

AdvertisementSpeaking de la BBC Jeremy Bowen, vice-ministre des affaires étrangères syrien Faisal Mekdad a déclaré terrorisme prospérerait partout si les Etats-Unis ont attaqué la Syrie

 

En fait, peurs américaines de croissante de la main-d'œuvre et la puissance de feu des rebelles djihadistes ont contribué à mettre un frein promis soutien des Etats-Unis aux rebelles.

 

Mais lundi, vice-ministre syrien des affaires étrangères, Fayçal Mekdad, déclaré à la BBC que toute action militaire américaine contre son gouvernement aiderait efficacement les djihadistes anti-occidentaux.

 

"Toute attaque contre la Syrie est prise en charge d'al-Qaïda et ses affiliés, que ce soit al-Nusra avant ou à l'état de l'Islam en Syrie et en Irak," dit-il.

 

« Véritable cible »

 

Si les groupes de djihadistes de la Syrie sont dans le collimateur de l'Amérique, ils ne prennent aucune chance.

 

« Pensez-vous que nous faisons confiance les américains? » un combattant de la rebel groupe Liwa al-Islam a été cité comme disant, ajoutant: "ils ont donné à Assad deux semaines d'avis pour effacer ses bases. Nous savons que nous sommes la cible réelle. »

 

En préparation pour les frappes de missiles - si et quand ils viennent - instructions ont sorti en ligne pour les commandants rebelles et d'autres à modifier leur emplacement et de ne pas se rassemblent en grands groupes ou de convois.

 

Il y a une crainte spécifique de radioralliement puces qui y sont attachés aux voitures des dirigeants pour guider les missiles en approche, car ils sont soupçonnés d'avoir été dans les zones tribales du Pakistan et dans la bande de Gaza.

 

"Tous les dirigeants doivent changer leurs emplacements afin de confondre les espions," dit une instruction aux groupes djihadistes, ajoutant: "modifier la séquence des tâches courantes et les emplacements habituels d'accomplir les prières. Éviter toute apparition publique."

 

Telle est la profondeur d'hostilité et de suspicion des groupes djihadistes ressens envers les gouvernements occidentaux que certains membres ont même accusé l'Occident d'être indirectement derrière les attaques chimiques du 21 août, affirmant que « l'Occident a Assad le feu vert ».

 

Forces qui pourraient être utilisées contre la Syrie :

 

Carte de la Syrie
• Cinq destroyers US - USS gravement, USS Ramage, USS Barry, USS Mahan et USS Stout - sont en Méditerranée orientale, équipée de missiles de croisière. Les missiles peuvent aussi être tirés de sous-marins, mais la marine américaine ne révèle pas leurs emplacements

 

• Bases aériennes à Incirlik et Izmir en Turquie et en Jordanie, pourraient être utilisés pour effectuer des grèves

 

• Deux porte-avions - USS Nimitz et USS Harry S Truman sont dans l'ensemble de la région

 

• Porte-avions français Charles de Gaulle est actuellement à Toulon en Méditerranée occidentale

 

• Avions français Rafale et Mirage peut également fonctionner de la base aérienne Al-Dharha dans les Émirats Arabes Unis

 



04/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres