GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

la vidéo choc du saccage du Fouquet’s avant qu’elle ne soit censurée….

https://www.youtube.com/watch?v=-RD10qA9-_o

 

 

 

 

À la vision de cette vidéo, soit le gouvernement est incapable soit il manipule cette situation devenue extrême.
À vous de vous faire votre opinion sur la bonne définition mais quel que soit votre choix, ce qui s’est passé depuis plusieurs mois est inacceptable.
Si c’est le premier choix, la seule solution pour Macron c’est de remanier son gouvernement très vite et de placer des personnes compétentes aux postes clés de l’État.
Si c’est le second choix, c’est stupéfiant de laisser cette impunité aux Black-blocs qui ressemble de plus en plus à une manipulation du pouvoir pour d’obscures raisons dont une est de discréditer le mouvement des Gilets jaunes.
Ce ne serait pas la première fois qu’un pouvoir en difficulté opère ainsi.
Mais à force de jouer à l’apprenti-sorcier, ce pouvoir risque bien de finir en lambeaux.
La déroute du pouvoir est constatée ici et là et notamment à l’étranger où Macron est raillé.
Qu’attend donc l’opposition pour s’opposer et pourquoi pas manifester pour réclamer au moins le changement de Premier ministre.
Ce gouvernement ne gouverne plus rien malgré ses grands airs et ses phrases de campagne électorale.
Dans un endroit comme les Champs Élysées que des casseurs puissent impunément pendant plusieurs longues minutes au vu et au sus de tout le monde détruire cette brasserie mondialement connue, le Fouquet’s, n’est absolument pas tolérable.
Mais le pire c’est quand même que la police n’intervienne pas quand on connaît les moyens mis à sa disposition.
C’est ce dernier point qui interpelle le plus.
Un jour pareil, annoncé à l’avance avec un risque énorme de destructions et de pillages, est censé être préparé soigneusement par la Police d’autant que les cibles sont connues.
La vidéo-surveillance qui est omniprésente dans ces lieux permet aux forces de l’ordre d’être informée en temps réel.
L’absence de réaction au moment du saccage est donc des plus suspectes.
Nous sommes plongés à nos dépens dans une guerre civile qui ne dit pas son nom.
Une guerre contre laquelle ce gouvernement ne montre que son impuissance actuellement.
Quant aux médias qui se délectent de toute cette violence, une violence qui rend les téléspectateurs et les auditeurs accrocs et encore plus passifs, ils portent une lourde responsabilité dans cette violence magnifiée et trop montrée.
Rappelons aussi que les médias et le pouvoir conjointement avaient identifié les casseurs comme « étant forcément de l’ultra droite et que depuis quelques jours seulement ils reconnaissent qu’il s’agit des Black bloc, donc de l’extrême gauche.
Pour information le terme Black bloc est d’origine allemand (Schwarzer Block) et provient de la Stasi, police politique de l’ex-République démocratique allemande, qui surnommait ainsi les groupes d’anarchistes ou d’autonomes, cagoulés et vêtus de noir. Le port de vêtements noirs et d’une cagoule noire, ou de toute autre chose permettant la dissimulation du visage, expliquent l’origine du terme « black bloc ».
Il s’agit de structures éphémères utilisant des tactiques de manifestation ou des formes d’action directe collectives éventuellement violentes, partageant une idéologie formée autour de la nécessité d’utiliser de telles méthodes.
Ce ministre de l’Intérieur, grand bavard et statisticien, est un incapable qui aurait du avoir l’élégance de partir sinon d’être remercié par le Premier ministre, étrangement absent ces derniers temps. Quant à l’hyper Président, qu’attend-il pour réagir ?
Il est totalement inacceptable de garder Castaner incapable d’assumer son poste.
Les grands discours ou plutôt les grands monologues ne sont plus acceptables face à la réalité; L’État de choc est tel qu’il faut absolument des actes.
Il faut la volonté de faire sinon notre démocratie va périr car toutes ces attaques ciblées et répétées procèdent de la guérilla urbaine telle que nous l’avons connue notamment dans d’autres pays où le résultat aujourd’hui est le chaos et la pauvreté, l’insécurité permanente. Qui a connu le Liban d’avant peut en témoigner. Ce Liban qu’on surnommait la Suisse du Moyen Orient et qui est devenu un pays pauvre et dangereux.
Ce qui s’est passé sur les Champs-Elysées c’est la guerre civile : arrêtons de nous voiler la face et appelons un chat un chat.
La République elle est devenue L’État de choc !

Henri de Gramond



25/03/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres