GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Un signal mystérieux localisé à 3,6 milliards d’années-lumière

 
 

Un signal mystérieux localisé à 3,6 milliards d’années-lumière

Crédits : Wikipédia
 
 
 

Une équipe d’astronomes a pour la première fois déterminé la source précise d’un puissant sursaut radio rapide. Et il nous vient d’une galaxie très lointaine.

 

Les sursauts radio rapides (FRB) sont quelques-uns des événements les plus mystérieux de l’Univers. Ces “rafales”, qui ne durent que quelques millisecondes, peuvent transpercer l’espace avec autant d’énergie que 100 millions de soleils. Certains, sur le chemin, croisent notre planète. Depuis 2007, nous en avons détecté environ 85. Certains sont uniques, d’autres répétés. Toujours est-il que, pour l’heure, nous n’avons aucune idée de ce qui pourrait produire ces événements. C’est pourquoi il est important de localiser leur source.

Proposé par Lecteurs.com
Sponsorisé
 
l
Découvrir
De l'aventure, de la poussière et des bons mots… 
Une écriture visuelle portée par un amour des grands paysages, un hommage au cinéma hollywoodien...
lecteurs.com
 
 

Il y a quelques mois, des astronomes avaient enregistré des signaux répétés. Ils avaient alors – pour la première fois – été capables d’identifier la source de ces rafales. Il s’agissait d’une galaxie naine postée à 3 milliards d’années-lumière de la Terre, qui formait de jeunes étoiles. Localiser un signal unique est en revanche beaucoup plus compliqué. Mais pas impossible. En témoigne ces nouveaux résultats publiés dans la revue Science.

Une énorme galaxie à 3,6 milliards d’années-lumière

S’appuyant sur le radiotélescope ASKAP (Square Square Kilometer Array Pathfinder) en Australie occidentale, des astronomes ont récemment pu localiser la source d’un nouveau signal – FRB 180924 – détecté l’année dernière. Celui-ci nous viendrait d’une grande galaxie, évoluant à environ 3,6 milliards d’années-lumière. De sa périphérie, plus exactement. Après analyses, il semblerait également que cette galaxie intègre de vieilles étoiles. Autrement dit, les seuls signaux dont nous avons réussi à remonter l’origine proviennent de deux galaxies complètement différentes.

«Cela pourrait suggérer que les FRB répétitifs et non répétitifs proviennent d’origines complètement différentes», explique Shriharsh Tendulkar, astronome à l’Université McGill (Canada).

Vue d’artiste du radiotélescope australien SKA Pathfinder (ASKAP) détectant un mystérieux signal à 3,6 années-lumière. Crédits : CSIRO / Dr Andrew Howells

Une origine toujours mystérieuse

Quant à savoir quels événements pourraient être à l’origine de ces signaux fugaces, les astronomes ont quelques pistes. La plupart s’accordent en effet à penser que les FRB seraient les sous-produits d’étoiles à neutrons à rotation rapide avec des champs magnétiques extraordinairement forts. Certains pensent également que ces signaux pourraient être le fruit de la mort d’une étoile à neutron, dévorée par un trou noir.

On n’en sait pas plus pour le moment, mais leur étude pourrait avoir des implications énormes pour notre compréhension de notre monde. Les FRB sont en effet des sortes de lampes torches incroyablement puissantes qui pourraient nous permettre de sonder les premiers instants de l’Univers.

Source

Articles liés :

Un mystérieux signal a été détecté dans l’espace lointain

Non, il n’y a aucun signal extraterrestre émanant de cet astéroïde

Un étrange signal détecté à 11 années-lumière



03/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres