GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

planète Mars la Force de défense : Défense des Colonies humaines – REVELATIONS

 

Mars Defense Force: Defending Human Colonies – Interview Transcript

Written by admin on . Posted in Featured, Inteviews

 

 
Share1

Audio Title page-image

Il s'agit de la transcription du témoignage original explosive de Randy Cramer (alias capitaine Kaye) qui prétend qu'il a servi sur Mars dans le cadre d'une élite Mars Defense Force pendant un peu plus de 17 ans. L'objectif principal était de protéger une « société de colonie Mars » qui a eu cinq zones d'habitations civiles sur Mars de Martiens indigènes. Dans l'interview, Cramer a décrit comment il s'est rendu à secret base lunaire à signer des papiers incarcérant pour une période de 20 ans de service. Il a été ensuite transporté vers une base militaire sur Mars son unité engagée dans des combats territoriaux avec l'indigène reptile et insectoïdes martiens. Il s'agissait de deuxième entrevue de Cramer dans une série en cinq parties il décrit sa formation d'enfant super soldat pour servir en tant que membre d'une unité de marines qui fournit du personnel pour un programme spatial secret sur la lune, de Mars et d'autres parties du système solaire, les bases militaires d'élite.

L'audio de l'entrevue de skype a été libéré le 8 avril 2014 et était la première fois Cramer se sont présentées avec son « total recall » des événements survenus au cours de son service de 20 ans de 1987 à 2007. Dans une précédente entrevue avec Eve Lorgen en 2006, Cramer a utilisé le pseudonyme « Zed » et décrit ce qu'il a rappelé au cours de ses expériences en contact avec plusieurs races extraterrestres. Cramer prétend qu'en 2014, il a été autorisé à révéler que son programme spatial secret des expériences par le biais de ses supérieurs militaires dans la section spéciale de l'USMC.

Original Skype Audio Interview publiée par le biais de ExoNews.TV à https://youtu.be/YCTYkYcYuI0

Abréviations :

M.S. Michael Salla

R.C. Randy Cramer (Capt, USMC ss)

[0.00] timestamp rouge se réfère à la fois dans l'interview

Remarque. Randy Cramer utilisa le pseudonyme de capitaine Kaye dans la série en cinq parties d'interviews publié en avril 2014. Les licenciements linguistiques telles que « you know », "so", "et", "ah", etc. ont été supprimés lorsque cela est approprié pour une grammaire correcte et la facilité de lecture. Points de suspension... signifient la suppression texte à corriger la grammaire ou éliminer les reduncies. Horodateurs permettra au lecteur de localiser les extraits audio pertinents.

Mise en forme : Toutes les questions sont "BOLD" mis en évidence, et texte normal est la réponse de Randy Cramer (capitaine Kaye).

Avis de droit d'auteur © E. de Michael Salla, Ph.d.

This is the transcript of the explosive original testimony of Randy Cramer (aka Captain Kaye) who claims he served on Mars as part of an elite Mars Defense Force for just over 17 years. The main purpose was to protect a “Mars Colony Corporation” that had five civilian settlements on Mars from indigenous Martians. In the interview, Cramer describes how he traveled to secret Moon base to sign papers committing him to a 20 year tour of duty. He was then transported to a military base on Mars where his unit engaged in territorial battles with the native Reptilian and Insectoid Martians. This was Cramer’s second interview in a five part series where he described his training as a child super soldier to serve as a member of an elite Marine Corps unit that provides personnel for a secret space program with military bases on the Moon, Mars and other parts of the solar system.

The audio of the skype interview was released on April 8 2014, and was the first time Cramer had come forward with his “total recall” of events that occurred during his 20 year service from 1987 to 2007. In an earlier interview with Eve Lorgen in 2006, Cramer used the pseudonym “Zed” and described what he recalled at the time of his contact experiences with several extraterrestrial races. Cramer claims that in 2014, he was authorized to reveal his secret space program experiences through his military superiors in the USMC special section.

Original Skype Audio Interview published through ExoNews.TV at https://youtu.be/YCTYkYcYuI0

Abbreviations:

M.S. Michael Salla

R.C. Randy Cramer (Capt, USMC ss)

[0.00] – Red timestamp refers to the time in the interview

Note. Randy Cramer used the pseudonym Captain Kaye in the five part series of interviews published in April 2014. Linguistic redundancies such as “you know”, “so”, “and”, “ah,” etc. have been removed when appropriate for correct grammar and ease of reading. An ellipsis … will signify removed text to correct grammar or eliminate reduncies. Timestamps will enable the reader to locate the relevant audio passages.

Formatting: All questions are bold highlighted, and normal text is the response by Randy Cramer (Captain Kaye).

© Michael E. Salla, Ph.D. Copyright Notice


 Transcript of Interview conducted via Skype

[Click here for Part 2]

[0.24]

Transcription de l'Interview réalisée par l'intermédiaire de Skype

 

[Cliquez ici pour la partie 2]

 

[0.24]

 

M.S. Nous sommes de retour avec le capitaine Kaye et nous allons discuter, ce qui est la série d'événements survenus après avoir terminé le projet Moonshadow autour de l'âge de 17 ans, et quand il partit faire son service dans la Marine américaine (Corps) section spéciale. Randy, pourquoi ne pas vous nous dire ce qui s'est passé une fois que vous terminé ou est diplômé de l'ombre de la lune de projet.

 

[0,53]

 

R.C. bien sûr, c'était un très court laps de temps entre la fin du programme, et puis je dirais qu'il y avait environ 90 jours, période beaucoup de l'essai final, OK, nous avons passé autant de temps que nous avons envie de passer la formation de cette chose et a passé autant de temps que nous avons construire, maintenant nous devons vraiment voir si elle va faire ce qu'il va faire sous beaucoup de différentes conditions. Il y avait donc une période de 90 jours intéressant d'aller à beaucoup d'endroits différents dans la mesure où, en ce qui concerne les températures, les écozones des zones écologiques autour de la planète, pour voir comment nous fonctionnons dans différentes conditions et différents scénarios. Parfois travailler avec ou jouer à des jeux de guerre avec d'autres unités de forces spéciales. Dans certains cas des tirs réels formation exercizes , pour nous, c'est un exercice de test, mais pour quelqu'un d'autre dans un autre pays c'est très vrai et ils sont morts à cause de cela. Ils ont été l'exercice de tir réel que nous sommes arrivés à être testé sur. Mais certainement considéré comme une menace ne pas suffisamment de force que vous allez envoyer vos machines de haute technologie et les amener endommagé ou quelque chose. Vous pouvez être quasiment sûrs que s'ils ne sont pas cassés, l'autre équipe va n'avoir aucune chance de gagner.

 

[2,27]

 

Forces armées du monde entier ont beaucoup de AK47s et sans chaussures. Ces gars-là n'est pas très équipé contre qualifiés des forces armées. Si vous êtes dans un scénario de test, bien sûr, pourquoi ne pas envoyer cinq de vos super-soldats contre 50 de ces gars et voir comment ils font. Parce que vous savez vos gars vont gagner, mais vous voulez voir comment ils testent dans des conditions live, c'est un test de sécurité. Donc après 90 jours de cela, puis j'ai étais ramassé sous un ordinaire routine ramasser au milieu de la nuit et puis prise de commandement des opérations lunaire et archivé [dans] un petit salon quarts zone qui n'est pas beaucoup plus qu'une cellule de prison taille, mais pas une cellule de prison, je veux dire beaucoup plus civilisé que cela. Pas destiné à vous faire sentir comme un animal en cage, mais environ la même taille... [de] un lavabo et une salle de bains hors de la partie, un petit bureau et une chaise. Votre configuration typique, comme un dortoir de collège ou quoi que ce soit. Nous sommes vérifiés dans cela et dit d'attendre jusqu'à ce que le son de la cloche dehors dans le hall, et c'est alors que tout le monde était censé sortir et aller le couloir à la fin de la porte.

 

[3,52]

 

Avant cela, deux militaires, mais encore une fois [port] quelque sorte de combinaisons LOC, battleship gris avec une frange or. Il y avait deux d'entre eux qu'ils ressemblaient à des gardes de sécurité peut-être standards, pas beaucoup plus que cela ou autre chose. Lourdement armés, ils n'étaient pas, mais ils avaient des armes de poing. Ils ont escorté nous, moi, un à la fois, autant que j'ai pu observer voir autres personnes venant et allant dans le même couloir, escorté par un autre deux de ces personnes en leur gris corresponde avec la frange d'or et a été conduit à une vaste zone d'attente en dehors de ce qui était clairement une grande banque de cabines dans lequel beaucoup de bureaucrates dans divers uniformes militaires poussaient des formalités administratives. Beaucoup de gens étaient assis à attendre pour leur nom ou leur numéro à appeler, soit signalé de venir parler à ces gens. C'est un endroit bien éclairé assez grand, tout est fait, dans les couleurs jaunes ou goldish. C'est le jeu de couleurs à ce moment-là de toute façon. Mode ou toute autre chose aurait pu qui changer maintenant, mais au moment où il est censé s'être et sorte de se sentir comme un jaune tournesol lumineux. Comme vous êtes en attente pour le dentiste ou quelque chose, mais dans une très grande pièce.

 

[5.28]

 

Après un certain temps d'attente, vous êtes appelés à venir et s'asseoir dans une cabine et avoir un officier subalterne dans un uniforme dont je ne reconnais tout à fait, mais il [lui] a identifié comme étant un officier de l'armée de l'Air. Il s'agit d'un uniforme de l'armée de l'Air que je ne suis pas familier avec autant que de voir dans la partie régulière de l'armée de l'Air. Donc je suis soupçonner que cela avait quelque chose à faire à nouveau, avec une branche parallèle de la Force aérienne et de quoi ressemblent leurs uniformes, mais puisque je ne suis pas super familier avec eux, je suis seulement deviner à qui.

 

M.S. We are back with Captain Kaye and we are going to be discussing, what is the series of events that happened after he completed Project Moonshadow around the age of 17, and when he went off to do his service with the US Marine (Corps) special section. Randy why don’t you tell us what happened once you completed or graduated from the Project Moon Shadow.

[0.53]

R.C. Sure, it was a pretty short span of time between completing the program and then I would say there was about a 90 day period where a lot of the final testing, where OK, we’ve spent as much time as we going to spend training this thing, and spent as much time as we have building it, now we have to really see if it’s going to do what it’s going to do under a lot of different conditions. So there was an interesting 90 day period of going to a lot of different places as far as ecozones, as far as temperatures, environmental zones around the planet, to see how we operate under different conditions, and different scenarios. Sometimes working with or playing war games with other special forces units. In some cases actual live fire training exercizes where for us it’s a testing exercise, but for somebody else in another country it’s very real and they’re dead because of it. They were the live fire exercise that we got to be tested on. But certainly considered not a threatening enough force that you’re going to send your high tech machinery and get them damaged or something. You can pretty much guarantee that if they’re not broken, the other team is going to have no chance of winning.

[2.27]

Armed forces around the world have lots of AK47s and no shoes. These guys are not very equipped against skilled armed forces. If you’re in a test scenario, sure, why not send five of your supersoldiers against 50 of those guys and see how they do. Because you know your guys are going to win, but you want to see how they test under live conditions that’s a safe test. So after 90 days of that, then I was picked up under a regular routine pick up in the middle of the night, and then taken to Lunar Operations Command, and checked [into] a small living quarters area which is not much more than a jail cell size, but not a jail cell, I mean much more civilized than that. Not meant to make you feel like a caged animal, but about the same size … [with] a sink and a bathroom off to the side, a little desk and a chair. Your typical set up, like a college dorm or anything. We’re checked into that and told to wait until the sound of the bell out in the hall, and that was when everyone was supposed to come out and go to the hallway at the end of the door.

[3.52]

Before that, two military personnel, but again [wearing] whatever sort of LOC jumpsuits, battleship gray with some gold fringe. There were two of those they looked like maybe standard security guards, not much more than that or anything else. They weren’t heavily armed, but they had side arms. They escorted us, me, one at a time, as far as I could observe seeing other people coming and going in the same hallway being escorted by another two of these individuals in their gray suits with the gold fringe, and was taken to a large waiting area outside what was clearly a large bank of cubicles in which a lot of bureaucrats in various military uniforms were pushing paperwork. A lot of people were sitting around waiting for their names or their numbers to be called up, to be signaled to come and speak to these people. It’s a fairly large well lit area where everything is done, in yellow or goldish colors. That was the color scheme at that time anyway. Fashion or any other thing could have changed that by now, but at the time it was meant to be and sort of feel like a bright sunflower yellow. Like you’re waiting for the dentist or something, but in a really big room.

[5.28]

After some time of waiting, you’re called to come and sit down in a cubicle and have a junior officer in a uniform which I don’t quite recognize, but he identified [himself] as being an Air Force officer. This is an Air Force uniform that I’m not familiar with as far as seeing in the regular part of the Air Force. So I’m suspecting this  had something to do again, with a parallel Air Force branch and what their uniforms look like, but since I’m not super familiar with them, I’m only guessing at that.

 

6.02]

 

Puis il sort une pile de paperasse et dit, voici votre contrat, je suis censé aller au-dessus de ceci avec vous et parler des questions vous avez et vous arrivez à initiale et signer aux bons endroits, et puis vous déplacez le long. Il y avait une sorte de discussion de lui dire, OK, que c'est ce que vous allez faire, vous signez pour une tournée de 20 ans de service, mais encore une fois ne vous inquiétez pas, il va bien se passer. Vous allez faire, nous allons essuyer tous ces souvenirs de laides de votre tête que vous n'allez pas vouloir retenir de toute façon, et puis nous allons intervenir vous retour à droite après que nous avons pris vous et inversion de l'âge et vous aurez à vivre votre vie entière partout, et ça va être très bien. Vous ne perdrez pas n'importe quel moment, vous ne perdrez pas toutes les années, et en fait, vous reviendrez à un beau travail pépère. Nous nous occuperons de vous, vous serez très bien. Beaucoup de garanties qu'il n'est pas une grosse affaire. Tout le monde fait ce tous les jours, c'est juste la façon dont nous faisons les choses maintenant. Une certaine quantité d'expliquer ce qui se trouve dans la paperasse, et ce qui est dans le contrat et [vous] juste initiale et signer dans tous les bons endroits.

 

[7,01]

 

Après pas beaucoup débat ou discussion, j'ai eu quelques questions et finalement, j'ai réalisé qu'il expliquait, il leur répondit: « Regardez, vous le savez, nous signons cette paperasse et vous pouvez sortir d'ici. Vous pouvez marcher d'ici pour faire votre prochaine chose, ou nous pouvons rester assis ici et parler très longtemps les documents que vous devrez par la suite signé de toute façon. » Il était un mec assez sympa, il n'était pas une secousse sur elle ou quoi que ce soit. Mais il était clair, cela doit être fait. Formalités administratives doit être signé, et si j'ai des questions, leur demander, mais il n'est pas vraiment important. Tout signe et nous allons passer. Et si après que cela a été fait, puis escorté vers temporaire habitation et puis dit d'y aller et prendre une pause. Attendez encore une cloche dans la salle et puis le genre d'assoupi, ne sais pas pour combien de temps, entendre la cloche dans le couloir et de sortie, descendant vers un long couloir, porte à la fin de ce couloir. Tous ceux qui sont dans ces salles de séjour temporaire trimestre est sortir dans le hall et dirige en descendant.

 

[8.07]

 

Ensuite, on ouvre de grandes portes, qui ensuite s'ouvre sur une salle beaucoup plus grande, un hangar baie essentiellement nous étions juste derrière la baie de hangar. Il y a un très gros véhicule, je parlerais plus d'une forme d'aile delta ou bat, par opposition à la forme ronde ou en forme de disque. Plus d'un triangle de delta, mais peut-être plus large. Ce que vous appelleriez une forme de type chauve-souris, mais assez haut que du bas de la partie supérieure du véhicule, je dirais que c'était de trente ans, trente-cinq pieds. Il semblait que c'était des histoires multiples et de niveaux à l'intérieur qui semblent être le cas quand nous étions à l'intérieur et l'envergure était probablement, difficile de juger des distances comme ça, de ce niveau, mais je dirais que c'était facilement entre quatre cent et cinq cents pieds de larges, de pointe à pointe d'envergure. Puis le nez à la queue, moins de 150 pieds. La partie avant avait un grand nez arrondi sur elle, et on pouvait voir il y avait une fenêtre légèrement courbée, surface était courbée, qui semblait être les pilotes peuvent être assis ou opérant à partir de. C'était assez haut, sorte de comme [le cockpit] dans un 747 qui est plus élevé que la partie principale du véhicule, type de similaire à cela, mais encore une fois, avec les dimensions, je l'ai dit.

 

[10.00]

 

Alors je suis dans , il y avait beaucoup de salon inclinables, ce genre de chose de mousse de mémoire. Vous sorte de lavabo dans, vous entendez cet air en mouvement son qui obtient type de former autour, il obtient une bonne prise en main, apparemment, sur votre corps. Il y a quelques extrémités de la sangle et après un certain temps de toute tergiversation et s'apprête, une fois que tout le monde est sûr, il y a quelques personnes qui aident tout le monde rentrer dans l'ordre si quelqu'un est confus. Puis les lumières dans le véhicule moins lumineux, et non la différence dans un avion, vous entendez le pilote sur l'orateur en disant: « Bienvenue à tous, je serai votre commandant de bord pour ce vol de la navette du commandement des opérations lunaire à votre prochaine station qui vous n'aurez aucun dégagement de savoir jusqu'à ce que nous arrivons. Dès que vous arrivez, vous aurez la cote de sécurité de savoir est votre destination, mais jusqu'à ce que nous y allons, vous n'êtes pas autorisé. Avant de nous quitter nous ne sommes pas autorisés à savoir est la destination, mais le moment où que nous arrivons à notre destination, puis nous sommes autorisés à savoir nous sommes. » Je pense que c'était très amusant, dans mon propre sorte de passage. Je reçois amusé sur la façon dont ils font la sécurité et rendre ces niveaux de secret et de dédouanement.

 

 

[6.02]

He then pulls out a stack of paperwork and says, here’s your contract, I’m supposed to go over this with you, and talk about any questions you have, and get you to initial and sign in the right places, and then you move along. There was some kind of discussion  of him saying, OK, this is what you are going to do, you’re signing for a 20 year tour of service, but again don’t worry, it’s going to be alright. You’ll be done, we’ll wipe all those ugly memories out of your head that you’re not going to want to remember anyway, and then we’ll interject you back to right after we took you and age reversal, and you’ll get to live your whole life all over again, and it’ll be fine. You won’t lose any time, you won’t lose any years, and in fact you’ll come back to a nice cushy job. We’ll take care of you, you’ll be fine. Lots of reassurances that it’s no big deal. Everyone does this every day, it’s just the way we do things now. A certain amount of explaining what’s in the paper work, and what’s in the contract, and [you] just initial and sign in all the right places.

[7.01]

After not much debate or discussion, I had a few questions and he answered them, and eventually I realized as he was explaining, “look, you know, we sign this paperwork and you can move out of here. You can walk out of here to do your next thing, or we can sit here and talk a really long time about the paperwork that you have to eventually sign anyway.” He was a nice enough guy, he wasn’t being a jerk about it or anything. But it was clear, this has to be done. Paperwork has to be signed, and if I have any questions, ask them, but it really doesn’t matter. Just sign and we’ll move on. And so after that was done, then being escorted back to the temporary living quarters, and then being told to go ahead and take a break. Again wait for a bell in the hall, and then kind of dozing off, not sure for how long, hearing the bell in the hallway and then going out, going down to a long hallway, doorway at the end of this hallway. Everyone who is in these temporary quarter living rooms is coming out into the hall, and heading on down.

[8.07]

Then we open up to larger doors, which then opens up to a much larger room, a hangar bay essentially – we were right off the hangar bay. There’s a very large vehicle, I would call it more of a delta or bat wing shape, as opposed to round shape or disc shaped. More of a delta triangle, but maybe wider. What you would call a bat type shape, but pretty tall as far as from the bottom to the top part of the vehicle, I would say it was thirty, thirty-five feet. It looked like it was multiple stories and levels inside which appeared to be the case when we were inside, and the wingspan was probably, hard to judge distances like that, from that level, but I’d say it was easily between four hundred and five hundred feet wide, wingspan, from tip to tip. Then nose to tail, less than 150 feet. The front section had a large rounded nose on it, and you could see there was a slightly curved window, surface was curved, that appeared to be where the pilots might be sitting or operating from. It was pretty high up, kind of like [the cockpit] in a 747 which is up higher than the main part of the vehicle, kind of similar to that, but again with the dimensions I stated.

[10.00]

So I got in there, there were lots of reclining lounge seats, that sort of memory foam thing. You kind of sink in, you hear this air moving sound that kind of gets to form around, it gets a good grip apparently on your body. There’s some strap ends, and after some time of everybody fiddling and getting ready, once everyone is secure, there’s a few people that help everyone get sorted out if anyone is confused. Then the lights in the vehicle dim, and not unlike in an airplane, you hear the pilot over the speaker saying, “welcome everybody I’ll be your captain for this shuttle flight from Lunar Operations Command to your next station which you will not have clearance to know until we arrive. As soon as you arrive you’ll have security clearance to know where your destination is, but until we go there, you’re not cleared. Before we leave we are not cleared to know where the destination is, but the moment we arrive at our destination, then we’re cleared to know where we are.” I think that was very amusing, in my own sort of way. I get amused about the way they do security, and make these levels of secrecy and clearance.

 

11,22]

 

Il a fait quelque chose d'intéressant, dont je ne m'attendais pas. Il a dit: "aucun d'entre vous allez voir maison depuis très longtemps, il va être un certain temps. Et donc, avant d'aller nous allons prendre un dernier regard, et tout le monde va prendre un dernier bon regarde à la maison et nous donne un moment pour réfléchir à pourquoi vous voulez revenir en arrière et pourquoi vous voulez protéger les gens et la famille qui sont , et pourquoi est-ce quelque chose qui mérite de se battre pour,"ou quelque chose à cet effet. Il dit alors, « nous allons faire une pause et prendre un bon coup de œil long pendant une minute, et puis nous serons au large et ne sera retour depuis 20 ans ».

 

[12.07]

 

Fait intéressant, le sentiment à l'intérieur du véhicule quand il a sorti de la baie de hangar et placé lui-même à quelle distance il était de la terre, quelque distance parfaite qu'ils voulaient de sorte que quand le tableau visual est venu, et les plafonds sont devenus une projection de ce que le véhicule était de voir en face d'elle. Vous avait, pas contrairement à dans un planétarium lorsque vous êtes couché dans une chaise et vous, en ayant artificiellement que projeté sur le plafond, l'espace peut avoir [un] sentiment ou l'expérience que vous êtes dans l'espace, ni l'espace autour de vous. Lorsque vous êtes mobile, vous obtenez ce sens vous rencontrez mouvement artificiel ou quelque chose comme ça. Assez bien d'une manière similaire en ayant une grande projection, une projection de très claire de ce qui se passe en face de vous. Vous avez vraiment eu un sentiment que nous étions planant dans l'espace dans ces fauteuils, Regarde-moi terre, obtenir notre gros look pour la dernière fois, et c'était grandiose. Il se distingue absolument comme l'un des moments plus incroyables de toute ma vie. Au moment où j'étais à une position parfaite, regarder la planète et d'être capable de le voir dans son intégralité. Et pas sur une photo, il était là. C'était émouvant et les nuages sont déplacent et les orages étaient scintillement et il y a activité qui se déplace très lentement ou très légère de celui-ci si loin, vous ne pouvez pas voir, mais vous savez que c'est là, et il y a une possibilité de voir qui n'est pas n'importe quoi comme vous pouvez le voir autrement. Je veux dire vu dans une photo n'est pas la même chose, voir qu'une image vraiment bonne haute définition sur un grand écran n'est pas le même. Ayant le sentiment d'être si énorme que vous avez raison il regarder, vu que l'image à être si clair que ça ressemblait à vous regardaient l'image réelle et le plafond n'était pas là, mais c'est là, je suis sûr. C'était tout simplement génial.

 

[14.24]

 

Vous savez que c'était incroyable de voir qu'il y avait cette chose entière qui est vivante, il est très clair en regardant la terre depuis l'espace qu'elle est vivante. C'est pas juste parce qu'il y a vie sur la surface de son, ou tout simplement parce que nous vivons là. Il y a quelque chose de très clair quand on voit cette boule géante dans l'espace qu'il est vivant, et qu'il y a toutes sortes de gens là-bas. Vous ne voyez pas de frontières. C'est un monde sans frontières lorsque vous êtes à regarder elle depuis l'espace. Il n'y a pas de lignes qui divisent les pays. Alors vous ne le regardez et pense qu'il y a l'Amérique, il y a aux États-Unis. Hey il ya l'Allemagne. Vous dire oh wow, qui est relié à l'Amérique du Sud qui est relié vers l'Asie et relié à l'Afrique de l'Europe en Amérique du Nord. Vous voyez vraiment juste qu'il est connecté et qu'il n'est pas clivages, et dans cette perspective, quelle que soit quelqu'un pourrait être querelles ou argumenter sur vers le bas sur la surface semble incroyablement petit, littéralement incroyablement petit, et vous obtenez juste ce sens que wow, je suis vraiment dans un endroit spécial. Pas seulement regarder cette chose, non seulement regarder, mais je suis dans la place particulière que j'arrive à faire quelque chose où je reçois pour aider à garder son coffre-fort, et tous ceux qui y vit sans danger et toute la vie qui vit là maintenant sans danger, et peut-être que si j'ai de la chance, toutes les personnes qui vivront jamais là et toute la vie qui vivra jamais il coffre-fort à l'avenir à cause de quelque chose que je fais maintenant. Qui juste coincé avec moi et m'a frappé. J'ai eu un moment où j'ai senti la crainte inspirée, awe a frappé et que quelle que soit la cependant cela allait jusqu'à la fin, c'était OK et c'était spécial et je me sentais très bien à ce sujet, et je me sentais complètement OK d'être dans cette situation très particulière. J'étais OK avec cette responsabilité. J'ai été heureux à ce sujet. J'étais OK avec elle. C'était juste une expérience incroyable.

 

[16,22]

 

M.S. Vous voulez peut-être expliquer un peu lunaire Operations Command. Je veux dire est-il sur le Farside de la lune, c'est une installation souterraine, quelle est sa taille ?

 

 

[11.22]

He did something interesting, which I wasn’t expecting. He said, “none of you are going to see home for a very long time, it’s going to be a while. And so before we go we’re going to take one last look, and everyone is going to take one last good look at home, and give us a moment to think about why you want to come back, and why you want to protect the people and the family that are there, and why this is something worth fighting for,” or something to that effect. He said then, “we’ll pause and take a good long glance for a minute, and then we’ll be off, and won’t be back for 20 years.”

[12.07]

Interestingly enough, the feeling inside the vehicle when he pulled out of the hangar bay and positioned himself at whatever distance he was from the earth, whatever perfect distance they wanted so that when the visual array came on, and the ceilings became a projection of what the vehicle was seeing in front of it. You had, not unlike in a planetarium when you are lying back in a chair and you, by artificially having that space projected on the ceiling, can have [a] feeling or experience that you’re in space, or that space is around you. When you’re moving you get that sense you’re having artificial movement or something like that. Pretty much a similar way by having a big projection, a very clear projection in front of you of what’s happening. You really had a sense that we were all hovering in space in these chairs, staring out at Earth, getting our big look for the last time, and it was awe-inspiring. It absolutely stands out as one of the most amazing moments in my entire life. The moment I was at the perfect position, staring at the planet and being able to see it in its entirety. And not in a picture, it was there. It was moving and the clouds were moving, and the lightning storms were flickering and there’s activity that’s moving very slowly or very slight of it so far away you can’t see but you know it’s there, and there’s an ability to see that’s not anything like you could see it any other way. I mean seeing it in a picture is not the same, seeing a really good high definition image on a big screen just isn’t the same. Having the sense of being so huge that you are right there looking at it, Having that image be so clear that it looked like you were looking at the real image and the ceiling wasn’t there, but it was there, I’m sure. It was just awesome.

[14.24]

You know it was amazing to see that there was this entire thing that’s alive, it’s very clear from looking at Earth from space that she’s alive. That’s not just because there’s life on the surface of her, or just because we live there. There’s something very clear when you see this giant ball in space that it’s alive, and that there’s all kinds of people there. You don’t see borders. It’s a world without borders when you’re staring at it from space. There’s no lines that divide the countries. So you don’t look at it and think there’s America, there’s the United States. Hey there’s Germany. You say oh wow, that’s North America connected to South America, that’s Europe connected to Asia, and connected to Africa. You  really just see that it’s all connected and doesn’t have dividing lines, and from that perspective, whatever anybody could be bickering or arguing about down on the surface seems incredibly small, literally incredibly small, and you just get this sense that wow, I’m really in a special place. Not just staring at this thing, not just looking at her, but I’m in special place that I get to do something where I get to help keep her safe, and everyone who lives there safe, and all life that lives there now safe, and maybe if I’m lucky, all people who will ever live there, and all life that will ever live there safe in the future because of something that I do now. That just stuck with me, and struck me. I had a moment where I felt awe inspired, awe struck and that irregardless of however this was going to end up, this was OK, and this was special and I felt alright about that, and I felt completely OK with being in that special position. I was OK with that responsibility. I was happy about that. I was OK with it. It was just an amazing experience.

[16.22]

M.S. You want to maybe explain a little about Lunar Operations Command. I mean is it on the Farside of the Moon, is it an underground facility, how big is it?

 

 

16,34]

 

R.C. C'est une bonne question et je ne peux pas répondre à toutes ces questions parce que je n'avais vu une certaine quantité de celui-ci. Ce que j'ai vu venir dans à la terre était une certaines base importante sur la surface, il y a un grand, grand débarcadère. Elle est mitoyenne type de vers le haut du sol, de la surface lunaire et la plate-forme, vous auriez pu mettre trois ou quatre de ces choses [créations en forme triangulaires] sur le dessus de . C'était probablement presque une plate-forme milles carrés sur laquelle accoster des choses, ou au moins la moitié qu'ou plus. Puis, il y avait quelques petits véhicules, sorte d'alignés dans une rangée. Un peu, presque concert comme les bâtiments, mais ils étaient énormes, ils étaient très gros, ils avaient une fonction arrondie. Un couple de très grands bâtiments rectangulaires carrées qui n'a pas semblé quelque chose d'extraordinaire ou inhabituelles et puis une fois à l'intérieur, un certain nombre de couloirs, ascenseurs, qui clairement est descendu au sous-sol, au-dessous de la surface lunaire. J'ai eu l'impression de l'époque, que j'étais , et les domaines que j'ai pu voir que l'endroit était absolument énorme. Cette station que j'ai été à était au moins la taille d'une ville moyenne, au moins. Il y avait probablement plus d'un de ces complexes de ville de taille moyenne à l'arrière de la lune que nous avons quelque chose à voir avec et sont terrestres contrôlé, mais il y a aussi, ce que je comprends, car l'arrière de la lune a été utilisé pour si longtemps, de nombreuses espèces différentes.

 

[18.44]

 

C'est un peu comme l'Antarctique, il a ces différentes zones différents pays et les gens peuvent dire nous avons obtenu ce domaine, nous avons eu cela et tout le monde respecte tout le monde demande ou zone. Donc, il ya un certain nombre de domaines qui ont été habitués par un certain nombre de différents ETs qui ont eu des bases il y a longtemps, et ils ne vont pas n'importe où, apparemment. Si les gens sont amicaux ou hostiles, c'est le genre d'un territoire neutre, donc il y a des endroits ceux qui ne sont pas ainsi que d'autres, ne peut pas/n'être pas trop loin de l'autre. Mais ils n'attaquent pas mutuellement, ils respectent mutuellement espace neutre sur la face arrière de la lune, pour une raison que les contrats, accords diplomatiques est pour ça.

 

[19 h 30]

 

Je pense qu'il parce qu'il va revenir tel un temps très long que chacun respecte il. De ce que je comprends aussi il y a eu une couple de fois quand la guerre a fait venir à l'arrière de la lune et c'était bien assez de telle sorte que tout le monde dit non, non, pas ici. Il s'agit d'un espace neutre pour tout le monde à faire ce qu'ils doivent faire, mais nous ne pouvons pas nous battre ici, ou bien nous pourrions risquent de perdre tout cela à quelqu'un d'autre ou quelque chose. Je pense que c'était le deal. Donc je pense que c'est un mélange assez intéressant de qui est-il, ce qui est , nous sommes . Ce qui s'étend sur tout ce que j'ai vu et ce qui a été discuté avec moi. De toute évidence, pas même la totalité de ce qui existe et ce qui est connu à ce sujet fait partie de ma connaissance, mon privé pour ce que j'ai été informé. C'est tout autant que je sais sur lunaire Operations Command.

 

[20,24]

 

M.S. L'embarcation de navette qui vous prenait à sa destination, savez-vous quelle était la capacité de qui ?

 

[20,32]

 

RC. Je dois deviner parce qu'il était clairement plusieurs étages ou niveaux à l'intérieur et je me trouvais à était clairement une zone et un étage et un intérieur, et que les niveaux au-dessus et en dessous sont les mêmes ou si elles étaient occupées par les autres marchandises, stockage, machines ou la technologie, je ne sais pas. Si je devais deviner, je dois dire qu'elle avait une capacité de déplacer une capacité entre un mille et deux mille soldats à la fois. Peut-être plus.

 

[21.17]

 

M.S. OK, c'est assez grande.

 

[21.20]

 

R.C. Certainement, il a été construit pour mouvoir le corps en grande partie. Encore une fois je seulement présume que peut-être certaines autres parties ont également étaient cargo. Mais il a été certainement conçu pour déplacer beaucoup de gens la façon dont il a été mis en place.

 

[21.32]

 

M.S. Avec les documents que vous avez signé était n'importe quel genre de description quant à quel service particulier vous signaient pour ? Etait-ce une entité plus nébuleuse ? Quels détails vous vous souvenez des papiers que vous avez signé ? Qui vous signaient les 20 prochaines années plus de ?

 

 

[16.34]

R.C. That’s a good question and I can’t answer all those questions because I only had seen a certain amount of it. What I saw coming in to land was a certain sizable base on the surface, in which there’s a large, large landing platform. It’s kind of terraced up from the ground, from the lunar surface, and the platform, you could have put three or four of these things [triangular shaped craft] on top of there. It was probably almost a square mile platform on which to land things on, or at least half that or more. Then there were some smaller vehicles, kind of lined up in a row. A few, almost concert-like buildings, but they were huge, they were really big, they had a rounded feature. A couple of very large squarish rectangular buildings that didn’t seem anything extraordinary or unusual, and then once inside, a number of hallways, elevators, that clearly went down to the subsurface, below the lunar surface. I got the impression from the times I was there, and the areas I got to see that the place was absolutely massive. That station that I was at was at least the size of a medium city, at least. There was probably more than one of those medium size city complexes on the back side of the moon that we have something to do with, and are terrestrial controlled, but there are also, from what I understand, because the backside of the moon has been used for so long, by so many different species.

[18.44]

It’s kind of like Antarctica, it has these different areas where different countries and people can say we got this area, and we got this, and everybody respects everybody’s claim or area. So there are a number of areas that have been habituated by a number of different ETs that have had bases there for a long time, and they’re not going anywhere, apparently. Whether people are friendly or hostile, it’s kind of a neutral territory, so there’s places where those who don’t get along with others, cannot/be not too far from each other. But they don’t attack each other, they respect each other’s neutral space there on the back side of the moon, for whatever reason that the contracts, diplomatic arrangements is for that.

[19.30]

I think it because it goes back such a very long time that everyone respects it. From what I also understand there’s been a couple  times when war did come to the back side of the moon and it was bad enough in such a way that everyone said no, no, not here. This is neutral space for everybody to do what they need to do, but we can’t fight here or else we could risk losing the whole thing to somebody else or something. I think that was the deal. So I think it’s a pretty interesting mix of who’s there, what’s there, we’re there. What’s spread out over just what I’ve seen and what has been discussed with me. Clearly, not even all of what is there and what’s known about it has been part of my knowledge, my privy to what I’ve been briefed on. That’s about as much as I know about Lunar Operations Command.

[20.24]

M.S. The Shuttle craft that was taking you to its destination, do you know what the capacity of that was?

[20.32]

RC. I would have to guess because it was clearly multiple floors or levels in the interior and where I was at was clearly one area, and one floor and one interior, and whether the levels above and below were the same, or whether they were occupied by other cargo, storage, machinery or technology, I don’t know. If I was going to guess I would have to say that it had a capacity to move a capacity between a thousand and two thousand troops at a time. Maybe more.

[21.17]

M.S. OK, that’s quite big.

[21.20]

R.C. It was definitely built to move bodies for the most part. Again I’m only presuming maybe some other parts were also cargo. But it was definitely designed to move a lot of people the way it was set up.

[21.32]

M.S. With the papers that you signed was there any kind of description as to which particular service you were signing up for? Was it a more nebulous entity? What details do you remember from the papers that you signed? Who were you signing the next 20 years over to?

 

21.54]

 

R.C. J'ai étais signature des 20 prochaines années sur à l'Earth Defense Force, comme un marin, en tant que fusilier marin. C'est une question que je pose, donc je suis heureux que vous posiez cette question... Je me suis dit, "OK, qui suis je travaille pour, ce que je vais être ici, d'aider à définir cela pour moi. » Il a dit: « Eh bien, vous êtes un marine, juste, » et j'ai dit « Oui ». Il dit: "vous allez encore être un marin, vous serez toujours un Marine des États-Unis, c'est toujours ce qui et qui vous sera." Il a dit, "mais il s'agit d'un contrat, nous sommes vous contractante à l'Earth Defense Force. L'Earth Defense Force, une fois que vous avez contracté à eux, ont la possibilité de sous-traiter vous à l'un des autres organismes qui a besoin de personnes, ou parcelle vous à n'importe quel nombre de stations EDF dans tout le système solaire. » Il était comme, « ah, la plupart d'entre eux est ennuyeuse, vous allez va probablement être garde rien, ou en écoutant rien, ou vous pourriez obtenir un travail vraiment ennuyeux sur le terrain quelque part. » Il était vraiment très [beaucoup] jouer tout ce qui allait se produire vers le bas, ou partout où je pourrais être, vers le bas. Qui, ne sachant pas autres personnes jusqu'à la fin, je ne peux pas dire si cela fait partie des routine recruteurs, ou s'il essaye juste d'être honnête. Je pense qu'il était plus juste essayer de m'obliger à être heureux avec ce que ses réponses étaient donc j'initial et signer pour qu'il puisse aller à la prochaine personne.

 

[23,17]

 

Il a dit, « vous allez être un membre de la FED, et ils envoient vous de celle point, dépendra de quel uniforme vous porter et ce que les gens vous appellent et quel rang et ainsi de suite à vous tenez. Mais tu seras toujours un marine et vous pouvez être chose temporairement ou vous devrez peut-être faire autre chose temporairement. Tu vas savoir que dès que vous arrivez à vous voulez en venir." Partie de son explication était, « regardez, je peux vous dire ce que vous faites ensuite parce que je ne suis pas autorisé à qui. »

 

[23,51]

 

Il a dit: "autant que je sache est que quand vous signez ces papiers il fixera autres actions en mouvement pour que quand vous monter dans la navette qui laisse, une autre série de documents sera délivrée à vous qui sera ouvert dès votre arrivée. Ceux qui seront vos nouvelles commandes et votre nouvelle affectation et tout ce que vous devez savoir. Mais avant de vous quittez, vous n'avez pas besoin de savoir qu'encore. Il va être dans un autre fichier et quand vous arrivez , qui vous sera remise et vous obtiendrez pour savoir vous êtes, et quelqu'un va expliquer que vous. »

 

[24.24]

 

Donc il était assez vague, mais essayé d'être assez rassurant que je n'allais pas perdre mon identité, ou que je n'allais pas être un marin, ou céder à une autre organisation susceptible de compromettre mes valeurs ou l'éthique comme un marin. Il voulait me faire sentir à l'aise à ce sujet et juste sûr en sachant que nous le faisons tous les jours et il est tout va être normal et fine, et c'est juste aller aller bien qui est ce qu'il voulait que je sois rassuré de. Mais il était assez vague, parce qu'ils n'ont pas été autorisés à connaître cette réponse encore, donc je n'allais pas pour savoir jusqu'à ce que je suis arrivé à la destination.

 

25. [07]

 

M.S. Si à ce moment dans le temps, vos connaissances de la Force de défense terrestre était celle semblable à une sorte de multinationale Agence secrète traitant les opérations spatiales, sorte d'analogue à l'ONU vous pouvez avoir différentes branches de la portion américaine [militaire] dans différentes capacités, les casques bleus, les conseillers et ainsi de suite. Dans un sens, c'est ce qui se passait dans l'espace avec la Force de défense terrestre.

 

 

[21.54]

R.C. I was signing the next 20 years over to the Earth Defense Force, as a marine, as a United States Marine. That’s a question I asked, so I’m glad you asked this question …. I was like, “OK, who am I working for, what am I going to be here, help define this for me.” He said, “well you’re a marine, right,” and I said “Yes”. He says, “you’re still going to be a marine, you will always be a United States Marine, that is always what and who you will be.” He said, “but this is a contract, we are contracting you to the Earth Defense Force. The Earth Defense Force, once you’ve contracted to them, will have the ability to sub-contract you to one of the other organizations that needs people, or parcel you out to any number of EDF stations throughout the solar system.” He was like, “ah, most of them are boring, you’ll probably going to be guarding nothing, or listening to nothing, or you might get a really boring job on the ground somewhere.” He was really very [much] playing whatever was going to happen down, or wherever I might be, down. Which, not knowing where other people end up, I can’t say whether that’s part of the routine recruiters do, or whether he’s just trying to be honest. I think he was more just trying to get me to be happy with whatever his answers were so I would initial and sign so he could go on to the next person.

[23.17]

He said, “you’re going to be a member of EDF, and depending on where they send you from that point, will depend on what uniform you wear, and what people call you and what rank and so forth you hold. But you’ll always be a marine, and you may be something else temporarily or you may have to do something else temporarily. You’re going to know that as soon as you get to where you’re getting.” Part of his explanation was, “look, I can’t tell you what you’re doing next because I’m not cleared for that.”

[23.51]

He said, “all I know is that when you sign these papers it will set other actions into motion so that when you board the shuttle that leaves, another set of papers will be issued to you that will be opened upon your arrival. Those will be your new orders and your new assignment, and everything that you need to know. But before you leave, you don’t have a need to know that yet. It’s going to be in another file and when you get there, that will be handed to you, and you’ll get to know where you are, and someone will explain that to you.”

[24.24]

So he was vague enough, but tried to be reassuring enough that I wasn’t going to lose my identity, or that I was not going to be a marine, or sign over to some other organization that would compromise my values or ethics as a marine. He wanted me to feel comfortable about that, and just secure in the knowledge that we do this every day and it’s all going to be normal and fine, and it’s just go to be fine which is what he wanted me to be reassured of. But he was vague enough because they weren’t cleared to know that answer yet, so I wasn’t going to find out until I got to the destination.

[25.07]

M.S. So at that point in time, your knowledge of the Earth Defense Force was that similar to some kind of multinational covert agency dealing with space operations, kind of analogous to the United Nations where you can have different branches of the US [military] serving in different capacities, peacekeepers, advisers and so forth. In a sense, this is what was happening in space with the Earth Defense Force.

 

[25,33]

R.C. Oui, corriger. Ma connaissance, c'est qui a été essentiellement corriger et qu'à nouveau depuis ma connaissance réelle ou d'information sur cette information en ce moment, à ce moment-là, était limité. J'ai eu un compte rendu quand je suis de retour 20 ans plus tard, qui, il y avait un peu plus. Il y avait une cérémonie d'adieu, une sorte de grande chose. Je me souviens à l'époque un peu plus d'un discours sur les objectifs et le but de la Force de défense terrestre et pourquoi il a été mis en place. Essentiellement, de la même manière que ces autres organisations parallèles distinctes ont été créées. La Force de défense terrestre était une organisation parallèle encore séparée qui est formée principalement avec les organes de l'ONU. Centré autour du Conseil de sécurité, parce qu'ils sont le Conseil de sécurité et ils coopter tout ce qui a trait à la défense et de sécurité. Donc assez bien sur le Conseil de sécurité, les organes qui forment l'EDF ont formé et mis en place. Cette organisation parallèle a été formée et stationnée hors de commandement des opérations lunaire alors qu'ils auraient peu de contact avec la surface que possible afin qu'il n'y aurait que peu saigner possible pour la sécurité que possible. Essentiellement, cela créerait cette sphère autour de la planète et en dehors de la planète pour la protéger de toutes les choses qui pourraient être nuisibles dont nous avions appris à connaître à ce moment-là. Il y avait quelques petites choses que nous devrions nous préoccuper, et ce juste debout autour à bras ouverts n'allait pas être une bonne politique. Nous devrions avoir une sorte de périmètre de défense pour tout ce qui va venir, ou pour tout ce qui est notre prochaine étape dans la confrérie intergalactique. Vous ne voulez pas nécessairement de le faire sans un chien de garde sur votre front yard.

[27.26]

M.S. OK, donc ce qui a été la destination et ce qu'il a été révélé à vous quand vous êtes arrivé .

[27,33]

R.C. La destination était Mars, c'était le siège de la société de colonie de Mars. Il y avait cinq colonies, l'établissement principal a été appelé quelque chose comme Prime de Mars ; non Désolé, que c'était le premier bélier. Ils sont vrais créatifs. Au lieu d'appeler il Mars qu'ils appelaient bélier. Donc premier Bélier était la colonie principale et la première colonie était le siège de la société de colonie de Mars. Puis, il y avait quatre autres colonies j'ai jamais mis les pieds sur. De bélier premier [où] nous étions, nous a atterri et posé le pied sur une plate-forme et marchait dans un droit d'installation très importante à travers le plateau martien qui était chaud et [avec] une brise froide et l'air mince mais perméable à l'air. La température est assez large pour que vous ne vraiment passer n'importe quel délai d'expiration dans le Martien ouvert du désert sans un vêtement de l'environnement. Absolument pas, c'est assez fatal pour le faire. Je pense qu'il y avait quelques dôme blindage de protection, et nous étions un peu comme le premier Bélier, vers le bas dans un cratère presque. Il y a un mur de canyon naturel qui arrive genre de tour, il a été coulé sorte le vent n'est pas le frapper trop fort. C'est à ce moment précis que nous sommes sortis, c'était, c'était comme une chaude journée, mais il y avait un vent glacial qui soufflait et vous vous êtes senti comme vous êtes sorti à 8000 ou 9000 pieds ou quelque chose comme ça. L'air était très mince, mais totalement perméable à l'air. J'ai été vraiment très surpris d'être honnête, pour le faire il suffit d'ouvrir la porte et dis bien responsable de cette autre porte et nous faire marcher juste à l'extérieur, mais nous l'avons fait.

29,57

M.S. a été le terrain martien, comme nous le voyons dans les photographies de la NASA, avec le ciel rouge et le sol rougeâtre ?

[30.07]

R.C. Oui, absolument. C'est rouge, rouge, rouge partout parce que certainement tout ce qui oxyde qui reste sur la surface de fer. Il est le reflet principal rouge partout où que vous regardez, et pas à la différence, j'essaie donc de penser maintenant. Oui, c'était rouge sable, rochers, sable de sable très fin de texture à gros blocs de roches et très rouge. La seule exception est le lever et le coucher du soleil, qui pour une raison étrange, je ne devrais pas dire peut-être une raison étrange, parce que c'est physique, je suppose, il y a une période de durée de peut-être 15 ou 20 minutes selon la saison, quand le soleil est en baisse au-dessous de l'horizon et il va du rouge au violet. Pendant environ 15 minutes, tout transforme cette incroyable nuance de violet. Les couchers de soleil martiens pour cette raison, ils ne sont pas si brillantes, car le soleil est assez loin, mais aussi étonné de la quantité de lumière, que loin de , vous avez encore. Je me méfie de certaines des choses que les gens disent sur la vie sur d'autres planètes et vivant sur d'autres planètes, ayant été à un autre et va, vous savez que c'est peu différent que ce que j'ai pensé qu'il serait et ce que l'on a dit qu'il est. Oui ce soleil est variateur plus loin, mais il est toujours étonnant comment [beaucoup] clair vous cast quand vous tenez votre main, ou combien ombre est décrocher quand on regarde pour voir derrière vous pour voir ce qui a jeté votre ombre. C'est encore beaucoup de lumière mais ce truc violet vraiment au coucher du soleil et au lever du soleil, est vraiment étonnant, c'est vraiment cool et c'est court vous seulement obtenir de voir une fois de la journée, mais c'est genre de dim violet partout.
 

 

 

[25.33]

R.C. Yes, correct. My knowledge is that was basically correct and that again since my actual knowledge or briefing on this information at this time, at that time, was limited. I did get a debriefing when I got back 20 years later which, there was a little bit more. There was a farewell ceremony, a kind of big thing. I do remember at that time getting a little more of a speech about the goals and purpose of the Earth Defense Force and why it was put together. Essentially, in a similar way that these other separate parallel organizations were created. The Earth Defense Force was a parallel yet separate organization that was created mostly out of bodies out of the United Nations. Probably centered around the Security Council, because they’re the Security Council and they co-opt anything that has to do with defense and security. So pretty much out of the Security Council, the bodies that would form the EDF were formed and put together. This parallel organization was formed and stationed off of Lunar Operations Command so they would have as little contact with the surface as possible so that there would be as little possible bleed for security as possible. It would essentially create this sphere around the planet, and outside the planet to protect it from all things that might be harmful which we had come to know by that time. There were a few things that we should be concerned about and that just standing around with open arms was not going to be a good policy. We should have some kind of perimeter defense for whatever is coming next, or for whatever our next step into the intergalactic brotherhood is. You don’t necessarily want to do that without a guard dog on your front yard.

[27.26]

M.S. OK, so what was the destination and what was revealed to you when you arrived there.

[27.33]

R.C. The destination was Mars, it was the Mars Colony Corporation headquarters. There were five settlements, the main settlement was called something like Mars Prime; no sorry, it was Aries Prime. They are real creative. Instead of calling it Mars they called it Aries. So Aries Prime was the primary settlement, and the first settlement where the Mars Colony Corporation headquarters was. Then there were four additional settlements where I never set foot on. From Aries Prime [where] we were, we landed, and set foot on to a platform there and walked in to a very large facility right across the open Martian plateau which was hot, and [with] a cold breeze and thin but breathable air. The temperature range is quite wide so you really don’t spend any time out in the open Martian desert without an environment suit. Absolutely not, it’s pretty fatal to do so. I think that there was some dome shielding protection and we were kind of like down Aries Prime, down in a crater almost. There’s a natural canyon wall that kind of comes up round, it sunk in so the wind doesn’t hit it too hard. It was that particular time that we came out, it was, it felt like a hot day but there was a very cold wind that was blowing and you felt like you came out at 8000 or 9000 feet or something like that. The air was very thin, but totally breathable. I was really quite surprised to be honest, to have them just open up the door and say alright head for that other door and have us walk right outside but we did.

29.57 

M.S. Was the Martian terrain as we see in NASA photographs, with the red sky, and the reddish soil?

[30.07]

R.C. Yes, absolutely. It’s red, red, red everywhere because certainly all that iron oxide that’s left on the surface. It makes the main reflection red everywhere you look, and so not unlike, I’m trying to think now. Yes it was red sand, rocky, sandy from very fine textured sand to big boulder rocks, and very red. The only exception is sunrise and sunset, which for some strange reason, I shouldn’t maybe say a strange reason because it’s physics I suppose, there’s a period of time for maybe 15 or 20 minutes depending on the season when the sun is dropping below the horizon and it goes from red to purple. For about 15 mins everything turns this amazing shade of purple. The Martian sunsets for that reason, they’re not that bright, because the sun is pretty far away, but also amazed at how much light, being that far away, you still have. I distrust some of the things that people say about life on other planets and living on other planets, having been to another one and going, you know this is little different than what I thought it would be and what people said it is. Yes that sun is dimmer farther away, but it’s still amazing how [much] light you cast when you stick out your hand, or how much shadow is being cast when you look to see behind you to see what your shadow has cast. It’s still quite a lot of light but that purple thing really at sunset and at sunrise, is just really amazing, it’s really cool, and it’s short you only get to see one time of day, but it’s kind of dim purple everywhere.

 

[32.18]

M.S. Pouvez-vous nous parler de bélier premier. Quand fut colonie instituée, qui sont les colons, et s'il est géré par un pays comme les États-Unis, était-il multinationale ou était-il une personne morale en charge.

[32.34]

R.C. Ma compréhension est que la société de colonie de Mars, encore une fois comme toutes les autres parties de la FED [Earth Defense Force] est mises ensemble de parcelles, membres du personnel militaire, scientifiques, conseillers, ingénieurs, gens d'affaires, tout le monde que vous voulez mettre dans la piscine pour être utilisé, est mis dans la piscine, et de ces gisements, décideurs tirer les noms et faire des listes de personnes qui décident de faire les choses. Ma compréhension est que la société colonie de Mars a été mises en place par les intérêts des multinationales ainsi que de tous ces pays différents qui participent, ils ont eu avec leurs diverses parcelles de gens d'affaires, ingénieurs, gens minière, conseillers militaires, gens intel de se réunir car nous avons besoin former la société de colonie de Mars, afin que nous puissions y aller et rentabiliser. Vous savez nous ne pouvons pas juste passer billions de dollars va vers Mars à des fins d'exploration sans trouver des moyens d'extraction des ressources de celle-ci et faire payer pour lui-même. Autrement il va tout simplement pas aller. Donc il a été mis en place, tous ceux qui sont différents, je ne sais pas exactement qui ils étaient, ou qui a pris leur, ou quoi que processus est autre que quelles que soient les processus individuels de ces pays doivent mettre les gens dans la piscine, et comités quelle que soit par le Conseil de sécurité [ONU], la FED ou MJ-12 aka [Advanced Contact Intelligence Organisation] pourront décider alors qui fait quoi.

[34.18]

La société de colonie de Mars a été créée en 1974/1975 environ. Ma compréhension est que nous étions, sur Mars, la toute première fois dans le milieu des années 60, mais n'a pas vraiment essayé de faire quelque chose de grave, ou vraiment prêt à faire n'importe quoi avec qui jusqu'aux années 1970. Ma compréhension est que notre première mission exploratoire qui a été envoyée pour rester un certain temps était en 1970. Puis, après quelques années, il a été décidé que nous étions prêts à aller de l'avant et établir une tête de pont de Mars colonie Corporation et mis en place quelques colonies et essayer de faire quelques mines et extraire certaines ressources afin de faire payer pour lui-même. Apparemment, c'est vers 1975, lorsque la société de colonie de Mars posé le pied sur Mars et a commencé sa première opération d'exploitation minière. Qui a été de 1975 à ma connaissance, que j'ai été informé.

[35.21]
Suite à la partie 2


Autres lectures

Dénonciateurs révèlent un air respirable sur Mars & bases sociétés secrètes
"Whistleblower" mars révèle plus de son service militaire secrète
"Whistleblower" prétend qu'il a servi 17 ans à la base militaire secrète de Mars
"Whistleblower" révèle servi pendant 3 ans sur la flotte spatiale secrète
ExoNews TV: Super soldats & opération Moon Shadow

 

 

[32.18]

M.S. Can you tell us about Aries Prime. When was that settlement first established, who are the colonists, and was it run by a particular country like the US, or was it multinational, or was it a corporate entity in charge.

[32.34]

R.C. My understanding is that the Mars Colony Corporation, again like every other part of the EDF [Earth Defense Force] is put together from parcels, service persons, scientists, advisors, engineers, business people, anybody that you want to put into the pool to be utilized, is put into the pool, and from those pools, decision makers pull out names and make lists of people that decide to do things. My understanding is that the Mars Colony Corporation was set up by multinational interests so that of all these different countries that participate they got together with their various parcels of business people, engineers, mining people, military advisors, intel people to get together because we need to form the Mars Colony Corporation so that we can go there and make it profitable. You know we can’t just spend trillions of dollars going to Mars for purposes of exploration without finding ways of extracting resources from it and make it pay for itself. Otherwise it’s just not going to go. So it was put together, all those various individuals, I don’t know exactly who they were, or who picked them, or what that process is other than whatever individual processes those countries have to put people into the pool, and which ever committees out of the [UN] Security Council, the EDF, or MJ-12 or ACIO [Advanced Contact Intelligence Organization] will get to decide then who does what.

[34.18]

The Mars Colony Corporation was set up in about 1974/1975. My understanding is that we were on Mars the very first time around the mid-60s, but really didn’t try to do anything serious, or really prepared to do anything with that until the 1970s. My understanding is that our first exploratory mission that was sent there to stay any length of time was 1970. Then after a few years it was decided that we were ready to go ahead and establish a Mars Colony Corporation foothold, and set up a few settlements and attempt to do some mining, and extract some resources to make it pay for itself. Apparently that was about 1975, when the Mars Colony Corporation set foot on Mars and started its first mining operation. That was 1975 to my understanding, as I was briefed.

[35.21]

Continued in Part 2

 

Further Reading

les fantastiques et de superbes photos d'aujourd'hui nous amènent sur la planète rouge sur Mars où un phénomène vraiment exceptionnel et unique depuis la planète sans vie.

Les images que nous recevons grâce à la sonde spatiale Mars Orbiter Mission qui a été lancé le 5 novembre 2013 et de la mise en orbite de Mars le 24 septembre 2014, la sonde et l'Inde qui a lancé depuis le centre spatial en Inde.
Les nombreuses images qui a attiré quelque spectacle sonde qu'une sorte d'explosion atomique a eu lieu sur le sol martien le champignon atomique typique que nous connaissons tous, un phénomène que si authentique serait incroyable, je n'insisterai pas plus je laisse vous avec images et vos commentaires et les commentaires sur ce phénomène incroyable.
030.JPG
http://www.lavideotecadelweb.info/incredibile-esplosione-su-marte-25587/
031.JPG
035.JPG
036.JPG
Les gouvernements vous cachent depuis plus de  50 ans les vérités. Ensemble apprenons a  découvrir la vrai vie la vrai politique totalement différente de ce qu' on nous oblige a croire. Le VEILLEUR à l' Ile de la REUNION


04/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres