GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Il y a 8000 ans ville de l' INDE irradiée parune guerre atomique

http://www.indiadivine.org/…/8000-year-old-indian-city-irra…

Photo de Kathleen Stecklair McGinty.
Photo de Kathleen Stecklair McGinty.
Photo de Kathleen Stecklair McGinty.
Photo de Kathleen Stecklair McGinty.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8,000 Year Old Indian City Irradiated by Atomic Blast Radiation still so intense, the area is highly dangerous. A heavy layer of radioactive ash in Rajasthan, India, covers a three-square mile area, ten miles west of Jodhpur. Scientists are investigating the site, where a housing development was being built.

For some time it has been established that there is a very high rate of birth defects and cancer in the area under construction. The levels of radiation there have registered so high on investigators’ gauges that the Indian government has now cordoned off the region. Scientists have unearthed an ancient city where evidence shows an atomic blast dating back thousands of years, from 8,000 to 12,000 years, destroyed most of the buildings and probably a half-million people. One researcher estimates that the nuclear bomb used was about the size of the ones dropped on Japan in 1945.

The Mahabharata clearly describes a catastrophic blast that rocked the continent.

“A single projectile charged with all the power in the Universe… An incandescent column of smoke and flame as bright as 10,000 suns, rose in all its splendor… It was an unknown weapon, an iron thunderbolt, a gigantic messenger of death which reduced to ashes an entire race. The corpses were so burned as to be unrecognizable. Their hair and nails fell out, pottery broke without any apparent cause, and the birds turned white. After a few hours, all foodstuffs were infected. To escape from this fire, the soldiers threw themselves into the river.”

A Historian Comments Historian K. Ganguli says that Indian sacred writings are full of such descriptions, which sound like an atomic blast as experienced in Hiroshima and Nagasaki. He says references mention fighting sky chariots and final weapons. An ancient battle is described in the Drona Parva, a section of the Mahabharata.

“The passage tells of combat where explosions of final weapons decimate entire armies, causing crowds of warriors with steeds and elephants and weapons to be carried away as if they were dry leaves of trees,” says Ganguli.

“Instead of mushroom clouds, the writer describes a perpendicular explosion with its billowing smoke clouds as consecutive openings of giant parasols. There are comments about the contamination of food and people’s hair falling out.”

Archeological Investigation provides information Archeologist Francis Taylor says that etchings in some nearby temples he has managed to translate suggest that they prayed to be spared from the great light that was coming to lay ruin to the city.

“It’s so mid-boggling to imagine that some civilization had nuclear technology before we did. The radioactive ash adds credibility to the ancient Indian records that describe atomic warfare.”

Construction has halted while the five member team conducts the investigation. The foreman of the project is Lee Hundley, who pioneered the investigation after the high level of radiation was discovered.

There is evidence that the Rama empire (now India) was devastated by nuclear war. The Indus valley is now the Thar desert, and the site of the radioactive ash found west of Jodhpur is around there.

Consider these verses from the ancient Mahabharata:

…a single projectile Charged with all the power of the Universe. An incandescent column of smoke and flame As bright as the thousand suns Rose in all its splendour… a perpendicular explosion with its billowing smoke clouds… …the cloud of smoke rising after its first explosion formed into expanding round circles like the opening of giant parasols… ..it was an unknown weapon, An iron thunderbolt, A gigantic messenger of death, Which reduced to ashes The entire race of the Vrishnis and the Andhakas. …The corpses were so burned As to be unrecognisable. The hair and nails fell out; Pottery broke without apparent cause, And the birds turned white. After a few hours All foodstuffs were infected… …to escape from this fire The soldiers threw themselves in streams To wash themselves and their equipment.

Until the bombing of Hiroshima and Nagasaki, modern mankind could not imagine any weapon as horrible and devastating as those described in the ancient Indian texts. Yet they very accurately described the effects of an atomic explosion. Radioactive poisoning will make hair and nails fall out. Immersing oneself in water gives some respite, though it is not a cure.

When excavations of Harappa and Mohenjo-Daro reached the street level, they discovered skeletons scattered about the cities, many holding hands and sprawling in the streets as if some instant, horrible doom had taken place. People were just lying, unburied, in the streets of the city. And these skeletons are thousands of years old, even by traditional archaeological standards. What could cause such a thing? Why did the bodies not decay or get eaten by wild animals? Furthermore, there is no apparent cause of a physically violent death.

These skeletons are among the most radioactive ever found, on par with those at Hiroshima and Nagasaki. At one site, Soviet scholars found a skeleton which had a radioactive level 50 times greater than normal. Other cities have been found in northern India that show indications of explosions of great magnitude. One such city, found between the Ganges and the mountains of Rajmahal, seems to have been subjected to intense heat. Huge masses of walls and foundations of the ancient city are fused together, literally vitrified! And since there is no indication of a volcanic eruption at Mohenjo-Daro or at the other cities, the intense heat to melt clay vessels can only be explained by an atomic blast or some other unknown weapon. The cities were wiped out entirely.

While the skeletons have been carbon-dated to 2500 BC, we must keep in mind that carbon-dating involves measuring the amount of radiation left. When atomic explosions are involved, that makes then seem much younger.

Interestingly, Manhattan Project chief scientist Dr J. Robert Oppenheimer was known to be familiar with ancient Sanskrit literature. In an interview conducted after he watched the first atomic test, he quoted from the Bhagavad Gita:

“‘Now I am become Death, the Destroyer of Worlds.’ I suppose we all felt that way.”

When asked in an interview at Rochester University seven years after the Alamogordo nuclear test whether that was the first atomic bomb ever to be detonated, his reply was, "Ancient cities whose brick and stonewalls have literally been vitrified, that is, fused together, can be found in India, Ireland, Scotland, France, Turkey and other places. There is no logical explanation for the vitrification of stone forts and cities, except from an atomic blast."

Giant Unexplained Crater Near Bombay Another curious sign of an ancient nuclear war in India is a giant crater near Bombay. The nearly circular 2,154-metre-diameter Lonar crater, located 400 kilometres northeast of Bombay and aged at less than 50,000 years old, could be related to nuclear warfare of antiquity.

No trace of any meteoric material, etc., has been found at the site or in the vicinity, and this is the world’s only known “impact” crater in basalt. Indications of great shock (from a pressure exceeding 600,000 atmospheres) and intense, abrupt heat (indicated by basalt glass spherules) can be ascertained from the site. David Hatcher Childress in Nexus Magazine:

“The crater is formed in the basalt rock of thickness 600-700m (2,000 to 2,200 feet). This rock is made of many layers or flows which were laid why volcanic activity at various times, five of such flows are exposed at the crater rim. Thickness of these flows ranges from 5 to 30m."

"The crater is about 150m (500 feet)deep and has average diameter of 1830m (1.4 miles). The elevated rim consists of 25m of bedrock and 5m of ejecta over it. This ejecta blanket is spread over about 1350m (4,400 feet) away from the crater rim and slopes away by 2-6°. The uppermost region of ejecta contains the deposits that were melted due to the impact”.

Lonar is a place of obscurities, especially as the only meteoric crater formed in basaltic terrain. It has remained relatively intact due to low degree of erosion by environmental agents, making it an excellent model for study. However, several strange things happen here:

1. The lake has two distinct regions that never mix — an outer neutral (pH7) and an inner alkaline (pH11) each with its own flora and fauna. You can actually do a litmus paper test here and check this for yourself.

2. There is a perennial stream feeding the lake with water but there seems to be no apparent outlet for the lake’s water. And it is also a big unsolved mystery where the water for the perennial stream comes from, in a relatively dry region like Buldhana. Even in the driest months of May and June, the stream is perpetually flowing. Lonar generates questions and more questions.

8 000 an, ville indienne irradiée par l'explosion atomique
Rayonnement toujours si intense, la région est très dangereuse. Une couche épaisse de cendres radioactives au Rajasthan, en Inde, couvre une superficie de scirpe mile, dix milles à l'ouest de Jodhpur. Scientifiques étudient le site, un lotissement se construisait.
Depuis un certain temps, il a été établi qu'il y a un taux très élevé de malformations congénitales et de cancer dans la zone en cours de construction. Jauges d'enquêteurs que le gouvernement indien a désormais bouclé la région ont enregistré les niveaux de rayonnement il si haut. Les scientifiques ont mis au jour une ville ancienne les éléments de preuve montrent une explosion atomique, datant de milliers d'années, passant de 8 000 à 12 000 ans, détruit la majeure partie des bâtiments et, probablement, une demi-million de personnes. Un chercheur estime que la bombe utilisée était de la taille de celles larguées sur le Japon en 1945.
Le Mahabharata décrit clairement une explosion catastrophique qui a secoué le continent.
« Un seul projectile chargé avec toute la puissance dans l'univers... Une colonne incandescente de la fumée et des flammes aussi brillant que 10 000 soleils, est passé dans toute sa splendeur... C'était une arme inconnue, un coup de foudre de fer, un gigantesque Messager de la mort qui a réduit en cendres une race entière. Les cadavres ont été brûlés alors qu'ils sont méconnaissables. Leurs cheveux et les ongles se brouilla, poterie cassé sans cause apparente, et les oiseaux sont devenus blancs. Après quelques heures, toutes les denrées alimentaires ont été infectés. Pour échapper à ce feu, les soldats se sont jettent dans la rivière. »
Un historien commentaires
Historien K. Gaudin dit que les écrits sacrés indiens sont pleines de ces descriptions, qui sonnent comme une explosion atomique telle que vécue à Hiroshima et à Nagasaki. Il dit références mention combat ciel chars et armes finales. Une ancienne bataille est décrite dans le Drona Parva, une section du Mahabharata.
« Le passage dit de combat les explosions d'armes finales déciment des armées entières, causant des foules des guerriers avec les coursiers et les éléphants et les armes à emporter comme s'ils étaient des feuilles sèches d'arbres, » dit Gaudin.
"Au lieu de nuages aux champignons, l'écrivain qualifie une explosion perpendiculaire avec ses nuages de fumée qui s'échappait des ouvertures consécutives de parasols géants. Il ya des commentaires au sujet de la contamination des aliments et des cheveux du peuple tomber. »
Enquête archéologique fournit de l'information
Archéologue Francis Taylor a dit que les eaux-fortes dans certains temples proches, qu'il a réussi à traduire suggèrent qu'ils priaient être épargné de la grande lumière qui venait de poser la ruine de la ville.
« C'est donc mi-rechignant à imaginer que certaines civilisations avaient technologie nucléaire avant que nous l'avons fait. Les cendres radioactives ajoute de la crédibilité aux enregistrements indiennes antiques qui décrivent la guerre atomique. »
La construction a arrêtée alors que les cinq membres de l'équipe mène l'enquête. Le contremaître du projet est Lee Hundley, qui a lancé l'enquête après la découverte du niveau élevé de rayonnement.
Il est prouvé que l'empire de Rama (aujourd'hui Inde) a été dévastée par la guerre nucléaire. La vallée de l'Indus est maintenant désert du Thar, et le site de la cendre radioactive trouvé à l'ouest de Jodhpur est par .
Considérez ces versets de l'antique Mahabharata :
.. .un seul projectile
Inculpé de toute la puissance de l'univers.
Une colonne incandescente de la fumée et des flammes
Aussi lumineux que les mille soleils
Rose dans toute sa splendeur...
une explosion perpendiculaire
avec ses nuages gonflées fumée...
.. .le nuage de fumée
en hausse après sa première explosion
formé en élargissant les cercles ronds
comme l'ouverture de parasols géants...
..C'était une arme inconnue,
Un coup de foudre de fer,
Un gigantesque Messager de la mort,
Qui a réduit en cendres
La race entière de la Vrishnis et les Andhakas.
Les cadavres ont été tellement brûlés
Au point d'être méconnaissable.
Les cheveux et les ongles sont tombés
Poterie a battu sans cause apparente,
Et les oiseaux sont devenus blancs.
Après quelques heures
Tous les produits alimentaires étaient infectés...
.. .pour échapper à ce feu
Les soldats se sont jetèrent dans les cours d'eau
Se laver eux-mêmes et leurs équipements.
Jusqu'à ce que le bombardement d'Hiroshima et de Nagasaki, l'homme moderne ne pouvait pas imaginer n'importe quelle arme horrible et dévastatrices comme celles décrites dans les textes Indiens anciens. Pourtant, ils ont décrit très précisément les effets d'une explosion atomique. Empoisonnement radioactif rendra les cheveux et ongles se détacher accidentellement. En se plongeant dans l'eau donne un répit, même si ce n'est pas un remède.
Lors de fouilles de Harappa et Mohenjo-Daro a atteint le niveau de la rue, ils ont découvert des squelettes éparpillés sur les villes, beaucoup de main dans la main et de splendides dans les rues comme si certains doom instantanée, horrible a eu lieu. Les gens gisaient juste, sans sépulture, dans les rues de la ville. Et ces squelettes sont des milliers d'années, même par des normes traditionnelles archéologiques. Ce qui pourrait causer une telle chose ? Pourquoi les corps pas de carie ou se faire manger par les animaux sauvages ? En outre, il n'y a pas de cause apparente de mort violente physiquement.
Ces squelettes sont parmi les plus radioactifs jamais trouvés, à égalité avec ceux à Hiroshima et à Nagasaki. Au même endroit, les savants soviétiques a trouvé un squelette qui avait un niveau radioactif 50 fois plus élevé que la normale. D'autres villes ont été trouvés dans le nord de l'Inde qui montrent les indications des explosions de grande envergure. Une telle ville, constatée entre le Gange et les montagnes de Rajmahal, semble avoir été soumis à une chaleur intense. Des masses énormes de murs et fondations de l'ancienne ville sont fusionnées, littéralement vitrifié ! Et puisqu'il n'y a aucune indication d'une éruption volcanique dans Mohenjo-Daro ou dans les autres villes, la chaleur intense pour faire fondre les vases d'argile ne peut s'expliquer par une explosion atomique ou d'une autre arme inconnue. Les villes ont été totalement anéantis.
Tandis que les squelettes ont été carbone-daté à 2500 avant Jésus Christ, nous devons garder à l'esprit que carbone-dating consiste à mesurer la quantité de rayonnement à gauche. Lorsque les explosions atomiques sont impliquées, qui fait ensuite paraître beaucoup plus jeune.
Fait intéressant, scientifique en chef projet Manhattan Dr J. Robert Oppenheimer était connu pour se familiariser avec la littérature antique Sanskrit. Dans une interview réalisée après qu'il a regardé le premier test atomique, il a cité la Bhagavad Gita :
« "Maintenant je suis devenu la mort, le destructeur de mondes. » Je suppose que nous avons tous ressenti de cette façon."
Interrogé dans une interview à l'Université de Rochester sept ans après l'essai nucléaire de Alamogordo si c'était la première bombe atomique jamais faire détoner des explosifs, sa réponse était, « villes antiques dont les briques et les murs de Pierre ont littéralement été vitrifiés, qui est, soudées, se trouvent en Inde, Irlande, Ecosse, France, Turquie et autres lieux. Il n'y aucune explication logique pour la vitrification de pierres forts et de villes, à l'exception d'une explosion atomique. »
Gigantesque cratère inexpliquée près de Bombay
Un autre signe curieux d'une ancienne guerre nucléaire en Inde est un cratère géant près de Bombay. Le cratère de Lonar 2 154 mètres-Diamètre presque circulaire, situé à 400 kilomètres au nord-est de Bombay et âgés au moins de 50 000 ans, pourrait être lié à la guerre nucléaire, de l'antiquité.
Aucune trace de n'importe quel matériau météorique, etc., n'a été trouvé sur le site ou à proximité, et il s'agit de cratère seul connu « impact » du monde dans le basalte. Indications de grand choc (lié à une pression supérieure à 600 000 atmosphères) et de la chaleur intense et brusque (indiqué par des sphérules de verre de basalte) contenues dans le site. David Hatcher Childress dans le Magazine Nexus :
« Le cratère est formé dans la roche basaltique de 600-700m (2 000 à 2 200 pieds) d'épaisseur. Cette roche est faite de plusieurs couches ou les flux qui ont été portées pourquoi volcanique activité à divers moments, cinq de ces apports financiers sont exposés à la jante de cratère. Épaisseur de ces flux varie de 5 à 30 m."
« Le cratère est d'environ 150m (500 pieds) de profondeur et a un diamètre moyen de 1830m (1,4 km). Le rebord élevé se compose de 25m de roche-mère et à 5m des éjectas dessus. Cette couverture d'éjecta des pistes loin de 2-6 ° et s'étale sur environ 1350m (4 400 pieds) de la jante de cratère. La région sommitale des éjectas contient les dépôts qui ont fondu en raison de l'impact".
Honorine est un lieu d'obscurités, surtout comme le Cratère météorique seulement formé en terrain basaltique. Il est resté relativement intact en raison du faible degré d'érosion par les agents environnementaux, ce qui en fait un excellent modèle pour l'étude. Cependant, plusieurs choses étranges se produisent ici :
1. le lac a deux régions distinctes qui ne mélangent jamais un externe neutre (pH 7) et un intérieur alcalin (pH11) chacune avec sa propre flore et la faune. Vous pouvez effectivement faire un test de papier tournesol ici et vérifier par vous-même.
2. il y a un jet éternel alimentant le lac avec de l'eau, mais il semble n'exister aucun débouché apparent pour l'eau du lac. Et c'est aussi un grand mystère non résolu lorsque l'eau pour le jet de l'Éternel vient, dans une région relativement sèche comme Buldhana. Même dans les mois les plus secs de mai et juin, le ruisseau coule perpétuellement. Lonar génère des questions et autres questions.

 

http://www.indiadivine.org/…/8000-year-old-indian-city-irra…

Photo de Kathleen Stecklair McGinty.
Photo de Kathleen Stecklair McGinty.
Photo de Kathleen Stecklair McGinty.
Photo de Kathleen Stecklair McGinty.


18/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres