GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

L'INCESTE ET LES ABUS RITUELS "INITIATIQUES" L'INCESTE ET LES ABUS RITUELS "INITIATIQUES" DANS LA SECTE MAÇONNIQUE. Par Alexandre Lebreton dans le 3 Mai 2015 à 22:49 ➤ L'inceste et les abus rituels "initiatiques" dans la secte maçonnique➤&#

    • http://mk-polis2.eklablog.com/les-abus-rituels-p634217

      Les Abus Rituels

       

      Les Abus Rituels

       

      « Lorsqu’on enquête dans ce genre de dossiers, il faut aussi voir le côté occulte des choses, les assassinats rituels. Il est clair que ce sont des dossiers souvent discrédités et qui sont tellement horribles qu’on ne veut pas aller plus loin. Pour beaucoup, ces abus rituels sont inconcevables. Mais à partir du moment où l’on conçoit ce que ces actes recouvrent vraiment, on comprend que leurs auteurs ont séparé la notion de bien et de mal. […] On sait qu’il y a des sectes et des sociétés secrètes. Il y a un pouvoir occulte et un culte du pouvoir. Et il y a cette notion que le bien et le mal  n’existent pas et que le vrai pouvoir est soi-disant le dépassement du bien et du mal. Ces gens ne croient pas en une force transcendante à qui l’on doit rendre des comptes. Comme il n’y a pas de valeur, ni de Dieu, ni de responsabilité, je fais ce que je veux et ce qui me plait. J’ai le pouvoir de vie et de mort sur qui je veux. Voilà comment s’organise ce type de sectes. Et cela existe. […] On peut dire qu’il y a deux types de pédocriminalité : le « simple » pédophile et le pédocriminel pervers avec ce côté rituel. » 

      - Xavier Rossey in Alain Goossens et Hermès Kapf, « Tous manipulés ? Avant, pendant, après l’affaire Dutroux »,  Dossiers Secrets d’États, n°10, Août 2010, p. 51.

      ______________________________

       Déclarations explosives du père Georges Morand sur FranceCulture en 2011 :

       

      L'abus rituel est défini dans le Dictionnaire de la psychologie comme "Une méthode de contrôle des personnes de tout âges consistant en de mauvais traitements physiques, sexuels et psychologiques par l'utilisation de rituels" (Corsini, 1999, p. 848).

      Le terme "Abus Rituel" a été employé pour la première fois en 1980 par un psychiatre canadien du nom de Lawrence Pazder. Il définit ainsi le phénomène: "Attaques physiques, émotionnelles, mentale et spirituelles répétitives, combinées avec l'usage systématique de symboles, de cérémonies et de manipulations à des fins malveillantes."

       

       ➤ Les gouvernements Écossais et Britannique reconnaissent l'existence des abus rituels

       

      __________________________

      Les Abus Rituels

      L’ABUS RITUEL : LE POINT DE VUE D’INTERVENANTES

      EN AGRESSION SEXUELLE (Mémoire - Université du Québec)

       ➤➤➤ Document intégral

       Télécharger le PDF : ICI ou ICI  

        

      ________

       L'inceste et les abus rituels "initiatiques" dans la secte maçonnique.

      ➤ L'inceste et les abus rituels "initiatiques" dans la secte maçonnique➤➤ Franc-Maçonnerie et Schizophrénie - Dr Jekyll & Mr Hyde...

      ➤➤ Extrait du livre "Monarch, The New Phoenix Program"

      Le témoignage suivant est un extrait du livre "Terror, Trauma and The Eye In The Triangle" (Terreur, trauma et l'oeil dans le triangle: la présence maçonnique dans l'art et la culture contemporaine) paru en 2007. Lynn Brunet nous révèle que son père Franc-maçon a abusé d'elle sexuellement lorsqu'elle était toute petite... Il lui a aussi avoué l'existence de certaines factions maçonniques qui pratiquent les abus rituels sur les enfants et l'omerta totale qui couvre ces horreurs.

                         ________________________________________

       La participation de mon père à la Franc-maçonnerie l'a conduit au fil des années à rejoindre la loge Bleue et la loge Rouge de notre région (Australie). Cela signifiait qu'il devait s'y rendre une ou deux fois par semaine, ainsi que pour les dîners (agape) ou le fêtes comme Noël qui réunissent alors les familles. Au début des années 80, il fréquentait encore beaucoup la loge. Par la suite, pendant mon adolescence, il a rejoint l'Ordre rosicrucien et ma soeur aînée les a également rejoint à l'âge adulte.

      C'est ainsi que notre famille est devenue un centre de discussion sur les expériences "mystiques", l'hypnose de groupe, on faisait des soirées avec d'autres rosicruciens. Il y avait donc beaucoup d'intérêt pour toutes les activités de ce genre, dites "illuminées". Mon père avait "vu la lumière" à travers une expérience mystique et il a passé de nombreuses années a essayé de retrouver cette sensation par toutes sortes de moyens. Il avait même construit un caisson d'isolation sensorielle dans notre arrière-cour. Il nous prêchait aussi régulièrement ses croyances sans toutefois nous dévoiler ses secrets. Ces discussions unilatérales sur la vérité mystique nous était toujours confiées individuellement avec l'exhortation à considérer la solitude comme une des valeurs les plus importantes. J'avais développé un profond ressentiment face à la supériorité de son "illumination", mais étant encore petite, je n'étais pas en mesure moi-même de m'expliquer cela. Il avait toujours semblé être un homme doux, mais j'ai toujours ressenti vaguement et inexplicablement qu'il m'avait utilisé pour développer sa propre spiritualité. De ce fait, j'avais une résistance à rejoindre la Rose-Croix jusqu'à mes 20 ans où j'y suis finalement rentré pour recevoir des cours par correspondance. Cependant la première fois que j'ai visité le Temple à Redfern, j'ai eu un terrifiant sentiment d'appréhension et c'est pourquoi je me suis retirée de l'Ordre.

       

       

       

       

       

       

       

       

      Alors que les années avaient passée, je me suis souvenue des abus sexuels de mon père lorsque j'étais enfant. Ces sentiments décrits précédemment trouvaient donc leur explication. Je découvrais aussi que les abus sexuels et l'inceste étaient tissés à travers l'histoire de la famille sur au minimum trois générations. Les années d'enfance de ma mère s'étaient passées dans un cadre militaire, dans l'armée Britannique. Son père était musicien et il occupait le poste de chef d'orchestre dans son régiment. Très tôt elle a été abusée, alors qu'elle vivait à Ceylan. Des abus qui ont été refoulés jusqu'à sa quarantaine. Mon père aussi avait subi des abus sexuels dans l'enfance, il a été violé par un prêtre catholique à l'âge de huit ans. Il y avait également des relations incestueuses dans sa famille (...)

      ➤ L'inceste et les abus rituels "initiatiques" dans la secte maçonniqueDe l'extérieur, ma famille apparaissait comme normale, mais le poids accumulé de cette histoire familiale, chargée de traumatismes et d'une tension constante, était un lourd fardeau à porter pour chaque génération (...) Au cours de ces dernières années, alors que les énigmes de ma propre expérience étaient résolues, j'ai essayé de leur parler de ce que je me souvenais. Heureusement pour moi, ma mère a été capable de se rappeler la nuit où mon père m'a violé à l'âge de quatre ans et donc de valider l'expérience de sa fille. Cependant, l'abus rituel allait au-delà de leur compréhension, ce qui se comprend à bien des égards. En milieu d'année 2004, mon père a commencé à développer la maladie d'Alzheimer. Durant la période initiale des troubles, dans un état altéré de conscience, il a commencé à me parler du côté obscur de son implication maçonnique et il m'a avoué qu'il était au courant de l'existence de certains groupes qui utilisaient les rituels maçonniques dans des contextes de violence pour initier des enfants. Il m'a déclaré: "Il existe beaucoup de ces groupes, il y a beaucoup de gens qui sont au courant, mais ils n'en parlent pas car c'est embarrassant." Il avait avec moi des alternances de conversations cohérentes dans lesquelles il me parlait de son implication avec d'autres hommes dans ces groupes. Parfois le soir, il parvenait à sortir de la maison de retraite et il se mettait alors à grimper aux arbres à la manière d'un militaire en mission pour, croyait-il, observer les activités du culte afin "de sortir les enfants de la secte". Cette "mission stratégique" a duré pendant deux semaines jusqu'à ce qu'il ait cru avoir récupéré chacun des enfants. Après quoi il a semblé être très satisfait de ce qu'il avait accompli et tous les signes de son agitation intérieure se sont calmés. Une des infirmières a déclaré que lors de ses "échappées", elle n'avait jamais vu un homme courir aussi vite.

      Les mémoires concernant ces activités maçonniques irrégulières étaient clairement a attribuer à une certaine partie de son psychisme qui normalement n'est pas accessible à la conscience et elles s'étaient peut-être à ce moment-là entrelacées avec ses expériences de guerre. Il est possible qu'en soulevant cette question là, j'avais plongé mon père dans un conflit intérieur, ses pertes de mémoire ayant commencé juste après ma confrontation avec lui. Cependant, sa brève période d'honnêteté  envers moi, a sans aucun doute contribué à un processus de guérison mutuelle. Cette confession, combinée avec la connaissance de l'Ordre que j'ai pu acquérir, a réorienté mon attention afin qu'elle ne repose plus sur une colère envers l'homme lui-même. Je suis aujourd'hui amenée à comprendre les principes qu'il y a derrière ces pratiques "magiques" séculaires, qui divisent le psychisme de ces hommes en deux: d'une part des citoyens et des hommes dévoués, et de l'autre, la plus puérile, absurde et cruelle créature humaine. Cette confrontation avec mes parents a seulement été une partie du processus thérapeutique.

      "Terror, Trauma And The Eye In The Triangle" - Lynn Brunet, 2007, p.236-240 - Traduction MK-Polis

       

      ➤ L'inceste et les abus rituels "initiatiques" dans la secte maçonnique

      Voici un dessin maçonnique intitulé "Le Second Portail". Il montre des petits garçons qui se trouvent face à un trône et qui subissent une sorte de rituel. Ce dessin apparaît dans "The Hidden Life in Freemasonry" publié en 1926 par Charles W. Leadbeater, un franc-maçon 33°.

      ➤ L'inceste et les abus rituels "initiatiques" dans la secte maçonnique.

      Décryptage de la peinture : http://mk-polis2.eklablog.com/l-etrange-peinture-maconnique-mettant-en-scene-des-enfants-dans-une-lo-a146724188

       

      • En 2011, lors d'une conférence aux rencontres annuelles du groupe S.M.A.R.T. (Stop Mind Control and Ritual Abuse Today), Kristin Constance a témoigné (➤audio VOSTFR) avoir été victime d'abus rituels et de contrôle mental pratiqués par ses grand-parents, fondateurs et membres d'une loge de l'Ordre de l'Étoile Orientale en Australie. Elle rapporte que l'emblème maçonnique de l'Étoile Orientale était utilisé comme support pour sa programmation mentale.

       

      • Neil Brick, survivant d'abus rituels et fondateur du groupe S.M.A.R.T. a déclaré: "Je pense que la Franc-maçonnerie est une des plus grande organisation responsable d'abus rituels sataniques dans le monde. Leurs connections remontent jusqu'au gouvernement (fédéral et local), ainsi que jusqu'à certaines institutions économiques du pays… Je suis né chez les franc-maçons." (Neil Brick, "Surviving Masonic Ritual Abuse" dans le magazine Beyond Survival. Juillet 1996)

       

      • Le sociologue Stephen Kent, qui a enquêté sur les déviances des cultes religieux, particulièrement sur la scientologie, a rencontré de nombreuses personnes qui ont témoigné avoir subit des abus rituels de type maçonnique, notamment des enfants de franc-maçons: "Dès le début de mes recherches, des gens arrivaient avec des témoignages dont certains étaient liés avec des dérives maçonniques. Certaines personnes affirmaient que leur père avait été franc-maçon et que les abus étaient liés à une loge et à ses membres. Parfois, les violences semblaient avoir eu lieu à l'intérieur même des loges maçonniques, mais je ne peux pas le dire avec certitude. Ces apparitions de la franc-maçonnerie dans un nombre assez important de témoignages m'a laissé vraiment perplexe." ("Interview with Dr Stephen Kent", Wayne Morris, CKLN-FM - Mind Control Series, Part 13)

       

      • La canadienne Lynn Moss-Sharman, survivante et fondatrice du journal 'The Stone Angels' et porte parole de ACHES-MC Canada (Advocacy Committee for Human Experimentation Survivors & Mind-Control), a déclaré dans une interview avec Wayne Morris en 1998, que la franc-maçonnerie est un dénominateur commun dans les témoignages d'abus rituels et de contrôle mental. "Il y avait des conversations à ce sujet qui ont eu lieu lors des réunions, la crainte concernait cette connexion maçonnique. J'ai mis quelques petites annonces dans le Globe & Mail à ce propos ainsi que pour annoncer les conférences à venir. Ces quelques mots qui parlaient de la connexion maçonnique ont généré des appels téléphoniques et des lettres de victimes/survivants venant de tout le Canada. Des gens qui se décrivaient eux-mêmes comme des survivants d'abus rituels maçonniques, vivant encore dans la terreur. C'était toujours des filles de francs-maçons du Rite écossais ou des filles de Shriners. Des quatre coins  du Canada, ces personnes ont commencé à témoigner sur des souvenirs de ce qui pourrait être décrit comme de l'expérimentation sur le contrôle mental. Cela a commencé à se manifester en Novembre 1994."(Wayne Morris, "Interview with Lynn Moss Sharman", CKLN-FM Mind Control Series Part 16)

       

      • En France, Maude Julien a livré un témoignage troublant dans son livre intitulé "Derrière la grille" qui est sorti en 2014. Son père, un riche entrepreneur et un initié à la franc-maçonnerie, lui a fait subir un conditionnement extrême visant à faire d'elle une "déesse", mais surtout un robot lui obéissant au doigt et à l'oeil. Maude Julien a subi un isolement social total durant quinze ans, elle a été enfermée dans un carcan mental (tout comme sa mère) avec une formation de l'esprit et du corps pour faire d'elle un "être supérieur", une Élue. Les exercices physiques et mentaux extrêmes et traumatiques défiaient l'entendement. Maude Julien a déclaré: "Ce livre est un manuel de désobéissance muette. Je voulais montrer comment l’emprise se met en place. C’est un crime parfait dont la victime est tellement dans la honte qu’elle ne dénonce rien. Aujourd’hui, je suis bien dans ma vie personnelle et professionnelle, mes filles sont grandes. J’ai voulu écrire mon histoire. Pour lui, seul compte son monde mental. Les autres sont des instruments ou des obstacles. Il nous a enfermées dans ce carcan mental, ma mère et moi. L’Ogre vous montre qu’il est l’Amour, avec un grand A. Tout ce qu’il fait est pour ton bien. Il installe une vie chronométrée dont il détient la télécommande. Puis, il instille la peur. Le monde extérieur est le danger." ("Mon père m’a séquestrée pendant 15 ans: le récit terrifiant de Maude" . Dans une interview lors de l'émission "Salut les terriens" avec Thierry Ardisson, Maude Julien a confié qu'elle avait une amnésie traumatique concernant des cicatrices sur ses cuisses et sur sa poitrine. Elle ignore quelle en est l'origine et les médecins disent qu'il ne s'agit pas d'accidents. 

       

       

       

       

       

       

       

       

       

      « ➤ Dissociation et "illumination".

      _________________________

       

       

       

      • La violence et la torture rituelles, des crimes atroces - Jeanne Sarson et Linda MacDonald
      •   

        La violence et la torture rituelles, des crimes atroces - GAZETTE Vol. 67, N°1 2005

        Par Jeanne Sarson, inf., B.Sc.inf., M.Ed. et Linda MacDonald, inf., B.N. M.Ed.

        La violence et la torture rituelles ne sont pas définies par le Code criminel canadien. Et jusqu’à maintenant, on ne tient aucune statistique à cet égard au pays. Mais il s’agit de crimes bien réels. Jeanne Sarson et Linda MacDonald, deux infirmières et enseignantes de la Nouvelle-Écosse, ont reçu le récit de plusieurs centaines de victimes ayant survécu à cette forme de violence familiale ou collective organisée. Dans le présent article, elles définissent ce que sont la violence et la torture rituelles et offrent des renseignements qui pourraient aider la police à repérer les victimes de ces crimes atroces.

        Le Comité canadien sur la violence faite aux femmes a été le premier à signaler l’existence de la violence et de la torture rituelles dans toutes les régions du Canada. Dans son rapport de 1993 intitulé Un nouvel horizon : éliminer la violence, atteindre l’égalité, le Comité a souligné que le Code criminel canadien n’avait aucune disposition sur ce genre de crime. On ne tient pas de statistiques à cet égard au pays ; par conséquent, ces méfaits demeurent méconnus.

        ➤ La violence et la torture rituelles, des crimes atroces - Jeanne Sarson et Linda MacDonald

        Dans ce dessin, la victime illustre le trafic dont elle a été victime chez elle. Lorsqu’elle était encore un bébé, son père la faisait asseoir sur le comptoir de son magasin pour la « louer » à des hommes et des femmes pédophiles.

        L’année où ce rapport a été diffusé, Sara – un nom fictif – s’est adressée à nous pour obtenir de l’aide. Elle a expliqué qu’elle était issue d’une famille qui se livrait à la violence rituelle et que, même adulte, elle était encore captive et cherchait à s’affranchir de cette emprise. Incapables de déterminer des sources de soutien et de protection sûres et expérimentées pour Sara, nous avons entamé nos recherches, pour ensuite écrire sur le sujet et nous porter à la défense de ces victimes. Nous présentons le fruit de notre étude afin que d’autres – intervenants et victimes – puissent tirer parti de nos constatations.

         

         

         

         

        Définition

        La violence et la torture rituelles se définissent comme étant un crime d’intention perpétré par des familles intergénérationnelles ou des groupes aux vues similaires qui commettent des actes de torture déshumanisante, cause de souffrances intenses et de la désintégration de la personnalité chez la victime, et ce, dans les buts suivants :

        • maintenir un contrôle et un pouvoir totalitaire sur la victime – depuis l’enfance jusqu’à l’âge adulte – par la voie de menaces et d’intimidation, de la torture et de la violence ritualisée;
        • transporter et exploiter la victime, et en faire le trafic pour la jouissance et le divertissement des membres de la famille ou du groupe;
        • transporter et exploiter la victime, et en faire le trafic, pour la jouissance et le divertissement de tiers;
        • obtenir, directement ou indirectement, un avantage financier ou matériel quelconque.

         

        On peut définir les rapports des familles ou des groupes se livrant à des actes de violence ou de torture rituelles selon une structure à trois modes. Des milliers d’heures de conversation avec des victimes nous ont révélé que les familles entretiennent des rapports distincts et uniques avec les membres de la collectivité, avec ceux de la famille même et avec un cercle d’initiés formé d’autres agresseurs ou tortionnaires rituels. Dans le récit suivant, qui s’apparente à celui de nombreuses autres victimes dans le monde, « Carrie » décrit  les atrocités qu’elle a dû supporter.

        ➤ La violence et la torture rituelles, des crimes atroces - Jeanne Sarson et Linda MacDonald

        Ce dessin réalisé par « Shelle » illustre la torture par chocs électriques dont elle a été victime ainsi qu’un autre instrument – la cage – utilisée par ses agresseurs rituels. La dissociation de son corps est ce qui lui a permis de survivre.

         

        L’histoire de Carrie

        Mon père avait la réputation d’être un être très sociable et d’un commerce agréable. Tout le monde l’adorait. Mais quelle savante mise en scène de sa part, de jouer le rôle d’un homme doux et affable au sein de la collectivité.

        Mon enfance a été marquée par les colères de mon père sous l’empire de l’alcool. À six ans, lorsque ma mère nous a quittés, me laissant à la garde de mon père, celui-ci m’a violé après m’avoir enfoncé mon pyjama imprimé de chiens blancs et noirs dans la bouche.

        Le cercle d’initiés comprenait mon père et environ 12 de ses connaissances – des hommes et des femmes, jeunes et vieux, provenant de diverses classes sociales. C’était des médecins, un avocat, une infirmière et un enseignant. Quelquefois, un seul des parents y prenait part ; d’autres fois, ils amenaient aussi leurs enfants.

        Le rituel consistait à me forcer à m’enivrer, afin de pouvoir m’humilier de leurs rires méchants. Une autre petite fille et moi-même avions été attachées à des planches de bois, puis on nous avait barbouillées de sang et infligé des lavements. Tant de souffrance, d’horreur, de torture et de terreur. La torture ritualisée n’a pris fin qu’à 13 ans. Nous étions environ 14 – des bébés, des bambins et des jeunes enfants – filles et garçons.

        Voici les catégories des actes de violence perpétrés par les agresseurs rituels :

        Mauvais traitements faits à l’enfant : Agressions quotidiennes infligées à l’enfant au sein de sa famille tortionnaire. Les agressions peuvent également être circonstancielles, commises dans une institution comme l’orphelinat ou le foyer d’accueil.

        Terrorisation : Menaces et actes de violence utilisés pour tenir la victime au silence et à l’esclavage. Par exemple, une enfant forcée de noyer son chat est menacée d’être noyée à son tour si elle révèle l’acte.

        Rapports de cruauté entre animaux et humains : Ces actes comprennent la bestialité et la bestialité nécrophilique avec des chiens et autres bêtes.

        Torture physique, sexuelle et spirituelle : Actes exercés aux fins de domination, de plaisir et de divertissement. La victime peut être suspendue par un membre, se voir infliger des brûlures de cigarettes ou d’ampoules électriques surchauffées, être rouée de coups, quasi-noyée, confinée dans une cage, privée de nourriture, violée par les membres de sa famille ou du groupe, ou menacée de mort.

        Pédophilie : Actes pouvant survenir à n’importe quel moment à la maison, au domicile d’adultes de même disposition ou en tout autre endroit commode pour l’agresseur. La violence pédophile ou nécrosadique est emblématique de la torture commise aux réunions rituelles de la famille ou du groupe.

        Actes nécrophiles ou de nature similaire : Actes perpétrés après avoir rendu la victime enfant ou adulte inconsciente par la drogue, par strangulation, par brutalisation, par quasi-noyade ou par suffocation.

        Actes horrifiants : La victime est forcée d’assister à des actes de violence déshumanisante envers une autre victime, ou d’y participer.

        Réunions organisées aux fins de violence au sein de la famille ou du groupe : Ces rencontres, qui sont des rituels, sont ce qui distinguent la famille ou le groupe des autres groupes criminels. Ces rencontres servent à renforcer les liens entre les membres et à induire une distorsion dans les rapports adulte-parent-enfant en normalisant le comportement tortionnaire.

        Suicide et autres actes d’automutilation : Actes enseignés par la contrainte à l’enfant ou à l’adulte victime, sous l’ordre de les pratiquer dès que l’impulsion de dénoncer l’agresseur survient.

        Exploitation et trafic : L’exploitation sexuelle dans la rue et ailleurs, y compris le fait de contraindre la victime à participer à la production de pornographie juvénile ou adulte. Lorsque la victime n’est plus attirante pour les pédophiles, elle peut être forcée à travailler dans la rue.

         

        Pour reconnaître les signes

        Les victimes ont souvent recours à un langage dissociatif. Elles parleront d’elles-mêmes en utilisant le « toi » au lieu du « je » ou du « moi ». De la même manière, « mon corps » deviendra « le corps ».

        L’utilisation d’un langage codé est courante et varie d’une famille ou d’un groupe à l’autre. Voici quelques exemples des termes employés : le temple = le corps de la victime ; l’élu = la victime en particulier ; Kool Aid ou sucre = de la drogue.

        Parmi les blessures physiques que peut subir la victime, citons : bleus, marques de strangulation, coupures, brûlures, lits d’ongles enflammés par suite de la perforation à l’aide d’aiguilles, démarche difficile et douloureuse à cause de coups à la plante des pieds, perte auditive résultant de gifles simultanées aux oreilles.

        L’hypervigilance, une perception perturbée du temps et de l’espace, la perte de mémoire, la confusion, une pensée erratique, une expression ou un comportement reflétant le sentiment d’être coincé ou en fuite devant un danger inconnu peuvent donner à penser que la victime est tenue en captivité.

        La perte fréquente d’un petit animal peut être le signe de violence familiale, car dans un tel foyer, les animaux vivent rarement au-delà de deux ans.

        L’essentiel de la démarche consiste à bien saisir l’agression ou la torture rituelle comme sous-culture criminelle organisée qui implique toute une gamme d’actes malveillants infligés à une victime vulnérable. Toutefois, nous pouvons nous mettre à l’écoute pour connaître les supplices que des adultes ont subis étant enfants, et pour nommer le crime et réagir à cet égard. Cela signifie également de faire connaître nos constatations, de sensibiliser les jeunes et de leur manifester notre bienveillance.

        Pour plus de renseignements, vous pouvez visiter le site instructif de Jeanne Sarson et de Linda MacDonald à
        www.nonstatetorture.org

        Source : http://nonstatetorture.org/files/5313/3942/5485/Gazettefrench.pdf



       

       

       

      Abus rituels et exploitation des enfants au Royaume-Uni

       

      Source - PDF - PDF VO

      Traduction: Pedopolis.com

      Dr Linda Stalley - Janvier 2012

      Cet article est une réponse à la Commission d'Enquête sur l'Exploitation Sexuelle des Enfants dans des Groupes. (CSEGG - Office of the Children's Commissioner Inquiry into Child Sexual Exploitation in Gangs and Groups)

      Introduction

      Trois rapports récents rendu par le ROTA (Race On The Agenda), le CEOP (Child Exploitation & Online Protection Centre), ainsi que l'université de Bedfordshire ont souligné l'exploitation et l'abus d'un nombre important d'enfants vulnérables par des 'gangs' et des groupes/sectes; généralement à des fins d'exploitation sexuelle. Ce n'est pas un phénomène nouveau. Mais les rapports ont mis en évidence que l'enquête tirait la sonnette d'alarme sur cette situation qui demande approfondissement et attention.

      Le commissaire à l'enfance a demandé à voir des preuves sur ces situations d'abus. Toutefois, la collecte de preuves est rendue difficile de par la nature du problème qui, par définition, est délibérément cachée. Ces abus ne sont généralement pas divulgué par la victime avant qu'elle ait atteint l'âge adulte. (Le plus souvent à cause de la peur induite par des menaces).

      Dans les cas d'abus rituel sataniques, le contrôle de l'esprit / la programmation mentale est utilisée pour détacher la victime de sa mémoire consciente sur ces événements qui ont eu lieu.

      Cet article expose les détails d'une certaine forme d'abus sexuels sur les enfants par des groupes impliqués dans l'abus rituel qui, au Royaume-Uni, est le plus souvent associé à des pratiques sataniques.

      Cette forme de violence est quelque chose de spécifique, de volontairement sadique, impliquant les pires formes d'abus, dont la torture, la programmation mentale, la participation forcée à des actes criminels, cela en plus des formes abjectes d'exploitation sexuelle.

      Les survivants (certains ne survivent pas) de cette forme de violence ne commencent qu'à témoigner que lorsque les évennements passés commencent à émerger, la mémoire étant fragmentée. Depuis les années 1990, ces individus sont reconnus comme des "survivants d'abus rituels" par les services psychiatriques/thérapeutiques. Et les preuves de l'existence de ces violences sont considérables. La communauté Maranatha (PDF) a été chargée de répondre aux demandes d'aide auprès d'un certain nombre de survivants d'abus rituel sataniques depuis de nombreuses années.

       

      L'ampleur du problème

      L'ampleur de l'impact et de la violence de ces groupes est inconnu, principalement pour les raisons indiquées ci-dessus.

      Le Bureau National des Personnes Disparues a signalé qu'environ 200 000 personnes sont portées disparues chaque année. Il est bien connu qu'au sein des groupes pratiquant l'abus rituel, les naissances de bébés sont souvent non-déclarées, donc l'estimation du nombre de victimes est extrêmement difficile à obtenir.

      Une certaine idée de l'ampleur du problème pourrait-être acquise par une évaluation du nombre d'adultes qui cherchent de l'aide. Mais beaucoup de ces personnes ne sont pas reconnues en raison d'un manque de prise de conscience par les services conventionnels.

      La nature de l'abus rituel satanique

      L'abus rituel satanique peut-être défini comme une forme de maltraitance sadique extrême sur des enfants ou adultes non-consentants. Il est méthodique, utilise systématiquement l'abus sexuel, l'abus physique, émotionnel et spirituel. Il comprend souvent le contrôle mental/programmation, la torture et des activités illégales et immorales: assassinat, pédopornographie, prostitution.

      L'abus a lieu dans le contexte d'une idéologie religieuse, souvent d'origine satanique.

      Ce qui différencie l'abus rituel satanique d'autres formes de traitements est que le traumatisme d'abus rituel est délibérement et systématiquement orchestré dans le but de créer un état de dissociation mentale, état dissociatif qui est manipulé par le groupe de telle sorte que le contrôle mental de la victime est établie.

      Les réseaux

      Les groupements satanistes criminels sont composés d'individus ayant bien souvent des fonctions dans la police, les services juridiques et sociaux, ainsi que l'autorité locale. Les groupes satanistes ont fréquemment des membres franc-maçons. Il y a une intention délibérée d'avoir des membres dans les différentes sphères d'influence afin de maximiser la sécurité du groupe et aussi pour gagner une respectabilité sociale.

      De nombreux groupes ont des membres en connexion avec d'autres groupes/sectes à travers la nation, et même au niveau international. Ce qui augmente leur capacité à contrôler les victimes.

      Profil des victimes

      Une proportion importante d'enfants subissant l'abus rituel satanique sont nés dans des familles pratiquant cela de générations en générations, dès la naissance. Il est également établi que les groupes satanistes s'attaquent aux enfant vulnérables, tels que ceux placés en foyers, ainsi qu'aux adultes vulnérables, afin de les utiliser à des fins rituelles.

      Effets sur les victimes

      Les conséquences de l'abus rituel sont graves, affectant chaque partie de la vie d'une victime, souvent pour le reste de leur vie.

      Les victimes souffrent de multiples problèmes, y compris différentes formes de maladies mentales et problèmes comportementaux, ainsi qu'un large éventail de pathologies physiques.

      Il y a une protection amnésique lors des violences extrêmes, mais aussi dans le cas des abus rituel. Les victimes ignorent souvent qu'elles ont été maltraitées jusqu'au moment ou les souvenirs commencent à émerger à l'âge adulte. Les survivants d'abus rituel sont souvent des habitués des services hospitaliers. Cependant, en raison du fait que leurs problèmes soient liés aux abus et non à des pathologies primaires, ils sont souvent baladés de consultation en consultation sans aboutir à un diagnostic clair. Pour cette raison, il est souvent diagnostiqué une maladie psychosomatique (ce qui est à proprement parler vrai, mais ce diagnostic ne débouche généralement sur aucune offre de traitement).

      Bien que les séquelles sur la santé des abus sexuels soient de plus en plus reconnus, il existe très peu d'expérience ou de connaissances parmi les professionnels de la santé sur ces problèmes spécifiques liés à l'abus rituel. Ce qui laisse souvent les survivants sans soutien ni traitement approprié.

      La peur est au centre de l'abus rituel et elle est utilisée pour maintenir le contrôle des victimes. Avec les techniques de contrôle mental et les menaces, il est difficile pour les victimes de se libérer du groupe. Beaucoup ont dû changer d'identité, couper tout les liens avec la famille et les amis pour prendre un nouveau départ. La plupart des thérapeutes maintiennent qu'il est pratiquement impossible pour une victime d'être entièrement restaurée au niveau de sa santé mentale, de nombreux survivants restent en thérapie pendant de nombreuses années.

      Le Trouble Dissociatif de l'Identité (TDI) est une résultante presque exclusivement causée par les abus rituel. Il s'agit d'un système de défense psychologique créé face aux traumatismes 'écrasants', en d'autres termes, c'est un mécanisme naturel d'autoprotection, de dissociation, qui a lieu chez un enfant exposé à des évennements traumatiques extrêmes et récurrents. "Son corps est là, mais sa tête est ailleurs". Il a également été reconnu que les auteurs d'abus rituel satanique utilisent des techniques complexes et cruelles induisant le TDI et permettant le contrôle sur leurs victimes. Les thérapeutes ont développé des techniques pour "neutraliser" cette forme de contrôle.

      L'une des conséquences des abus rituel la plus néfaste peut-être, est lorsque les souvenirs commencent à émerger et ou il faut un certain courage pour les affronter. On ne le croit pas, ou pire, c'est étiqueté "imagination débordante" ou "mensonge". Ceci est souvent encouragé par ces groupes criminels afin d'assurer leur propre protection.

      La loi

      Il y a un nombre important d'accusations d'abus rituel dans les tribunaux britanniques. Étant donné le nombre de preuves que réclame le système de justice pénale britannique pour obtenir des condamnations, il est clair que l'abus rituel pose problème au Royaume-Uni. Cependant, pour chaque condamnation contre un agresseur pratiquant l'abus rituel, combien de cas ne sont jamais étudiés ?

      Cela est parfois dû à l'indifférence de la police ou d'une absence de compétences pour enquêter sur ces crimes, ou en raison d'une influence/pression exercée par ces groupes sur une partie de la police.

      À ce jour jour, les autorités britanniques n'ont pas entrepris de sérieuses recherches rigoureuses et efficaces pour traiter l'abus rituel satanique. Les forces de police ont très peu de connaissance et d'expérience sur ce genre de crimes - qui concerne principalement les enfants - Ils ne sont donc bien souvent pas au courant des lignes de conduite à adopter.

      Il est également reconnu que, dans certains cas, l'élément "rituel" de la violence a été abandonné ou n'est pas considéré comme central pour une condamnation. La raison bien souvent citée pour cela est de ne pas "offenser" le jury avec des détails pénibles liés aux rituels. De même, il y a souvent une insuffisance de prise en charge pour la protection de la victime et des témoins. Chaque années au Royaume-Uni, plusieurs milliers de poursuites échouent à cause de l'intimidation des témoins. Dans le cas des abus rituel sataniques, la situation est considérablement aggravée par les menaces de mort sur la victime, les témoins, les membres de la famille et les amis.

      Rien que la nature des abus subi fait que les victimes se sentent dégradées et honteuses. Ceci combiné avec la crainte de ne pas être cru lorsqu'elles décrivent les détails des évennements rituels. Elles sont facilement intimidées par l'environnement froid des interrogatoires de police et des salles d'audience. Il y a eu une amélioration considérable de cet aspect au cours de ces dernières années, mais les abus rituel sont encore très mal connu par la police et les sytèmes juridiques.

      Les victimes signalent souvent qu'elles ont été forcées à participer à des activités criminelles comme la mutilation et sacrifices d'animaux, la zoophilie, l'avortement provoqué, la profanation de cimetières et bien d'autres choses encore.... Pour cette raison, ils sont souvent réticents à participer à une procédure judiciaire, de peur de s'exposer à des accusations criminelles.

      Le droit britannique reconnaît l'impunité pour certaines personnes. Tout d'abord il existe une présemption d'innocence pour tout enfant de moins de 10 ans, qui ne peut pas commettre un crime. Deuxièmement, Article 71 de the Serious Organised Crime and Police Act

      .....

      La nature des groupes pratiquant l'abus rituel sur des enfants au Royaume-Uni est similaire à bien des égards à celle d'autres réseaux criminels organisés comme la mafia. Comme cela est souvent le cas dans ces organisations criminelles, l'octroi de l'immunité peut-être sérieusement envisagé pour les principaux témoins à charge comme le seul moyen d'obtenir suffisamment de preuves pour aboutir à une condamnation des bourreaux.

      Ces groupes stanistes au Royaume-Uni qui abusent rituellement d'enfants sont également impliqués dans la production de pédo-pornographie. L'incapacité des autorités à sévir contre ces groupes ultra-violents leur laisse le champ libre non seulement d'abuser sexuellement des enfants mais aussi de mener à bien d'autres activités criminelles.

      Au fil des années, il y a quand même eu plusieurs poursuites et condamnations contre des agresseurs:

      1) En mars 2011, quatre adultes appartenant à un groupe sataniste ont été condamnés à Swansea Crown Court pour des infractions sexuelles contre des enfants et de jeunes adultes. L'abus rituel satanique perpétrés eu lieu non seulement à Kidwelly, Pays de Galles, où leur groupe était fondé, mais aussi dans d'autres parties du pays.


      2) le 9 novembre 1982, quatre adultes ont été condamnés à Telford, Shropshire, pour une série de délits sexuels et d'autres faits graves contre des enfants dont certains étaient des rituels sataniques. L'un des accusés aurait gravé une croix inversée sur le ventre d'un enfant et marqué ses parties génitales avec un couteau chauffé à blanc.

      3) Le 23 Juillet 1987, un homme a été condamné à la Central Criminal Court de Londres pour l'agression sexuelle de 15 filles et 1 garçons. Il a agressé ses victimes sur un autel dédié à Satan et les força à abuser l'un de l'autre. Les rituels ont été réalisés avec un pentagramme dessiné sur le sol avec du sang.

      4) Le 8 Août 1990, Reginald Harris a été condamné à Worcester Crown Court à deux ans et demi de prison après avoir été reconnu coupable de relations sexuelles illégales avec une fille de 15 ans et sa sœur cadette. La Cour a reconnu qu'il avait utilisé des rituels satanistes pour effrayer et dominer les enfants. Harris a dit à ses victimes qu'il était un prêtre sataniste de haut-rang. Les enfants étaient terrifiées et soumises par les pratiques satanistes de Harris. La Cour a également reconnu qu'il il avait établi un «contrat de mariage" satanique avec l'aînée.

      5) Le 3 Juillet 1992, un sataniste de 57 ans a été condamné à Liverpool Crown Court à 12 ans de prison pour avoir agressé sexuellement sa nièce. La Cour a reconnu qu'il avait violé sa victime deux ou trois fois par semaine entre les âges de 10 et 12 ans. La Cour a également reconnu l'existence d'une «salle de magie noire», où l'agresseur a gardé un autel et de l'équipement pour les rituels. Lorsque l'enfant avait 12 ans, elle est tombée enceinte à la suite d'un viol et a été choisie par son oncle pour donner naissance dans la «salle de magie noire». Il a aussi été clairement indiqué au procès que la victime a été terrifiés par les rituels sataniques de son oncle.

       

      Conclusion


      L'existence de groupes impliqués dans l'abus rituel satanique est établi au Royaume-Uni, cela implique l'utilisation d'enfants pour des abus et leur exploitation systématique de la pire espèce possible. La nature de la violence et la sophistication des techniques de contrôle mental utilisées par ces groupements criminels a pour conséquence que les victimes ne se présentent pas par elles-mêmes aux autorités, et ne sont souvent pas au courant des abus, jusqu'à l'âge adulte.
      Plusieurs groupes de thérapeutes
       spécialistes et groupes de soutien ont vu le jour au cours des 20 dernières années pour aider les survivants de ce type de violence extrême.


      Il ya un besoin urgent d'un examen approfondi et actif de la nature et de l'ampleur de l'abus rituel satanique sur les enfants, y compris un examen des affaires judiciaires, de la police et des procédures juridiques, ainsi que les rencontres avec les victimes.

      Source - PDF VO

       

       

       

       

      • Les Abus Rituels Sataniques et le Sacrifice Vivant
          •  Les Abus Rituels Sataniques et le Sacrifice Vivant (Patricia Baird Clark)

            Source: www.hispresenceonline.org  -  Traduction MK-Polis

            Les personnes impliquées dans des activités occultes ont un certain degré de séparation entre l'âme et l'esprit leur permettant de voir, entendre et sentir les êtres du monde des esprits. Ces gens sont tous trompés et dans la confusion sans exception. Beaucoup de gens pensent, entre autres choses, qu'ils peuvent communiquer avec les morts, bien que la Bible déclare clairement que ceci est impossible. Les esprits démoniaques peuvent apparaître et prendre n'importe quelle forme, y compris forme humaine et ainsi tromper les humains leur faisant croire qu'ils peuvent donner la gloire, la fortune, ainsi que la bénédiction et la vie éternelle.

            La puissance spirituelle ne peux venir que de deux sources: Jésus-Christ ou Satan. Dieu donne le pouvoir de vaincre tout péché et toute tentation en donnant son Saint-Esprit à ceux qui croient dans le sacrifice expiatoire de son Fils Jésus-Christ. Les personnes impliquées dans les ténèbres de l'occultisme sont alimentées par des démons. Dans le monde du culte satanique, les démons sont des puissances. Si quelqu'un venait à dire qu'il a le pouvoir de la perception extra-sensorielle, il dirait qu'il a le démon de la perception extra-sensorielle. Les êtres humains n'ont pas de pouvoirs spirituels, ces pouvoirs proviennent des êtres spirituels. Plus on a de démons, plus on a de pouvoirs disponibles pour réaliser ses propres intérêts égoïstes. Les grandes puissances (les démons) doivent passer par la pratique odieuse des abus rituels sataniques.

            Dans l'abus rituel satanique, un nourrisson ou un enfant sera choisi en tant que sujet "spécial" à travers lequel les adeptes pourront recevoir de l'énergie. Pour recevoir de l'énergie, il doit toujours y avoir un sacrifice; c'est un principe du Royaume. Jésus-Christ était le sacrifice parfait donné une fois pour toutes, et en croyant en Lui, les chrétiens reçoivent la puissance de surmonter le mal et de vivre une vie chrétienne victorieuse. Cependant ce pouvoir est uniquement accessible aux chrétiens si ils sont disposés à vivre selon les instructions de Dieu, y compris Romains 12:1 où l'on nous dit: ".... offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable....". La plupart des personnes connaissant un peu le culte de Satan ont entendu parler d'assassinats de bébés comme sacrifice pour Satan. Cependant, peu ont entendu parler de la notion de sacrifice vivant exigé par Satan.

            Dieu ordonne aux chrétiens de devenir un sacrifice vivant pour lui. Un adorateur de Satan ne serait près à être un sacrifice vivant pour personne, car l'essence même du satanisme est basé sur l'égoïsme et la cupidité; mais dans le but d'accéder au pouvoir/énergie, il doit y avoir un sacrifice vivant. Par conséquent, un bébé sans défense ou un enfant est choisi pour être le sacrifice vivant à Satan. L'enfant est soumis à de nombreux rituels douloureux et terrifiants lors desquels des démons sont appelés à venir dans l'enfant faisant de lui/elle un entrepôt ou une batterie de puissances sataniques pouvant être utilisé à volonté par les membres du culte. La façon la plus courante par laquelle ces pouvoirs sont accessibles est la perversion sexuelle sur l'enfant. L'enfant bien sûr grandit et mûrit pour devenir adulte, mais en raison de la gravité des abus et de la programmation psychologique, il ne réalise jamais qu'il/elle possède ces pouvoirs. Il/elle souffrira tout au long de sa vie des abus des démons, de la programmation interne et des bourreaux eux-mêmes. Cette personne est devenue un sacrifice vivant à Satan et sa vie est un enfer.

            Ceci est un détournement et une odieuse perversion d'une glorieuse vérité scripturaire donnée par Dieu pour amener son peuple dans une relation étroite et aimante avec Lui et pour remplir ainsi leur vie de bénédictions !

            Il devient maintenant évident que ces conséquences d'abus rituels sataniques nécessitent un ministère spirituel. Les meilleurs techniques ou expertises psychologiques connues pour l'homme ne pourront jamais délivrer une personne dans une tourmente provoquée par des esprits démoniaques. Seuls les chrétiens habilités par le Saint-Esprit ont le discernement et le pouvoir pour délivrer les gens torturés par les démons. Notre pouvoir sur ces entités est directement proportionnel à la mesure par laquelle nous avons été prêts à mourir à soi-même et permettre au Christ de nous remplir de lui-même. Si nous sommes disposés à être un sacrifice vivant à Dieu, nous avons l'amour et le pouvoir de délivrer ceux qui, contre leur volonté, ont été des sacrifices vivant pour Satan.

            Source: www.hispresenceonline.org  -  Traduction MK-Polis

            « ➤ Quelques citations de Johnny Depp...➤ Des athlètes sous contrôle mental (extraits du livre l'Amérique en pleine Transe-Formation) »
             
        •  

           

           
          1
          Gloire-a-Jesus
          Samedi 2 Mai 2015 à 17:43
           

          Bonjour,

          Mon petit ami a subi pendant son enfance des abus rituels satanique ( torture, viol, inceste, prostitution infantile, obligé de tuer sous menace de mort..).

          Aujourd'hui il a échappé à ses bourreaux et il est devenu un adulte, mais j'ai eu la preuve qu'il est possédé par des démons. Ces démons ont été transmit dans son corps pendant des rituels sataniques par ces bourreaux, je m'en suis aperçu quand je priais avec lui... 15 ans après ses tortures durant son enfance les démons sont toujours en lui et il en est conscient. Pour la société il serait considéré comme une personne avec des troubles psychologiques mais il n'en est rien..!!

          Jai essayé de l'amener vers Dieu mais son combat spirituel est énorme... Il faut beaucoup de foie et de courage ainsi qu'être bien entouré pour ces " sacrifice vivant".

          Est-il dangereux d'avoir des rapports intimes avec lui tant qu'il n'est pas dans Dieu?

          Cette question peut paraitre ridicule mais en réalité elle est très importante..

          Cordialement.

          En route pour le chemin de Dieu.

            • mavoots
              Mardi 9 Mai 2017 à 10:28
               

              Gloire à Allah Maitre des hommes, seigneur de l'univers. Déja pour avoir un rapport intime il faut être marié devant Dieu, pour que ton rapport intime sois légitime, si tu effectues un rapport hors mariage tu peux être considerer comme déjà impur.

               

              Donc avant tout, il faut que ton esprit sois sain et propre. Donc dis toi que si tu as un rapport avec ton copain, c'est comme si tu couchais avec un esprit malveillant. Je rajoute ceci pour que tu comprennes qu'il ne faut de demander à Dieu et non pas à un être humain.

               

              4.171Ô gens du Livre (Chrétiens), n´exagérez pas dans votre religion, et ne dites d´Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n´est qu´un Messager d´Allah, Sa parole qu´Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et ne dites pas "Trois". Cessez! Ce sera meilleur pour vous. Allah n´est qu´un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C´est à Lui qu´appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur.

               

           
          2
          Nicky
          Mardi 16 Juin 2015 à 23:49
           

          Bonjour Gloire-à-Jésus, je ne sais pas si tu as déjà eu réponse à ta question en dehors de ce blog mais il faut savoir que dans un premier temps toi et ton petit copain vous devez lire la parole de Dieu et vous rapprochez de Jésus-Christ.

          « Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force ». Deutéronome 20  

          Par la suite, c’est sure qu’il faudra passer par la délivrance, mais si ton ami n’est pas prêt à suivre et marcher dans les voies du Seigneur et qu’il retourne à sa vie passée en ayant plus la protection divine, cela peut être pire. 

          « Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va par des lieux arides, cherchant du repos, et il n’en trouve point.  Alors il dit: Je retournerai dans ma maison d’où je suis sorti; et, quand il arrive, il la trouve vide, balayée et ornée.  Il s’en va, et il prend avec lui sept autres esprits plus méchants que lui; ils entrent dans la maison, s’y établissent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première. Il en sera de même pour cette génération méchante ». Matthieu 12:43-45

           

          Il faut absolument éviter toutes relations sexuelles avec lui de plus vous n’êtes pas mariés.  Donc, il faut que tu attendes et également pris de ton côté car il n’y a que Dieu qui peut te confirmer si c’est l’homme qui t’est destiné ou pas (mais cela ne te dispense pas de l’aidé et de l’évangéliser ). 

          "L'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair."  Genèse 2.24

          Pour ma part, je suis passée par la délivrance car je t’assure, il y avait du nettoyage à faire.  Je l’ai compris que lorsque Dieu m’a dit de partir de mon église ou je stagnais spirituellement parlant, j’ai commencé à chanter de tout mon cœur dans l’église que j’avais commencé à fréquenter (d’ailleurs mon arrivé dans cette assemblée est un vrai miracle, mais je passe ce chapitre) et je sentais chaque fois une envie de vomir.  Et j’ai compris que cela n’était pas du tout normal et j’ai commencé à crier vers Dieu pour qu’Il me délivre.  Tu sais quand tu demandes quelque chose au Père qui Lui est agréable, il l’accorde, mais cela n’a pas été facile cette délivrance comme tu peux l’imaginer (surtout que c’était l’inconnu pour moi, mais Dieu est bon, j’étais très bien entourée).

          Et puis, je me suis mariée et un jour après un petit moment intime, j’ai commencé à me sentir mal et  à faire des bruits bizarres (j’avais compris) c’était la manifestation d’un esprit humain, en effet une ancienne petite copine avait pris « possession de mon mari » lorsque nous avons fait l’amour elle sait manifester à travers moi. Par ce fait, le Seigneur nous a fait comprendre que cet esprit était passé lors de cette relation intime.  Voilà, j’espère t’avoir un peu aidé.  Je t’encourage à garder tes yeux fixés vers Jésus-Christ car le Seigneur connait ton cœur et Il sait ce qui est bon pour toi, Il t’aime d’un amour incroyable et ton ami également .

           

          Que Dieu te bénisse abondamment

             
            3
            venise
            Dimanche 30 Août 2015 à 17:54
             

            bonjour, je cherche depuis des années à être délivré d'abus rituels et aucune église ne peut/ veut s'occuper de moi!! ma vie est en effet un enfer et je n'en peux plus j'ai déja essayé plusieurs fois de me suicider je ne vais pas tenir longtemps comme ça. merci de m'indiquer un endroit 


             

               
              4
              Dimanche 30 Août 2015 à 22:31
               
               

              Venise, vous pouvez nous contacter en privé à cette adresse: pedopolis@orange.fr 

                 
                5
                Léa
                Vendredi 9 Septembre 2016 à 18:54
                 

             

             

             

             Magie sexuelle et sociétés secrètes - Jean-Pascal Ruggiu (Golden Dawn) (MÀJ extraits MK)

            MISE en GARDE : ce contenu est diffusé sur MK-Polis à titre strictement informatif (à relier au pédo-satanisme) et n'a aucune vocation à faire la promotion de l'occultisme et de la magie sexuelle.

             Un des "pères" de la magie sexuelle occidentale est Paschal Beverly Randolph. Selon lui "le véritable pouvoir sexuel est le pouvoir de Dieu", pouvant être utilisé à la fois comme une expérience mystique mais également pour des pratiques magiques servant à obtenir de l'argent, le retour d'un être aimé ou pour toutes sortes de choses... Les enseignements sur la magie sexuelle de Randolph ont largement circulé dans de nombreuses sociétés secrètes et autres fraternités ésotériques européennes, particulièrement à l'Ordo Templi Orientis (O.T.O.). Randolph, en plus d'avoir été un médium, avait fondé un ordre religieux consacré à la régénération spirituelle de l'humanité, nommé la Fraternité d'Eulis, officiellement fondée en 1874. Randolph déclara que sa nouvelle secte prenait racine dans les Mystères d'Èleusis, une des nombreuses anciennes religions grecques antiques. Randolph était aussi lié avec la tradition Rosicrucienne, mais il a affirmé que la Fraternité d'Eulis était bien plus connectée aux Mystères que ne l'est l'Ordre des Rose-Croix, qui selon lui n'est seulement qu'une porte d'entrée pour accéder au sanctuaire d'Eulis.Les plus profonds secrets d'Eulis étant en grande partie centrés autour des rituels de magie sexuelle, en lien avec le culte de la fertilité des anciennes religions à Mystères.

             De certaines sociétés occidentales très fermées, des sabbats de la haute sorcellerie, des bacchanales grecques aux priapées en passant par les rituels orgiaques shivaïques, etc (…) certaines branches de la magie sont assez élitistes, la magie sexuelle fait partie de celles-ci - Pierre Manoury

            ➤ Lecture MK #4 - La magie sexuelle

            Sarane Alexandrian, l'auteur de "La Magie Sexuelle: Bréviaire des sortilèges amoureux", rapporte dans son livre que ce sont les organisations initiatiques, c'est à dire les sociétés secrètes, qui se sont chargées d'enseigner la magie sexuelle aux initiés. Karl Kellner et Theodor Reuss, deux francs-maçons de haut degré, sont les deux fondateurs de l'Ordo Templi Orientis, qui selon Alexandrian, est une véritable école de magie sexuelle. En 1912, l'O.T.O. publia dans l'Oriflamme : "Notre Ordre a redécouvert le grand secret des Chevaliers Templiers qui est la clé qui ouvre toutes les mystiques maçonniques et hermétiques, à savoir l'enseignement de la magie sexuelle. Cet enseignement explique, sans exceptions, tous les secrets de la Nature, tous le symbolisme de la Franc-maçonnerie et tous les rouages de la religion."

             

             

             

             

             

             

             

             

            Alexandrian affirme que l'O.T.O. comprend 12 degrés initiatiques et que c'est seulement à partir du huitième degré que l'on peut commencer à aborder la magie sexuelle... en commençant par la masturbation initiatique. Le septième degré quand à lui est centré sur l'adoration du phallus sous le symbole du Baphomet. Le neuvième degré enseigne la magie sexuelle proprement dite, c'est à dire la façon d'accomplir l'acte sexuel de manière à obtenir des pouvoirs. Ce degré est considéré comme l'Art Royal et sacerdotal, rendant les adeptes capables du Grand Oeuvre érotique. C'est ainsi que l'initié devient supérieur au profane. Dans son livre "Stealing from Heaven: the rise of modern western magic", Nevill Drury affirme également que l'O.T.O. pratique des rituels sexuels avec l'utilisation du sang, des excréments et de la semence (rouge, noir, blanc, les couleurs du Grand Oeuvre alchimique). Le livre "Secrets of the German Sex Magicians" donne les trois degrés initiatiques de la magie sexuelle enseignée par Aleister Crowley et pratiquée par les membres de l'O.T.O. :

            VIII ° = Enseignement des pratiques magiques autosexuelles (masturbation).
            IX° = Enseignement des pratiques magiques hétérosexuelles, interaction entre le sperme et le sang menstruel ou les sécrétions féminines.
            XI° = Enseignement des pratiques magiques homosexuelles, isolation de l'anus (per vas nefandum), sodomie, interaction avec les excréments.

            Sarane Alexandrian :

            Nous constatons que les enseignements de l'O.T.O. en matière de magie sexuelle qui arrivent en dernier sont ceux liés au rectum. Dans son livre "Shiva et Dionysos: La religion de la Nature et de l'Eros", Alain Daniélou écrit : "Il existe tout un rituel lié à la pénétration anale par la porte étroite qui ouvre sur le labyrinthe (dans l'homme, l'intestin). En Yoga tantrique, le centre de Ganésha, le gardien des portes, se trouve dans la région du rectum. L'organe mâle, s'il pénètre directement dans la zone de l'énergie enroulée (Kundalini), peut permettre de l'éveiller brutalement et de provoquer des états d'illumination et de subite perception de réalités d'ordre transcendant. C'est pourquoi cet acte peut jouer un rôle important dans l'initiation. Cela explique un rite d'initiation masculine, très répandu parmi les peuples primitifs, bien que rarement rapporté par les observateurs occidentaux, dans lequel les initiés adultes mâles ont des rapports sexuels dans l'anus avec les novices (...) Cet acte fait d'ailleurs partie des accusations portée contre les organisations dionysiaques par leurs détracteurs, et contre certains groupes initiatiques dans le monde chrétien et islamique."

            Pierre Bergé adepte de magie sexuelle et de contrôle mental :

            Frater U∴D∴ l'auteur de "Secrets of the German Sex Magicians" affirme que des états de conscience modifiés sont recherchés par les occultistes à travers les rituels sexuels pour obtenir ce qu'ils appellent des "pouvoirs magiques". Il cite par exemple une expérience qu'il nomme la "Transe Gnostique". Cet auteur encourage ses lecteurs à pratiquer des rituels qui entraînent un dépassement des tabous sexuels et il insiste sur le fait que "par l'emploi de pratiques bizarres et inhabituelles, nous accédons à des états de conscience altérés qui fournissent la clé des pouvoirs magiques." Voilà le genre de déclarations qui pourraient expliquer les témoignages concernant des abus rituels (pédocriminels) dont la perversité dépasse l'entendement, allant même jusqu'au sacrifice humain.

            Source : "MK - Abus Rituels et Contrôle Mental" - Alexandre Lebreton

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

            « ➤ JUSKAKAN - Informer de la réalité pédocriminelle➤ Le Dr Ewen Cameron et le projet MK-Ultra - « on a enlevé ma mère loin de moi » »

             

             

            Les Abus Rituels➤➤ Décryptage d'une peinture représentant le processus de contrôle mental par les abus rituels et les troubles dissociatifs ("Seven Level" par l'alter Key / Kim Noble)

             



            L'abus rituel: le point de vue d'intervenantes en agression sexuelle

            Jacques, Christine (2008). L'abus rituel : le point de vue d'intervenantes en agression sexuelle. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de travail social.
            Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

            Résumé:
            L’abus rituel demeure un sujet très peu connu des différents milieux d’intervention. Le manque de consensus quant à la façon de conceptualiser l’abus rituel et la controverse qui l’entoure nuisent à sa reconnaissance. Cette recherche qualitative comporte trois objectifs : documenter et analyser l’information concernant l’abus rituel, faire avancer les connaissances et la compréhension de ce genre d’abus à partir du point de vue d’intervenantes en agression sexuelle qui ont soutenu des femmes l’ayant subi dès la petite enfance, et contribuer à l’avancement des connaissances sur le sujet dans le milieu d’intervention francophone. Des entrevues semi-structurées ont été effectuées auprès de huit intervenantes qui pratiquent dans différents services d’aide aux victimes d’agression sexuelle et qui ont reconnu être intervenues auprès d’au moins deux survivantes d’abus rituel. Les résultats obtenus sont présentés en trois parties distinctes soit les résultats décrivant l’ensemble des caractéristiques appartenant au concept de l’abus rituel, ceux permettant de prendre connaissance des séquelles causées par ce genre d’abus et ceux qui découlent des expériences des participantes dans leurs interventions auprès des survivantes d’abus rituel. Cette recherche permet de reconnaître certains des problèmes relatifs à la conceptualisation de l’abus rituel dont l’utilisation du mot culte pour traiter du sujet. Il est d’ailleurs souhaité que la définition de l’abus rituel élaborée dans le cadre de cette recherche serve de point de départ lors de concertation entre intervenantes qui ont de l’expérience pratique auprès de survivantes d’abus rituel afin qu’elles s’entendent sur la façon de définir ce genre d’abus. Il est également recommandé que plus de recherches soient faites sur l’abus rituel notamment en ce qui a trait à la programmation, une méthode de contrôle de la pensée, et en matière de dissociation chez les survivantes d’abus rituel. Il est surtout nécessaire de développer plus de connaissances pratiques en intervention dans ce domaine. Plus de recherches devront également se pencher sur les liens existants entre l’abus rituel et le sadisme sexuel, ainsi que l’abus rituel et les réseaux d’exploitation sexuelle d’enfants.
             
            Thèse (Mémoire)--Université du Québec en Outaouais, 2008. ; Comprend des réf. bibliogr. (f. 208-211). Bibliothèque A.-Taché RC 569 .5 R59 J33 2008 -

            ➤➤➤ Document intégral : http://mk-polis2.eklablog.com/l-abus-rituel-le-point-de-vue-d-intervenantes-en-agression-sexuelle-me-a131348536

             

             ________________________________

             

            En 2011 a été publié dans le journal "Trauma & Dissociation" un dossier intitulé "Lignes directrices pour le traitement du trouble dissociatif de l'identité chez l'adulte" rédigé par la Société Internationale pour l'Étude du Trauma et de la Dissociation (SIETD, en anglais ISSTD). Ce dossier contient un chapitre intitulé: "Abus organisés" dont voici un extrait:

            Une minorité substantielle de patients souffrant de Trouble Dissociatif de l'Identité (TDI) font état d’abus sadique, d’exploitation,de coercition aux mains de groupes organisés. Ce type d’abus organisé victimise les individus via le contrôle extrême de leurs environnements dans l’enfance et implique fréquemment plusieurs agresseurs. Il peut être organisé autour des activités de réseaux pédophiles, de la pornographie infantile ou dans les cercles de prostitution infantile, divers groupes « religieux »ou cultes, des systèmes de famille multi-générationnels et des réseaux de trafic et de prostitution d’humains. L’abus organisé incorpore fréquemment des activités qui sont sexuellement perverses, horribles et sadiques et peuvent impliquer la coercition sur l’enfant comme témoin ou participant à l’abus d’autres….. Les victimes d’abus organisé – particulièrement de l’abus continu – sont ceux parmi les plus traumatisés des patients dissociatifs. Ils sont le plus enclins à s’autodétruire et à de sérieuses tentatives de suicide, apparaissent très souvent pris dans des attachements très ambivalents vis-à-vis de leurs agresseurs et présentent souvent des formes complexes de TDI. Certains de ces patients très traumatisés présentent une amnésie marquée pour une grande part de leur abus et l’histoire de l’abus organisé n’émerge qu’en cours de traitement.

             

            ___________________________


            http://childabusewiki.org/index.php?title=Ritual_Abuse

             

            _______________________________________________________

            Témoignages vidéo sur les abus rituels satanistes




            Pierre Antoine Cotnareanu: Enseignant en psycho-analyse. Diplôme clinique d’hypnose. 
Professeur "d’aide relationnelle" témoigne ici d'une affaire de rituels sataniques avec sacrifices humains et contrôle mental.



            ___________________________________________________________

            La thérapeute de Vicki Polin, Tina Grossman, était sur le plateau de l'émission mais ses interventions ont été supprimées des vidéos  disponibles sur YouTube. Elle a dit à Oprah qu'elle avait traité plus de 40 survivants en provenance d'un grand nombre d'états et du Canada. Ils ne se sont jamais rencontré et pourtant disent tous « exactement les mêmes choses. »


            _________________________________________

            Messes noires et sacrifices humains en France

            Reportage diffusé sur la chaine Allemande N24, il y a plus de 10 ans et censuré en France.
             Témoignages effroyables de plusieurs enfants, victimes d’un réseau pédocriminel en France, et de soirées sataniques avec cannibalisme et crimes rituels. Certains témoignages sont reliés à l’affaire Dutroux mais ils n’ont pas été pris en compte.

             



            ________________________

             

            Véronique Liaigre témoigne: Abus rituels en France

             

            ________________________

            "Vivre l'enfer" - Abus rituels en Allemagne



            ________________________________________________

            Investigation française incontournable : Viols d'Enfants, La fin du silence ?
            où des petits décrivent des scènes d'abus rituels sataniques.....




            ____________________________________________

            Satanisme et personnalité multiple



            ___________________________________________________

            
Témoignage d'une mère: Linda Weegan



            ____________________________________________________

            Témoignage d'une fille de prêtre sataniste victime d'abus rituel



            _____________________________________________________

            Témoignage de Glenn Hobbs sur le rituel d'Halloween:


            ________________________________________________


            
Conférence de Jay Parker sur les abus rituels et la programmation mentale

             

            ___________________________________________________

            Témoignage de Jenny Hill sur la chaîne ABC4



            ________________________________________________

            Joan Baez: "Play Me Backwards"



            _________________________________________________

            Père Georges Morand dénonce le satanisme élitiste



            _____________________________________________

            Affaire Kripten - Témoignage de Samir Aouchiche



            ____________________________________________________

            Hummel Park: Site d'abus rituels sataniques ?

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             

             
         


        23/07/2018
        0 Poster un commentaire

        A découvrir aussi


        Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

        Inscrivez-vous au blog

        Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

        Rejoignez les 148 autres membres