GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Un OVNI frappe un vaisseau de guerre américain dans le Pacifique

Un OVNI frappe un vaisseau de guerre américain dans le Pacifique-L’observation d’ovni en Ukraine confirmée (Vidéo)

 4804

 

 64 Share10

 

 3  7540 Share2

Un OVNI frappe un vaisseau de guerre américain dans le Pacifique-L’observation d’ovni en Ukraine confirmée (Vidéo)

ovni-vaisseau

Source : Before It’s News, le 29 Avril 2014

Les extraterrestres attaquent

 



Les extraterrestres attaquent - Vu 27352 fois.

Le groupe National Geographic nous offre ici un docu-fiction des plus audacieux : la reconstitution d'une invasion extraterrestre selon des plans imaginés par Travis Taylor, scientifique et ingénieur de l'armée américaine, très proches selon lui des rapports officiels encore tenus secrets. La progression de l'invasion est décrite selon un calendrier prenant son point de référence dans le fameux « premier contact » entre nos deux civilisations.

La menace extraterrestre, bien qu'elle ne soit apparemment pas imminente, préoccupe les autorités mondiales qui prennent cette éventualité de plus en plus au sérieux. Les plans inspirés par une telle menace ne sont pas des plus optimistes en raison d'une vérité simple : des êtres capables d'atteindre notre planète possèdent une technologie d'une écrasante supériorité.

Huit heures avant le premier contact, les télescopes spatiaux humains scrutent le vide spatial, par un beau matin cosmique comme les autres. Soudain, ils détectent un objet solide qui approche de la Terre, ce qui alerte techniciens et astronomes. L'objet inconnu change de trajectoire, se place en orbite autour de la Terre et attend. Les états-majors du monde scrutent à leur tour l'objet, qui se révèle être un gigantesque vaisseau spatial. La nouvelle de l'arrivée d'une intelligence extraterrestre commence à filtrer, facilitée par Internet. Les Nations Unies et leur bureau des affaires spatiales tentent d'envoyer une communication officielle, probablement noyée dans le flot des émissions de radio-amateurs. Le manque de réponse poussent les bureaux de surveillance spatiale à employer le langage mathématique dans sa forme la plus basique, à savoir une suite de nombres premiers. Les formes de langages humains n'ont sans doute aucune chance d'être comprise par une intelligence extraterrestre, mais il faut bien tenter de communiquer.

Au bout de plusieurs heures, le vaisseau se remet en mouvement, et le premier contact, sous la forme d'une onde énergétique, détruit l'ensemble des satellites humains. Même si les intentions des visiteurs ne sont pas encore indéniablement agressives, les humains souffrent de cette perte, qui amoindrit gravement leurs systèmes de communications, comprenant les téléphones portables et les réseaux télévisés. En effet, une incompatibilité entre nos technologies peut donner ce genre de résultats, même sans volonté de nuire. Les incompréhensions culturelles, dont les exemples ne manquent pas sur Terre, pourraient ternir les premières rencontres du 3ème type.

Les forces américaines, suite à cet incident, passent en DEFCON 3, indice de menace sur la sécurité du territoire américain. Le dernier passage en DEFCON 3 remonte aux attentats du 11 septembre 2001. Pendant que les américains se mettent en alerte, les radios télescopes épargnés par 'attaque spatiale révèlent que l'énorme engin en orbite relâche dans l'atmosphère des dizaines de vaisseaux, qui se positionnent au dessus des principales agglomérations humaines. La panique devient omniprésente, y compris au sein de l'armé qui passe alors en DEFCON 2. Les différents intervenants rappellent que, malgré la croyance répandue, intelligence ne rime pas forcément, loin de là nous dit la Nature, avec bienveillance.

L'armée américaine envoie des avions de chasse dernier cri pour tenter de détruire les vaisseaux menaçants, qui à leur tour libèrent leurs forces armées. La technologie supérieure des envahisseurs ne laisse aucune chance aux engins humains, qui peinent autant à éviter les tirs d'armes à énergies qu'à endommager les vaisseaux de combats, bien plus maniables et rapides. Les vaisseaux de transports larguent au sol des armes terrestres, qui exterminent les populations des grandes villes dans l'esprit « choc et stupeur », qui vise à provoquer la plus grande panique possible parmi les agressés. Les envahisseurs vont privilégier l'attaque de centres urbains et industriels, ainsi que les axes de circulations, qui seront de toute façon engorgés par les exodes improvisés.

L'armée américaine tente alors de répondre face à son service de génie cybernétique, notamment en diffusant des micros ondes pour perturber les communications extraterrestres. Des armes tenues secrètes peuvent également servir à la réplique face à un envahisseur extraterrestre, comme le canon à propulsion magnétique, qui mis sur le terrain pourra peut être avoir une chance d'endommager les drones terrestres ou aériens. C'est toutefois un maigre espoir, car ces armes étant encore au stade expérimental, elles ne sont pas produites en série et disparaîtront bien vite.

Cinq heures après le premier contact, les armées du monde coordonnent une attaque contre l'ennemi envahisseur mais elles se font lamentablement écraser par la super technologie. Le système de détection radar pourrait même être retourné à notre avantage en permettant de remonter sa cible. Après les armées, les aliens se concentrent sur les installations électriques, sonnant le glas de notre belle civilisation. Malgré la défaite totale, le président des états-unis finira sans doute par utiliser l'arme nucléaire contre un des vaisseaux qui stationne toujours au dessus de Washington. Même si la frappe vient de l'espace grâce à un missile « trident » tiré depuis un sous-marin nucléaire, la frappe n'endommagera probablement pas la cible mais les habitations et la population alentour, à l'épreuve d'un voyage dans l'espace et donc surement muni de boucliers d'énergie ou de défenses avancées.

24 heures après le premier contact, la guerre éclair laisse l'humanité réduite à quelques poignées de survivants dans un monde dominé par les extraterrestres. La guerre n'est pourtant pas finie et une nouvelle forme de combat commence : la guérilla. Les humains se regroupent en petit nombre pour échapper à l'invasion et à l'extermination, mais font face au désir de survie de tous et risquent de s'entretuer pour les dernières ressources disponibles. Les populations seront livrées à elles mêmes et sans aucun espoir aide ni plus aucun confort, des pertes importantes sont à craindre.

Alors que les survivants s'organisent, ils se demandent ce qui a bien pu pousser les extraterrestres à tant de méchanceté. La raison la plus probable est de s'approprier une de nos ressources naturelles comme l'eau ou les plantes utilisant la photosynthèse via la chlorophylle. Si les envahisseurs sont intéressés par des ressources terrestres, ils commenceront la collecte sitôt la menace humaine écartée grâce à de nouveaux appareils qui moissonnent les campagnes terrestres. Une des pistes privilégiées par Travis Taylor est que les aliens cherchent des générateurs d'oxygène, qu'ils utilisent comme une matière première. En effet, un tel déplacement est généralement motivé par la quête de nourriture ou d'un espace pour se développer et là encore, la Terre peut répondre à ces deux impératifs.

Les derniers humains, seront victimes du manque de moyens lié à la chute de leur civilisation, comme les carences en eau, en nourriture et en médicaments. Les survivants seront les individus préparés physiquement et ceux capables d'échapper aux envahisseurs. Leurs meilleures chances de survie résidera dans l'entraide (c'est pas gagné). Cette entraide pourra se généraliser si les survivants rétablissent le contact entre leurs différents groupes, grâce à des moyens de communications épargnés par les extraterrestres, comme la radio ou le télégraphe. Ces communications permettra sans doute une certaine cohésion et la naissance d'un maigre espoir de victoire.

Les humains se lancent alors dans une guerre d'escarmouches destinée à affaiblir les moyens de l'ennemi, qui sont, malgré tout en quantité limitée. La technique de la guérilla a déjà fait ses preuves dans l'histoire autant sur un plan stratégique que psychologique. Ces guerres « asymétriques » opposant un ennemi à la supériorité technologique et numérique face à une résistance mineure mais acharnée, sont sans doute à l'heure actuelle les conflits les plus incertains. Ainsi, plus le conflit dure longtemps contre un ennemi extraterrestre qui doit attendre des renforts de longues années, plus les chances de victoire d'une résistance humaine organisée sont grandes. Pour résister à l'envahisseur, les humains devront également changer leur mode de pensée, privilégier les partenaires multiples pour les femmes fertiles, les protéger coûte que coûte une fois enceinte et armer tous les individus de plus de 14 ans...


Les humains tenteront différents types de sabotages, comme la capture par les extraterrestres de volontaires porteurs de maladies, pour infecter les envahisseurs, et espérer une victoire facile comme dans « La Guerre des Mondes » dans laquelle les méchants martiens finissent par mourir d'infections terriennes après avoir bien massacré les humains. Cependant, les terriens aussi pourraient être sensibles aux germes d'outre espace, donc ce type de guerre pourrait également être employé contre eux. Cette tactique n'est efficace que dans la mesure où les visiteurs sont venus en personne. De nombreux analystes estiment que le meilleur moyen de mener une invasion est de la télécommander tranquillement depuis sa planète et non d'y participer directement (et donc de risquer de mourir).


Face à ces nouvelles découvertes, les humains se livrent à des attaques kamikazes sur les vaisseaux de transport, en utilisant des ballons pour y monter. Les ballons en latex gonflés d'hélium offrent un moyen d'ascension discret et inattendu, s'ils sont en nombre suffisant pour soulever une personne armée, qui permet d'échapper aux moyens de détection sophistiqués. Une fois à l'intérieur les résistants piègent le ventre des vaisseaux pour les faire exploser. En coordonnant plusieurs attaques simultanées, les humains pourraient avoir une chance de causer suffisamment de dégâts parmi les rangs extraterrestres et les pousser à quitter notre planète.

Ruinés par la guerre contre les humains courageux, les extraterrestres repartent enfin vers une autre planète à piller...


Ce documentaire original commence un long travail : l'anticipation d'une menace improbable et ne répondant à aucun des critères connus. Au final, le propos est résolument optimiste, puisqu'il se cadre autour d'évènements terrestres choisis. Les théories de Travis Taylor ne prennent pas en compte des facteurs d'agressions comme la religion (comme dans la série de jeux vidéo Halo par exemple), la simple volonté de domination ou même la quête d'une nouvelle planète viable pour accueillir un exode massif (qui dans ce cas là peut impliquer une terraformation, donc des risques de destruction supplémentaires pour les humains). Au delà de tout cela, les extraterrestres made in National Geographic semblent bien passifs face aux derniers survivants résistants, qui ne résisteraient pas à des maladies concoctées spécialement pour eux, ce qui est probablement dans les cordes de tout extraterrestre d'une intelligence un tant soit peu supérieure à la nôtre. Le documentaire répond également à l'actualité du divertissement, avec la sortie de la série « Falling Skies », sur le thème de la résistance humaine après une apocalypse extraterrestre (les robots terrestres ont un étrange air de famille, tout comme bon nombre des ressorts narratifs). Les invasions extraterrestres peuvent également prendre des aspects de fraternisation inter-galactique, comme dans les séries V ou Stargate SG1.
Pour finir, il ne reste plus qu'à espérer qu'une invasion extraterrestre sera, comme le soutient ce documentaire, plus comparable à la guerre d'indépendance ou à l'actuelle guerre en Irak qu'à la colonisation des Amériques...

Les extraterrestres attaquent a été vue 27352 fois.

Complément : extraterrestre



23/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres