GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Tomb' of Osiris discovered

Tomb' of Osiris discovered: Blackened structure was built to represent Egyptian god of death's mythical resting place

  • Burial was modelled on the mythical tomb of the god of the afterlife
  • Structure was likely used in rituals to connect Osiris with the pharaohs 
  • Tomb is located at the Al-Gorna necropolis on Luxor’s west bank
  • It contains a chapel holding a statue of the god and carvings 
  • Two rooms full of debris lie untouched within the dark structure

 

An eerie blackened ‘tomb’ belonging to Osiris – the ancient Egyptian god of gods – has been unearthed.

It is thought that the symbolic burial site was used in rituals to connect the god of the afterlife’s vast powers with the pharaohs.

The unusual structure was built during the 25th Dynasty between 760 and 525BC and was uncovered at the Al-Gorna necropolis on the west bank of the River Nile near Luxor, Egypt.

A blackened ‘tomb’ of Osiris – the ancient Egyptian god of gods – has been unearthed (pictured). It is thought that the symbolic burial site was used in rituals to connect the god of the afterlife and reincarnation’s vast powers with those of thepharaohs
 

A blackened ‘tomb’ of Osiris – the ancient Egyptian god of gods – has been unearthed (pictured). It is thought that the symbolic burial site was used in rituals to connect the god of the afterlife and reincarnation’s vast powers with those of thepharaohs

Announced by Antiquities Minister Mamdouh al-DamAcaty, the ‘Tomb of Min’ is based on the mythical tomb of Osiris, complete with shafts, chapel, a large hallway, burial chamber, carvings and even a statue of the god, The Luxor Times reported. 

A staircase leading down from a pillared hallway cuts through the bedrock to a chapel with a vaulted ceiling, which holds a statue of Osiris. 

Osiris is traditionally depicted as a green-skinned, bearded man whose legs are mummified. He is often seeing wearing a pointed crown with ostrich feathers and holding a crook and flail. 

Pharaohs and other rich ancient Egyptians were associated with Osiris in death if they paid for assimilation rituals, which meant they could rise from the dead with Osiris and inherit eternal life.

The statue is surrounded by a corridor to isolate and protect what is thought to be the most important part of the tomb. 

Announced by Antiquities Minister Mamdouh al-DamAcaty, the ‘Tomb of Min’ is based on the mythical tomb of Osiris, complete with shafts, chapel, a large hallway, burial chamber, carvings (seen here) and even a statue of the god
 

Announced by Antiquities Minister Mamdouh al-DamAcaty, the ‘Tomb of Min’ is based on the mythical tomb of Osiris, complete with shafts, chapel, a large hallway, burial chamber, carvings (seen here) and even a statue of the god

THE MYTH AND IMPORTANCE OF OSIRIS 

Osiris is traditionally depicted as a bearded man whose legs are mummified. He is often seeing wearing a pointed crown with ostrich feathers and holding a crook and flail.

The crook is thought to represent Osiris as a shepherd god, but the symbolism of the flail is more uncertain.

He is commonly depicted as a pharaoh with a complexion of either green - the color of rebirth - or black, alluding to the fertility of the Nile floodplain. 

Osiris (illustrated) is traditionally depicted as a green-skinned, bearded man whose legs are mummified
 

Osiris (illustrated) is traditionally depicted as a green-skinned, bearded man whose legs are mummified

Considered the oldest son of the Earth god Geb, he is ruler of the dead and granter of life in the form of sprouting crops and fertile flooding of the Nile.

Through hope of new life after death, Osiris is associated with cycles observed in nature, but he was worshiped as Lord of the Dead until the suppression of the Egyptian religion during the rise of Christianity in the Roman Empire

He has also been decribed as: 'he who is permanetly benign and youthful' and the 'lord of science'.

Pharaohs and other rich ancient Egyptians were associated with Osiris in death if they paid for assimilation rituals, which meant they could rise from the dead with Osiris and inherit eternal life.

One version of the myth of Osiris says that his brother, Set, along with the Queen of Ethiopia, conspired with 72 accomplices to plot his assassination.

Set fooled Osiris into getting into a box, which was sealed and thrown into the Nile. But Osiris' wife, Isis, searched for his remains until she found him embedded in a tamarind tree trunk, which was holding up the roof of a palace.

She managed to remove the coffin and open it, but Osiris was already dead.

She used a spell to bring him back to life so she could become pregnant, but afterwards he died again and she hid his body in the desert. Months later, she gave birth to Horus, the patron deity of Nekhen in Upper Egypt who is often depicted as a falcon, as with a falcon's head.

Later, hunting in the desert, Set came across the body of Osiris and tore it into 14 pieces, scattering them across the land.

Isis gathered up all the parts of the body - except for his phallus, which was eaten by a catfish - and bandaged them together for a proper burial.

The gods were impressed by her devotion and resurrected Osiris as god of the underworld.

On the west side of the corridor, a funerary chamber is decorated with reliefs of demons and deities holding knives, which are thought to be armed guardians standing guard over the tomb’s occupant. 

Archaeologists of the Spanish and Italian-led excavation note that the symbolism of Osiris is present throughout the building, including a staircase leading to the underworld, the statue on its ‘island’ and an empty corridor symbolising a river.

A burial chamber lies below the statue, linking the dead with Osiris.

On the west side of the corridor of the Osiris statue, another room contains a shaft 22ft (seven metres) deep, leading to two empty rooms and two more debris-filled rooms that are yet to be explored.

The unusual structure was built during the 25th Dynasty between 760 and 525BC and was uncovered at the Al-Gorna necropolis on the west bank of the River Nile near the Valley of the Kings (marked on the map and the city of Luxor, Egypt
 

The unusual structure was built during the 25th Dynasty between 760 and 525BC and was uncovered at the Al-Gorna necropolis on the west bank of the River Nile near the Valley of the Kings (marked on the map and the city of Luxor, Egypt

The architecture of this tomb is unusual because it represents a model of the mythical tomb of Osiris, of which the most obvious replica known so far is called the Osireion at Abydos (a plan is shown)
 

The architecture of this tomb is unusual because it represents a model of the mythical tomb of Osiris, of which the most obvious replica known so far is called the Osireion at Abydos (a plan is shown)

The two chambers may have escaped the attention of archaeologist Philippe Virey who discovered the tomb in the 1880s, the Egyptian Department of Antiquities said.

While he made some attempts to plot it on a map, the significance of the site has been ignored until now. 

Deep inside the ancient structure, another staircase in front of the statue of Osiris goes down 29ft (nine metres) leading to a room with another shaft, which is thought to be the deepest part of the funerary complex.

It is not known when excavtions will continue.

TOMB OF AN UNKNOWN EGYPTIAN QUEEN DISCOVERED 

The tomb of a previously unknown queen has been discovered, Egyptian officials have revealed.

Unearthed by Czech archaeologists in Abu-Sir, south-west of Cairo, the tomb is thought to belong to the wife or mother of Pharaoh Neferefre who ruled 4,500 years ago.

Abu-Sir was an Old Kingdom necropolis used by the ancient Egyptian capital of Memphis.

Forgotten queen: The discovery was made in Abu-Sir, south-west of Cairo,  and is thought to be 4,500 years old. The location of the grave has made archaeologists believe she was probably the wife of the pharoah
 

Forgotten queen: The discovery was made in Abu-Sir, south-west of Cairo,  and is thought to be 4,500 years old. The location of the grave has made archaeologists believe she was probably the wife of the pharoah

Here pyramids dedicated to Fifth Dynasty pharaohs, including Neferefre, can also be found.

The location of the queen's grave, in Pharaoh Neferefre's funeral complex hints that she was probably the wife of the pharaoh, however.

Egyptian Antiquities Minister Mamdouh el-Damaty said that her name, Khentakawess, had been found inscribed on a wall in the necropolis.

Mr Damaty added that this would make her Khentakawess III as two previous queens by this name were already known of.

Archaeologists also found 30 utensils - with 24 made of limestone.

Mr Damaty explained that the discovery would help them shed light on unknown aspects of the Fifth Dynasty, which along with the Fourth Dynasty, saw the construction of the first pyramids.

Hidden treasures: Czech archaeologists also found about 30 utensils (pictured)  - with 24 made from limestone and four of copper, an official statement added
 

Hidden treasures: Czech archaeologists also found about 30 utensils (pictured)  - with 24 made from limestone and four of copper, an official statement added

Researchers find Roman mummies in ancient Egypt city (related)
Tomb' d'Osiris découvert : structure noirci a été construite pour représenter Dieu égyptien du mythique lieu de repos de la mort

Enterrement s'inspire de la mythique tombe du Dieu de l'au-delà
Structure était probablement utilisée dans les rituels pour connecter Osiris avec les pharaons
La tombe se trouve dans la nécropole de Al-Gorna sur la rive ouest de Louxor
Il contient une chapelle tenant une statue du Dieu et sculptures
Deux chambres pleines de débris se trouvent intactes au sein de la structure sombre

Par Sarah Griffiths pour MailOnline

Publié : 12:37 GMT, 7 janvier 2015 | Mise à jour : 15:09 GMT, 7 janvier 2015

3,5 k
actions

82

Voir les commentaires

Un étrange noirci « tomb » appartenance à Osiris l'ancien dieu égyptien des dieux a été mis à jour.

On croit que le lieu de sépulture symbolique a été utilisé dans les rituels pour se connecter à Dieu des vastes pouvoirs de l'au-delà avec les pharaons.

La structure inhabituelle a été construite au cours de la 25e dynastie entre 760 et 525BC et a été découverte dans la nécropole de Al-Gorna sur la rive ouest du Nil près de Louxor, en Egypte.
Un « tombeau » noirci d'Osiris l'ancien dieu égyptien des dieux a été mis à jour (voir photo). On croit que le lieu de sépulture symbolique a été utilisé dans les rituels pour connecter le Dieu de l'au-delà et les vastes pouvoirs de réincarnation avec ceux de thepharaohs
+ 7

Un « tombeau » noirci d'Osiris l'ancien dieu égyptien des dieux a été mis à jour (voir photo). On croit que le lieu de sépulture symbolique a été utilisé dans les rituels pour connecter le Dieu de l'au-delà et les vastes pouvoirs de réincarnation avec ceux de thepharaohs

Annoncé par antiquités ministre Mamdouh al-DamAcaty, le « tombeau de Min » est basée sur la mythique tombe d'Osiris, avec arbres, chapelle, un grand couloir, chambre funéraire, sculptures et même une statue du Dieu, le Luxor Times.
ARTICLES CONNEXES

Précédent
1
Prochaine

Tombeau de la reine égyptienne inconnue découverte : Inscription...
Oubliez les astéroïdes, mammouths ont été tués par l'homme:...

Partager cet article
Partager

Un escalier menant vers le bas d'un couloir de piliers traverse le soubassement d'une chapelle avec un plafond voûté, qui abrite une statue d'Osiris.

Osiris est traditionnellement représenté comme un homme barbu, peau verte, dont les jambes sont momifiés. Il voit souvent portant une couronne pointue avec des plumes d'autruche et tenant une crosse et le fléau.

Pharaons et autres riches égyptiens étaient associés à Osiris mort si ils ont payé pour des rituels de l'assimilation, ce qui signifiait qu'ils pourraient lever d'entre les morts avec Osiris et héritera la vie éternelle.

La statue est entourée d'un couloir pour isoler et protéger ce qui est pensé pour être la partie la plus importante de la tombe.
Annoncé par antiquités ministre Mamdouh al-DamAcaty, le « tombeau de Min » est issu de la mythique tombe d'Osiris, avec arbres, chapelle, un grand couloir, chambre funéraire, sculptures (vus ici) et même une statue du Dieu
+ 7

Annoncé par antiquités ministre Mamdouh al-DamAcaty, le « tombeau de Min » est issu de la mythique tombe d'Osiris, avec arbres, chapelle, un grand couloir, chambre funéraire, sculptures (vus ici) et même une statue du Dieu
LE MYTHE ET L'IMPORTANCE D'OSIRIS

Osiris est traditionnellement représenté comme un homme barbu dont les jambes sont momifiés. Il voit souvent portant une couronne pointue avec des plumes d'autruche et tenant une crosse et le fléau.

L'escroc est pensé pour représenter Osiris comme Dieu Berger, mais le symbolisme de la porte-fléaux est plus incertain.

Il est généralement représenté comme un pharaon avec un teint verte - la couleur de la Renaissance - ou noire, faisant allusion à la fertilité de la plaine d'inondation du Nil.
OSIRIS (illustré) est traditionnellement représenté comme un homme barbu, peau verte, dont les jambes sont momifiés
+ 7

OSIRIS (illustré) est traditionnellement représenté comme un homme barbu, peau verte, dont les jambes sont momifiés

Considéré comme le fils aîné de la terre de Dieu Geb, il est chef des morts et le concédant de la vie sous la forme de cultures germination et fertile de crues du Nil.

Grâce à l'espoir d'une nouvelle vie après la mort, Osiris est associé aux cycles observés dans la nature, mais il était adoré comme le Seigneur des morts jusqu'à la suppression de la religion égyptienne durant la montée du christianisme dans l'Empire romain

Il a également été décrite comme: « celui qui est plus jeune et bénigne » et le « Seigneur de la science ».

Pharaons et autres riches égyptiens étaient associés à Osiris mort si ils ont payé pour des rituels de l'assimilation, ce qui signifiait qu'ils pourraient lever d'entre les morts avec Osiris et héritera la vie éternelle.

Une version du mythe d'Osiris, dit que son frère, ensemble, ainsi que la Reine d'Éthiopie, conspira avec 72 complices pour tracer son assassinat.

Ensemble dupé Osiris en entrer dans une boîte, qui ont été scellée et jetée dans le Nil. Mais l'épouse d'Osiris, Isis, cherché ses restes jusqu'à ce qu'elle le trouva dans un tronc d'arbre de tamarin, qui tenait le toit d'un palais.

Elle a réussi à enlever le cercueil et l'ouvrir, mais Osiris était déjà mort.
Elle a utilisé un sort pour ramener à la vie, donc elle pourrait devenir enceinte, mais par la suite, il mourut à nouveau et elle a caché son corps dans le désert. Mois plus tard, elle a donné naissance à Horus, la divinité protectrice de Nekhen en Haute-Egypte, qui est souvent dépeint comme un faucon, comme pour la tête de faucon.

Plus tard, ensemble de chasse dans le désert, suis tombé sur le corps d'Osiris et il déchira en 14 morceaux, leur diffusion dans l'ensemble de la terre.

Isis a rassemblé toutes les parties du corps - à l'exception de son phallus, ce qui a été mangé par un poisson-chat - et leur bandée ensemble à un enterrement approprié.

Les dieux ont été impressionnés par sa dévotion et ressuscité Osiris comme Dieu des enfers.

Sur le côté ouest du couloir, une chambre funéraire est ornée de bas-reliefs de démons et divinités tenant des couteaux, qui est considérés comme des gardiens armés permanent gardent sur occupant de la tombe.

Les archéologues de l'espagnol et l'italien dirigé par excavation note que la symbolique d'Osiris est présente dans tout l'immeuble, y compris un escalier menant aux enfers, la statue sur son « île » et un couloir vide symbolisant une rivière.

Une chambre funéraire se trouve au-dessous de la statue, qui relie les morts avec Osiris.

Sur le côté ouest du corridor de la statue d'Osiris, une autre chambre contient un arbre 22 pi (7 m) profondément, menant à deux chambres vides et deux chambres plus remplis de débris qui sont encore à explorer.
La structure inhabituelle a été construite au cours de la 25e dynastie entre 760 et 525BC et a été découverte dans la nécropole de Al-Gorna sur la rive ouest du Nil près de la vallée des rois (marqué sur la carte et la ville de Louxor, Egypte
+ 7

La structure inhabituelle a été construite au cours de la 25e dynastie entre 760 et 525BC et a été découverte dans la nécropole de Al-Gorna sur la rive ouest du Nil près de la vallée des rois (marqué sur la carte et la ville de Louxor, Egypte
L'architecture de cette tombe est inhabituelle parce qu'elle représente un modèle de la mythique tombe d'Osiris, dont la plus évidente réplique connue à ce jour s'appelle l'Osiréion à Abydos (un plan s'affiche)
+ 7

L'architecture de cette tombe est inhabituelle parce qu'elle représente un modèle de la mythique tombe d'Osiris, dont la plus évidente réplique connue à ce jour s'appelle l'Osiréion à Abydos (un plan s'affiche)

Les deux chambres peuvent avoir échappé à l'attention de l'archéologue Philippe Virey qui a découvert le tombeau dans les années 1880, a déclaré le Ministère égyptien des antiquités.

Alors qu'il a fait quelques tentatives pour ce tracé sur une carte, l'importance du lieu a été ignoré jusqu'à présent.

Profondément à l'intérieur de la structure ancienne, un autre escalier en face de la statue d'Osiris descend de 29 pieds (9 mètres), menant à une salle avec un autre arbre, qui est considéré comme la partie la plus profonde du complexe funéraire.

On ne sait pas quand excavtions se poursuivra.
TOMBEAU DE LA REINE ÉGYPTIENNE D'UN INCONNU DÉCOUVERT

Le tombeau d'une reine jusqu'alors inconnu a été découvert, ont révélé des fonctionnaires égyptiens.

Mis au jour par des archéologues tchèques en Abou-Sir, au sud-ouest du Caire, le tombeau est censé appartenir à l'épouse ou la mère de Néferefrê Pharaon qui régna il y a 4 500 ans.

Abou-Sir a été une nécropole de l'ancien Empire utilisée par l'ancienne capitale égyptienne de Memphis.
Reine oubliée : la découverte a été effectuée à Abou-Sir, au sud-ouest du Caire et est pensée pour avoir 4 500 ans. L'emplacement de la tombe a fait les archéologues à croire qu'elle était probablement la femme du Pharaon
+ 7

Reine oubliée : la découverte a été effectuée à Abou-Sir, au sud-ouest du Caire et est pensée pour avoir 4 500 ans. L'emplacement de la tombe a fait les archéologues à croire qu'elle était probablement la femme du Pharaon

Ici pyramides dédiés aux pharaons cinquième, y compris de Néferefrê, se retrouve.

La tombe, dans funeral complexes conseils du Pharaon Néferefrê qu'elle était probablement l'épouse du Pharaon, cependant de l'emplacement de la Reine.

Egyptian Antiquities ministre Mamdouh el-Damaty, a déclaré qu'on avait trouvé son nom, Khentakawess, gravé sur un mur dans la nécropole.

M. Damaty a ajouté que cela rendrait son III Khentakawess comme les deux précédentes reines de ce nom étaient déjà connues des.

Archéologues ont également trouvent 30 ustensiles - avec 24 faits de calcaire.

M. Damaty a expliqué que la découverte les aiderait à faire la lumière sur des aspects inconnus de la cinquième dynastie, qui, ainsi que de l'IVe dynastie, a vu la construction des premières pyramides.
Trésors cachés : des archéologues tchèques ont également trouvent environ 30 ustensiles (en photo) - avec 24 fabriqués à partir de calcaire et de quatre de cuivre, a ajouté une déclaration officielle
+ 7

Trésors cachés : des archéologues tchèques ont également trouvent environ 30 ustensiles (en photo) - avec 24 fabriqués à partir de calcaire et de quatre de cuivre, a ajouté une déclaration officielle
Des chercheurs découvrent des momies romaines dans la ville d'Égypte antique (associé)


Lire la suite :

Fois Luxor : La tombe de Dieu découverte à Gournah


Lire la suite : http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2900324/Egyptian-god-s-tomb-discovered-Blackened-structure-built-replica-mythical-resting-place-Osiris.html#ixzz3Xl2mr5Pf

 

 


19/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres