GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Ebola terrible avertissement Vaccin contre Ebola est le déclencheur de la peste

Special-Ops Dire Ebola Warning! Ebola Vaccine Is Trigger For The Plague!

ebola.png
 
Special Ops Ebola terrible avertissement ! Vaccin contre Ebola est le déclencheur de la peste
Avant qu'il soit News vient de recevoir le courriel suivant de John DiNardo ayant demandé qu'elle être publiée dans son intégralité. L'e-mail contient gleened des informations d'une source extraordinaire-ops au sein de l'armée américaine qui met en garde que le vaccin contre le virus Ebola est probablement l'élément déclencheur de la peste qui viennent d'Ebola. Vidéos ci-dessous incluent 3ème celui de KafkaWinstonWorld nous a appelés "militaires dans la ZONE chaude de EBOLA ; MILITAIRES ISRAÉLIENS NE VA PAS ; DES PAYS ENTIERS PEUVENT ÊTRE VACCINÉES! ".
J'ai reçu les informations suivantes d'un gars d'anciens militaires que je connais depuis environ huit ans. Il a servi dans les opérations spéciales. Je suis rappelant quelques-unes des nombreuses choses qu'il dit.
Il soupçonne que les 1 600 troupes de l'armée américaine qui ont été récemment envoyés en Afrique pour faire face à la menace du virus Ebola sont d'être exposés à ce virus Ebola (qui n'est pas le vrai Ebola Zaïre, mais une variante synthétique, vous découvrirez pourquoi dans un instant), et que ces troupes seront injectés avec le nouveau vaccin de virus Ebola, qui va soumettre ce virus spécifique. Cependant, Rappelant sa victimisation comme un vecteur de virus dans l'armée, il soupçonne que le vaccin anti-Ebola sera accordée aux ces soldats américains en Afrique, et, tout comme ils l'ont fait pour lui — ce vaccin contiendra également un élément « déclencheur ». Ces soldats, qui ont été involontairement faits vecteurs de virus, seront alors revenir à la maison pour les États-Unis et nombre d'entre eux est libéré ; ainsi, ils seront distribués dans toutes les régions des États-Unis. Cet homme m'a dit que lorsque ces soldats vecteur reviennent vers les États-Unis, les agents pathogènes plus tard sortira dans l'atmosphère, peut-être dans les chemtrails et/ou rejets au sol, comme dans les systèmes de métro des grandes villes. L'intrigue de ce dernier a déjà été perpétré dans le métro de New York City quand ils ont sorti la bactérie serratia marcescens, qui a été encapsulée dans les ampoules et jetés dans les métros. Ce complot diabolique est documenté dans le livre, nuages de secret, par Prof. Leonard Cole de l'Université Rutgers. Mon ami d'ex-militaires m'a dit que l'élément déclencheur plantés dans ebola des soldats américains vaccinations en Afrique seront alors « recombiner » dans leur corps avec l'agent pathogène qui sortira aux États-Unis. Le produit de cette recombinaison du pathogène, à paraître et la détente, élément qui a été précédemment injecté dans ces soldats 1 600 vector... le produit sera une arme biologique mortelle < d'extermination massive, calculé et conçue pour aller aéroporté et donc, à être très contagieuse. N'oubliez pas la série de bande dessinée BATMAN de 1996, annonçant, dans une ligne symbolique de l'histoire, ce complot diabolique pour l'extermination massive de la population américaine. Vous voyez, le vaccin contre la grippe contient l'élément déclencheur qui, lorsqu'elle est injectée dans des milliers de victimes vecteurs, se recombinent au sein des organes de certains de ces vecteurs pour rendre le virus létal-mais-non-contagieuse (à paraître) deviendra un mutant aéroporté de ce virus. Mon contact estime également que la récente inaugurant de milliers d'enfants d'Amérique centrale à travers la frontière du Texas près de San Antonio est une partie du même complot qui est perpétrée contre 1 600 soldats US... et je soupçonne que l'inaugurant de milliers de mexicains illégaux à la frontière est de même une autre partie du même complot diabolique de l'extermination massive de la population américaine. En fait, infowars.com reporters ont confirmé que les Centers for Disease Control est le fer de lance une rafle sans précédent de clandestins mexicains, qui présentent des symptômes de type grippal. Infowars.com pose une question essentielle : où des agents pathogènes de la CDC prennent tous ces mexicains illégaux, apparemment malades ? Mes anciens militaires, des opérations spéciales, victimes d'actes criminels-vaccin contact m'a dit qu'il a appris que ces milliers d'enfants centraméricains sont hébergés à Lackland Air Force base à San Antonio, près de la frontière du Texas. Il croit que ces enfants font également l'objet infecté et injecté avec l'élément déclencheur, dans le cadre de ce complot diabolique pour exterminer la population américaine. Les malades mexicains, qui aujourd'hui sont étant arrondis et séquestré par les CDC, sont probablement aussi amenés à Lackland Air Force Base. Et Lackland ou un endroit similaire est où tous les mexicains malades sont probablement être séquestrés pour la vaccination avec l'élément déclencheur qui fera plus tard leur maladie vont mortellement aéroportés
Et donc, nous commençons à réaliser que cette victimisation de la vaccination de nos soldats en Afrique de l'est pour le même but celui d'inaugurant plusieurs milliers de mexicains clandestins aux frontières au Texas et en Arizona, ainsi que celui d'inaugurer plusieurs milliers d'enfants centraméricains dans l'ensemble de nos frontières. Nous avons encore plus d'indications que ce génocide américain diabolique complot en effet, ce complot mondial humanicide est maintenant en cours. BeforeItsNews.com a récemment rompu l'histoire d'une maladie épidémique à Lackland Air Force Base, une épidémie qui est maintenant maintenue sous un voile de secret serré, appliquée par sinistres menaces contre les initiés à Lackland. Et nous avons des rapports que les personnes fuyant l'Afrique reçoivent une entrée facile dans les États-Unis. Plus désiré de carburant pour alimenter les feux de la contagion ! Mon contact m'a dit qu'aéroports dans les villes américaines plus de vingt-quatre ont été ajoutées centres d'accueil pour les passagers originaires d'Afrique. John DiNardo
Partie 2) Alex Jones : Indices au complot grippe tueur
En mars 2009, les géants pharmaceutiques Baxter et Bayer a tenté d'infecter les populations des 18 pays avec une grippe aviaire mortelle faite au laboratoire qui lorsque vorstellen comptent une population était certain à muter et/ou se recombiner avec le virus non létale de grippe saisonnière aéroporté dans les vaccins dont les services de santé des nations généralement distribuer à leurs populations. Cela signifie que le virus de la grippe mortelle, mais non-aéroporté bird deviendrait aéroporté de déclencher une épidémie de peste dans le monde entier par les masses qui sont trompés en réclament pour le vaccin, leur perception agent de protection, qui aurait été ironiquement l'agent de leur disparition.
Toutefois, les dix-huit nations victimes détecté la létalité de cette
Concoction de cheval de Troie de Baxter/Bayer et exprimé de fortes objections à ce complot génocidaire de « big pharma ». Aujourd'hui, une intrigue comparable malveillante est probablement être imposée sur le monde. A en juger par leur traîtrise passée, nous pouvons être sûrs que ce virus mortel ebola a été concocté dans un laboratoire et a été libéré par les auteurs mêmes démoniaques (assis au sommet de la pyramide du pouvoir mondial) qui ont essayé de nous assassiner avec le vaccin contre la grippe saisonnière mortellement enrichis, il y a cinq ans et demi d'années. JD
Bill Gates, un membre clé de l'élite au pouvoir mondial contrôlant la U.S.Government, stipule que, afin de réduire les niveaux de dioxyde de carbone atmosphérique, nous devons réduire les populations (c'est-à-dire tuer plus de gens), et cette réduction de la population, affirme-t-il, est faite par les vaccins.
 

 
Get FREE private and secure Email and Messaging click now!

(Before It's News)

Before It’s News has recently received the following email from John DiNardo who has requested that it be published in full. The email contains information gleened from a special-ops source within the United States military who warns that the Ebola vaccine is most likely the trigger for the coming Ebola plague. Videos below include the 3rd one from KafkaWinstonWorld called “US MILITARY IN EBOLA HOT ZONE; ISRAELI MILITARY NOT GOING; ENTIRE COUNTRIES MAY BE VACCINATED!”.

 

I received the following information from an ex-military guy whom I have known for about eight years. He served in special operations. I’m recalling some of the many things he said. 

 

He suspects that the 1,600 US Army troops who were recently sent to Africa to contend with the Ebola threat are to be exposed to this Ebola virus (which is not the true Zaire Ebola, but a man-made variant; you’ll find out why in a moment), and that these troops will be injected with the new Ebola vaccine, which will subdue that specific virus. However, recalling his victimization as a virus vector in the Army, he suspects that the anti-Ebola vaccine will be given to these US soldiers in Africa, and — just as they did to him — this vaccine will also contain a “trigger” element. These soldiers, who have unwittingly been made virus vectors, will then come home to the United States, and many of them will be discharged; thusly, they will be dispersed to all areas of the United States. This man told me that when these vector soldiers come home to the United States, pathogens will later be released into the atmosphere, perhaps in chemtrails  and/or in ground releases, such as in the subway systems of major cities. The latter plot has already been perpetrated in the New York City subway system when they released the serratia marcescens bacteria, which was encapsulated in light bulbs and tossed into the subways. This diabolical plot is documented in the book, CLOUDS OF SECRECY, by Prof. Leonard Cole of Rutgers University. My ex-military friend told me that the trigger element planted in the U.S. soldiers’ ebola vaccinations in Africa will then “recombine” in their bodies with the pathogen that is to be released throughout the United States. The product of this recombination of the pathogen, to be released, and the trigger element that was earlier injected into these 1,600 vector soldiers  . . . the product will be a deadly biological weapon< of mass extermination, calculated and designed to go airborne and thus, to be highly contagious.  Remember the BATMAN comic book series of 1996, foretelling, in a symbolic story line, this diabolical plot for mass extermination of the American population. You see, the flu vaccine contains the trigger element which, when injected into thousands of victimized vectors, will recombine within the bodies of some of these vectors to make the lethal-but-non-contagious virus (to be released) become an airborne mutant of that virus. My contact also believes that the recent ushering in of thousands of children from Central America across the Texas border near San Antonio is a part of this very same plot that is being perpetrated against our 1,600 U.S. soldiers . . . and I suspect that the ushering in of thousands of illegal Mexicans across the border is likewise another part of this very same diabolical plot of mass extermination of the American population. In fact, infowars.com reporters have confirmed that the Centers for Disease Control is spearheading an unprecedented roundup of illegal Mexicans, who are exhibiting flu-like symptoms. Infowars.com is asking a vital question: Where are the CDC’s disease agents taking all of these illegal, apparently diseased Mexicans? My ex-military, special operations, vaccine-victimized contact told me that he has learned that those thousands of Central American children are being housed at Lackland Air Force base in San Antonio, near the Texas border. He believes that these children are likewise being infected and injected with the trigger element, as part of this diabolical plot to exterminate the American population. The sick Mexicans, who today are being rounded up and sequestered by the CDC, are probably also being brought to Lackland Air Force Base. And Lackland or some similar place is where all the ill Mexicans are probably being sequestered for vaccination with the trigger element that will later make their disease go lethally airborne. And so, we begin to realize that this vaccination victimization of our soldiers in Africa is for the very same purpose as that of ushering many thousands of illegal Mexicans across the Texas and Arizona borders, and as that of ushering in many thousands of Central American children across our borders. We have yet more indications that this diabolical American genocide plot — indeed, this global humanicide plot — is now underway. BeforeItsNews.com has recently broken the story of a disease epidemic at Lackland Air Force Base — an epidemic that is now kept under a veil of tight secrecy, enforced by ominous threats against the insiders at Lackland. And we have reports that people fleeing Africa are being given easy entry into the United States. More desired fuel to feed the fires of contagion! My contact tells me that airports in twenty-four more U.S. cities have just been added as welcome centers for passengers from Africa.         John DiNardo 

 

Part 2) Alex Jones: Clues to Killer Flu Conspiracy

 

In March of 2009, pharmaceutical giants Baxter and Bayer attempted to infect the populations of 18 countries with a deadly laboratory-made bird flu which — when introduced to sizable populations — was certain to mutate and/or recombine with the non-lethal airborne seasonal flu virus in the vaccines which health departments of nations typically dispense to their citizenries. This means that the lethal, but non-airborne bird flu virus would become airborne to unleash a worldwide plague via the masses who are deceived into clamoring for the vaccine, their perceived agent of protection, which would have ironically been the agent of their demise.

 

   However, the eighteen victimized nations detected the lethality of this Baxter/Bayer trojan horse concoction, and voiced strong objections to this genocidal plot by “big pharma.”     Today, a comparably malicious plot is likely being foisted upon the world. Judging by their past treachery, we can be sure that this deadly ebola virus has been concocted in a laboratory and was released by the same demonic perpetrators (sitting atop the pyramid of world power) who tried to murder us with the lethally spiked seasonal flu vaccine five and a half years ago. JD

Bill Gates, a key member of the global power elite controlling the U.S.Government, states that, in order to reduce the atmospheric carbon dioxide levels, we must reduce populations (i.e. kill more people), and that population reduction, he states, is being done by vaccines.

 
 
Get FREE private and secure Email and Messaging click now!


13/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres